INCENDIE AU SITE D’OR DE RIMASSA : Une dizaine de motos calcinées

jeudi 22 décembre 2011 à 00h56min

Dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 décembre 2011, un incendie s’est déclaré au site d’or de Rimassa dans la commune de Titao. Aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée. En revanche, il y a eu des dégâts matériels notamment une dizaine de motos parties en fumée.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

C’est un drame que vient de connaître le site d’or de Rimassa où un incendie s’est produit dans la nuit du 16 au 17 décembre 2011. Selon certains témoignages recueillis sur place, les premières flammes ont été aperçues en pleine nuit non loin des hangars où étaient parqués des engins à deux roues notamment des motos de type Sanili. Ces flammes vont, de façon volatile, gagner d’autres hangars et c’était le sauve-qui-peut. Vu l’ampleur du sinistre, la brigade des sapeurs-pompiers fut appelée à la rescousse. Arrivés sur les lieux, les sapeurs-pompiers ont été rejoints après par la gendarmerie et la police de Titao.

Mais l’incendie était important. Des vélos, des effets d’habillement, des vivres et surtout des motos Sanili ont été consumés par le feu. Pour l’heure, il est difficile de connaître les origines de l’incendie. Lorsque nous avons approché la gendarmerie, elle nous a gentiment instruit d’aller voir la police car c’est elle qui a effectué le constat d’usage. « Selon la déontologie de ma profession, il m’est interdit de vous fournir des informations sur l’incendie », nous a vertement lancé l’intérimaire du commissaire de police de Titao. En dépit de notre insistance, lui signifiant notamment la circulaire de l’ex-Premier ministre, Tertius Zongo, demandant à l’administration de collaborer avec la presse, nous n’avons pas obtenu gain de cause. « Mon cher ami, je ne suis pas au courant de la circulaire en question et je ne peux pas vous en dire plus. », s’est repris l’agent.

A en croire certains orpailleurs, l’incendie nocturne serait parti d’une incompréhension entre une femme et son amant. Une version battue en brèche par d’autres travailleurs du site qui parlent plutôt d’une malencontreuse manipulation d’un liquide inflammable.

Hamed NABALMA

Le Pays

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés