BANFORA : Des présumés faussaires de permis de conduire arrêtés

mardi 3 avril 2012 à 04h52min

La police nationale de Banfora a mis aux arrêts depuis la deuxième semaine du mois de mars 2012, huit (8) présumés auteurs et complices de délivrance de faux permis de conduire dans la cité du paysan noir. Selon le commissaire central adjoint de Banfora, le commissaire de police Serge Alain Kaboré que nous avons rencontré le dimanche 1er avril 2012, le cerveau de cette contrefaçon se nommerait Cheik Diakité, un fin informaticien qui prétend n’avoir pas fait plus que la classe de CE1. Parmi ses complices figurent un professeur des lycées et collèges, un surveillant, quatre (4) apprentis chauffeurs et un mécanicien.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Ces derniers temps, il ne se passe plus une semaine sans que la presse ne fasse écho d’accidents de circulation qui endeuillent des dizaines de familles. Dans notre pays tout comme dans les autres de la sous-région, ces cas d’accidents mortels pourraient s’expliquer en partie par les faux permis de conduire (PC) que détiennent certaines personnes qui malheureusement s’en servent pour exercer un emploi dans les compagnies de transport ou chez des particuliers. Parlant justement de ces faux PC, la police de Banfora, grâce à une alerte donnée par un citoyen qui a souhaité garder l’anonymat, vient de mettre fin aux agissements d’un jeune homme de 33 ans du nom de Cheik Diakité qui depuis quelques mois avait trouvé le moyen de se faire de l’argent en confectionnant et en délivrant de faux permis de conduire.

Son arrestation remonte à la deuxième semaine de mars 2012 selon le commissaire de police Serge Alain Kaboré qui précise que le principal accusé dans cette affaire n’est pas un inconnu du fichier de la police. « Nous l’avons une fois déposé au parquet pour abus de confiance dans une affaire de véhicule il y a juste un peu plus d’un an », confie-t-il. La source qui a prévenu la police a communiqué le nom d’un chauffeur comme étant détenteur du faux document. A entendre le commissaire Kaboré, celui-ci fréquentait assez bien le commissariat de police de Banfora. « Comme s’il n’y avait rien, nous lui avons demandé de nous apporter son PC.

Mais il nous a fait savoir qu’il (le permis) avait été confisqué par la police municipale. Dès que nous avons saisi cette institution, elle a bien voulu nous amener le document ». A sa vue, reprend Serge Alain Kaboré, on se rend compte tout de suite qu’il s’agit d’un faux car il y manque certains logos. Toujours selon le commissaire, le chauffeur tout comme la plupart de ceux qui ont été interpellés plus tard se sont dit surpris par la fausseté du PC qu’ils détenaient. C’est en ce moment que le nom de Cheik Diakité est ressorti comme étant celui qui a délivré les permis. Il sera interpellé un jour au petit matin mais ne passera aux aveux que dans la soirée après plusieurs heures d’interrogatoire. 7 autres personnes parmi lesquelles se trouvent un professeur des lycées et collèges du nom de Ardjouma Ouattara en poste à la DR MESS, un surveillant de l’établissement Sacré Cœur de Banfora du nom de Issiaka Touré, un mécanicien et quatre (4) apprentis chauffeurs ont également été interpellés puis déférés au parquet le vendredi 30 mars 2012. Parmi eux, certains disent n’avoir servi que d’intermédiaires.

D’autres par contre ont avoué avoir fait recours au cerveau de la contrefaçon pour se faire délivrer leur PC ; bien sûr après lui avoir versé des sommes variant de 70 à 150 mille francs CFA.

Le cachet et la signature du DGTTM pour parfaire son faux

Même s’il prétend n’avoir pas dépassé la classe de CE1, Cheik Diakité, à entendre les propos de la police, a une parfaite maîtrise de l’outil informatique. La preuve, lorsqu’il était question d’aller perquisitionner à son domicile, il a indiqué à la police qu’elle n’y trouverait rien. « Mon outil de travail n’est ni plus ni moins qu’un ordinateur comme celui que vous avez », a-t-il dit au commissaire. Et c’est volontiers qu’il a procédé à quelques démonstrations en reproduisant à l’ordinateur plusieurs documents dont des cartes professionnelles. Pour parfaire son faux, il est parvenu à scanner le cachet assorti de la signature du Directeur général des transports terrestres et maritimes qu’il appose sur les faux PC.

Parmi les outils de travail du malfrat figurait une clef USB que trois informaticiens sollicités par la police ne sont pas parvenus à décrypter. Pourtant, relate le commissaire Kaboré, Cheik Diakité l’a fait au bout de quelques clics. C’est d’ailleurs cette clef USB qui contient les modèles de faux PC qu’il a conçus. Pour le commissaire Kaboré, seule la collaboration de la population à travers le concept de la police de proximité peut permettre de mettre hors d’état de nuire ce genre de personnes. Aussi a-t-il saisi cette occasion pour inviter les citoyens à dénoncer tous les cas qui leur paraîtront suspects.

Mamoudou TRAORE

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 3 avril 2012 à 11:19, par wendbenedo
    En réponse à : BANFORA : Des présumés faussaires de permis de conduire arrêtés

    SVP Messieurs de la justice, liberez nous ce genie et envoyez le enseigner à l’ESI. Quelqu’un qui n’aurait pas depasser le CE1 et capable de telles prouesses informatiques surclassant de loin nos vaillants informaticiens diplômés des grandes écoles, il faut avouer et admettre qu’il merite le titre de professeur ! Ou bien Koro Yamyelé ?!!!

    Répondre à ce message

    • Le 3 avril 2012 à 16:09, par aniversaire
      En réponse à : BANFORA : Des présumés faussaires de permis de conduire arrêtés

      wendbenedo je n’adhère pas totalement ton point de vu
      certainement si du ce1 il comprend la technologie cherches a comprendre son parcours du ce1 a ce jour
      la police peut bien enquêter sur lui mai sans penser qu’il soit un genis du binaire.étant donne que la police c’est réserve sur l’identité ou le niveau des 3 informaticiens concerte.avaient-ils les outils nécessaires sur le champs ?quel système d’exploitation utilisait cet rival de Issiaka
      Sigue(dg dgttm).

      Répondre à ce message

    • Le 3 avril 2012 à 16:29, par aniversaire
      En réponse à : BANFORA : Des présumés faussaires de permis de conduire arrêtés

      wendbenedo je n’adhère pas totalement ton point de vu
      certainement si du ce1 il comprend la technologie cherches a comprendre son parcours du ce1 a ce jour
      la police peut bien enquêter sur lui mai sans penser qu’il soit un genis du binaire.étant donne que la police c’est réserve sur l’identité ou le niveau des 3 informaticiens concerte.avaient-ils les outils nécessaires sur le champs ?quel système d’exploitation utilisait cet rival de Issiaka
      Sigue(dg dgttm).

      Répondre à ce message

  • Le 3 avril 2012 à 13:59, par vision
    En réponse à : BANFORA : Des présumés faussaires de permis de conduire arrêtés

    que voulez-vous ?il y aura toujours les faussaires de permis si l’etat ne prend pas des mesures pour diminuer de façon considerable le coût du permis et même repenser l’auto-ecole au burkina faso. cela permettra a nous les pauvres d’acquerir facilement le permis et chercher un job.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2012 à 16:50, par Bark biiga
    En réponse à : BANFORA : Des présumés faussaires de permis de conduire arrêtés

    Merci grandement et felicitation a la police nationale.Je tire mon chapeau au commissaire et a ses elements pour ce travail.Je les invite a approfondir l`enquete.Trop de faux permis de conduire a ouaga.MERCI

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés