Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

mardi 31 janvier 2012 à 01h00min

« La charité bien ordonnée commence par soi-même ». S’il y a des gens qui ont bien compris cette maxime, ce sont bel et bien les responsables de la commission d’attribution des parcelles de l’arrondissement de Bogodogo. Bien que ne résidant pas dans les zones à lotir, ils se sont bien servis. Le maire s’est particulièrement illustré dans cet accaparement des parcelles au détriment des résidents réels qui ne demandent pas la charité, mais le respect de leurs droits. Voici (enquête) comment on dépossède les pauvres pour s’enrichir.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Pendant que des milliers de résidents n’ont pas eu leurs parcelles, le maire et ses proches se sont allègrement servis. Au secteur 28, ses deux sœurs ont été attributaires alors qu’elles ne résidaient pas dans la zone. Une d’entre elles avait juste construit une maisonnette et quand la liste des attributaires est sortie (en 2006-2007), son nom n’y figurait pas. Son numéro de recensement S 2112 n’était nulle part sur la liste. A l’époque, son frère n’était pas devenu maire. Aujourd’hui, elle a sa parcelle. Un frère du maire a également reçu une parcelle.

Cette dernière se trouve dans la cour d’un vieux qui habite la zone depuis près de 20 ans. Ce frère est décédé à la suite d’un accident. Il revenait, dit-on, de la zone « non lotie ». Il serait allé demander au vieux de quitter la cour pour lui permettre de construire. Le vieux lui aurait simplement répondu que « Dieu ne dort pas. » Le maire lui-même est passé par son protocole (un certain Lazare) pour s’accaparer de deux parcelles dans la même zone. Ces parcelles ont défrayé entre temps la chronique parce qu’il y a érigées des maisons dont certaines servaient comme chambres de passe. Le maire et ses complices de la commission d’attribution ne se contentent pas de donner à leurs proches, ils en vendent aux plus offrants, aux riches.

Les techniques de fraude et de corruption

Le mode opératoire est le suivant : ils bloquent la sortie des numéros des résidents réels pour les vendre aux demandeurs, ceux qui ont les moyens de payer. Mme Zouré a fait les frais de cette magouille. Sur la liste qui est officiellement sortie et affichée sur les lieux publics, son numéro de maison (V 3600 au nom de son mari) se trouve dans la catégorie NCH (Nouvelle construction habitée), une catégorie non prioritaire appelée « numéro rouge ». Quand elle est allée faire un scandale à la mairie en août dernier, le président de la commission, le conseiller Alassane Tapsoba, lui a fait savoir que son numéro est dans la catégorie prioritaire « RR » ou résidents réels. Pour la convaincre, il a fait sortir un registre dans lequel figure effectivement le nom de son mari, Zouré Nabayouré Edouard. Il lui a fait des remontrances du genre : « pourquoi depuis là tu n’es pas venue payer les 50 000 FCFA alors que tu as le bon numéro ? » Comment pouvait-il savoir qu’elle a le bon numéro quand celui qui est sorti officiellement est « rouge » ? a-t-elle répondu.

Le président de la commission lui a dit de tout faire pour voir le maire. Elle a pris rendez-vous trois fois, mais le maire est toujours absent ou en réunion pour ne pas la recevoir. C’est parce que quelqu’un d’autre, une dame, est venue pour la déguerpir qu’elle est venue faire le scandale à la mairie. Cette dernière qui réside à Dassasgho avoue qu’elle a acheté la cour (celle de Mme Zouré) avec quelqu’un d’autre. Avant la mesure gouvernementale suspendant les opérations d’attribution, une parcelle se négociait autour de trois millions FCFA. La plupart des acheteurs viennent d’ailleurs et sont généralement des salariés.

Une autre technique, celle des résidents de la zone qui ont les moyens, consiste à payer leurs propres parcelles. Leurs noms ne figuraient pas sur les listes des personnes attributaires, mais ils sont allés « négocier » avec certains responsables au niveau de la mairie. Les propriétaires des numéros de recensement T 7704 et T 7712 sont dans ce cas. Il s’agit de deux commerçants qui ont payé des millions pour avoir leurs parcelles. Ils paient en réalité les parcelles qui leur reviennent de droit. Pour plus de discrétion, le maire et ses complices de la commission ont mis en place un système de camouflage. Les demandeurs traitent avec des démarcheurs bien ciblés. Ces intermédiaires sont bien connus.

Il y a le protocole du maire, un maitre coranique, Ablassé et bien d’autres. Ce sont les plus connus et les plus « efficaces ». Ils disposeraient des plans des lotissements, ce qui facilite leur travail de repérage. Ils savent quelles sont les parcelles à vendre. Comme par exemple celles qui ont été attribuées à des enfants probablement fictifs : Tenkodogo O. Félix, né le 27 mai 2003 avec le n° d’ordre 2566 D 096 sur la liste, catégorie PNR (propriétaire non résident) ; Kaboré Zakaria né le 25 octobre 2000 avec le n° d’ordre 2379 A 1186, catégorie PNR ; Zerbo Lassina, 1er jumeau, né le 17 février 2003, n° d’ordre 2243 E 5035, catégorie PNR. C’est la troisième technique, celle dite des numéros fictifs. Ces cas sont très nombreux sans parler des parcelles qui ne sont pas attribuées délibérément. Ces cas sont surnommés PKG (c’est leur nom de code).

Les intermédiaires proposent à ceux qui ont leurs cours sur la liste de ces PKG un deal. Ils t’aident à sortir ton numéro et en contre partie, tu acceptes qu’ils vendent la parcelle et vous vous partagez l’argent à part égale. Il y a aussi les nombreuses réserves (au moins 80), les zones dites commerciales et la voie de train qui ferait 50 ha. Des gens ont été déguerpis à cet effet, mais les limites n’ont pas été bornées entièrement, ce qui laisse la possibilité de morceler davantage pour vendre.
Le train de vie de certains démarcheurs ne laisse pas de doute sur leurs pratiques. Ils sont devenus immensément riches. Que dire de leur patron ? Le maire est passé d’une vieille yamaha à une mercedes. Il aurait acquis tout récemment deux camions remorques (les benz). Officiellement, c’est pour un de ses subordonnés. Mais personne n’est dupe. Tout le monde sait que c’est pour lui. Ce subordonné vend désormais des voitures de marque mercedes.

Pendant ce temps, des résidents réels depuis près de 20 ans n’ont pas eu de parcelles. Pire, la mairie leur demande de quitter pour céder leurs cours à d’autres personnes venues d’ailleurs pour la plupart. Le cas de ce jeune est atypique. Boureima Ouédraogo a acheté son terrain ou « non lotie » en 1996 avec un propriétaire terrien du village de Yamtenga quand il était toujours élève. Il a construit sa maison de 10 tôles. Il crée une association qui mène plusieurs activités communautaires (sensibilisation sur les maladies et les mutilations génitales féminines, encadrement scolaire des élèves etc.). En 2000, avec d’autres associations, il fait partie de la délégation qui est allée négocier avec le maire Simon Compaoré le lotissement de la zone.

Il faisait partie des guides qui ont accompagné la commission de la mairie lors du recensement de 2003. Dans son sous quartier, le matériel de travail de son équipe de recensement était gardé dans sa cour et les membres de la commission prenaient leur petit café dans son kiosque. A la surprise générale, quand la liste des attributaires est sortie, son nom n’y figurait pas. Pourtant, il est l’un des premiers sur le site. La commission a dégagé deux parcelles dans sa cour, une attribuée à une inconnue de la zone et l’autre non attribuée (les fameuses PKG : parcelles à vendre). Celle à qui ils ont attribué sa parcelle lui demande de partir parce qu’elle veut ériger une villa dans la parcelle. Boureima a une femme et des enfants et pour rien au monde, il ne va quitter sa cour, dit-il à la dame. A moins que la mairie lui trouve aussi une parcelle. Dans son sous quartier, il y a 1103 personnes dans son cas. On en trouve des cas pathétiques de vieilles femmes, veuves, que les nouveaux attributaires demandent de quitter leurs cours. Certains démolissent par force les maisons de ces veuves.

La détresse des veuves

Pour empêcher la propagation de ces pratiques, les résidents se sont organisés pour dissuader les « nouveaux venus ». C’est ce qui a sauvé Convolbo Bila Minata et ses enfants. Son fils aîné Soumaïla qui avait acheté le terrain en 1995 avec son argent d’héritage est lui-même décédé en 2006, laissant sa femme enceinte. Elle accouche d’un garçon en 2007. Dans la famille, ils sont six et ce sont les deux femmes veuves qui se débrouillent pour nourrir et scolariser les enfants. Après le décès de son mari et de son fils, Minata a fait les certificats de décès pour qu’elle ne rate pas l’attribution. Quand les listes sont sorties, on l’a classé dans la catégorie NCH (Nouvelles construction habitées), donc non prioritaire alors que son voisin, arrivé trois ans après elle, est dans la bonne catégorie RR (résident réel). Minata n’a pas eu de parcelle. Le terrain où elle vit avec ses deux garçons, sa fille, sa belle-fille et son petit fils a été vendu à un policier travaillant à Bobo-Dioulasso.

Le grand frère du policier qui, lui, réside à Ouagadougou, harcèle la famille de quitter. Au premier trimestre de 2011, il est venu démolir les toilettes de la veuve. Il a construit une maison de 30 tôles dans la partie sud de la parcelle. Mais il n’a pas réussi à terminer la maison. Les voisins et les jeunes du quartier se sont mobilisés pour la défendre. Minata a les larmes aux yeux quand elle évoque la souffrance de son fils qui a travaillé dur pour construire deux maisonnettes. « Finalement mon fils n’a pas jouit de son héritage et les responsables de la mairie veulent empêcher son fils d’en jouir aussi », dit-elle les larmes aux yeux. Guigma Ramata est, elle, arrivée en 1994. Elle vend l’eau et du bois qu’elle charge dans la charrette laissée par son mari décédé en Côte d’Ivoire. Elle a en charge quatre enfants qui ont tous abandonné l’école faute de moyens. On lui a attribué la dernière catégorie et prendre sa parcelle donner à quelqu’un d’autre. Ses deux voisins, agents des impôts, venus longtemps après elle, ont eu leurs parcelles alors qu’ils n’ont jamais dormi là-bas.

Abdoulaye Ly

MUTATIONS N. 5 de janvier 2012, Mensuel burkinabé paraissant chaque 1er du mois (contact : Mutations.bf@gmail.com)

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 31 janvier 2012 à 07:43
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Ainsi que la lumiere soit,et la lumiere fut.Il faut remplacer ces hommes qui ne savent pas qu’ils doivent leur siege au peuple.Il faut aussi faire un petit tour sur les fraudes electorales,comment il a ete elu ce maire cdpiste,dauphin de Drabo

    Répondre à ce message

    • Le 31 janvier 2012 à 13:36
      En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

      De toutes façons, c’est du durable, cette pratique de vol organisé de prcelles par l’administration municipale de Bogodogo. J’en ai été victime, il y de cela quelques années dans le cercle vicieux de l’affaire Naré qui est rstéee impunie. Dans mon cas, j’avais reçu une parcelle pendant le CNR (c’était propre !). Pour me la voler prndant que j’étais à l’extérieur (fonctionnaire international),le stratagème a été de vendre la parcelle à une veuve qui avait près de soixante ans à l’époque et sans revenus, ensuite qui la revend à un militaire ! Mes démarches pour démonter l’affaire ont été vaines. Figurez-vous qu’à ma grande surprise, la justice était si corrompue et biaisée sur cette fafaire Naré, qu’elle avait quand meme tranché en faveur des voleurs ! Et ce sont les voleurs, conscients de leurs forces en corruption, qui avaient saisi la justice ! Bref, la totale ! Tout çà est indigne de l’intégrité "nationale" proclamée. J’étais si indigné que je me suis retiré de l’affaire, car en réalité, il n’y a pas de marge pour les gens intègres.

      Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 07:47, par Iso
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Hé ouagalais, avec cette allure d’enquête, personne ne voudrait être votre maire. Parce que je suis maire ou sa soeur je n’ai pas droit à une parcelle ? Toutes ces révélations proviennent des TROMPEURS TROMPÉS. SINON...

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 07:50
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Félicitations au Canard pour la qualité de l’article et de l’investigation : les preuves sont accablantes. La Journée du Pardon le 30 Mars aura tout son sens après le départ de cette classe de gouvernants. C’est à ce moment, me semble-t-il, que les enfants du Faso devront faire preuve "d’un Supplément d’âme pour une société consensuelle". Juste pour reprendre les mots de Me Hermann.
    Il faudra que nous suivions de près le Titre Foncier du Burkina Faso, la terre de nos ancêtres : avec ces gens, on ne sait jamais. Qui sait s’ils n’ont pas vendu le pays et qu’un beau matin on risque de se retrouver sans Patrie : ce sera le summum du comble, un peuple sans terre ! Des futurs palestiniens ! Ne riez pas ! Leurs boulimie d’argent, doublée de cette méchanceté (sic ! Laurent Bado), a atteint des paroxysmes jamais égalés de mémoire de Voltaïque. Il y a un Dieu de Justice qui règlera tout ça un jour....... "tôt ou tard", comme dirait .. Norbert Zongo

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 07:53, par Mme zKaboré
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    c a ce n est que difamation pour salir le mandat du maire Henri. Il n y a pas de preuves à cette difamation. Laisser henri tranquile.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 07:55, par Mme Zongo
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Quel mensonge grossier !Henri a bien dit : tout le monde ne peut pas avoir de parcelles dans un pays civilisé. Les jaloux et les perdants n ont qu à chercer ailleurs. C est tout

    Répondre à ce message

    • Le 31 janvier 2012 à 13:28
      En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

      Mme Zongo est la meme personne que Mme zKaboré et surement d’autres pseudo sur ce site,toujours les memes vendus de ce maire et qui sont là a défendre des escrocs.Continuez,vous serez démasqué et combattu tout comme votre véreux de marire

      Répondre à ce message

      • Le 31 janvier 2012 à 15:56, par tere des hommes
        En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

        Laissser le maire faire ce qu il faut pour assurer a sa progéniture une enveloppe sufisante pour supporter les crises à venir ! partout ailleurs les maires s en servent. pour s enrichir ! pas une seul région, pas une seul commune....de l est à l ouest du nord au sud ; partout il fraudent : verifier les lotissements d il ya moins de 3 ans ; vous comprendrez qu il ya trop de flou ! verifier partout dans les grandes villes voir

        Répondre à ce message

      • Le 31 janvier 2012 à 16:06, par tere des hommes
        En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

        Laissser le maire faire ce qu il faut pour assurer a sa progéniture une enveloppe sufisante pour supporter les crises à venir ! partout ailleurs les maires s en servent. pour s enrichir ! pas une seul région, pas une seul commune....de l est à l ouest du nord au sud ; partout il fraudent : verifier les lotissements d il ya moins de 3 ans ; vous comprendrez qu il ya trop de flou ! verifier partout dans les grandes villes voir

        Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 07:57, par Sylvie
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Des jaloux, il y en a partou. Henri est en train de reussir son mandat. Cette platitude ne l’enpechera pas de reussir son mandat. Que Dieu eleve Henri au rang de deputé ou de Ministre

    Répondre à ce message

    • Le 31 janvier 2012 à 12:45, par GANDHYY
      En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

      Mme,

      SVP, ayaez de la pitie pour votre prochain. Quel interet le journaliste a t’il a vouloir salir le maire. Avez vous pose la question aux personnes ci-mentionnees avant de reagir ? Auriez vous reagir de la sorte si vous ou un proche etaient concernes par cette affaire. Les trois reactions se ressemblent. C’est vraiment indecent de banaliser la souffrance des pauvres. J’ai lu ce texte avec emoi et profonde tristesse.
      Si le maire se sent diffamer, il peut recourrir a la justice et on saura si le journalisme ment ou dit la verite.

      Cultivons l’amour des uns et des autres surtout envers les pauvres.

      Bonne journee.
      Que Dieu vous benisse et rende justice a toutes ces personnes.

      Répondre à ce message

    • Le 31 janvier 2012 à 12:52
      En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

      Personne ne veut rien de la mairie de monsieur Kabore. Nous somme tous des citoyens et rien ne justifieras le faite d’attribuer la parcelle d’une pauvre veuve a un soit disant déguerpie par les pilonnes route ou que sait je encore je vous empris cet
      affaire n’es tout autre que d’honnêtes citoyens réclament leurs droits. Attendez d’avoir les vrai info SVP

      Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 08:17, par le pauvre
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    c’est ça le bF, le pauvre n’a que ses yeux pour pleurer, le riche et les politiques se la coulent douce

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 08:24, par YORO
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Moi j’ai construit à Tabtenga depuis 1992, mais mon nom n’a apparu nulle part, et impossible de rencontre qui qu ce soit, n’étant pas dans le réseau !

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 08:32, par Un compatriote loin du terroire mais proche en esprit
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    C est un probleme reel sur lequel les autorites politiques et securitaires devraient s y pencher au risque de voir des crimes passionnels commis en ces lieux.

    Je demande au ministere de la securite d epauler les autorites municipales a voir clair dans ce domaine car toutes les guerres dans ce monde commence par de petites injustices dans la gestion des terres et creant ainsi des revoltes puis des rebellions et bonjour la guerre.Je suis moi meme victime de ce fait au secteur 29 de ouagadougou.

    Une parcelle acquise depuis 1994 avec des proprietaires terriens et vu ma mobilite frequente j ai fait loger mon petit frere dans la parcelle et jusqu a present je n ai pas une position claire de ma parcelle.

    Un jour un inconnu est venu y verser des aggregats soit disant qu elle lui a ete atribuee nous avons resiste mon petit frere et moi et le monsieur en question n est plus revenu.

    La situation de ma parcelle reste confuse.Je demande a la mairie de revoir son tir pour eviter des tirs. Merci

    Un compatriote loin du terroire mais proche en esprit.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 08:35, par sompassaté
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Cet article très convaincant de par les preuves vériviables, n’est certainement que la partie visible de l’iceberg.
    Le domicile et la personne humaine sont juridiquement protégés au même degré, ce qui dénote de l’importance "d’une maison" pour une famille.
    Le constat au BF, est que la question du logement ne semble pas constituer une préoccupation pour le gouvernant, lequel se perd en langue de bois et politique de l’autruche imposée par les idéologues des Institutions de Bretton Woods.
    Comment comprendre qu’une question aussi cruciale soit laissée aux mains d’élus locaux, pourtant incompétents et immoraux pour la plupart ?
    La prochaine révolution burkinabè sera foncière.
    Je termine en félicitant le gouvernement du PM L.A.TIAO pour la mesure de suspension des lotissements ; mais il faut aller jusqu’au bout de la logique,en confiant l’affaire aux techniciens (urbanistes)et à la gendarmerie.
    La vérité se saura, justice sera faite,et la pays connaitra la paix et l’émergence.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 08:54, par BM85
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Bravo mon frère. Merci pour la lumière que tu fais sur ces pratiques obscures qui ne font que martyriser au quotidien nos pauvres populations. Décidément il faut que ça change.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 09:03, par adolphe
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    le problème de bogodogo est triste. moi je propose que la zone soit viabilisé et que chaque résident demeure à sa place. De là,ceux qui ne sont pas réellement des chercheurs de parcelles pour loger mais plutot des commerçants de parcelles ou je ne sais quoi vont sortir perdant puisque ces derniers ne voudront pas y loger. Ce n’est que de cette manière que le gouvernement aidera les gens des zones dites non loties. car ces gens souffrent et ne croient même plus à la bonne foi de notre Etat.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 09:09
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    c’est triste pour c’est pauvre dame si c’est dire sont averre il faut voir le cas de ce maire au plus vite on est fatigue tout sa c’est la faute de Blaise qui a pendant longtemps laisse libre cour a la corruption.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 09:11, par Spinoza
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Et que dire de l’interminable lotissement de Zongo ?

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 09:11, par Luluan " Le monde a change"
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Bonne enquete et tres bel article.La majorite des maires se sont enrichis de cette maniere.Certains vendent une meme parcelle a plusieurs personnes tout en spoliant les veuves et les orphelins sans soutiens. A quand l`audit precaunise par le Premier Ministre a sa prise de fonction ?

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 09:14, par burkindi
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Il faudra que le Gouvernement retire toutes ces parcelles problematiques au profit des intéressés d’origines. Que ceux qui ont payé ces dites parcelles portent plainte contre le maire. Que les Zones non loties soient viabilisées de sorte que ceux qui y resident reellement puissent résider et les rusés puissent perdre. merci

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 09:16
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    cet article donne la chair de poule, ces soit-disant autorités me donnent la nausée.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 09:31, par Clair comme eau de roche
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Je voudrais dire grand merci à ce journal pour son travail d’enquête claire et limpide. La balle est maintenant dans le camp du Premier Ministre et son équipe pour voir plus clair dans cette affaire de lotissement au Bogodogo.
    J’ai acheté mon non-lôti en avril 1993 au secteur 30 non loin des pilonnes, construit 2 cahmbres-salon, cuisine, toilettes (wc et douche), clôture et portail double-battant. J’y residé pendant 5 avant avant d’être affecté en province. J’ai été declaré PNR (Propriétaire Non Resident) alors qu’à mon départ j’y ai mis 2 de mes petits frères. J’ai payé mes 100000 et depuis lors j’attends toujours ma parcelle lôtie comme quoi je suis sur une voie. Mais ce que je viens lire me revolte encore plus, je suis enragé et pense que je suis capable de faire du mal au maire Henri ou à un membre de son équipe de magouille si jamais la justice n’est pas rétablie. Je crois fermement à la version du journal et cela confirme la magouille. Sinon comme comprendre en 2006 on nous dit d’aller payer les 50000 ou 100000 frs si le nombre des parcelles disponibles étaient inferieur au nombre de ceux à qui on a demandé d’aller payer. Il avait même été dit à son temps par le maire central que tous ceux qui paieront, auront leurs parcelles. Donc, je suis convaincu de ce que dit le jour. Et cela ne va passer comme ça. En tout cas le maire et les membres de leur magouille ont intérêt à reparer l’injustice sinon tôt ou tard on ne va pas les louper. Une fois encore merci infiniment aux responsables de ce journal qui a mené une bonne enquête.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 09:43, par article 37
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Merci à l’auteur de cet article qui vient encore interpeler le Ministre de l’administration territoriale qui se bat pour garder des maires à leur poste. Je ne comprends pas pourquoi depuis ce temps le Maire de Bogogogo n’est pas aux arrêt.

    Il y a un certain temps j’avais dénoncé l’arrogance du protocole du Maire de Bogodogo qui m’avait dit que n’importe qui ne pouvait être reçu par le Maire.

    C’est les mêmes qui sont dans les secrets de deals de parcelles. J’en connais qui passent d’entreprise en entreprise pour proposer des parcelles à vendre ou des réserves à attribuer, ils perçoivent donc de l’argent et s’évanouissent dans la nature.

    Ce qui se passe à Bogodogo, seul un audit pourra mettre à plat toutes ces choses suspectes.

    Monsieur le Ministre à vous de jouer. Vous aimez qu’on dénonce, je dénonce le maire de Bogodogo, son protocole et bien de ses proches qui ont subtilisés des parcelles et des réserves.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 09:44
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Que le Ministère mette une commission d’enquête pour voir claire dans cette affaire de lotissement à Bogodogo. Le problème ne sera jamais résolu surtout avec le nouveau découpage. Si l’actuel maire se fait élire à Bogodogo, le nouveau qui viendra hériter de la zone non-lotie aura tous les problèmes du monde à gérer cette mairie. Il faut que le ministère s’implique, parce que l’actuel maire veut créer une poudrière laissée avant de partir. Donc il choisit les bonnes place, lui et ses hommes avant de partir. Il faut le destituer comme le maire de Koudougou, si c’est avéré et il sera inéligible pour les municipales à venir

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 10:13, par Large Diffusion !
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Les Chargés de Presse du Premier Ministère et du Ministère de l’Administration Territoriale doivent tout faire pour que leurs ministres aient cet article. Il pourra contribuer à faire avancer les enquêtes qui sont entrain d’être menées afin de voir plus clair dans cette affaire de lotissement dans l’arrondissement de Bogodogo. Si possible, les autorités peuvent demander l’expertise de ce journal qui a fait un travail remarquable en profondeur.
    Je suis un partisan de la non-violence mais quelques fois il y a des situations qui vous poussent involontairement dans la violence. Je suis en attente de ma parcelle lôtie après avoir payé les frais depuis 2006 et voilà que c’est le maire Henri lui-même avec ses complices qui ont tout magouillé sur leur passage. La semaine prochaine je suis à la mairie pour leur demander de m’indiquer ma parcelle sinon je ne serai responsable de ce qui pourrait arriver là-bas. Il faut que le gouvernement Tiao aussi debloque la situation des lotissements car ç’a assez duré. En tout cas si justice n’est pas rendue aux honnêtes citoyens, la violence risque de refaire surface et avec juste raison. Quant au maire et ses complices, on vous connait tous, protegez très bien vos domiciles et vos biens mal acquis car ....

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 10:17, par francislaroche
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    bonjour,merci pour votre article car je viens d’apprendre beaucoup de choses ce matin et je me demande franchement si ça vaut la peine d’avoir une maison en zone non lotie.
    J’aurai aimé que vous tirez une conclusion à la fin de votre article.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 10:23, par Som
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Pourquoi ce maire passe t-il le temps à foutre le bordel depuis son arrivée au vu et au su de tout le monde sans que personne ne réagisse ? Après on vient se plaindre que les gens manifestent toujours violemment pour réclamer leurs droits ! Est-ce qu’on peut se faire entendre de façon pacifique dans ce pays ? On accuse les douaniers mais Dieu seul sait combien ils sont ces maires et ces conseillers municipaux, souvent d’aucun niveau d’instruction et pas non plus des opérateurs économiques, qui sont des multimillionnaires justement du fait de ce trafic illicite de parcelles au détriment des honnêtes citoyens qui vivent la croix et la bannière juste pour pouvoir avoir un jour chez eux.
    Populations brimées, ne cédez pas vos parcelles ! Que le maire lui-même vienne vous faire déguerpir s’il en a le courage !
    A bas le maire Henri et tous ceux qui se livrent à cette pratique mafieuse ! Comme l’a dit le vieux, Dieu ne dort pas...

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 10:28, par Eric
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Bonjour,

    si ce qui est dit est véridict, pourquoi la mairie centrale, le ministère de l’administration, celui de la justice ne se saisissent pas du dossier ?

    Ou bien ce monsieur qui a été parachuté à la tête de la mairie dispose d’un bon parachute qui le protège ?

    Et on dit lutter contre la corruption, y a qu’à voir comment ces gens n’ont pas peur cela signifie que y en a qui ont fait pire donc eux, ya rien on peut les faire...

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 10:32
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Mon cher Abdoulaye, faut soigner tes écrits. pas de tête ni de queue. tout est dit en même temps et au même moment, très ambigüe à comprendre. On a l’impression que tu profites du fait que le problème de lotissement soit un sujet sensible pour vendre ton journal. Un peu plus d’effort la prochaine fois.

    Répondre à ce message

    • Le 31 janvier 2012 à 15:48, par Goomsida
      En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

      Mon Frere ou Soeur,

      Qu’est ce qui est difficile a comprendre ici, l’essentiel c’est faire passer le message. Nous ne sommes pas en cours de Francais la. Si tu ne comprends pas il faut demander des explication a quelqu’un proche de toi.

      Voila pourquoi moi j’aime bien les americains, une fois que tu te fait comprendre et le message passe on conjugue avec. Mais vous les colinises de la france, vous vous prenez trop la tete pour le francais que les francais eux-meme.

      Get a life my friend.

      Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 10:33, par Grupy
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Il faut que nos autorités prennent les mesures necessaires contre ce fléau grandissant. Il est vrai que pour preservé la paix et l’harmonie dans ce pays il faut éviter ce genres de pratiquent. A quoi sa sert de chanter la paix si la paix elle même est menancé ????????

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 10:40, par FAVORABLE
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Bonjour,
    Il faut que le maire central SIMON COMPAORE et le ministère en charge de l’administration territoriale prennent le problème au sérieux et mènent des enquêtes serieuses pour que nous voyons clair dans cette affaire. S’il s’avère réel ce qui est dit dans le journal, le maire et ses accolytes doivent payer chers afin que cela serve de leçons à tous ceux qui sont dans ces vilains circuits.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 10:47, par Tampo2
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Enfin la vérité et maintenant qu-es-ce que le ministre de l’administration territoriale attends pour suspendre et envoyer sur les roses ce bandit de maire et sa sale bande. Sinon vous savez déjà les conséquences de la réaction des populations.Aller et vite avant qu’il ne soit trop tard.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 11:31
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    c’est triste mais cest comme ca.yako ’togo beaucoup de courage

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 11:36
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Simplement bravo à ces dignes journalistes qui font vraiment du journalisme d’investigation.Au moins le lièvre est levé et ceux qui contestent peuvent s’expliquer, c’est déjà ça.Chapeau bas mon frère.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 11:44, par NA TOGSEB ZANGA
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    IL N’Y A RIEN DE CACHÉ QUI NE SOIT APPELÉ À ÊTRE PUBLIÉ AU GRAND JOUR !!!
    QUE CEUX QUI ONT PRIS POUR HABITUDE D’OPÉRER DANS L’OMBRE SE PRÉPARENT…

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 11:50, par NA TOGSEB ZANGA
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    IL N’Y A RIEN DE CACHÉ QUI NE SOIT APPELÉ À ÊTRE PUBLIÉ AU GRAND JOUR !!!
    QUE CEUX QUI ONT PRIS POUR HABITUDE D’OPÉRER DANS L’OMBRE SE PRÉPARENT…

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 12:10
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Je dirai bravo au journal MUTATION et félicitation à l’équipe de Fasonet qui se libère malgré les pressions possibles contre la liberté de la presse.
    Nous resterons à l’écoute pour la suite et voir si la presse du PM va réagir et quels seront les developpement du conseil municipale.

    Merci beacoup au journal

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 12:13
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    « Vivre à Ouaga n’est pas une obligation car la ville n’a pas de porte », c’est bien le slogan des maires de la capitale. On utilise la force de l’Etat pour se remplir les poches. Pourquoi fonction publique rime avec pillage maintenant ? Et pourquoi donne-t-on à ceux qui ne sont pas dans le besoin ? Pourquoi le burkinabè est-il devenu très méchant et égoïste ? Pourquoi ceux qui veulent toujours et encore de parcelles n’achètent pas directement avec les propriétaires au lieu de passer par le maire qui sera sans pitié avec les veuves en utilisant la force de l’Etat pour les déposséder afin de payer les 2 camions, la Mercédès + 4x4 Terrano sans oublier ses nombreuses parcelles pour les petites chéries dont je ne dirai pas les noms ? La vie est vraiment dure pour certaines familles qui ont de la peine à assurer un repas par jour et Dieu seul sait les souffrances de ces familles.
    Je demande à ce que mes propos soient lus afin de parvenir à un changement !! Merci d’avance

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 12:28, par Alexio
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Nos faux Naaba de l administraction civile exploitent l analphabetisme de nos pauvres paysans qui ont payer les impots pourque ces sangsues ont eu cettte chance aller a l ecole.On on accuse le colonisateur d etre notre exploiteur,maintenant qui dit mieux ?

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 12:31
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    toujours parcelle a ouaga parcelle a bobo. tout le monde n’est pas fait pour vivre a ouaga et a bobo. aller construire dans les autre province d’où on vient et cela fera développer le pays .

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 12:38
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Merci M. LY, c’est ça etre un journaliste. toutes mes felicitations !!

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 12:40
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Je prie que Dieu lui même s’occupe du cas des veuves et des orphelins ! Et que toute la lumière soit faite autour de cette affaire mafieuse !

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 12:58, par alaï
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Koupéla aussi. Ancien maire, a vendu les réserves dans les secteurs surtout au n° 5,. Faudra aussi audité celà et bien d’autres. Vol..

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 13:04, par Seul la lutte payé
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Bonjour Mme ZONGO et Sylvie, vous êtes les ennemies de Monsieur Henri car c’est vous autre qui poussez les gents pour mettre dans des gros problèmes. Avez –vous des preuves pour défendre le maire ? Si oui, donnez les. Vos êtes peut-être les complices du maire.
    Avez-vous vu le cas de GUIRO ? Si les exemples donnés dans l’écrit sont faut, Henri a le droit de répondre mais pas vous des vampires. Selon Norbert ZONGO « tôt ou tard la vérité va venir » au FASO et on va donner des corrections à la hauteur de chaque mensonge.
    Je profite demander le cas de Séraphine qui a pris nos documents depuis 2006 en disant qu’elle va résoudre le problème de nos parcelle de Rimkeita, nous sommes toujours à l’écoute et son remplaçant est au parfait de tout le dossier.
    Merci pour cet article que Dieu nous assiste.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 13:21
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    BRAVO !!à celui qui a mené l’enquête que dieu te bénisse. tu a fait du bon job.je voudrais a ces bandes de bordel de pute de femmes qui supportent henry de quitter dans ca.car elles sont entrain de le conduire a l’enfer.henry et sa commission sont des délinquants du régime compaoré.pour preuve le cas de lagnoayiré ceux qui étaient dans la zone non lotie, la plupart n’a pas eu de parcelle a yagma.ils ont préféré distribuer vendre les tickets et d’autres a leurs proches ;et refuser a ceux qui y habitaient. et c’est que le ministère de l’habitat est repassé faire un autre recensement.le problème de terre finit toujours par rattraper les fautifs. ils vont payer cher sur cette terre de nos ancêtres merci !!!

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 13:28, par kabiiga
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Chers journalistes, félicitations pour ce travail abbattu. Nous sommes dans un pays qui se meurt, et tant que l’injustice, la fourberie, la corruption et le vol organisé séviront, il n’yaura pas de paix véritable, ni de développement réel.

    Le pauvre journaliste s’est débattu de toutes ses forces pour rapporter des preuves ou si vous voulez des pistes de preuves accablantes contre le maire. Et pendant ce temps que fait la justice, la police, la gendarmerie, la cour des comptes ????

    RIEN !!!!

    Chaque fois que je pense à çà, je suis encore triste. On va laisser ce corrompu là causer des tords à la population jusquà ce que les gens manifestent et brûlent ou fassent des casses. C’est seulement à partir de ce moment que le gouvernement réagira en révoquant seulement le maire ; Celà suffira t-il ???

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 13:31
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    BRAVO !!à celui qui a mené l’enquête que dieu te bénisse. tu a fait du bon job.je voudrais a ces bandes de bordel de pute de femmes qui supportent henry de quitter dans ca.car elles sont entrain de le conduire a l’enfer.henry et sa commission sont des délinquants du régime compaoré.pour preuve le cas de lagnoayiré ceux qui étaient dans la zone non lotie, la plupart n’a pas eu de parcelle a yagma.ils ont préféré distribuer vendre les tickets et d’autres a leurs proches ;et refuser a ceux qui y habitaient. et c’est que le ministère de l’habitat est repassé faire un autre recensement.le problème de terre finit toujours par rattraper les fautifs. ils vont payer cher sur cette terre de nos ancêtres merci !!!

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 13:35, par papillon rouge
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Il est temps qu’on s’occupe des gens qui ont des cantines de PUH et de titres fonciers dans ce pays ! Croyez-moi il en existe dans ce pays

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 13:41, par Tièfotiè
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    De telles informations doivent susciter l’ouverture d’une enquête, mais encore faut-il que le parquet accepte exercer ses prérogatives. Remarquez : ce sont les cumuls de ces frustrations qui conduisent à des situations incontrolées.Le ministre de tutelle doit zeuter un coup d’oeil sur ces cas qui ne sont autres qu’une dénonciation. A bon entendeur....

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 13:43, par papillon rouge
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Il est temps qu’on s’occupe des gens qui ont des cantines de PUH et de titres fonciers dans ce pays ! Croyez-moi il en existe dans ce pays

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 14:40, par WATT
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Mon vieux à payer la parclle entre 1995 et 1996, il a construit une maison de 10 tôles avec des ouvertures metallique pour moi.En 1999 avec mon FONER j’ai crepi et peint l’interieur. Mon numero est T1200 ;
    A ma grande surprise avec le lotissement en 2005 jusqu’à ce jour mon numéro n’est pas sorti. jusqu’ à ce jour j’ai méné toutes les démarches mais négatif. D’autres ont été attributaires avec des maisons sans toitures ou nouvellement construites

    Répondre à ce message

    • Le 31 janvier 2012 à 15:23, par Conscience du Faso
      En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

      Que Dieu Tout-puissant et nos ancêtres protègent les veuves, les orphelins, les étudiants et les autres dans cette affaire de lotissement au Bogodogo. Un étudiant qui prend l’argent de son FONER pour rendre son non-loti agréable à y vivre et voilà Mr le maire Henry avec ses complices sur sa route pour lui refuser sa parcelle. Du courage à vous tous car tôt ou tard la justice de Dieu ou des ancêtres viendra rétablir l’ordre. Dans la vie, il faut éviter de piller, d’exploiter les plus faibles. Sinon la colère de Dieu et des ancêtres s’abattra sur vous tôt ou tard. Du courage à vous !

      Répondre à ce message

      • Le 2 février 2012 à 11:24, par Karim
        En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

        Mon cher,nous sommes dans une situation presque similaire,après avoir acheté mon lopin de terre,en 1999,j’y ai érrigé une maisonnette de 12 tôles,porte et fenêtre métallique,mon numéro de recensement,Q 3052 du 28 juillet 2003.Une première liste est affichée,comme beaucoup d’autre,mon nom n’y figure pas,pour calmer les gens,on nous dit qu’une deuxième liste devrait suivre,et dans le temps et dans les mêmes conditions,mon voisin direct est attributaire.
        Un policier municipal du nom de Razo(pouvant faire l’objet d’enquête il repond au 70015303),profitant de la situation se propose de m’aider contre 100.000F,que j’ai reglé et dépuis,rien !

        Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 15:38, par BELCO
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    CA RESSEMBLE PLUS A UN REGLEMENT DE COMPTE QU’A DE L’ENQUETE. C’EST TROP PLAT. QUEL JOURNAL A OSE LAISSE PASSER CES CONERIES LA DANS SES PAGES. C’EST NULLE COMME ENQUETE ; C’EST DE LA COMEDIE TOUT CA ; LA OU JE SUIS, JE NE SUIS PAS ATTRIBUTAIRE DE PARCELLE DANS TOUT LE BURKINA FASO, MAIS JE PENSE QUE LES CHOSES NE SONT PAS POURRIES JUSQU’A CE POINT ; L’AUTEUR DE CET ARTICLE EST AUSSI DANS CE DEAL SI C’EST VRAI QUE LES CHOSES SONT ELLES ; LUI MEME RESSEMBLE BEAUCOUP A UN DESTRUCTEUR DE LA NATION ; LAISSE LE MAIRE TRAVAILLER TRANQUILLEMENT AVEC VOS HISTOIRES DE JALOUSIE ET DE SORCELERIE ; C4EST TROP MECHANT CE QUE VOUS DITE, C4EST INHUNIMAIN, C’EST PAS BURKINABE CA. L’AUTEUR DE L’ARTICLE EST UN DANGER POUR LA PAIX.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 15:52, par XL
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

     ????????????????
    Que DIEU tout puissant nous garde et préserve tous de ses "SUCEURS ET AVALEURS" du peuple !
    dans quel monde sommes nous ? si des gens que l’on mets en place pour piloter des activités et aider les peuple viennent à plumer ce même peuple !
    moi j’ai acheté une parcelle non loti dans ce même secteur et y ai construit un 16 tôles, j’ai payer 35000 frs pour l’attribution mais mon numéro n’est même pas sortir et un bon jour ils sont venu démolir ma maison dont je n’ai pu que récupérer 10 tôle ! alors découragé j’ai tout laissé dans ce secteur et suis aller dans un autre secteur sur la parcelle des mes parents.
    Mais dans ce FASO si le gouvernement ne fais rien contre ces maires qui plument le peuple et s’enrichissent, un jour je crois que le peuple lui même se fera justice et le cas de la Libye ne sera rien par rapport a ce que nous allons vivre !

    jetons un coup d’œil sur le SÉNÉGAL et suivant l’actualité vous m’en dirai des nouvelles sur sur "Highlander" de président gorille qui pense de le palais présidentiel est une jungle et son fauteuil une branche d’arbre sur laquelle personne ne peu l’enlever !

    Que DIEU bénisse le peuple Burkinabé et touche le le bon côté du cœur des dirigeants du FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 31 janvier 2012 à 16:44, par nivaquine
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    TOUT CE QUI EST DIT : AFFAIRE GUIRO, AFFAIRE SERAPHINE, TELLE OU TELLE MAIRIE, VOICI UN PROBLEME DE LA NATION EN MINIATURE

    VOICI MES PROPOSITIONS

    - 1- MAIRE ET DEPUTE : LIMITATION DE MANDAT A DEUX ANS
    RENOUVELABLE UNE SEULE FOIS
    2-ARTICLE 37 NON MODIFIABLE
    3-POUR TOUTE CANDIDATURE DE MAIRE-DEPUTE-PRESIDENCE DECLARATION DES BIENS POUR LES ELUS
    4-NOMMINATION DE PREMIER MINISTRE-MINISTRE-DIRECTEUR DECLARATION DES BIENS
    5- RENDRE LE POUVOIR JUDICIAIRE INDEPENDANT (PAS QUE LE CHEF DE L’ETAT PEUT LE CHANGER A SA FACON OU L’IMPOSER SA VISION DE LA JUSTICE

    Répondre à ce message

  • Le 1er février 2012 à 00:56, par le kamikaze
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Que la Mairie Centrale,le Ministere de l’Administration Territoriale,Luc Adolph Tiao,la police,la gendarmerie et la justice prennent leurs responsabilites.Sinon,dans les jours qui suivent vous saurez que la crise n’est pas derriere nous et cette fois-ci je crain fort qu’un CCRP ou un RSP puisse resoudre la sitution.Merci et felicitations au journaliste et au journal.Continuez de soulever le lievre !Felicitation egalement a l’equipe de faso.net pour sa croissance de maturite car il y a un an de cela on ne pouvait pas lire un article pareil sur ce site !Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 1er février 2012 à 00:57
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Que la Mairie Centrale,le Ministere de l’Administration Territoriale,Luc Adolph Tiao,la police,la gendarmerie et la justice prennent leurs responsabilites.Sinon,dans les jours qui suivent vous saurez que la crise n’est pas derriere nous et cette fois-ci je crain fort qu’un CCRP ou un RSP puisse resoudre la sitution.Merci et felicitations au journaliste et au journal.Continuez de soulever le lievre !Felicitation egalement a l’equipe de faso.net pour sa croissance de maturite car il y a un an de cela on ne pouvait pas lire un article pareil sur ce site !Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 1er février 2012 à 01:09, par Leiss
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Peut être qu’il faudrait que les autorités de ce pays mènent une contre-enquête pour mesurer la véracité des propos du journaliste.Evitons toute passion autour de ce sujet combien sensible pour la paix sociale.Souvenez-vous de 2011 qui nous a laissé des sequelles indélébiles.

    Cet appel aux autorités, faites tout pour satisfaire les personnes brimées des zones non loties. Comprennez qu’elles se sentent traillies par leur propre pays à travers des élus locaux stupides et cupides.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février 2012 à 01:16, par Leiss
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    Peut être qu’il faudrait que les autorités de ce pays mènent une contre-enquête pour mesurer la véracité des propos du journaliste.Evitons toute passion autour de ce sujet combien sensible pour la paix sociale.Souvenez-vous de 2011 qui nous a laissé des sequelles indélébiles.

    Cet appel aux autorités, faites tout pour satisfaire les personnes brimées des zones non loties. Comprennez qu’elles se sentent traillies par leur propre pays à travers des élus locaux stupides et cupides.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février 2012 à 13:06, par KAZOUETE YELE
    En réponse à : Parcelles des « non loties » de Bogodogo : Le maire Henri s’est bien servi

    la guerre commencera par les histoires de parcelles. moi je suis dans la zone depuis 1989. j ai une maison de 34 toles des wc et une cloture. j ai pas eu de numero.j ai decidé. seule une autoroute pourra me faire quitter.c est la guerre maintenant et je ne cherche plus a voir qui que çe soit.tous des voleurs..

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés