Home Kisito : De nouveaux locaux pour mieux répondre aux besoins des enfants en difficultés

lundi 14 novembre 2011 à 02h11min

L’orphelinat Home Kisito est dans ses nouveaux locaux .L’inauguration et la bénédiction de la nouvelle structure a eu lieu samedi dernier .C’est dans l’enceinte de l’OCADES diocésaine de Ouagadougou, au secteur 17 (Cissin, Kouritenga).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

C’est l’Association Burkin’Avenir, plus connue sous le nom de Graine de Joie Développement qui a permis de transformer le rêve de Home Kisito en réalité. Et pour sœur Marie Claire Ouédraogo, directrice de l’orphelinat, ce rêve était de « donner de l’espoir à la vie et faire renaître les enfants abandonnés et les orphelins.

L’association Kisito est une organisation confessionnelle humaine à caractère social et a vu le jour en 1931.Mais c’est en 1965 que l’orphelinat fut baptisé « Home Kisito », lieu d’accueil et de vie d’enfants retrouvés et orphelins. Le nom de Kisito est donné en souvenir du plus jeune des martyrs de l’Ouganda, immolé au feu à l’âge de 13 ans pour sa foi en Jésus Christ. Actuellement, le premier orphelinat du Burkina compte 46 enfants de 0 à 4 ans de statuts différents. Des bébés orphelins, abandonnés, des bébés cas sociaux et un bébé de maman malade mentale.

L’association française qui a financé la construction des nouveaux locaux de Home Kisito intervient depuis plus de 12 ans au Burkina et s’inscrit dans l’objectif de protection et d’aide de l’enfance. C’est cette organisation qui a aussi œuvré à la construction de l’orphelinat sainte Thérèse à Loumbila. Selon la présidente de Burkin’Avenir, Mme Antoinette LAMPIS, la réalisation des nouveaux locaux de Home Kisito est la « preuve que la solidarité reste une valeur forte et partagée par beaucoup ».

Parlant de solidarité, le ministère de l’action sociale et de la solidarité nationale à travers son secrétaire générale à interpeller les acteurs nationaux à plus de mobilisation et d’initiatives en faveur des enfants en difficultés car dit-il « ces enfants sont avant tout des enfants burkinabè ».On doit pouvoir compter sur l’aide nationale avant celle venant de l’extérieur.

L’archevêque de Ouagadougou, Philippe Ouédraogo ne dira pas moins. Lui qui a appelé les uns et les autres à travailler plus pour donner de la joie et surtout de la vie à ces « enfants qui n’ont rien fait pour mériter le sort injuste que les hommes et les circonstances dramatiques leur réservent ».

On se doit donc d’œuvrer pour que le rêve de réaliser un centre spécialisé qui sera construit dans le prolongement du nouveau Home Kisito pour les enfants handicapés devienne une réalité car « ce que vous avez fait à l’un de ces petits, c’est à moi que vous l’avez fait » a dit l’archevêque en citant cette parole du christ.

Jean -Pierre SAWADOGO (stagiaire).Ph. Bonaventure PARE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés