Vol de motos et d’objets divers à Bobo-Dioulasso : 12 délinquants présumés dans les filets de la gendarmerie

jeudi 17 novembre 2011 à 00h34min

La brigade de recherche de la gendarmerie de Bobo-Dioulasso a présenté à la presse le lundi 14 novembre 2011, un réseau de 12 présumés délinquants démantelés lors des opérations de routine. Selon l’adjoint au commandant de compagnie de la gendarmerie, Sékou Ki, ces opérations ont permis la récupération de nombreux biens volés, parmi lesquels des motos, des appareils électroménagers, des animaux...

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Selon l’adjoint au commandant de la compagnie de gendarmerie, Sékou Ki, c’est suite à l’arrestation d’un présumé voleur de bélier au secteur n°12 de Bobo-Dioulasso, que onze autres personnes seront interpelées. Après investigation, la gendarmerie a constaté que les 12 personnes étaient accusées de fait de vol et recel. La brigade de recherche de la gendarmerie va ainsi procéder à la saisie de nombreux biens d’origine douteuse. Cette opération a permis de saisir au total une vingtaine de motos, deux plaques solaires, deux postes téléviseurs.

Parmi les objets volés, il y a aussi un poste radio, un groupe électrogène, une charrette à traction asine, deux béliers. Pour l’adjoint au commandant de compagnie de la gendarmerie de Bobo-Dioulasso, Sékou Ki, ces engins ont été volés en grande partie en campagne. Ils ont été ensuite vendus à Bobo-Dioulasso, à des prix variant entre 75 000 F CFA et 125 000 F CFA, selon le type et l’état de l’engin. En ce qui concerne le mode opératoire, M. Ki a expliqué que les délinquants agissent souvent nuitamment par escalade, effraction de portes de domicile. Aussi pendant la journée, dans les lieux de réjouissance, ils forcent le système de sécurité des motos, qu’ils emportent en bricolant le mécanisme de démarrage. « Sur les sites aurifères, ils se font passer pour des acheteurs.

Et dès qu’ils entrent en possession d’un engin pour l’essayer, ils prennent la fuite », a ajouté l’adjoint au commandant de compagnie. Face à la recrudescence de la délinquance, la gendarmerie invite les citoyens à collaborer avec les forces de sécurité pour une lutte efficace contre la criminalité. Pour cela, ils peuvent appeler les numéros verts suivants : 80 00 11 45 et le 1010 du centre de veille dont les appels sont anonymes et gratuits.

Sidgomdé

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés