Mutineries au Burkina : 300 militaires inculpés par la justice

vendredi 30 septembre 2011 à 00h35min

Plus de 300 militaires ont été inculpés pour « rébellion », « viols », « vols aggravés », « pillages » et placés en détention préventive après la vague de mutineries qui a secoué le Burkina Faso. Selon une dépêche de l’Agence France Presse (AFP), un magistrat militaire a précisé qu’au total 308 militaires ont été arrêtés.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Six cents d’entre eux seraient détenus à la Maison d’arrêt et de correction des armées, et 202 à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou. D’autres inculpations pourraient suivre car des investigations se poursuivent afin de déterminer la responsabilité de 42 personnes à Kaya et une trentaine à Ouagadougou.

De mars à juin dernier, des mutineries ont secoué la quasi-totalité des casernes du Burkina Faso, entraînant des casses et pillages de commerce, des agressions physiques et même des viols. Après une série de négociations, le gouvernement a dû se résoudre à utiliser la méthode forte contre les mutins, à Bobo-Dioulasso notamment. Une intervention qui s’était soldée par six morts côté mutins.

wendonde

Fasozine

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés