Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès. Nelson Mandela» 

L’ international rugbyman français Fulgence OUEDRAOGO séjourne au Burkina

Accueil > Actualités > Sport • « Je suis venu pour me charger les batteries afin d’être plus opérationnel pour mon équipe » • mercredi 11 juillet 2012 à 00h25min

« Fufu » pour les intimes et de son vrai nom Fulgence OUEDRAOGO est capitaine de l’équipe de rugby de France. Revenu au bercail pour voir ses parents, la fédération burkinabè de rugby a organisé un match d’exhibition à son honneur. La star de l’équipe de rugby de France et de Montpellier s’est dit honoré d’une telle manifestation à son égard et promet d’être un ambassadeur valeureux du rugby burkinabè dans l’hexagone.

Parti du Burkina pour Montpellier en France dans une famille d’accueil dès l’âge de 3 ans, Fulgence OUEDRAOGO a fait ses premiers pas dans le rugby à XV de France à l’âge de 6 ans dans l’école de rugby du Pic Saint-Loup aux côtés de François Trinh-Duc. Onze années plus tard, en 2003, il intègre le centre de formation du Montpellier HR. La saison suivante, il fête sa première sélection en équipe de France des moins de 19 ans ainsi que sa première apparition avec l’équipe première du MHR.

Je me porte à merveille dit-il quand nous lui avons posé la question sur sa blessure aux côtes en début de saison passée qui l’a éloigné du terrain pendant quelques mois. « Il y a longtemps que je suis venu au pays, et j’ai profité des vacances pour rendre visite à mes parents pout me ressourcer et me charger les batteries pour être plus opérationnel avec mon équipe la saison à venir » a laissé entendre le joueur de la 3e ligne aile de Montpellier.

Sur sa relation avec la Fédération burkinabè de rugby « Fufu » dit profiter » de l’occasion pour voir de visu le rugby du Faso afin d’être un ambassadeur de la discipline au niveau de l’Europe. Alors qu’il est accusé à tort ou à raison de ne rien faire pour le rugby national « le garçon vrai-vrai » réfute les allégations. « La fédération est jeune mais abat un grand boulot. Même si peut être nous travaillons à l’ombre nous allons redoubler d’effort pour que le rugby burkinabè sorte de l’ornière, nous avons beaucoup discuté avec elle. Notre principal objectif c’est d’œuvrer à ce que la Fédération intègre l’Internationale rugby Ball (IRB) vu que la Fédé est enthousiaste », confesse Fulgence.

En ce qui concerne son intégration à l’équipe de France « Fufu » dit n’avoir pas de problème car ayant commencé très jeune à l’hexagone et ayant aussi suivi toutes les étapes. Ces facteurs réunis ont facilité son intégration. Il se dit être fier de porter le maillot de l’équipe de France.

Les performances du joueur

L’année 2006 sera mémorable pour Fulgence. Il remporte un titre de champion du monde avec l’équipe de France des moins de 21 ans et fait une dizaine d’apparitions avec l’équipe première. La saison 2006-2007 fut tout aussi mémorable : il joue la totalité de la saison avec l’équipe fanion du MHR, et est nommé capitaine de l’équipe de France des moins de 21 ans. Le 9 juin 2007 , Fulgence devient le premier joueur formé à Montpellier sélectionné en équipe de France lors de la tournée d’été en Nouvelle-Zélande pour affronter les All Blacks (entré en cours de jeu à la 55e minute).

Fraichement promu capitaine de l’équipe première du MHR, il participe pour la première fois au tournoi des six nations en 2008, suite à la prise de fonction du trio d’entraîneurs Lièvremont-Ntamack-Retière. Il fait partie de la sélection qui effectue le Grand chelem lors du tournoi des six nations 2010.

La saison 2010-2011 sera celle de la consécration pour Fulgence. Il mène son équipe en finale du Top 14 face au Stade toulousain (défaite 15 à 10). Il est très vite surnommé « Capitaine courage » en jouant la finale avec une fracture à la main droite, ainsi qu’en participant à la coupe du monde 2011 en Nouvelle-Zélande où il échoue à nouveau en finale.

Les éloges de son entraineur, Fabien Galthié à l’égard de « Fufu » Alors que son retour était très attendu par le MHR qui peine en début de saison 2011-2012, il est blessé aux côtes trois semaines après. Blessure que déplore Fabien Galthié, son entraineur au MHR, en reconnaissant son rôle capital dans la marche de l’équipe : « On ne peut pas se passer de « Fufu ». Son absence est très préjudiciable. Je ne sais pas comment on va faire pour minimiser la casse. Sans lui, on sait très bien que Montpellier n’est plus la même équipe. On n’a pas beaucoup de joueurs de cette qualité. Fulgence est un joueur rare. Il y a des joueurs qui sont irremplaçables. Il en fait partie. C’est très clair. Il a tellement de talent. Il rayonne tellement au sein de notre équipe. Dès qu’il est absent, l’équipe perd beaucoup. C’est comme ça. »

Fulgence OUEDRAOGO a un frère et une sœur et est le fils aîné de la famille.

Y. Alain Didier COMPAORE
www.rtb.bf

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés