Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

Coupe du monde de la FIFA, Qatar 2022 : Les ambassadeurs du Sénégal et des Pays-Bas ont suivi le match ensemble

Accueil > Actualités > Sport • Lefaso.net • mardi 22 novembre 2022 à 22h34min
Coupe du monde de la FIFA, Qatar 2022 : Les ambassadeurs du Sénégal et des Pays-Bas ont suivi le match ensemble

Le 21 novembre, la coupe du monde Qatar 2022 jouait sa 2e journée. Dans le groupe A, il y avait ce que l’on qualifie de première grosse affiche du mondial. En l’occurrence le Sénégal opposé aux Pays-Bas. Les ambassadeurs des deux pays au Burkina, à savoir Esther Loeffen des Pays-Bas habillée en Orange, et Mbaba Coura Ndiaye du Sénégal arborant le maillot sénégalais, avec des membres de leurs ambassades, ont suivi le match ensemble à Ouagadougou dans un restaurant de la place.

C’est assis à la même table, les regards rivés sur le petit écran, que leurs excellences ont suivi le match, dans une ambiance bon enfant, en se chambrant tout au long de la rencontre, en laissant éclater leurs émotions, au fil des actions. « Les Lions vont gagner », s’exclament-on dans le camp sénégalais.

Le camp néerlandais réplique dans un éclat de rires : « il faut préciser lesquels des lions il s’agit, parce que nous sommes tous des lions. Vous voulez sans doute dire les Lions néerlandais !!! » En effet, les maillots orange des Pays-Bas arborent l’effigie d’un lion sur la poitrine.
Au fil du match et selon que les occasions de but sont sénégalaises ou néerlandaises, on applaudit, on se prend la tête, on s’exclame, on saute. Les minutes s’égrainent, rien à se mettre sous la dent comme but jusqu’à la mi-temps.

Certains ont préféré suivre le match au comptoir.

A la reprise, sur une action de Memphys Depaye, l’ambassadeur Mbaba Coura Ndiaye fait cette remarque à l’endroit des supporters orange : « on avait dit que Depaye était blessé, qu’il ne jouera pas, mais voilà qu’il joue, vous avez menti ». Eclats de rires à nouveau. Au vu des opportunités de but vendangées de part et d’autre, certains voyaient un match nul. Erreur, il y aura un renversement spectaculaire dans les dix dernières minutes.

Les Pays-Bas, par l’entremise de Cody Gakpo de la tête, trouve le chemin des filets sénégalais, but !!! Sur ce but, l’ambassadeur Ndiaye trouve que le gardien Edouard Mendy a fait une mauvaise sortie. L’ambassadrice des Pays-Bas applaudit, les autres supporters lèvent les mains, on joue 84 mn.

Un groupe de Burkinabè venu suivre le match.

Dans le camp sénégalais, on fait grise mine, tout en espérant une réaction. Mais dans les arrêts de jeu, ce sont les Néerlandais qui vont faire le break avec un 2e but signé Davy Klaassen. Malgré la volonté des Sénégalais de réduire le score avec un but d’honneur, rien n’y fit. Au coup de sifflet final de l’arbitre, dans le camp orange on se congratule. En bon sportif fair-play, l’ambassadeur Ndiaye félicite son homologue néerlandais. Les deux ambassadeurs ont livré leurs impressions sur le match.

Barthélemy KABORE

Leurs Excellences donnent leurs impressions

S E Mbaba Coura Ndiaye, ambassadeur du Sénégal :

« Je tiens d’abord à féliciter ma collègue des Pays- Bas pour leur victoire. Nous avons tenu à suivre le match ensemble. Cela traduit l’amitié entre les deux pays. C’est une initiative de mon homologue. Elle a tenu à ce que l’on suive le match sur terrain neutre, sinon on aurait pu le suivre dans l’une de nos résidences respectives. Nous avons donc convenu de venir le suivre ici, avec le personnel de nos ambassades. C’est une excellente initiative, c’est un bon exemple que nous donnons, cela prouve que le sport est un facteur d’union des peuples, encore félicitations à ma collègue pour leur victoire. La coupe du monde, c’est un marathon, c’est une entrée en compétition, nous avons perdu notre match, mais cela n’occulte pas nos chances de nous qualifier. Nous allons tirer leçons de ce match, faire des rectifications. Vous savez, le Sénégal est à la coupe avec un statut de champion d’Afrique. Et avec ce statut, le minimum pour le Sénégal, c’est de franchir le premier tour. Dans l’ensemble de la physionomie du match, si on avait fait match nul, les Pays-Bas eux-mêmes n’allaient pas rougir, le Sénégal n’a pas réussi à tuer le match, pendant les temps forts qu’il a eus, et au dernier moment, on n’a pas su gérer le match, pour au moins conserver le résultat nul. C’est sur deux contres dans les dernières minutes que nous avons concédé les deux buts. L’absence de Sadio Mané a beaucoup impacté le jeu du Sénégal. Sa blessure est arrivée au dernier moment. Si elle était intervenue il y a un mois avant la coupe du monde, on aurait su quels réglages il fallait faire. Mais le groupe qui a joué a donné le meilleur de lui-même, il faut en tirer les leçons pour la suite, franchement Mané nous a beaucoup manqué. Le prochain match, c’est contre le Qatar, le pays hôte, nous respectons tout le monde, mais l’impératif maintenant, c’est de battre le Qatar et l’Equateur pour finir au moins deuxième du groupe, et pourquoi pas (il regarde sa collègue qui sourit), s’il y a un faux pas des Pays-Bas, prendre la tête du groupe ».

L’ambassadrice des Pays-Bas, avec son homologue du Sénégal.

S E Esther Loeffen, ambassadrice des Pays-Bas

« C’est toujours difficile pour le premier match. Surtout que nous croisions le champion d’Afrique, le Sénégal. Le début du match était très serré et c’est au dernier moment, que tout s’est accéléré. Heureusement, de manière positive pour nous, avec deux buts, donc 2-0, nous sommes satisfaits et nous rentrons à la maison avec de bons sentiments pour ce premier match. Mais moi, à titre personnel, je voudrais que le Sénégal se relance pour la suite. Il doit passer le premier tour car c’est quand même le champion d’Afrique. Nous allons continuer à le soutenir jusqu’au bout. Notre prochain match, ça sera contre l’Equateur, moi je ne fais pas de pronostic, je vais juste regarder. Nous allons continuer à supporter notre équipe de la meilleure des manières possibles et on verra ».

Moné Khouma, extrême gauche.

Moné Khouma, Sénégalaise

« Je suis Sénégalaise, vivant au Burkina. Je suis venue pour suivre le match, mais ça ne s’est pas bien passé pour nous. C’est un jeu et on est fier de notre équipe. Si Sadio Mané était là, je pense que les choses allaient marcher autrement. Il est le point fort de notre équipe, mais il n’est pas là, on a senti son absence. Mais nous comptons sur les joueurs qui sont là. Nous avons eu une très bonne leçon et pour les prochains matchs, on sera vainqueurs ».

Propos recueillis par Barthélemy KABORE

Vos commentaires

  • Le 22 novembre 2022 à 14:15, par Boris En réponse à : Coupe du monde de la FIFA, Qatar 2022 : Les ambassadeurs du Sénégal et des Pays-Bas ont suivi le match ensemble

    Belle images. Que la France en prenne de la graine. Elle qui est toujours là dans des posture de "Dominant" vis a vis des ses ex colonies. J’aime beaucoup les néerlandais, après ce sont les belges qui suivent. Quand il ya de la franchisse dans les relations on ne peut que apprécier.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2022 à 23:37, par Renault HÉLIE En réponse à : Coupe du monde de la FIFA, Qatar 2022 : Les ambassadeurs du Sénégal et des Pays-Bas ont suivi le match ensemble

    Ha, ha !
    Demandez aux Indonésiens leurs souvenirs d’avant 1940 !
    L’Indonésie fut une colonie extraordinairement rentable... Pétrole, hévéa, huile de palme, riz, main-d’oeuvre docile et efficace, etc.

    Quelle naïveté dans le présent site ! Et quelle ignorance de l’histoire des colonisations. La plupart des intervenants ont une culture historique extraordinairement limitée, qui provient le plus souvent de « textes de propagande marxisante pour élèves du primaire ».

    C’est simple, la plupart ne savent pas que la Russie a été, et est toujours, un empire colonial des plus violents, hyper-génocidaire, même. Demandez aux Finlandais, au Bouriates, aux Tatars, aux Musulmans du Caucase, aux Ukrainiens, aux Polonais (20 000 intellectuels massacrés à Katyn en 1940 !), aux Tchèques. Et la Chine ? Demandez aux Vietnamiens, aux Ouïghours, aux Tibétains et même aux Mongols...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Arbitrage au Burkina : « Il faut avoir un mental fort et aimer vraiment le métier », conseille Jean Emmanuel Compaoré, ancien arbitre international
Tour cycliste "Tropicale Amissa Bongo" : Le maillot de la combativité sur les épaules de Paul Daumont
Triple saut : Le Burkinabè Hugues Fabrice Zango débute la saison en or
Réconciliation nationale : « Nous ne ferons pas les mêmes erreurs que les précédentes initiatives », Boubakar Savadogo, ministre des sports, de la jeunesse et de l’emploi
Ministère des Sports : Le ministre Boubakar Savadogo à l’écoute des fédérations sportives
Rumeurs sur la réhabilitation du stade du 4-Août : La mise au point du groupement d’entreprises chargé de l’exécution du marché
Football : Bakary Koné met un terme à sa carrière de footballeur
Burkina Faso : « Aujourd’hui, la fédération burkinabè d’athlétisme est la plus pauvre en matière d’infrastructures », assure Missiri Théophile Sawadogo
Karaté Do : « Nous voulons terminer parmi les quatre meilleures équipes africaines en 2023 », confie Corneille Maré, directeur technique de la Fédération burkinabè de karaté do
Football : Dango Ouattara annoncé à Bournemouth en Angleterre
CHAN Algérie 2023 : Ce sera sans le Burkina Faso et le Maroc, double tenant du titre
Burkina Faso : Le nouveau ministre des sports, de la Jeunesse et de l’Emploi officiellement installé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés