Ministères de la Justice et des Droits humains : Les nouveaux locataires s’inscrivent dans la continuité

mardi 28 février 2012 à 02h52min

Nommés respectivement ministre de la Justice, Garde des sceaux et ministre des Droits humains et de la Promotion civique, Salamata Sawadogo et son collègue Albert Ouédraogo ont été installés par le secrétaire général du gouvernement, Baba Diémé, le 27 février 2012 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

A la faveur du remaniement ministériel intervenu la semaine dernière, le ministère de la Justice et de la Promotion des droits humains a été scindé en deux départements. A cet effet, la ministre entrant de la Justice, Garde des sceaux, Salamata Sawadogo et celui des Droits humains et de la Promotion civique, Albert Ouédraogo, ont été officiellement installés dans leurs nouvelles fonctions, le 27 février 2012 à Ouagadougou. Le secrétaire général du gouvernement, Baba Diémé, qui a présidé la cérémonie, les a félicités pour leur mérite. Mme Sawadogo a occupé, entre autres, le portefeuille de ministre de la Promotion des droits humains, de présidente de la Commission africaine des droits de l’Homme et des Peuples, d’ambassadeur du Burkina Faso au Sénégal après celui de Secrétaire général du ministère de la justice.

Quant à M. Ouédraogo, précédemment en tête du département des Enseignements secondaire et supérieur, fondateur de l’association « TOCSIN », il est maître de conférences à l’Université de Ouagadougou. A les en croire, il n’y aura pas de remue-ménage : « On ne vient pas pour changer d’équipe. On vient pour travailler. Cependant, s’il y a des circonstances qui exigent des réajustements, nous le ferons. Mais ce n’est pas notre objectif », a indiqué Salamata Sawadogo. Et le ministre Albert Ouédraogo de trancher qu’il n’est pas un homme de chambardements : « Je ne suis pas là pour régler des comptes, mais pour donner le meilleur de moi-même dans les limites qui sont les miennes ».

Il a souligné qu’il est un activiste des droits humains qui compte s’appuyer sur les professionnels de son ministère pour mettre ses compétences au service de l’Etat. Du même avis, Mme Sawadogo a fait comprendre qu’il va s’agir d’animer des équipes pour poursuivre le travail amorcé par leur prédécesseur. En cela, ils ont confié qu’ils attendent de rentrer en possession de leurs lettres de mission et de consulter les programmes d’activités de Jérôme Traoré pour fixer les nouvelles priorités. Les deux ministres ont salué l’action de leur devancier. La ministre de la Justice, Garde des sceaux a révélé qu’elle l’a vu à l’œuvre : « C’est un bosseur. Il a suffisamment œuvré pour le ministère ». Même conviction chez son collègue du département des Droits humains qui a déclaré qu’il l’a vu se battre pour le triomphe de la justice pendant que le pays était en proie à une crise. C’est fort de cela que Mme Sawadogo a émis le vœu que Dieu lui ouvre de nouvelles portes afin qu’il puisse contribuer à la construction du Burkina Faso.

Adama BAYALA (badam1021@yahoo.fr)

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 février 2012 à 06:40
    En réponse à : Ministères de la Justice et des Droits humains : Les nouveaux locataires s’inscrivent dans la continuité

    Ah là ! S’ils doivent s’inscrire dans la continuité, cest sûr qu’ils feront pire que leurs prédécesseur. Au lieu d’un petit mécano, c’est désormais tout le garage qui subira si jamais... Et ils sont deux ministres désormais hein !!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 08:51, par nanoukda
    En réponse à : Ministères de la Justice et des Droits humains : Les nouveaux locataires s’inscrivent dans la continuité

    Salut à tous, internautes. Suis de retour sur ce site et félicitations à tous pour les efforts fournis qui ont permis une avancé de la démocratie dans notre pays (N’est-ce pas que le peuple a pu enfin faire changer de ministre ?!).
    Bref, j’espère que les compliments des nouveaux Ministre à Monsieur Traoré ne sont que des blagues à son égard parce qu’il a tout de même fait reculé la justice en sequestrant et en molestant ! Et on a pas besoin que les autres en fassent une continuité mais opèrent un virement surtout que les milliers de dossiers dorment toujours en justice !!!

    Madame, si vous voulez réussir la mission que le peuple vous a donné (c’est tout de même la première fois pour notre génération que le peuple influence la composition d’un gouvernement !!!), secouer le cocotier, du moins le karitié, et faite dépoussierer les dossiers !!!

    Courage et bonne chance nous tous !!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2012 à 14:32, par Tuteuf
    En réponse à : Ministères de la Justice et des Droits humains : Les nouveaux locataires s’inscrivent dans la continuité

    Je suis de ceux là certainement minoritaires et qui n’ont pas beaucoup apprécié le limogeogage du ministre Jerome TRAORE.
    Pas que je ne déplore pas ce qui est arrivé mais connaissant l’homme, je sais que ce qui est arrivé est une exception de sa conduite habituelle. Malheuresement, par ces temps qui courent, il fait pas bon de trébucher.
    Mais ce qui me trouble davantage dans ce pays, c’est le fait que les gens soient si enclines à oublier d’une minutes à l’autre tout ce que vous avez pu faire de biens,pour se focaliser sur les fautes de passage que l’on commet et vice versa.Sans meme vous connaitre, on vous juge sévèrement.

    Monsieur le ministre Traoré, j’imagine qu’en cette période, personne d’autres ne pourra suffisamment comprendre votre état d’âme. Mais c’est ça aussi être un homme.Il faut assumer meme si cela est difficile. Surtout soyez fier d’avoir été peut etre à tort, un instrument de renforcement de la paix sociale au Burkina.
    Vous êtes compétents, humble et ouvert et je ne doute pas que vous saurez rebondir.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés