Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Grand prix de la critique Clément Tapsoba : Irène Tassembédo sacrée lauréate

Accueil > Actualités > Culture • Lefaso.net • jeudi 24 novembre 2022 à 10h30min
Grand prix de la critique Clément Tapsoba : Irène Tassembédo sacrée lauréate

Dans le cadre des activités de la 6e édition de la Semaine de la critique du cinéma de Ouagadougou (SECRICO), l’Association des critiques de cinéma du Burkina Faso (ASCRIC-B) a procédé à la proclamation du grand prix de la critique Clément Tapsoba. C’était le mercredi 23 novembre 2022 au CENASA.

A l’issue de la cérémonie, c’est le long métrage "La traversée" d’Irène Tassembédo qui a séduit le jury. Sorti en 2021, ce film dramatique aborde la thématique de la migration clandestine chez les jeunes africains vers l’Europe. L’objectif étant de leur montrer qu’il y a des opportunités sur le continent africain. La lauréate a remporté un trophée, la somme de 500 000 FCFA et une attestation de reconnaissance. La réalisatrice était en compétition avec Moumouni Sanou dont le documentaire est intitulé "Garderie nocturne". La seconde œuvre en compétition a été « Les traces d’un migrant" de Delphine Yerbanga.

Irène Tassembédo a salué le travail abattu par les réalisateurs qui étaient en compétition avec elle

Irène Tassembédo s’est dite fière de recevoir un prix de la part de critiques de cinéma. « Ils ont regardé le film dans tous ses détails. C’est un prix que je partage avec toute mon équipe. Quand j’ai réalisé ce film, je me suis endettée. Je pense qu’il est temps de donner les moyens aux réalisateurs. En racontant des histoires, on peut faire changer les choses. C’est un moyen de communication extraordinaire », s’est-elle exprimée.

Le jury était constitué de 5 membres

Critiquer pour améliorer

Il faut préciser que Clément Tapsoba avant son décès a été le président et membre fondateur de l’ASCRIC-B et de la Fédération africaine des critiques de cinéma (FACC). Selon le président actuel de l’ASCRIC-B, Abraham Bayili, les critiques de cinéma sont des médiateurs entre les cinéphiles et les réalisateurs. Contrairement aux préjugés, il a expliqué que les critiques « aident les cinéphiles à mieux appréhender l’œuvre. Ils aident aussi le réalisateur à corriger les insuffisances ou il le félicite. En parlant des films, nous en faisons la promotion. Nous donnons des conseils à une équipe de production si nous sommes associés en amont. Malheureusement, on pense que nous détruisons les œuvres cinématographiques. Et pourtant, nous les accompagnons de façon artistique et intellectuelle ».

« Il faut que les réalisateurs se fassent former pour produire des films de qualité », a préconisé Abraham Bayili

Cette édition a été placée sous le parrainage du directeur général de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature, Jacob Yarabatioula. Il a notifié que ce prix est le bienvenu car il y a une insuffisance dans le dispositif d’encouragement des filières comme le cinéma. « Il y a des produits qui sortent tous les jours. On ne sait pas comment opérer le choix. Nos enfants regardent des choses, les adultes aussi. Cela peut créer des problèmes de choix et d’orientation. On peut le résoudre avec une critique pertinente et professionnelle » a-t-il dit.

Jacob Yarabatioula, parrain

En rappel, la SECRICO a été ponctuée par deux autres activités à savoir une formation sur la critique d’art cinématographique (https://lefaso.net/spip.php?article116058) et la publication d’un bulletin de cinéma.

SB
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina/Musique : The Mec Nayala Gentleman, un espoir de la musique san
5e édition des REMA : Faire de Ouagadougou, un incubateur de l’écosystème musical africain
FESPACO : La 28e édition aura bel et bien lieu du 25 février au 4 mars 2023, le visuel dévoilé
Cérémonie d’ouverture du festival les RENCONTRES CINÉMATOGRAHIQUES DE SYA
Report de la SNC, Bobo 2022 : Des acteurs culturels craignent une « mort programmée » de la biennale
Festival international de court métrage de Ouagadougou (Ouaga côté court) : 9 films primés
Coopération : Un festival pour célébrer l’amitié entre le Burkina Faso et les Pays-Bas
1re édition du festival « La voix de la kora » : Kantala veut donner de la voix aux instrumentistes
Festival des identités culturelles : Le cinéma et le patrimoine africain au menu de la 5e édition
Burkina/Culture : La semaine nationale de la culture reportée à une date ultérieure
Grand prix de la critique Clément Tapsoba : Irène Tassembédo sacrée lauréate
Soutien aux FDS du Burkina : L’artiste musicien BABCY La Réussite rend hommage aux valeureux soldats
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés