CADRE DE REFLEXION ET D’ACTIONS DEMOCRATIQUES : « Il n’est pas question qu’un militaire revienne au pouvoir », selon (Hippolyte Domboué)

jeudi 3 mai 2012 à 01h26min

Le Cadre de réflexion et d’actions démocratiques (CADRe) a tenu son premier congrès ordinaire le samedi 28 avril 2012 à Ouagadougou. Durant ce congrès, le mouvement a procédé au renouvellement des membres du bureau exécutif national. Aussi, des motions et une résolution finale ont-elles été adoptées.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

« Face à la crise sociopolitique, travaillons avec courage et persévérance à mieux impliquer la jeunesse dans la consolidation de la démocratie ! ». C’est sous ce thème qu’a eu lieu, le 28 avril 2012, le premier congrès ordinaire du Cadre de réflexion et d’actions démocratiques (CADRe). Les congressistes de Ouagadougou et leurs camarades venus de Ouahigouya, Titao, Fada N’Gourma, Tenkodogo, Kaya, Koupèla, Bobo-Dioulasso et Nouna ont fait le diagnostic de la situation socio-économique et politique aussi bien sur le plan international que national. Conformément aux textes de la structure, le congrès a servi de cadre pour le renouvellement du bureau exécutif national. Ainsi, Hippolyte Domboué, secrétaire exécutif national, a été reconduit pour un mandat de trois ans. Selon ses dires, le thème du congrès est significatif, au regard de la crise sociopolitique que traverse le Burkina.

A l’image du Sénégal, le secrétaire exécutif national du cadre pense qu’une alternance démocratique est aussi possible au Burkina Faso. Donc, il n’est pas question d’un coup d’Etat au Burkina, dit-il. D’autant plus que le Burkina depuis son indépendance n’a eu que des présidents militaires à l’exception du premier, poursuit-il. Il n’est donc pas question pour nous qu’un militaire revienne au pourvoir, martèle-t-il. Pour nous, la démocratie est fondamentale. Pour parer à cette éventualité, Hippolyte Domboué a suggéré qu’il y ait une organisation au niveau politique. Pour ce faire, Hippolyte Domboué a laissé entendre que dans ce sens, les actions du CADRe seront axées sur les valeurs démocratiques. Cela se fera par la sensibilisation et l’élévation de la conscience idéologique et politique des jeunes. En ce qui concerne les défis qui attendent le bureau sortant, le secrétaire exécutif national a affirmé qu’ils se résument en la structuration du mouvement sur le plan national.

Réagissant par rapport à la modification de l’article 37, le secrétaire exécutif a laissé entendre qu’on ne change pas les jeux démocratiques en cours. Il a affirmé que pour le CADRe, ce n’est pas l’article 37 seulement qu’il faut respecter mais toute la Constitution. En cela, il a fait référence à la prolongation du mandat des députés qui ne relève pas de la Constitution. Pour rappel, le CADRe est un mouvement de la société civile qui apporte son expertise au politique. Selon le secrétaire exécutif national, le CADRe ne vise pas la conquête du pouvoir.

Françoise DEMBELE

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés