Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

jeudi 11 août 2011 à 01h47min

Les années se suivent et se ressemblent, malheureusement, pour les habitants de la ville de Bobo-Dioulasso. Des motocyclistes et des automobilistes qui sont souvent contraints à de longs détours, voire à des acrobaties de tout genre, pour éviter ces nombreuses « mares » qui parsèment les principales artères du centre-ville. Et cela fait des années que ça dure, si bien que beaucoup s’interrogent sur le rôle de la municipalité dans cette commune qui était, dans un passé récent, un exemple en matière d’assainissement et de salubrité au Burkina.Bobo-Dioulasso n’a plus son lustre d’antan. C’est le moins qu’on puisse dire avec le spectacle désolant qui s’offre quotidiennement aux usagers sur de principales avenues, surtout en cette période d’hivernage.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Il suffit d’une pluie pour se convaincre de la dure réalité que vivent les habitants de Sya, qui sont souvent obligés de patauger dans la boue, en pleine zone commerciale, avant d’arriver à destination.

Par endroits, une pirogue pourrait flotter sur ces voies littéralement submergées par les eaux de pluie et rendues impraticables à pied, à moto comme en voiture. Et c’est des grincements de dents à n’en pas finir. Toujours est-il que les déplacements dans la zone commerciale de Bobo suscitent de nombreuses inquiétudes au sein de la population mais aussi et surtout chez ces riverains installés le long de ces routes en piteux état.

Des commerçants et autres acteurs de l’informel complètement désabusés et qui continuent d’exprimer leur colère et leur indignation devant la détérioration continue de ces voies dont le bitume, du moins ce qu’il en reste, date de la période coloniale. Des sentiments légitimes de désapprobation et de condamnation quand on sait que le phénomène ne cesse de prendre de l’ampleur au fil des années sans que rien soit fait pour l’endiguer.

Le moins que l’on puisse dire est que la situation va de mal en pis sur les routes de Bobo obligeant même des usagers à modifier leur itinéraire ou tout simplement à réduire considérablement leurs déplacements au centre-ville. Et dans un tel cas de figure, c’est l’activité économique qui prend un sérieux coup avec ces gérants de magasins qui voient leurs affaires péricliter. Des commerçants visiblement remontés contre l’autorité municipale, eux qui s’acquittent pourtant de leurs taxes communales.

Cependant, à y regarder de près, ce ne sont ni les moyens ni les idées qui manquent. Car il suffit que soit annoncé le passage prochain du président du Faso sur l’une de ces artères pour qu’on entende le vrombissement de Caterpillards de jour comme de nuit et le déploiement d’engins lourds. Des sacrifices qui ne seront certainement pas de trop pour le maire de la commune quand il s’agira aussi pour lui de réhabiliter ces voies afin de faciliter les déplacements à ceux par qui et pour qui son conseil a été mis en place.

Toujours est-il que des réfections s’imposent depuis plusieurs années déjà sur la plupart des artères du centre-ville. A défaut de trouver des financements pour engager de grands travaux de bitumage à coups de milliards, il serait judicieux pour le conseil municipal de réfléchir à des solutions alternatives à moyen terme.

Et cela devra se traduire par des aménagements qui vont permettre non seulement de rouvrir et de réhabiliter certaines routes mais aussi de les débarrasser des nids-de-poule qui les jonchent. Ce qui, à n’en pas douter, constituera un atout supplémentaire pour cette ville en pleine relance économique, et surtout pour la sécurité des usagers de la route.

Jonas Apollinaire Kaboré

L’Observateur Paalga

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 août 2011 à 09:36, par un bobolais nostalgique !
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    Bravo, pour votre article, il n’ya que comme ça qu’on obligera la municipalité à réagir ! Il faudra qu’on profite des nouvelles campagnes pour les elections, pour interpeller et obliger le politique à agir.
    Il faut dire aussi que c’est un pb " citoyens " ! Il ya des flaques d’eau parce que tous les fossés sont bouchés. Si chacun faisait l’effort de deboucher devant sa porte , ça pourra certainement aider les pouvoirs publics et baisser la facture. Je me souviens aussi d’un tps lointain sous tom sank, ou il y’avait le "faso baara" pour se genre de choses ! Alors pourquoi ne pas instituer une journée comme ça consacrée à l’entretien de l’espace publique par le citoyen ?

    Répondre à ce message

    • Le 11 août 2011 à 16:05
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

      mon frere ce que tu dis on avait mobilisé les populations avec les CDR dans les quartiers afin que les populations soient responsables de leur developpement, de leur milieu de vie et de leur vie tout court ! meme si c’est devenu la mode pour chacun de parer les cdr de tous les malheurs sous la revolution sans voir aussi leurs bons cotes. Nous travaillons pour nous memes, pour nos enfants nos parents etc. alors il faut attendre la "visite" d’un "dignitaire" pour entendre des bruits de caterpillar Est ce avoir une vraie idee de la realité des populations ? est ce se soucier des populations ?
      SOME

      Répondre à ce message

    • Le 11 août 2011 à 17:49, par Alexio
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

      Faso Baara etait introduit avant Tom Sank,C etait au temps du defunt President Maurice Yameogo qui frequentait beaucoup.Je me rappelles avant deux jours de sa visite toute la kommune etait mobilisee avec nikrophone D amadou Diakite.Tom sank a ete impressioner puisque il venait a Bobo.Je me rappelle de la voir chez Lancien Directeur de la radio Pierre Barry malgre que nous etions petits,On jouait le fot devant la maison de Pierre Barry A cote du Patro st Vincent de Paul a KOKO.L essentiel de cette tematique er que on doit pas laisser cette belle ville lagestion a des Nons-visionnaires.

      PS:Avant Andre Diallo,Le Defunt Dominique Kabore.Voila les Hommes integres que les burkinabe plus particulierement Bobolaisque leurs oeuvres n ont pas ete poursuivies avec les memes modesties pour l actions communes et pour l interets general.

      Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 09:47
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    je suis venu pour la première fois à Bobo en 1995 et j’avais été très déçu par l’état des routes et l’assainissement. je vois que les choses n’ont pas beaucoup changé ; pour une ville qui comme Bobo c’est un scandale ; si le maire ne fout rien, faut voter quelqu’un d’autre

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 09:51, par Un résident de Bobo
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    Bonjour,

    Tout à fait d’accord avec vous Monsieur le Journaliste. On a l’impression des fois que cette ville de Bobo n’a pas de Maire. Pas de contrôle de feux Tricolores, Installations anarchiques,Acrobaties sur les voies publics notoires,Pas d’entretiens des routes,Insalubrités croissantes... Franchement c’est désolant pour cette ville qu’on aime tant. De Grâce réveillez vous, la gestion d’une commune ne se limite pas seulement à des lotissements...

    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 09:52, par Alexio
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    Une triste realite pour une ville comme Bobo Dioulasso qui etait la fierte d antan.Apres avoir assassiner les baobabs le maire de la ville dort sur ses auriers.Le coloniseur etait pragmatique,on lui accuser et l endosser nos malheur,maintenant qu ont a eu notre independance tout est au laisser-allez,on ferme les yeux,le manque de patriotisme va nous couter tres cher,puisqu il faut toujours retourner a zero.TIME NOT MONEY a BOBO-Dioulasso.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 09:54, par Bobolais de coeur
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    "ce ne sont ni les moyens ni les idées qui manquent." dixit monsieur le journaliste. Que des idées ne manquent pas je peux vous le concéder mais que les moyens ne manquent pas alors la je crois que vous auriez du vous informer sur les ressources dont la mairie dispose pour gérer la cité avant de faire ces déclarations. Journalistement vous avez relate les faits sur l’etat des routes il fallait en faire de même sur le budget de la commune de bobo avant de donner votre opinion sur lesdits moyens.

    Répondre à ce message

    • Le 11 août 2011 à 18:48
      En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

      Le maire n’est pas élu pour seulement attendre qu’on lui octroi un budget pour qu’il le gère, il doit avoir des ambitions et la polique des ses ambitions : elaborer des plans de developpement pour sa commune et convaincre les bailleurs de fonds pour l’accompagner financièrement. C’est pas les taxes municipales et autres subventions de l’Etat qui peuvent faire avancer une grande ville comme Bobo, donc si le maire est incapable de chercher l’argent ailleurs qu’il disparaisse. Qu’il prenne l’exemple sur Simon : la real politic (meme si lui mange un peu il cherche des partenaires au development)

      Un autre bobolais de coeur

      Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 10:12, par koudka
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    J’avoue que je n’ai rien compris dans cet article. Tantôt il dénonce les acteurs, tantôt il les comprend et enfin il donne un chèque en blanc au maire d’aménager quelque chose de provisoire. Cher Monsieur j’ai du respect pour vous et cela étant je souscris pour une position claire qui exige nos gouvernants à réaliser de bonnes choses. On en a marre de l’à "peu près" qui en général, est déclaré "provisoire" et fini par être "définitif". En terme claire nous, population du Burkina attendons des butîmes bien faites pour nos villes !
    Merci tout de même d’avoir évoqué le sujet.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 11:03, par voix bobolaise
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    Monsieur les Maires svp dites ns votre role dans la gestion de la ville on veut vraiment savoir.Vous ets là à remplir vos poches avec la vente des parcelles et vous ne pensez pas à reparer nos voies.Quand à toi le maire central vraiment je suis désolé pour toi tu n’as eu au cours de ton mandat aucun plan de developpement pour la ville de Sya.Tt le monde a vu au moins quelque chose de bien de tes prédécesseurs(Dr Alfred Sanou et Mr Koussoubé B.Celestin) mmais toi ZERO tu n’as rien fait de concret a part coigner la tete des memebres de ton parti politique.Mais sache une chose c’est ton dernier mandat dans la gestion des Hommes ici à Bobo Dsso.Ta gestion est caduque tu gères mal et ns les jeunes ns sommes contre.On veut à Bobo un Mr comme Simon Compaoré lui au moins il a le sens d’initiative et il cherche pour sa commune meme s’il detourne il travail aussi pour sa commune.Mr le Maire central STP ouvre tes yeux et prend l’exemple sur ce Simon Compaoré.Mr le Maire central tu as une idée capitaliste tes interets personnels priment au dessus des interets collectifs alors que tu es là pour la population de SYA.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 11:12
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    aloulo man CDP voté waaa ! ah gnan woroo ! ah man foyi yé ban.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 11:18, par ZORRO
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    On a le cœur serré quand il s’agit de parler des routes de Bobo.à y voir de près, Bobo n’est plus la 2ème ville du Burkina tellement son état est déplorable. à ce jour, certains quartiers périphériques de Ouaga ont de meilleures routes que le centre ville de Bobo. La faute à qui ?Il y a deux responsabilités :
    1- le gouvernement qui a délaissé Bobo et qui met tous les investissements sur Ouaga ;
    2- la mairie de Bobo qui n’est pas à la hauteur des défis à relever à Bobo. En ce qui les concerne, je pense que c’est de l’incompétence. Quels sont en effet les projets du maire central et des maires d’arrondissement pour cette ville ? hormis les quelques travaux du cinquantenaire, qu’auront-ils fait concrètement pendant leur mandat ? Allez voir dans les quartiers de Bobo, on se croirait dans un village perdu dans le Burkina profond.
    J’espère qu’aux prochaines municipales, on laissera le critère ethnique de côté pour élire des bourgmestres compétents.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 11:22, par BOG64
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    voila ce qui est bien dit il ne suffit plus d’ecrire il faut aussi des images pour prouver ses "nids d’elephants"dans la belle cité de SYA

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 11:36
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    Salut,
    Bobo c’est vraiment la merde. le maire ne pense qu’à lui même et non à sa population. il a fait mettre du goudron jusqu’à son domicile.
    Aucune voie à bobo n’est parfaite. même les nouvelles réalisations pour le cinquantenaire, le damage n’a pas été bien fait occasionnant des bosses sur ces nouveaux goudrons. Que ça soit ton vélo, ta moto ou ta voiture, l’amortissement est accéléré du fait des nombreux creux.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 11:59
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    Apparemment le maire de Bobo dors beaucoup sinon comment peut on avoir une telle route dans une ville, il va falloir qu’il se réveille mais trop tard pour lui il sera éjecté en 2012 lors des municipales pour non assistance aux personnes en danger

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 12:08
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    Merci pour cet article.Mais Monsieur KABORE ! vous vous trompez ou vous tournez autour du pot. Vous savez bien que les objectifs premiers de nos responsables communaux ; ce sont :
    1-courtiser la tutelle administrative et financière et les boss du parti au pouvoir ;
    2- Et se remplir les poches en toute impunité .
    Sinon allez y voir une ville qui a célébré avec faste le cinquantenaire en 2010 avec toutes ces crevasses terribles .
    Ils(maires surtout à Dafra notamment la 1ère adjointe) sont prêts à prendre l’argent des citoyens via des intermédiaires dans le cadre des lotissements des parcelles .Ils sont là amasser les sous , se tailler des immeubles , des stations services , narguer leurs électeurs, etc au lieu de s’intéresser aux objectifs pour lesquels ils ont été élus.
    Mais tout cela nous le méritons bien. "Chaque peuple mérite ses gouvernants". Si les nôtres nous traitent avec mépris, s’ils sont irresponsables, etc s’est que d’une manière ou d’une autre nous sommes complices ou coupables de cette mal gouvernance.
    Réveillons nous. !!!

    KISWEMND

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 12:52, par drangwell
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    Ca fait la 2ème foi que je li l’article sur l’état des rues de SYA je n’ai vu nul part le point de vu d’un maire ou d’un communicateur communal . je veux juste savoir si les frais de bitume son au delà des capacités de nos municipalités au Faso ? je veux comprendre comment la commune de sya se débrouille pour manquer les moyens afin de réaliser des travaux de voirie ? De grâce dite nous quelque chose de réel

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 13:50
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    Et dire que la ville de Bobo a connu la fête de l’indépendance il y a à peine 8 mois. Le Maire ne fait que participer aux funérailles et aux baptêmes dans la commune. Bobo ressemble chaque jour à une ville sinistrée et on croirait que l’ouragan Katrina y a fait un détour

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 14:41, par désabusé
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    A bon, il y aurait une équipe municipale à Bobo, je suis bien content de l’apprendre à la lecture de cet article :).

    J’espère quelle l’aura lue et nous dira sous peu que les travaux de réfection vont bientôt commencés, héhé les élections approchent= promesses à profusion.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 14:42, par remay
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    Vraiment je suis très heureux que l’on ait fait cas de la situation des routes à bobo car cela permettra aux autorités municipales de comprendre que la gestion du bien commun n’est pas celle du bien privé. Vraiment je suis d’accord avec celui qui faisait le bilan du maire de bobo Mr Salia SANOU. C’est un bilan calamiteux et je souhaite que la population de bobo ouvre les yeux et sanctionne ceux qui doivent l’être. Souvent on dit que les jeunes critiquent sans faire des propositions eh bien en son temps nous avons fait des propositions au maire de l’arrondissement de Dafra dans son bureau il y a de cela 1 an mais au lieu de capitaliser nos propositions le maire à tout fait pour nous empêcher de mettre sur pied notre association sous prétexte que nous sommes poussé par l’opposition et comme certains préfèrent peu dans l’immédiat que beaucoup à long terme la chose à virer au fiasco.Mais je ne désespère pas et j’invite tous les ressortissants de bobo ou toute personne désireuse d’apporter sa contribution au développement de cette ville à continuer le combat par tout on se trouve.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 14:50, par Solo
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    Je suis à Bobo et je puis dire que les routes sont dans un état de délabrement inqualifiable. Nous passons le temps à changer nos amortisseurs à force d’accrobaties sur les voies en plein centre ville et même devant la Marie Centrale ou au carrefour de Fasoplast juste à coté. Dans les quartiers, c’est la catastrophes : Faites un tour à Sarfalao, au 24, au 25, etc, quand il pleut, on a du mal à arriver chez soit. Si la Commune seule ne peut rien, il faut que l’Etat prenne ses responsabilités comme il le fait à coup de milliards pour Ouagadougou. Le Burkina, ce ne sont pas que les échangeurs et les belles rues de Ouaga. Regardez vers la periphérie. Y EN A MARRE.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 15:04, par STS
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    Merci pour cet article et pour avoir crevé l’abcès.

    En fait, tout cela me fait douter du processus de décentralisation integrale au Faso. Maintenant les communes (rurales et urbaines) ont bon dos : routes, assainissement urbain, feux tricolores (s’il yen a)...etc on les charge de tout meme si l’état central est conscient du fait que ces communes sont totalement demunies en terme de ressources financières on fait semblant.Cela conduit à ce que des maires zélés d’inventent des taxes farfelues qui ressemblent plutot à de la raquette pure et simple des populations.Il faut repenser la décentralisation si on veut vraiment developper ce pays là. Au lieu de chercher à construire des grateciels il faut commencer par le bien être des populations urbaines. La plupart des routes qui avaient été programmées pour être butimer à la faveur du cinquantenaire à bobo, ne l’ont pas été et les entreprises adjucataires des marchés n’ont jamais été inquiétées

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 16:28, par Ali S.
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    A bien analyser, les bobolais seraient responsables de ce qui les arrive quant à la gestion actuelle de municipalité. Des trois maires (Alfred, Célestin, Salia), seul le second a laissé ses traces de bon citoyen pour ses réalisations. Les bobovillois n’ont pas su profité de ce bienfait en renouvelant leur vote pour lui. Ils se sont laissés piéger par la xénophobie en caractérisant Koussoubé de n’être pas originaire de Sya (donc étranger). La population aurait du privilégier les résultats lors de son mandat.
    Le maire actuel fait de sa fonction, un poste de la retraite après avoir été député. Sinon comment comprendre le non entretien des routes ? Aussi comment comprendre que des voies principales ne soient pas éclairées avec le risque d’accroitre les morts lors d’accidents de nuit ? Le cas frappant es le tronçon de la Nationale N°1 à l’entrée de Bobo avec ses faussés à ciel ouvert qui a couté la vie à de nombreuse personnes.
    Cependant, force est aussi de savoir que tout n’est pas reprochable au maire, même s il doit multiplier d’effort dans la recherche du financement des projets de développement à travers les jumelages internationaux. En effet, l’état a aussi une part de responsabilité en ne considérant pas Bobo au même pied que Ouaga dans la répartition du budget des communes. Pres de 50% des fond de développement des communes du Burkina sont attribués à la mairie de Ouaga (à elle seule) ; et les autres communes y compris Bobo, se partagent les 50% autres restant. Voyez-vous, combien revient à la marie de Bobo ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 17:31, par Oumou Dilli
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    A Bobo Un cercle d’initiative peut être créer par rue et on peut boucher les nids de poule, curer les caniveaux etc... les Dimanches au lieu d’aller boire la bière ou le thé !
    au temps colonial, chaque village devait veillerà l’état de la route à l’entrée et à la sortie de sa zone. C’est dire que la population peut elle même faire quelque chose !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 19:18
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    VRAIMENT, C’EST ECOEURANT DE LE CONSTATER ,SURTOUT APRES CETTE FETE DU CINQUANTENAIRE,C’EST A CROIRE QUE BOBO N’A JAMAIS ABRITE UN TEL EVENEMEMT.C’EST TOUT SIMPLEMENT HONTEUX.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 19:54, par Devoir citoyen
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    Apres tout ca on vient me dire que Bobo la belle ! Bobo la capitale economique ! Bobo apres le 50tenaire a eu un nouveau look ! Moi par fini, ce pays et surtout ses dirigents ne font honte. On se plait a se feliciter dans la mediocrite. Que des complaisances !! Que des YESMEN !!! SHAME OF US !!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 22:46
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    Je commence à me demander où vont tous ces taxes qu’on nous prend chaque jour du grand commerçant jusqu’au vendeur de cigarette du quartier.
    Parce que dans beaucoup de quartier (ex : sect 17 les habitants, outre les taxes qu’ils ont payé sont encore obligé de faire le porte à porte pour collecter des cotisations et mettre les jeunes au travail pour construire une pseudo-route qui au moins pour quelques mois.

    Qu’ils arrêtent de nous prendre les taxes et nous laisse dans ce cas utiliser cet argent pour construire nous même nos routes.

    Répondre à ce message

  • Le 11 août 2011 à 23:01, par COULOU LE SAGE
    En réponse à : L’autorité municipale doit répondre !

    Je suis de l’avis de Drangwell. Le service de la voirie et le service de communication, à défaut du maire, doivent répondre quand on les interpelle. Mais, à Bobo, on préfère se lamenter le jour et vendre des parcelles la nuit. chacun vit sur le mythe d’un passé prétendûment glorieux. On vote des maires qui brillent, moins par leur illétrisme criard que par leur incapacité à réfléchir. La boboplatitude est un mode de vie diffusé allègrement de la commune et des arrondissements. C’est une reproduction d’imbéciles qui depuis des générations gouvernent cette ville au nom du népotisme et de l’incompétence !

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2011 à 02:49
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    Merci pour la pertinence de votre article. Cependant, quand une ville comme Bobo-Dioulasso est dirigée par un semi-lettré, cela ne devrait étonné personne.La deuxième ville du Burkina mérite à sa tête une personne charismatique et d’envergure nationale capable de mobiliser différentes ressources pour la ville.

    Répondre à ce message

  • Le 12 août 2011 à 13:09, par papus
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Y en a marre de ces routes !

    franchement c’est désolant toute une capitale économique j’ai fait 2 ans à bobo et c’est par cet article que je viens de connaitre le nom du maire. il faut un maire avec la trempe de simon qui malgré son tempérament est croyez moi populaire car tous les ouagalais constatent les résultats de ses efforts dites moi quel maire autre que simon au burkina avez vous vu régler la circulation à un carrefour avec un sifflet et aussi appréhender les chauffeurs indélicats ?je ne lui fait pas d’éloges mais c’est un fait.il faut tout de même que le gouvernement s penche sur le cas de bobo et intervienne pour redorer le blason de cette ville mythique et hospitalière

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés