BEPC 2011 : « Le niveau scolaire des élèves est déplorable… »

vendredi 1er juillet 2011 à 03h19min

Les résultats du premier tour de la session 2011 du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) ont été proclamés ce jeudi 30 juin 2011 dans les jurys des différents centres d’examens de la ville de Ouagadougou. Des résultats sanctionnés par un fort taux d’échec alors que, de l’avis général, les épreuves étaient plutôt abordables…

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

C’est aux environs de 13 heures que les résultats du BEPC ont été proclamés dans le jury N°6 du lycée Philippe Zinda Kaboré de Ouagadougou, l’un des plus grands centres d’examen de la capitale. Dans la cour de l’établissement, ainsi que c’est le cas en pareille circonstance, les admis jubilaient tandis que la tristesse et la déception se lisaient sur le visage des candidats malheureux.

La plupart d’entre ces derniers, la mine renfrognée, attendait de retirer le relevé de notes afin de comprendre « ce qui n’a pas marché ». Des jeunes filles rencontrées sur place n’ont pas caché leur désarroi : « Nous sommes très surprises de notre échec, d’autant plus que les épreuves étaient abordables. Le plus dur, c’est comment l’annoncer à nos parents… », ont-elles confié. Il y a aussi le lot des admissibles, qui gardent toujours un espoir de réussite.

Beaucoup d’élèves attribuent le niveau d’échec très élevé à la mauvaise correction des copies d’examen. Mais pour Pierre Claver Bambara, président du jury N°6, c’est surtout le niveau des élèves qui est de plus en plus faible. En effet, dans ce jury par exemple, sur 349 candidats dont 14 absents, seulement 86 ont été admis au premier tour, 136 sont admissibles et reviendront composer au second tour, tandis que 113 ont échoué dès le premier tour ; ce qui correspond à un taux de 25,70% de succès.

D’ailleurs, explique M. Bambara, la technique de correction des épreuves du BEPC a été revue pour accorder plus de chance aux élèves. « Ce que les élèves ignorent, c’est que les nouvelles techniques de corrections sont à leur avantage », affirme t-il, avant d’ajouter : « Des efforts devront être faits tant du côté des enseignants que des parents pour mieux encadrer les enfants et relever leur niveau scolaire qui est vraiment déplorable. »

Nina Yougbaré (stagiaire)

Fasozine

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 1er juillet 2011 à 06:08, par biyak
    En réponse à : BEPC 2011 : « Le niveau scolaire des élèves est déplorable… »

    qui sème le vent récolte la tempête ! quoi de surprenant, ils n’ ont pas été en classe, mais plutôt beaucoup plus dans la rue

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2011 à 07:57, par Lamjah le petit sorcier
    En réponse à : BEPC 2011 : « Le niveau scolaire des élèves est déplorable… »

    C’est pas surprenant vu l’état de pilotage automatique dans lequel les parents ont abandonné leurs enfants, qui soit éduqués par la bonne ou la télévision si c’est pas par l’internet.Resaississons-nous car, avec ça, l’avenir ne semble pas reluisant pour le pays des "hommes intègres"

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2011 à 08:33, par LVS
    En réponse à : BEPC 2011 : « Le niveau scolaire des élèves est déplorable… »

    Merci à Mr Bambara pour ses propos. Je me joint à lui pour affirmer que les élèves ne bossent plus ; ce qui à pour conséquence immédiate la baisse de leur niveau. Nous remarquons de nos jours que la majeure partie de ces jeunes passent leur temps sur les réseaux sociaux tels facebook ou badoo, dans les maquis ou sont tout le temps entrain de s’envoyer des sms au lieu de bosser. Qu’ils ne s’étonnent pas de leurs échecs, ne dit-on pas "l’on récolte ce que l’on a semé" ? Alors chers parents c’est bien de donner à son enfant un I-phone et un ordinateur portable avec une connexion internet haut débit, et des sommes colossales comme argent de poche ; mais n’oubliez pas l’essentiel : l’encadrement !
    Bonne journée

    Répondre à ce message

    • Le 1er juillet 2011 à 15:58, par le visionnaire
      En réponse à : BEPC 2011 : « Le niveau scolaire des élèves est déplorable… »

      bonjour c’est vrai que le niveau des élevés a baisser mais c’est surtout aux niveaux de la correction que les enseignant ont été très sévère avec les élevés car le sujet était abordable a leur porté les élevés ne saves même pas comment ils ont corrigé les copie.ILS doivent revoir la correction

      Répondre à ce message

    • Le 1er juillet 2011 à 17:30, par vs
      En réponse à : BEPC 2011 : « Le niveau scolaire des élèves est déplorable… »

      les sommes colossales comme argent de poche n’est pas vraiment le problème.pour ce qui est de l’évolution de la technologie cela est à notre avantage si nous savons nous en servir.chaque chose a ses avantages et ses inconvénients.a nous de savoir faire la différence.le vrai problème c’est la qualité de l’enseignement et les conditions d’enseignement.combien de prof passent la moitié de leur temps imparti pour raconter leurs vies,ou encore à draguer les petites filles ?cela dit,je félicite les vrais professeurs.ceux là qui font les sacrifices qu’il faut quand il faut.
      bien que je reconnait que certains élèves ne remplissent pas leur devoir.

      Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2011 à 10:27, par La réflexion positive
    En réponse à : BEPC 2011 : « Le niveau scolaire des élèves est déplorable… »

    Il serait aussi honnête de conditionner l’amélioration du niveau des élèves par l’amélioration des conditions de travail des acteurs de l’éducation (infrastructures, moyens matériels et humains, résolutions du problème des classes pléthoriques...

    Répondre à ce message

    • Le 1er juillet 2011 à 13:25, par Anonymous
      En réponse à : BEPC 2011 : « Le niveau scolaire des élèves est déplorable… »

      Moi je crois que la faute est imputable à la fois aux élèves, aux enseignants et aux autorités.
      Les élèves parce qu’ils ont plein de lacunes et de vices, il passent leur temps à jouer aux starlettes de bas quartiers, à aller dans les maquis, à mener grèves sur grèves au lieu d’étudier, à draguer ; les filles elles ne savent que aguicher les professeurs et les grands frères et tontons de quartier.
      Les épreuves étaient vraiment abordables, et comme dit le professeur, le système de notation était favorable aux élèves. Alors ceux qui ont échoué doivent se remettre en cause.

      Les enseignants (pas tous) sont aussi responsables de cet échec collectif. Beaucoup d’entre eux ont un niveau déplorable. Vous discutez avec un monsieur ou une dame, vous vous rendez compte de son niveau approximatif de langue, et vous apprenez stupéfait qu’il ou elle est enseignant. Que va apprendre un tel enseignant à un élève paresseux qui n’a pas compris qu’il tient les clés de sont avenir entre ses mains ? Vous en avez d’autres qui font croire aux filles que les notes pour passer en classe supérieure sont nécessairement sexuellement transmissible. Regardez un peu, la majorité des élèves en pleures aujourd’hui sont des filles. Vous comprenez certainement pourquoi.

      Les autorités ne sont pas en reste. Il ne faut pas recruter des enseignants juste pour recruter. Il faut élever la barre, pour que ceux qui la passe soient d’un niveau au moins assez bien. Et comme disait l’autre, il faut créer des conditions de travail au moins acceptables à défaut de bonne
      Merci

      Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2011 à 11:44
    En réponse à : BEPC 2011 : « Le niveau scolaire des élèves est déplorable… »

    il dire les choses clairement, les élèves n’ont plus de niveau et cela est du en partie par le nombre des élèves qui se trouvent par classe. les prof n’ont pas assez de temps pour évaluer les élèves. d’autre part, il faut dire aussi que beaucoup de prof ne font pas d’effort pour transmettre correctement leur savoir aux élèves. certains n’ont pas la compétence nécessaire pour le faire. la responsabilité est partagé entre les parents d’élèves qui n’arrivent plus à contrôler leurs enfants, les élèves qui ne bossent plus et les enseignants qui ne font pas assez d’effort et l’état qui remplissent les élèves dans les classes décourageant les enseignants.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2011 à 13:06, par Thalès
    En réponse à : BEPC 2011 : « Le niveau scolaire des élèves est déplorable… »

    Il n’ya pas de mauvais elèves, il n’ya que de mauvais maîtres !!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2011 à 14:04, par catniss
    En réponse à : BEPC 2011 : « Le niveau scolaire des élèves est déplorable… »

    Ca m’étonnes que personne ne parle du fait que l’année scolaire 2010-2011 ait été la plus chaotique possible...
    Il est facile de dire que les élèves ne bossent plus, mais qu’est ce que nous parents nous faisons ? nous avons totalement démissionné..Quand on parle de fréquentations d facebook, de badoo et de maquis je dois dire que nous cautionnons nous mêmes la déperdition de nos enfants ! Il est facile de prendre le fouet pour "chicotter’ son enfant ! mais ou étais-je pendant tout ce temps ? la faute est partagée c’est bien dommage hélas..

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2011 à 16:20
    En réponse à : BEPC 2011 : « Le niveau scolaire des élèves est déplorable… »

    Le niveau baisse ? Bien possible. Et pas seulement au Burkina.
    Au pays des nassadambas pas intègres, ce n’est pas mieux.
    Bien sur la TV, l’internet,...
    Mais nos dirigeants en europe comme en Afrique font tout pour faire baisser le niveau. Fermeture des classes, suppressions des postes,...
    Plus le peuple est peu instruit, moins il est dangereux et plus il est facile de lui vendre du Marie Mar, du cellulaire et de la loterie ...

    Du pain et des jeux...

    Rassurez-vous , les enfants de vos dirigeants étudient dans de bonnes écoles privées, en europe ou aux états unis...

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2011 à 19:06, par Marx
    En réponse à : BEPC 2011 : « Le niveau scolaire des élèves est déplorable… »

    Le principal auteur de la baisse du niveau de l’Enseignement est l’ETAT. Il n’assume pas son rôle régalien dans le domaine éducatif (et autres d’ailleurs). Combien y a-t-il d’établissements d’enseignement secondaire (en ce qui concerne le BEPC) qui se créent sans autorisations et en prime avec des classes plétoriques ? En plus de cela, l’ETAT n’est pas capable d’envoyer des inspecteurs pour s’assurer du minimum de l’existent (terrain de sport, air de jeu ....) avant de donner une autorisation d’ouverture. Alors on trouve des "célibatériums" qui se transforment en lycées ou collèges. Ce ne sont que des commerçants qui se soucient peu du succès en fin d’année. L’essenciel c’est de payer la scolarité pour le reste c’est "chacun s’assoie et Dieu le pousse". Bref, s’il est vrai que l’encadrement à la maison est nécessaire pour la réussite de l’enfant, il lui faut aussi des prérequis en classe qui faciliteront les révisions domestiques. Pitoyable pour un programme d’émergence !!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2011 à 19:27, par phantom
    En réponse à : BEPC 2011 : « Le niveau scolaire des élèves est déplorable… »

    ce qui est étonnant c’est le silence des parents pendant les perturbations de l’année scolaire. Depuis février, les cours sont perturbés et les parents sont restés muets comme s’ils n’avaient payé de l’argent pour la réussite de progéniture ! Les parents d’élèves doivent réagir quand leurs enfants font au moins une semaine de grève, mais hélas tel n’est pas le cas.
    La carence du niveau des élèves est aussi proportionnelle au niveau de leur enseignant.Nul

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2011 à 20:38
    En réponse à : BEPC 2011 : « Le niveau scolaire des élèves est déplorable… »

    Il faut que nous soyons honnête avec nous-même.
    Vous savez il suffit de lire les commentaires postés sur ce forum pour se faire une idée du niveau général de l’éducation au BF.
    Depuis le 15 octobre 1987 une seule chose a été privilégiée par le système du président Compaoré,
    Qui tu connais ? , Ce que tu connais n’a pas d’importance, ainsi pourquoi voulez-vous que les enfants étudient quand ils constatent que non seulement c’est dur et qu’en plus en fin de course il n’y a aucune reconnaissance.
    Je suis désolé de le dire mais un aveugle ne s’aurait servir de guide.
    Et dans le cas du Burkina nous sommes dirigés par des aveugles, et le pire n’est pas le fait qu’ils soient aveugles mais le faites qu’ils ignorent être aveugles
    Pauvre Burkina

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés