Arrondissement de Bogodogo : « Tous les demandeurs n’auront pas de parcelles »

jeudi 6 octobre 2011 à 03h46min

Ouverte le 4 octobre la 3e session du Conseil municipal de Ouagadougou s’est achevée ce mercredi 5 octobre 2011. Les conseillers municipaux ont débattu du budget communal de 2012, du recensement fiscal de 2011, de la chaine funéraire, de l’éducation et de la santé dans la ville de Ouagadougou et des problèmes de lotissements dans l’arrondissement de Bogodogo. Le nombre de parcelles disponibles étant inférieur à celui des demandeurs, les conseillers ont convenu de prioriser ceux qui résident dans ledit arrondissement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Il n’y a pas suffisamment de parcelles dans l’arrondissement de Bogodogo. Selon le bilan établi par le maire de l’arrondissement, Sandaogo Henry Kaboré, 65 616 personnes ont été recensées dans les secteurs 28, 29, 30 et dans les villages de Dagongo, Balkuy et Ouidtenga. Le hic, c’est que seules 26 080 parcelles ont été dégagées. Au total, 12 679 parcelles ont été attribuées et 13 401 restent sans propriétaires pour l’instant. Ce qui crée selon les calculs de Sandaogo Henri Kaboré un manque à gagner de 41 308 parcelles. Pour satisfaire la demande, l’arrondissement a besoin de près de 4 000 hectares. Mais estimant que cet espace ne peut plus être dégagé dans ledit arrondissement, les conseillers municipaux ont préconisé que les résidents réels soient priorisés lors des prochaines attributions de parcelles.

Pour ceux qui avaient déjà souscrit pour des parcelles mais qui n’en auront pas, le collège municipal a décidé que leur soit restitué l’argent qu’ils avaient versé.
Sur la chaine funéraire, le maire de Ouagadougou, Simon Compaoré, a indiqué que sa commune a l’intention de construire dans la ville des cimetières modernes. « Nous comptons ériger dans la commune de Ouagadougou des cimetières éclairés et dotés d’eau pour faciliter la tâche de ceux qui viendront enterrer leurs proches », a indiqué le bourgmestre de Ouagadougou.

La commune entend également construire une morgue municipale et exiger que les pompes funèbres, ainsi que les communautés religieuses qui ont des corbillards, se dotent de meilleurs moyens de transports des dépouilles mortelles. « Il y aura un temps de transition au cours duquel nous allons encore admettre que les gens transportent les dépouilles dans des véhicules particuliers mais notre idée est de mieux organiser le secteur », a ajouté le maire.
Pour le budget de gestion de 2012, Simon Compaoré a indiqué qu’il s’agit de préparer la suite pour les équipes qui se mettront en place à l’issue des élections couplées municipales et législatives de 2012.

Jacques Théodore Balima

Fasozine

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 6 octobre 2011 à 02:10, par Nawidib
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : « Tous les demandeurs n’auront pas de parcelles »

    Le problème de parcelle ne se limite pas seulement a la seule commune de Bogodogo il y’a aussi Boulmiougou et bien d’autres ; Boulmiougou où SÉRAPHINE a semée le désordre et c’est d’ailleurs le système de presque tous les maires pour pouvoir soutirer des parcelles sinon comment pouvez vous comprendre un recensement qui commence depuis 1998 pour le lotissement d’une zone ou, il y avait moins de 7000 habitant peut se retrouver toujours en 2009 entrain de faire des recensement pour nous dire après qu’il y a plus de demandeurs que de parcelle et depuis 2007 elle fait des sorties médiatique pour des affirmations comme quoi il n y aura plus de problème de parcelle d’ici la fin de la même année et la suite vous la connaissez ! Nous osons croire que cette révocation avec poursuite judiciaire n’est pas seulement circonstancielle.A BON ENTENDEUR SALUT

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2011 à 08:36
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : « Tous les demandeurs n’auront pas de parcelles »

    Ahhh hééééé...je comprends pourquoi aussi on a du mal à établir des fichiers électoraux fiables et transparents au Burkina.Vous me direz qu’il y a aucun rapport avec ces histoires de parcelles mais regardez cette pagaille indescriptible sur les parcelles et ça dure depuis des années et des années.Il y a trop trop de magouilles,il est temps d’y mettre fin

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2011 à 09:20, par Wendyele
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : « Tous les demandeurs n’auront pas de parcelles »

    Ce realisme du Maire de Bogodogo me rejouis beaucoup. Comme il compte restituer les versement des personnes ayant sourscrit, je crois que la polemique sera egalement eteinte. Dans aucun pays du monde, on a vu tous les citoyens etre attributaire de propres parcelles.
    Toutefois, le nombre de bonnnets rouge dans les conseils municipaux m’inquiete beaucoup, on a egalement besoin de jeunes bien instruits dans nos conseils, qui maitrisent bien les rouages planification municipale des temps modernes.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2011 à 09:40, par waricotèsongoyalo
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : « Tous les demandeurs n’auront pas de parcelles »

    c’est la preuve tangible de Toute cette anarchie qui a enrichit les lotissements. depuis quand les dossiers des premiers demandeurs de parcelle dans l’arrondissement ont été déposés avec des reçus de paiement de la contribution. Il fallait en ce moment et au vue du nombre de parcelles à répartir arrêter et procéder à la validation de cette tranche et attribuer sans difficultés. Mais de tristes individus très mal intentionnés,voulant le favoritisme,l’exploitation, et l’escroquerie, se sont approprier de la situation pour instaurer la pagaille, la magouille et l’enrichissement illicite auprès des populations. s’il y a bien des gens qui n’auront pas de parcelles, il faut commencer par le maire, ces conseillers et leurs ramifications. Donc il est opportun de recenser tout l’existant attribuer de manière frauduleuse, de voir claire dans cette histoire et de procéder à une ré attribution honnête et claire

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2011 à 10:13, par Conscience du Faso
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : « Tous les demandeurs n’auront pas de parcelles »

    Tous ceux qui ont payé (50000fr ou 100000fr) auront leur parcelle, parole de Mr le Maire Cental, Simon Compaoré. C’est écrit noir sur blanc dans les archives des journaux de la place. Il faut assumer. Vous ne pouvez pas crier haut et fort à qui veut l’entendre et venir maintenant dire autre chose. Quand vous encaissez les sous des gens, vous connaissez le nombre de parcelles à octroyer. Debrouillez vous pour octroyer les parcelles à tous ceux qui ont payé (residents comme non-residents). N’oubliez pas que beaucoup de non-residents y ont habité à un moment donné avant d’être affectés en province pour raison de service à la nation. A partir de l’aspect de leur concession, vous saurez qu’ils ont bel et bien residé. Aussi, beacoup de non-résidents ont été declarés "NR" parce qu’ils ont dû mettre leurs parents dans leur concession pour ne pas la laisser inoccupée avant de partir en province et comme ce n’est pas le propriétaire lui-même qui y loge, les voisins les ont declaré "NR" à la commission d’attribution. C’est ce qui leur a valu le paiement de 100000fr comme non-residents.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2011 à 10:49, par Mama
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : « Tous les demandeurs n’auront pas de parcelles »

    Ha ! il risque d’avoir des problèmes ; imanginez-vous que ce sont les soit disants propriétaires terriens qui ont vendu, empoché,se sont engraissés en vendant leur terrain non loti. Moi j’ai acheté mon terrain non loti en 1997 et j’y ai réalisé une chambre salon.C’est vrai qu’entre temps je suis allé loué en ville une maison, mon cousin habitant dans la maison que j’ai réalisée. Mais que s’est-il passé à l’arrivée de l’équipe de recensement, ce sont les mêmes propriétaires terriens non seulement ont exigé d’être servis avant mais en plus de nous avoir vendu leur terrain ont dit que nous n’habitons plus dans cette zone. Pour moi quand on vend quelque chose on n’en est plus plus propriétaire. Et si c’était un bien périssable, est-ce que ces propriétaires terriens allaient le réclamer aujourd’hui. Je ne pense pas que les gens vont se laisser faire.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2011 à 11:30, par depuis ouaga 2000
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : « Tous les demandeurs n’auront pas de parcelles »

    ils racontent tous des histoires,lors du recensement, le nombre de était effectivement de 65 616 (y compris les cloches et arbres etc...)à la publication des listes le nombre est passé à environ 30 000 ( resident réel-RR,propriétaire non resident PNR ,nouvelle construction habité NCH) donc il n’est plus question de nous parler toujours de 65 616.
    seul les resident réel (RR) et les propriétaires non résident (PNR)ont été autorisés à payer les frais de contrubution au lotissement soit 50 000fr et 100 000fr leur nombre est d’environ 22 000.
    sur ce nombre(22 000) l’elargissement de la voie limitant la zone lotie et non lotie ainsi que le tracage de certaines voies dans la zone non lotie sans oublier les sinistrés du 1er septembre 2009 a entrainé le degerpissement d’un grand nombre de personne qui ont beneficiés de parcelle à balkoui ,wiidtinga et yagma.
    donc normalement le nombre de parcelle restant à attribuées doit être largement suffisant et même supérieur.
    sauf que ya eu "deal".arrêté de nous embrouiller.le MATDS doit s’en saisir et vérifier.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2011 à 11:48
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : « Tous les demandeurs n’auront pas de parcelles »

    pourquoi loti si 61% des demandeurs ne peuvent pas avoir de parcelle.c’est les résidents que attribuez la nuit ? a chaque fois c’est la même chassons "les demandeurs dépassent le nombre de parcelle"n’est pas les maires qui créent les non lotis en refusant d’attribuer les parcelles aux pauvres.
    dans la zone Karpala du secteur 30 plus précisément le lotissement du maire Christophe on dégage toujours des parcelles « si un jour vous êtes de de passage regarde à votre gauche au niveau de tambogdo yaar » pourtant ts les résident de la zone non lotis n’ont pas eu de parcelle.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2011 à 12:18
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : « Tous les demandeurs n’auront pas de parcelles »

    J’avais proposer aux autorités municipale de réflechir sur le cas de la ceinture verte qui entoure inutilement ouagadougou pour en exploiter. Il semble que cet espace n’appartient pas au Burkina faso. Je voudrais savoir ce que l’on veut faire avec ça.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2011 à 13:42, par citoyen lamda
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : « Tous les demandeurs n’auront pas de parcelles »

    Je rejoins mon predecesseur sur le temps que mettent les responsables municipaux dans les lotissements pour après avancer cette histoire du nombre de demandeurs. Cette lenteur ne se justifie point si ce n’est dans leurs interets.sinon tous, nous savons que le nombre de demandeurs ne peut pas etre invariable d’une annee à une autre lorsque la population est en croissance exponentielle. Exemple la zone non loti de tingandogo qui est située en pleine ville maintenant avec l’ouverture de l’hopital Blaise C. on ne sait meme pas de quel arrondissement il appartient n’en parlons pas d’un lotissement futur. Et après on nous dira qu’il ya plus de demandeurs que de parcelles dispo !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2011 à 13:45, par Gbe
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : « Tous les demandeurs n’auront pas de parcelles »

    C’est a croire que les Parcelles appartiennent aux Maires des multiples communes...
    Quelque soit la decision de retablir les parcelles aux meritants ; ca ne sera plus facile car il faut reconnaitre que le nombre de demandes s’est beaucoup accru.
    Il ya trop d’affaire pas clair qu’il faut claicir auparavant.
    Bonne Chance aux demandeurs !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2011 à 14:08
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : « Tous les demandeurs n’auront pas de parcelles »

    Le problème ne concerne pas seulement l’arrondisseent de Bogodogo. Il y a pire ailleurs. Des réserves administratives ont été parcellées et vendues. Des dixaines de parcelles vendues nuittament. Des maires qui, en deux mendats roulent désormais en LEXUS V8 (suivez mon régard)au détriment de la P50.

    Des enquêtes sérieuses doivent être menées pour situer les responsabilités et sanctionner à la hauteur des crimes comises.

    Ragnangué

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2011 à 15:09, par M’SOURZABDA
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : « Tous les demandeurs n’auront pas de parcelles »

    Voila plus de 10ans 2002-2011 que mon recu de cinquante trois (53000)frs de contribution au lotissement du secteur 27,ma carte d’attribution de parcelle et une photocopie légalisée de ma CNIB plus surement pour d’autres personnes se trouvent dans un bureau de la mairie de l’arrondissement de NONGREMASSOM sans suite.Mr SIMON COMPAORE ,les conseillers ne vous disent pas tout lors des sessions et quant aux Maires c’est encore PIRE.A tel enseigne qu’on pense qu’un maire est élu pour vendre des parcelles et ses conseillers des démarcheurs. Veuiller clarifier ce cas de NONGREMASSOM avant de ceder votre place à d’autres.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2011 à 15:17
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : « Tous les demandeurs n’auront pas de parcelles »

    Résidents réels, ça veut dire quoi ?
    Il y a des résidents dont le nom ne figure pas sur les soit-disant liste de la Mairie (parce qu’il y a eu magouille). On fait quoi d’eux ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2011 à 16:11, par ELBAN
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : « Tous les demandeurs n’auront pas de parcelles »

    La différence dans le montant du paiement entre non résident et résident mettait les deux catégories de personnes en égalité d’acquisition de parcelle.
    Aussi les montants payés ont permis de recenser les terrains et de les parceller. Ces montants ont donc servi "à travailler".
    Alors monsieur le maire quel montant voudriez vous restituer ? le montant simplement ou le montant bonifié de ses intérêts ?

    C’est dire que là n’est pas la solution.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2011 à 16:34, par paspartou
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : « Tous les demandeurs n’auront pas de parcelles »

    c,est dangereux si c,est ce que dit la mairie. vous imaginez tous ces milliers de personnes a qui on va refuser les parcelles en leurs disant d,aller retirer leurs argent. je pense que la mairie peut et dois trouver une autre solution.il faut minimiser les trouble, surtout quand ca viens de millier de personnes et en pareil situation. la mairie peut demander l,appui des autres arrondissements voire des communes rurales environnante.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2011 à 18:18, par Champi
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : « Tous les demandeurs n’auront pas de parcelles »

    Mes cher amis du forum, et si on regardais autrement le problème du foncier dans ce pays la ? Parce que de vs a moi : QUI VEUT TERRAIN DANS CE PAYS LA ? L’objectif c de construire un abri pour sa famille n’est ce pas ? Et bien pourquoi ne pas faire commets les autres pays dont nous envions tous les capitales ? Abidjan, Bamako etc n’ont pas été construis par des individus. Que le gouvernement fasse son travail pour une fois. TROUVEZ NOUS DE VRAI OPERATEUR IMMOBILERS QUI VONT CONSTRUIRE DE VRAIS MAISON Pas comme celle de AZIMMO) et les mettre en location vente comme ça le problème est résolu et tout le monde aura la paix

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2011 à 18:32, par ILSON
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : « Tous les demandeurs n’auront pas de parcelles »

    C’est vraiment dommage ces histoires de parcelle.
    C’est le pauvre qui paie toujours depuis 24 ans.
    Pourkoi on avait moins de problème avec les autres regimes ?
    Comment "la belle mère nationale" se procure-t-elle des parcelle ?
    De grace !Ayez pitié des plus faibles.Nous sommes aussi burkinabe et ne vous partagez pas tout le gateaux.
    Serieusement l’attribution des parcelles par les maires est une sale pratique.
    Vivement que le MTD reprenne les choses en mains

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2011 à 19:32
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : « Tous les demandeurs n’auront pas de parcelles »

    Un pays qui n´arrive pas à gerer des simples lottissements.Depuis plus de 20ans ce probleme existe et jusqu´à present .Il y´a quoi au juste sommes- nous tous des maudits ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2011 à 19:35
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : « Tous les demandeurs n’auront pas de parcelles »

    Tout le monde peux pas avoir une parcelle.Lottissement ,lottissement ,vous allez lottire jusqu´`a quand et jusqu´à où ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2011 à 20:08
    En réponse à : Arrondissement de Bogodogo : « Tous les demandeurs n’auront pas de parcelles »

    C’est bien de crier sa colère mais vous avez une chance unique qu’il y aura des élections municipales dans quelques mois.Je sais que les memes maires véreux vont venir pour essayer de vous corrompre pour se maintenir au pouvoir et vous spolier davantage.Eh bien....résistez et faites en sorte de le botter dehors.Ne lui donnez pas votre voix ou même regroupez vous et présentez des candidats indépendants en dehors de ces partis politiciens corrompus.C’est la seule solution qui vous reste sinon rien à faire,ils ont la carapace trop dure

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés