BONJOUR

jeudi 24 novembre 2011 à 01h06min

Au Burkina, tout est bon pour se faire de l’argent. Même le patrimoine de l’Etat n’échappe pas à la boulimie des prédateurs. Après avoir testé toutes les formes de délinquance, et alors que l’on croyait cette pratique révolue, il se trouve encore des gens pour vendre les réserves. Ces espaces destinés à un usage public sont ainsi découpés par petites tranches et vendus.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

C’est ce qui est ressorti dans une émission de Femina FM, la semaine dernière. Qui sont les acteurs de ces transactions illicites qui privent nos quartiers d’espaces publics ? Il y a sans doute lieu de faire le point sur ce dossier qui est récurrent dans nos cités.

Mahorou KANAZOE

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 novembre 2011 à 09:42
    En réponse à : BONJOUR

    regardez au 1200, encore plus grave face à la croix rouge on construit partout dans l’impunité où nos enfants vont jouer. des quartier sans parc, alors que les gens qui font ça se plaise à se promener dans les jardins de quartier quand ils viennent en Europe.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés