Mutinerie à la MACO

vendredi 18 février 2011 à 01h37min

Une tentative d’évasion s’est muée en mutinerie à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO) dans la nuit du mercredi 16 au jeudi 17 février 2011. Pour donner plus d’éclairage sur cette révolte en milieu carcéral, les autorités judiciaires ont animé hier en fin d’après-midi une conférence de presse au palais de Justice.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Ce n’est pas seulement au cinéma qu’on voit des détenus s’évader par un tunnel comme dans Prison Break (Grande Evasion, un feuilleton télévisé américain). A la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO), les pensionnaires ont tenté cette expérience qui a heureusement échoué. En effet, dans la nuit du mercredi 16 au jeudi 17 février 2011, un groupe de prisonniers, qui avaient réussi à creuser un passage au sol pour sortir de leur geôle, ont été pris en flagrant délit d’évasion par des gardes de sécurité pénitentiaire.

Il s’en est suivi une violente altercation entre les éléments et les détenus. Bilan : un blessé léger, en la personne de Salam Kaboré, et une partie du grand bâtiment de la MACO incendiée, selon le Procureur du Faso près le Tribunal de Grande instance de Ouaga, Placide Nikiéma. Précisons que les journalistes n’ont pas eu accès aux lieux pour constater de visu les faits.

Les fuyards sont vite maîtrisés mais la lutte va se poursuivre sous une autre forme : les délinquants sortent de leur cellule une liste de revendications qui portent sur la lourdeur des peines suite à la loi du 5 mai 2010, la lenteur dans le traitement des dossiers d’appel, les conditions sévères de semi-liberté, le manque de produits pharmaceutiques et la mauvaise qualité des repas servis, qui plus est, sont en quantité insuffisante.

Pour calmer les esprits, le nouveau ministre de la Justice, Jérôme Traoré, s’est déporté sur les lieux pour un face-à-face avec les manifestants. Et selon les animateurs de la conférence de presse, toutes les revendications ne sont pas justifiées. “La sévérité des peines par exemple relève de la loi. Et en dehors de la grâce présidentielle, il n’y a pas de marge de manœuvre possible”, a déclaré le Procureur du Faso, Placide Nikiéma.

“Dans tous les cas, a-t-il poursuivi, le ministre a instruit tous les procureurs de faire en sorte qu’aucun dossier d’appel ne traîne encore. Les conditions de détention seront améliorées avec la dotation de l’infirmerie qui sera étoffée en produits pharmaceutiques et en personnel. L’alimentation à la MACO est variée, mais il se pose la question de la quantité et de la qualité. Promesse a été faite de trouver une solution à ce problème”.

Enfin concernant le nettoyage des locaux, il ressort que la propreté des lieux incombe aux prisonniers eux-mêmes. “Malheureusement, certains, parce qu’ils en ont les moyens, refusent de le faire et payent pour le boulot”. En somme, la plate-forme a connu des réponses et les autorités espèrent que la rébellion prendra fin. Il n’empêche, la sécurité reste renforcée à la MACO pour éviter toute surprise désagréable.

Adama Ouédraogo Damiss

L’Observateur Paalga

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 18 février 2011 à 05:44
    En réponse à : Mutinerie à la MACO

    Au Burkina, nos autorites ne comprennent que le langage de la force. C’est le bras de fer qui marche ici. Bien vrai, les prisonniers ont manque a la loi mais il faut humaniser les prisons. Ne transformez pas des gens qui ont faili a un certain moment de leur vie en animaux de zoo. Quand le MBDHP parle, vous dites que c’est encore les communistes. Vous voyez ce aque les prisonniers ont fait. Si ca ne change pas en profondeur, il y a aura de plus en plus des revoltes. Quand on lit le web page du Department d’ Etat americian sur l’ etat des droits de l’ homme au Burkina, on a peur. Il est dit que les prisons sont une menace permanente pour la vie des detenus.

    Répondre à ce message

    • Le 20 février 2011 à 04:54, par jay
      En réponse à : Mutinerie à la MACO

      Salut un frere.
      Je suis tout a fait daccord avec toi dans tout tes propos,
      Mais pensse tu que les etats unis te trate de la meme manier que ces citizen ?

      je suis jay , etudiant en doctorat(finance) a l’universite de WASHINGTON

      Répondre à ce message

  • Le 18 février 2011 à 11:18
    En réponse à : Mutinerie à la MACO

    « Enfin concernant le nettoyage des locaux, il ressort que la propreté des lieux incombe aux prisonniers eux-mêmes. “Malheureusement, certains, parce qu’ils en ont les moyens, refusent de le faire et payent pour le boulot” ».
    Si c’est propos sont du procureur ou de tout autre personne parmi les conférenciers, n’est-ce pas une preuve de grande corruption dans l’administration carcérale ? Comment un prisonnier peut-il avoir « les moyen« et pour payer qui ? Peut-on nous convaincer que ces manoeuvres ne se limitent qu’au nettoyage ? Peut-on s’étonner que des grands criminels se retrouvent à semer la désolation chez les honnettes citoyens quelque temps seulement après leur arrestation et incarcération ? Tout porte à croire qu’il n’y a que les auteurs de petit délits qui ne peuvent pas avoir de « moyen » pour « payer » que purgent vraiment de peine.
    Ces propos sont suffisants pour que le ministre et toute sa clique « dégagent » le plancher ! parce que c’est tout le laxisme que cette administration qui est étalé. C’est la preuve que nos responsables sont incapable de nous garantir la moindre sécurité du fait justement de cette corruption et du laxime qu’elle engendre. Que les ministre de la sécurité, celui de la justice et toute leur bande dégagent, si jamais ils ont encore un minimum de concience et connaissent encore un peu ce que c’est que la honte !
    que le PM aussi prenne ses responsabilité car ces propos mettent en mal toute la bonne foi et tout le combat pour une Burkina emergent qu’ils tentent de nous faire avaler.

    Répondre à ce message

    • Le 19 février 2011 à 15:54, par Quelqu’un
      En réponse à : Mutinerie à la MACO

      Je trouve ici un etallage de votre ignorance et vous contre-disant vous meme si la corruption dont vous parler etait aussi reel que vous le dite il n’y aurai pas de detenus nanti pour payer les autres ,et si on faisait rien pour votre securite les gardes auraient laissé les detenus s’evadé.Checher votre probleme ailleur car il ne se trouve pas dans le monde carcerale.Des gens remplisse des dizaines d’heures par semaine pour votre securité alors de grace

      Répondre à ce message

  • Le 18 février 2011 à 11:30
    En réponse à : Mutinerie à la MACO

    « Enfin concernant le nettoyage des locaux, il ressort que la propreté des lieux incombe aux prisonniers eux-mêmes. “Malheureusement, certains, parce qu’ils en ont les moyens, refusent de le faire et payent pour le boulot” ».
    Si c’est propos sont du procureur ou de tout autre personne parmi les conférenciers, n’est-ce pas une preuve de grande corruption dans l’administration carcérale ? Comment un prisonnier peut-il avoir « les moyen« et pour payer qui ? Peut-on nous convaincer que ces manoeuvres ne se limitent qu’au nettoyage ? Peut-on s’étonner que des grands criminels se retrouvent à semer la désolation chez les honnettes citoyens quelque temps seulement après leur arrestation et incarcération ? Tout porte à croire qu’il n’y a que les auteurs de petit délits qui ne peuvent pas avoir de « moyen » pour « payer » que purgent vraiment de peine.
    Ces propos sont suffisants pour que le ministre et toute sa clique « dégagent » le plancher ! parce que c’est tout le laxisme que cette administration qui est étalé. C’est la preuve que nos responsables sont incapable de nous garantir la moindre sécurité du fait justement de cette corruption et du laxime qu’elle engendre. Que les ministre de la sécurité, celui de la justice et toute leur bande dégagent, si jamais ils ont encore un minimum de concience et connaissent encore un peu ce que c’est que la honte !
    que le PM aussi prenne ses responsabilité car ces propos mettent en mal toute la bonne foi et tout le combat pour un Burkina emergent qu’ils tentent de nous faire avaler.

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2011 à 11:46, par danoisa
    En réponse à : Mutinerie à la MACO

    faut pas les laisser sortir comme ça sinon ils deviennent plus aggressifs

    Répondre à ce message

  • Le 18 février 2011 à 14:34
    En réponse à : Mutinerie à la MACO

    Pour les observateurs avisés cette mutinerie devait en fait venir et il faut même dire qu’elle a tarder à se produire. Voyez vous même : pour rendre maintenant visite à un détenu à la MACO il faudra consacrer l’entiéreté de la journée du vendredi à la recherche du fameux sésame ouvre avec en sus le mépris de ces misérables petits commis du greffe qui gagnent ici aussi l’ocasion de se rendre important. Ensuite il faut attendre de passer toute la journée de samedi ou de dimanche à la porte de Maco pour enfin voir ton detenu. Combien de personne peuvent le faire alors que plusieurs détenu vivent des produits que leurs visiteurs les apportent.

    Répondre à ce message

    • Le 18 février 2011 à 22:48
      En réponse à : Mutinerie à la MACO

      La prison n’est pas faite pour faire plaisir ; autre ment dit ce n’est pas un espace de villégiature où il faut aller se la couler douce. Les conditions doivent être drastiques pour décourager les éventuels contrevenants à la loi : c’est le gage de la sécurité des citoyens honnêtes, même si je suis d’accord que les prisons doivent rester humaines. L’incarcération ne met pas fin à la dignité humaine. C’est ce que Le Procureur du Faso a compris en tenant un discours de fermeté et d’ouverture humaniste. C’est un Grand Homme, ce Monsieur Placide NIKIEMA ! Ferme, honnête, digne, ET HUMAIN.

      Répondre à ce message

  • Le 18 février 2011 à 18:36
    En réponse à : Mutinerie à la MACO

    Il faut liberer ces débalousseurs et les faire remplacer par les grands qui sont dehors pour paraphraser Tiken.
    Ces grands la même qui décident des lois.

    Répondre à ce message

    • Le 18 février 2011 à 21:39
      En réponse à : Mutinerie à la MACO

      Qui leur a dit de voler un oeuf alors qu’ ils pouvaient voler un boeuf, on va partager moitie- moitie ? Vous pensez que moi je vis de mes paperasseries ? Non. Donnez moi aussi Ma Cale. ce qui volent les poulets vont avoir affaire aux poulets d’ abord puis a la MACO ensuite. Donc ceux qui volent petit vont aller pourrir la- ou ils doivent pourrir. Laissez les gens en paix. Tant pis pour les canards boiteux.

      Répondre à ce message

    • Le 19 février 2011 à 07:48, par papy
      En réponse à : Mutinerie à la MACO

      En lisant tous les forumistes précédents on a l impression qu’il ya trop d inconscients dans ce pays quoi !!?Pourquoi ils sont en prisoons !!?Sil leur faut les memes conditions de liberté, de nourriture, de droit à la parole, de droit à la grève...et que sais je encore ???!avoire tous ces droits en prison comme nous !!!bandes de faineants et de brgands cachés !on vous y enrera un de ces bons matins !croyez moi !les plus honnêtes qui s’y retrouveront me le confesserons !!!

      Répondre à ce message

  • Le 19 février 2011 à 14:05, par kabre
    En réponse à : Mutinerie à la MACO

    si je comprends bien, si quelqu’un est en prison, il doit se taire labà car on doit pas être bandit.c’est leur problème.ils n’ont qu’a pourir laba

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2011 à 17:56
    En réponse à : Mutinerie à la MACO

    Nous demandons aux autorités de nous dire la vérité un seul jour. Dans sa conférence de presse, le procureur du Faso a laissé entendre que les délinquants de la MACO avaient été maîtrisés au cours de la mutinerie. Mais pourquoi dans la nuit du vendredi à samedi les policiers ont quadrillé la ville de Ouagadougou ? Alors que dans leurs habitudes les policiers restent aux différentes interjections de la ville pendant environ 2 à 3 heures, au cours de la nuit du vendredi à samedi, ils ont travaillé jusqu’au matin. Pourquoi cela ? Ils contrôlaient les papiers des motos et les cartes nationales d’identité. Si des prisonniers ont pu s’échapper de la MACO, qu’ils nous le disent nous allons prendre nos précautions. Alors les sieurs de la police, dites-nous maintenant la vérité.

    Répondre à ce message

  • Le 19 février 2011 à 21:46, par Le fils de l’autre
    En réponse à : Mutinerie à la MACO

    Comme quelqu’un l’a dit la mutinerie était prvisible. Avec une loi inconstitutionnelle à contours diffus déciée par les organisations de défense des droits humains, des juges aux "mains lourdes", des conditions execrables de détention et une justice lente, c’est la situation la plus prévisible possible. sauf à ne pas mettre la justice, les droits humains, les conditions de détentions au centre de ces préoccupations.
    Mention aux déténus qui se sont organisés pour poser des révendications claires que le Procureur a bien voulu rappeler au cours de sa conférence de presse. seule l’intention de sortir n’est pas bonne. Sinon chapeau pour l’esprit de revendications. Vous êtes des hommes comme ceux qui vous jugent, comme ceux qui nous dirigent sauf que momentanément pour une raison ou une autre la société a conclu que vous avez fautez

    Répondre à ce message

  • Le 20 février 2011 à 00:09, par simpos
    En réponse à : Mutinerie à la MACO

    je salu la promptitude de Monsieur le ministre de la Justice à se rendre à la MACO pour s’entretenir avec les détenus mais qu’il me laisse lui rapeler que ce sont pas des enfants de coeur qui comprennent facilement l’évangile. Avec ces gars la fermété et la rigueur doivent être les maitres mots. En agissant ainsi vous les ouvrez grandement et largement les portes de la derive. Vous verrez que très prochainement les Gardes Pénitentiers auront encore à parer à une mutinerie. Je vois certains déjà me crier que je diabolise le détenu et me taxer d’irresponsable et de méchant mais non. Mon analyse ou du moins mes propos tiennent de ma parfaite connaissance du milieu car en fait je fut détenu entre temps pour avoir reclamé avec la manière forte mon argent à un grand escroc qui m’avait plumé. dc par expérience je sais que de façon générale le détenu n’aime jamais la facilité et l’assimile rapidement à de la faiblesse. Mieux ils abusent royalement de toutes faveurs qu’on leurs accordent. La plupart des délinquants qui sont derrière ces agitations sont à coup sur des recidivistes notoires caractérisés. D’ailleurs la prison n’a t-elle pas une fonction punitive ? En définitive je suggère que lors de ces mutineries que les GSP soient militairement bien équipés pour répondre efficacement comme l’autorise le Kiti 103 en ses articles 90 et 91. Vous verrez que nous allons respirer pour longtemps encore. La loi offre d’autres possibilités et d’autres cadres aux détenus pour poser leurs problèmes mais s’il veulent user de la force, on attend quoi pour la leur servir à fond la caisse ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 février 2011 à 09:12, par Madi Kadhafi
    En réponse à : Mutinerie à la MACO

    La prison n’est pas un lieu pour faire plaisir à quelqu’un ; Les conditions dans ce lieu doivent être drastiques, sévères pour décourager les éventuels contrevenants à la loi : c’est le gage de la sécurité des citoyens honnêtes. Mais je reconnais que les prisons doivent rester humaines, il faut traiter les prisonniers avec beaucoup de respect tout en étant ferme devant ce que la loi a institué. Mais il est vraiment dommage que certaines personnes se retrouvent en prison pour des fautes qu’elles n’ont jamais commises mais qui malheureusement par erreur de jugement elles se retrouvent par là. Le constat aussi est que ce ne sont pas les grands délinquants qui se retrouvent nécessairement à ces lieux mais on y verra par exemple les auteurs d’accident ou les petits vendeurs de médicaments de la rue. Aujourd’hui les grands délinquants sont à rechercher dans le milieu des gens dits de "col blanc" qui à l’apparence sont propres et mènent une vie de luxe avec des villas cossues et de grosses cylindrées. Il en est des douaniers, des fiscalistes et autres comptables qui à notre grande surprise sont des fonctionnaires de l’État, plus riches que certains opérateurs économiques du secteur privé. C’est dommage que ce soit ainsi, qu’on ait pour maxime que les délinquants sont les personnes d’apparence sale. Il faut que le premier ministre travaille à corriger tout cela.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés