Fait de chez nous : « Aba, N’Gni bi kiki* »

vendredi 28 janvier 2011 à 01h48min

Dramane a surpris tout le monde. Bata sa chérie était la plus surprise du groupe. Elle ne pouvait plus tenir face aux autres filles. Ayant compris la position de leur camarade, les autres filles tentaient de lui remonter le moral. Malgré tout, Bata ne savait pas sur quelle planète elle se trouvait. Dramane pendant ce temps, tenait toujours sa bouche entre les deux mains et continuait de se plaindre. Le vin bien glacé et au goût un peu aigre a été insupportable pour lui.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Ses dents n’avaient pas l’habitude des boissons bien fraîches. C’est pourquoi il n’a pas pu s’empêcher de montrer son incapacité à supporter le vin du jour. Fils aîné d’un gros producteur agricole, Dramane est un garçon « gâté ». Il a tout à sa disposition. Il n’a rien à envier aux jeunes fonctionnaires de son village. De par ses capacités financières, Dramane a pu intégrer le groupe des fonctionnaires.

Il prenait très souvent le groupe en charge lors de leurs virées nocturnes. « Les oiseaux vols par catégorie », dit un dicton. Dramane, sans être forcement de la même catégorie que ses amis fonctionnaires, car ne pouvant pas parler encore moins écrire la langue de Molière, était d’office inadmissible dans la famille des jeunes fonctionnaires. Mais ne dit-on pas que l’argent est le nerf de la guerre ? Cette même force a permis à Dramane de convaincre Bata, élève sage femme d’Etat.

Si les deux amoureux s’étaient toujours retrouvés dans des buvettes ou tout autre coin pour étancher leur soif et parler de leur amour, ils n’avaient jamais mis les pieds dans une boîte de nuit. Profitant de la hausse du prix d’achat du coton graine chez le producteur et surtout de la bonne moisson de son papa, Dramane a décidé d’inviter le groupe en boîte. Le vin servi aux clients est servi frais. Dramane qui n’avait jamais vécu une telle expérience, a maladroitement craché la bouchée de vin qu’il venait de boire. « Brrr… Aba n’gni bi kiki », a lancé Dramane. Ce geste sans précédent de Dramane a mis mal à l’aise tout le monde.

La soirée qui avait été bien préparée par le groupe, s’est écourtée. Ils se sont quittés un à un et en catimini ils ont libéré le coin. Après que Dramane ait réglé la note bien sûr. Bata continue d’être le dindon de la farce de ce comportement. Des enfants qui ont appris la nouvelle, ont surnommé Dramane. « N’gni bi kiki ». Et Bata la copine de « N’gni bi kiki ». Le monde dont rêvait Dramane, ne peut se vivre sans un minimum de culture appropriée. Comme quoi, « un prince qui n’a pour règle que sa volonté est un insensé », disait Léonard de Vinci.

* C’est trop glacé, mes dents claquent en malinké

Souro DAO/ daosouro@yahoo.fr

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés