RÉSULTATS DU 1ER TOUR DU BEPC 2012 : Joie et tristesse au rendez-vous

jeudi 14 juin 2012 à 03h56min

Le mercredi 12 juin 2012, les 7 jurys que compte le centre de composition du lycée Philippe Zinda Kaboré comme dans bien d’autres sur le territoire national ont délibéré et proclamé les résultats du premier tour du Brevet d’études du premier cycle (BEPC).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Mercredi 13 juin 2012. C’est le jour fatidique pour les 143 657 candidats ayant pris part à l’examen pour l’obtention du Brevet d’études du premier cycle (BEPC). A pied ou à moto, accompagnés de parents ou d’amis, les candidats arrivent par petits groupes pour prendre connaissance de leurs résultats. Assis sur des bancs, des motocyclettes, couchés sur des troncs d’arbres ou à même le sol, l’inquiétude se lie sur les visages des candidats. « Depuis deux jours, je n’arrive pas à manger.

Quand je pense aux résultats, je perds l’appétit. Mais, présents à mes côtés, mes parents me soutiennent, m’encouragent et me forcent à manger », confie Elisabeth Bougouma. Même son de cloche chez mademoiselle Prisca Bidima qui dit être paniquée à l’idée que dans quelques heures, son sort sera scellé. Candidate pour la deuxième fois au BEPC, Mariam Cissé ne cache pas non plus, l’angoisse qui l’habite.
« C’est la deuxième fois que je passe le BEPC et j’ai peur d’échouer. Pour la circonstance, je suis venue avec mes cousins. En cas de réussite, on va jubiler ensemble mais en cas d’échec, ils vont me consoler », déclare-t-elle.

Si certains étaient accompagnés, ce n’est pas le cas, par contre, pour d’autres. « Je voulais qu’un membre de ma famille soit présent à mes côtés pour me soutenir. La présence de mon père m’aurait fait beaucoup de bien », regrette Nafissatou Boéna, venue en solitaire affronter ses résultats. Confiants ou pas, la longue attente pèsent sur les candidats et accompagnants. Prévus pour 10h 30, il était 11h 30 et les résultats se font toujours attendre. La présence des sapeurs-pompiers déployés sur les lieux pour faire face à d’éventuels cas d’évacuation, témoigne de la charge émotionnelle que revêt l’événement.

Les résultats sont entre les mains de Dieu

Pour la plupart des candidats, leur résultat se trouve entre les mains de Dieu. C’est le cas de Laetitia Sawadogo, qui dit ne pas penser à un éventuel échec.?

« J’ai beaucoup prié ces derniers jours le Seigneur Jésus Christ. Je l’ai beaucoup adoré et je pense que le succès sera au rendez-vous » fait- elle savoir. Et Seydou Natama de dire qu’il est sûr que sa fille va réussir à cet examen au vu de ses performances en classe (NDLR : 12/20).11h45, à la sortie des baffles et des micros, le visage des candidats se fronce. Ils viennent de comprendre que leur sort est scellé. Soudain, un calme de cimetière envahit la cour du lycée. 5 minutes plus tard, c’est la proclamation des résultats. Le jury n°5 ouvre le bal.

A l’annonce des premiers résultats par le président du jury, Elie Soumane, des cris de joie déchirent le silence. Les admis manifestent leur joie par des cris du genre« BEPC, c’est quoi ? c’est maïs »,« j’ai fini avec le BEPC », « wouho »….pendant, les candidats malheureux, pleurent à tue-tete, s’évanouissent.

Peu de temps après, c’est le tour des six autres jurys du Philippe Zinda de donner les résultats. Alors que certains manifestent leur joie à travers des cris et des klaxons de moto, d’autres se fondent en larmes. Au même moment, les sapeurs- pompiers s’empressent à secourir ceux qui n’ont pas pu supporter le choc émotionnel. Entre les deux extremes, les candidats au second tour, composeront le 15 juin prochain en mathématiques et en français.

Abdel Aziz NABALOUM
Alizèta BOLOGO
(stagiaire)


Impressions après proclamation

Yacouba Barro :
« C’est la deuxième fois de passer le BEPC. Cette année, après la composition, j’avais confiance en moi. Je savais que j’allais réussir. A mes camarades qui ne sont pas admis, je leur dis de ne pas se décourager, de se mettre au travail et redoubler d’efforts. Ainsi, ils seront admis l’année prochaine ».

Diane Bamba :
"Je suis très contente et presque toutes mes camarades sont admises. J’étais très stressée avant la proclamation des résultats et ce sont des sentiments de joie qui m’animent.
J’ai même pleuré pour manifester ma joie. Je remercie tous mes encadreurs et mes parents. Car, si j’ai réussi c’est grâce à leur soutien ».

Mme Sarata Bindwemba (mère d’une candidate) :
"Je suis plus heureuse que ma fille. Et je remercie Dieu pour tout ce qu’il a fait pour ma fille et moi ».

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés