MAISON D’ARRET ET DE CORRECTION DE NOUNA:Les circonstances du décès du détenu

jeudi 1er mars 2012 à 03h26min

« Un détenu a été tué à la Maison d’arrêt et de correction de Nouna », voilà ce que dame rumeur colportait à travers toute la cité de Numandou le 20 février 2012. Pour éclairer l’opinion publique, nous nous sommes rendus au Palais de justice pour avoir le son de cloche du Procureur du Faso, près le Tribunal de grande instance de Nouna.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Après un quart d’heure d’attente, nous avons été reçus par le Procureur. L’air très préoccupé, Moussa Dianda, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a d’entrée de jeu déclaré ceci. « Le dimanche 19 février 2012, je suis venu travailler au bureau dans la matinée. Dans la soirée, j’étais à la maison quand on m’a rappelé. A mon arrivée, on m’a expliqué qu’il y avait deux détenus qui ont tenté de s’évader. L’un a vite été rattrapé. Mais l’autre n’a pu être appréhendé qu’à 1km de la Maison d’arrêt. Mais malheureusement, il y a eu un qui est décédé. De là, avec la gendarmerie et les services de l’infirmerie de la maison d’arrêt, nous avons procédé aux constats d’usages.

La famille de la victime a été informée et le corps a été convoyé à Ouagadougou pour une autopsie en présence des éléments de la gendarmerie nationale et des membres de la famille de la victime ». Expliquant l’origine des tirs qui auraient été entendus, le procureur Dianda a confié ceci : « ce sont sûrement des tirs de sommation ». Et de préciser qu’une enquête est déjà ouverte pour situer toutes les responsabilités. Il a demandé à la population de garder son calme car les résultats de cette enquête leur seront communiqués et toute la lumière sera faite sur cette affaire. Pour circonscrire la rumeur et éviter que celle-ci n’entraîne des réactions incontrôlables et désastreuses, des concertations ont été engagées et se poursuivent. Aux dernières nouvelles, le corps du défunt a été ramené à Nouna le 21 février 2012.

En attendant que la Justice fasse la lumière sur cette affaire, il est demandé à tout un chacun de savoir raison garder afin de préserver la cohésion sociale. En tout cas, c’est le souhait des personnes ressources de Nouna qui se sont d’ailleurs fortement impliquées dans la recherche d’une solution pacifique.

Hama Hamidou DICKO

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 1er mars 2012 à 08:41, par bonbaga italie(kpl)
    En réponse à : MAISON D’ARRET ET DE CORRECTION DE NOUNA:Les circonstances du décès du détenu

    Ecoutez ne prenez pas les gens comme des idiots.je suis de pret cet affaire.dites nous clairement qu’il a ete lachement abattu.vous parlez des tirs de sommations ,les tirs de sommations proprement dit ne peuvent pas atteindre le cible.Ne roulez pas les gens dans la farine.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mars 2012 à 11:55, par Tall
    En réponse à : MAISON D’ARRET ET DE CORRECTION DE NOUNA:Les circonstances du décès du détenu

    Je connais personnellement M. Moussa Dianda et je sais que ce n’est pas un dossier facile pour lui. Mais j’ai confiance en sa capacité et je lui dit de ne pas paniquer. ce qui frustre , c’est que l’on veut accuser pour le meurtre d’un évadé or la règle ne prévoit pas de laisser fuir un prisonnier criminel de surcroît. il est temps d’arrêter de profiter de la démocratie pour permettre toutes sortes d’écarts. y avait-il à choisir entre laisser partir un dandéreux criminel et être accusé de complicité d’évasion ou tenter logiquement de l’abattre après des tirs de sommation ? je n’oublie pas les coups montés dans ce sens souvent par les GSP eux-mêmes. A propos j’en ai vus avant-hier poursuivre deux jeunes de moins de 20 ans à motos qui les auraient dépassés en zigzagant sur la route autour de 21H. je vais taire la ville pour éviter des tensions. Mais quand ils les ont rattrapés ils ont commencé à les battre quand quelques hommes ont inteervenus pour les contraindre à lacher ces jeunes. Voici des dérives à éviter pour ces GSP par exemple.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés