Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

Accueil > Actualités > Politique • Déclaration • dimanche 2 octobre 2022 à 22h19min
Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

Dans une déclaration des faîtières des communautés religieuses et coutumières, les dites autorités auraient pu concilier les belligérants. Selon la déclaration, Paul Henri Sandaogo Damiba aurait accepté de démissionner, sous réserve de la prise en compte de certaines conditions. Il s’agit entre autre "de la garantie de la sécurité et de la non poursuite des FDS engagés à ses côtés, la poursuite de la réconciliation nationale, la garantie de sa sécurité et de ses droits ainsi que ceux de ses collaborateurs".

DECLARATION DES FAITIERES DES COMMUNAUTES RELIGIEUSES ET COUTUMIERES SUR LA SITUATION NATIONALE

Notre cher pays le Burkina Faso vit des moments d’incertitudes.

En ces moments difficiles où il y a un risque d’escalades aux conséquences dramatiques, les communautés religieuses et coutumières ont été amenées à effectuer une médiation entre les belligérants.

Suite aux actions de médiation menées par lesdites communautés, le Président Paul-Henri Sandaogo DAMIBA a proposé lui-même sa démission afin d’éviter des affrontements aux conséquences humaines et matérielles graves.

Le Président DAMIBA a posé sept (7) conditions :

1. La poursuite des activités opérationnelles sur le terrain

2. La garantie de la sécurité et de la non-poursuite des FDS engagés à ses côtés

3. La poursuite du renforcement de la cohésion au sein des FDS

4. La poursuite de la réconciliation nationale

5. Le respect des engagements pris avec la CEDEAO

6. La poursuite de la réforme de l’Etat

7. La garantie de sa sécurité et de ses droits, ainsi que ceux de ses collaborateurs.

Le Président du MPSR le Capitaine Ibrahim TRAORE a accepté ces sept conditions.

Les autorités coutumières et religieuses invitent la population au calme, à la retenue et à la prière pour notre chère patrie le Burkina Faso.

FAIT A OUAGADOUGOU LE 02 OCTOBRE 2022

Vos commentaires

  • Le 2 octobre à 16:05, par Kem En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Il est curieux que Damiba puisse exiger des conditions pour démissionner. Il n’avait aucune légitimité pour se déclarer chef d’Etat, donc ce sont des mots inutiles, juste pour faire croire qu’il a des droits.
    Ils vont être magnanimes et ne pas le juger.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 16:12, par Philipe En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Les Conditions de Sampoko : il a juste camoufler un parmi le 7 et c’est bien sur le 7eme sinon les autre n’est l’intéresse pas on se connaît dans ce pays là.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 16:13, par Papa En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Damiba tu n’as droit à poser aucune condition, tu es mis dans la poubelle de l’histoire . Tu dois être conduit de gré ou de force au front,tu as été un traître de la nation et aucun Burkinabè n’a confiance en toi, tu as pactise avec la France pour mettre le pays à genoux mais grâce à Dieu et aux ancêtres vous avez échoué. TU N’AS AUCUNE CONDITION À POSER CAR TU ES UN TRAÎTRE DE LA NATION.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 16:17, par Sidbala En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    C’est piteux et pitoyable. Un défaitiste ne peut nullement poser des conditions au vainqueur avant d’admettre sa défaite. C’est comme si Damiba demandait tout simplement à Traoré de poursuivre dans ses erreurs à lui Damiba, erreurs qui sont la cause de ce coup de force, notamment ce forcing de réconciliation nationale, cette réforme de l’Etat qui n’en est pas une.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 16:17, par DJANGO En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Sans aucun doute son affaire d’argent pour avoir été président plus de 3ans.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 16:17, par Nabayouga En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    RIDICULE, comme un homme comme Damiba, notre idi amine Dada local peut il poser des conditions avant son depart ? Roch a t il posé des conditions ? Et puis exiger la poursuite de la lutte contre les terroristes est-il légitime ? N’est-ce pas son échec par rapport à sa mission qui l’a conduit là où il est en ce moment
    Damiba est le symbole même de l’échec. Tu as pris le pouvoir a cause l’incompétence de Roch, tu a été pire que Roch. Ton arrivée au pouvoir est un accident de l’histoire.. salut Amin Dada,le bourreau de l’Ouganda a certaine époque.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 16:24, par Tony En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    C’est trop facile ça, Roch a-t-il eu l’occasion de négocier des conditions pour sa démission ?
    Cest de ce genre de mouta mouta dont le peuple ne veut vraiment pas. On peut venir se pavaner à la tête de l’état ou d’un ministre n’avoir aucun niveau et partir avec une prime de six mois de salaire tranquillos sans risque de poursuite judiciaires meme sinon détourné. J’espère que les détournements de deniers publics et certains crimes ne sont pas prescriptibles, sinon bonjour les dégâts. On attend toujours avec impatience le rapport de Iniata.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 16:29, par HUG En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Lui il est qui pour poser des conditions ? Et de quelle reconciliation ? Qui a un.probleme avec qui ? Si c est pour reconcilier les politiciens entre eux cela.nous interesse pas.Si c est pour restaurer blaise compaore et son clan le.nouveau mpsr.va nous trouver sur le chemin .Et s il a poursuivre. Il faut poursuivre car l impunité est a l origine de ce qui arrive.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 16:46, par Shalom En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Son agenda est expiré il n’a qu’à se faire voir c’est au nouvel gouvernant de décider !!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 16:50, par Rasta En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Bonjour la famille.
    Damiba na pas de condition a nous poser. Tout le monde las supporter quant il est venus par la force..mais a decider de travailler avec la diable.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 16:52, par TANGA En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    On s’en fou, on avait pas besoin de lui..Si non, on laissait les artilleurs s’occuper de sa cache. C’est par ce que le capitaine et compagnie n’a pas voulu. Alors, épargnez le peuple de ces genres de textes annonces. Ce est pas le moment de faire certaines publications qui énervent. Vous devez le savoir
    Ce qui est important, c’est qu’il n’est plus rien.
    Cela donnera à réfléchir à ceux qui veulent traiter avec les entités qui aiment pas le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 17:00, par Ye Ismaël En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Donc MR DAMIBA en posant ces conditions veut nous faire savoir qu’il était venu lui et ses proches pour s’enrichir au nom de peuple ?que toute personne qui se serait rendu coupable de détournement ou autre acte allant à l’encontre des intérêts du peuple soit poursuivi.Dieu bénisse le BF.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 17:04, par Lepop En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Félicitations aux leaders coutumiers et religieux. Le gars vient de sauver son nez et la face. Sinon, c’est du dilatoire. Si on ne les respecte pas, il va faire quoi ?
    Quand lui, il "démissionnait" le Président KABORE, a-t-il posé des conditions similaires ? Le pauvre a même été séquestré pendant des mois et n’a du son salut qu’aux pressions d’une partie de la population et de la communauté internationale. Donc, il n’a rien à imposer au peuple .
    Il n’a qu’à aller faire ceci et cela, et puis c’est tousss.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 17:08, par Floda En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    En tout cas pour nous c’est la sécurisation du territoire national qui incombe à tous.Que DAMIBA, se garde de vouloir importuner les jeunes officiers car depuis qu’il est au pouvoir il ne circule qu’en hélicoptère.Nous voulons une vraie réforme.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 17:15, par Swartskoff En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Bof ! On a du mal à cerner l’individu damiba. Á ta place j’aurais de façon digne demander la protection des collaborateurs. Point final. Tu as joué au garçon alors que non, tu portes jupe. En bluffant à Bobo que t’as fait ton coup et que celui qui voulait fasse le sien et gère. N’était-ce pas un défi ? Maintenant que ce défi á été relevé tu oses fixer des conditions. Tu dois accepter la défaite, demander clémence pour ne pas subir la foudre du vainqueur. Hélas damiba is a way of, hein ! do help me olivia.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 17:17, par Kalonji rock En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Sur les Sept(7) conditions il n’y’a que deux (2) conditions qui sont réellement ses conditions (Damiba) Sur les quelles il peut exiger (garantie) pour s’assurer quelles seront appliquer c’la deux( 2) et la sept(7).
    Pour le reste qu’il reste tranquilos.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 17:24, par Nabiiga En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    QUEL FANFARON : CONDITIONS ET NON CONDITIONS<

    Damiba a posé des conditions, quelles conditions ?

    1- La poursuite des activités opérationnelles sur le terrain.

    Est ce cela une condition ? La guerre continue, la guerre qu’il a refusée de mener mais menait plutôt la guerre du retour de Blaise, le RSP, le CDP et l’ancien régime sera menée mais pas la tienne. Pour nous la guerre contre les terroristes continue de belle sans distraction inutile. Donc c’est nullement une condition, en ce qui nous concerne.

    2- La garantie de la sécurité et de la non-poursuite des FDS engagés à ses côtés :

    C’est nullement une condition. Même son coup d’état, il y avait des militiares qui étaient farouchement contre et, en effet, à leur tour, voulaient en découdre avec toi et tes siens. Tu n’est pas sans le savoir. Les a-tu poursuivis tout simplement parce qu’il n’étaient pas d’accord avec ta trahson ? Pourquoi alors crois-tu que cette fois-ci on va poursuivre ceux qui ne sont pas d’accord avec Traoré ? Ce n’est pas du tout une condition :

    3-La poursuite du renforcement de la cohésion au sein des FDS :

    Du verbiage, oui. Non, on refuse cette condition car la poursuite du renforcement de la cohésion au sein de nos FDS passait inexorablement par la promotion de tes promotionneurs et des amis au détriment des autres et ce, au grand dam de tes collègues. Tu as été prevenu par certains, tu te rappelles bien je me dis bien. La tienne fut un renforcement de la zizanie que tu semais au sein de nos FDS en place et lieu de renforcer la cohésion.

    4-La poursuite de la réconciliation nationale ;

    Il faut partir seulement sans faire trop de bruit.
    - D’un, Roch t’a-t-il donné des conditions sur ce que tu dois continuer à faire ? Pourquoi faut-il que toi, tu doives impérativement donner des instructions.
    - De deux, la réconciliation sera tenue mais pas la tienne. Pour toi, la réconciliation passait par le retour de Blaise avec impunité, Blaise Compaoré, ton ancien maître car, tu faisais partie de son escadron de la mort. Cette escadron de la mort qu’on appelait abusivement le RSP fut au service de Blaise et sa famille et tout membre, toi Damiba y compris, bénéficiat de tout alors que les autres membres de nos FDS crêvaient de faim, trimmaient jour et nuit, et sans armes. Des scouts étaient mieux formés et mieux armés que tes collègues dans les autres casernes. Donc une fois à Kosyam, ce fut ton tour de lui envoyer l’ascenseur en le faisait entrer au pays avec impunité. Cette réconciliation ne sera pas poursuivie. Si réconciliation qu’il y aura, ce sera la vraie ; justice avant tout

    5-Le respect des engagements pris avec la CEDEAO

    Culoté oui. Tu te crois qui en demandant que les conditions de la CDEAO soient respectées. Il faut tout simplement regagner ta cellule et laisse ceux qui vont diriger le pays correctement faire ce qu’il y a à faire

    6-La poursuite de la réforme de l’Etat

    Là encore, ça ne te regarde pas. La reforme de l’État. Qu’a-tu fait de concret pour reformer l’État sinon que d’avoir choisi ton oncle pour le poste de premier ministre et de ne nommer que des promotionneurs et amis pour occuper des postes clés. Pour toi, la reforme de l’État se résume dans la nomination de complaisance.

    7-La garantie de sa sécurité et de ses droits, ainsi que ceux de ses collaborateurs.

    Cette condition ne surprend personne car tout ce que tu faisais fut dans le respect de tes droits à faire valoir un jour. Aussitôt arrivé au pouvoir, aussitôt prêté serment de Président de Faso. Que faisais-tu au pouvoir ? Combattre les terroristes ou ramasser des titires. Tu n’étais pas sûr de toi-même donc, à ton fort intérieur, tu te posais des questions et avais décidé de faire le foin pendant que le soleil brillait afin de t’offrir tant de droits à faire valoir que possible. On le savait, tu es égoiste comme ton maître le Capitaine Blaise Compaoré sinon, Blaise aurait quitté le pouvoir sans que nous soyons obligés de le chasser et le vomir tout comme nous t’avons chassé.

    À la MACA, il y a toujours des cellules vides, tu y appartiens.
    Tu diras à Blaise que tu as essayé mais ça n’a pas marché.

    Tu as été le nul des nuls que notre pays ait connu dans son histoire contemporaine.

    Répondre à ce message

    • Le 2 octobre à 23:28, par Trahison En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

      Nabiiga, toi, Ka, SOME et autres, vous m’ avez toujours epate avec votre analyse incisive, votre constance et votre honnetete. J’ ai eu l’ insigne honneur et chance de connaitre en personne SOME avant qu’ il ve s’ envole pour l’ Europe en octobre 1984 apres sa maitrise. Il a toujours ete du cote de la justice et des causes justes. Le pays, la comptent toujours des valeurs surs.

      Que Dieu vous benisse et benisse tous les patriotes, ceux qui ne veulent pas se remplir seulement leurs panses a double fond sans penser.

      Répondre à ce message

      • Le 2 octobre à 23:54, par Nabiiga En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

        @ Trahison

        C’est touchant. Au nom de tous ceux que vous avez cité, nous vous remercions. Nous ne faisons qu’exposer ce que nous croyons être la vérité. Les gens nous taxent de ceci et de cela. Personnellement je n’ai pas de parti politique au Burkina. Pour dire vrai, pendant les dernières élections j’ai voté pour Madame Kam et non pas le MPP encore moins le CDP. Je ne peux pas parler pour le reste mais je me suis donné le devoir de dire les choses telles que les voie ; la vérité, rien que la vérité.

        Comment peut-on imaginer que Damiba a tout simplement augmenté son salaire sans même avoir la témérité de justifier cette augmentation devant la nation or, c’est nous, les contribuables qui contribuons au trésor national pour le bien de tous. Nous peinions à joindre les deux bouts. On vit de salaire en salaire. Gare à lambda burkinabè de tomber malade ; autant dire ton aurévoir car il n’y a pas moyen qu’on puisse se soigner faute d’argent et pourtant on laboure chaque pour l’état. Damiba, lui, s’en est servi sans nous en parler et on trouve cela normal ?
        Merci mon frère.

        Répondre à ce message

        • Le 3 octobre à 07:55, par caca En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

          Les gourous du forum lefaso.net se concertent parce qu’ils prétendent reçus leur chose par liesse populaire. Je me demande en quoi ça sert une doxologie de honte ? Faire la désinformation un argument de politique malsain à tromper les citoyen est une association diabolique que chacun paiera. Depuis ce vendredi la gloire de ce petit pays s’est envolée et l’image de Thomas Sankara écorcer. Car ce que nous avons vaincu est loin des luttes idéologiques des années 80 à 90. Caca demeure dans son idéal philosophique et ne recherche pas la doxologie d’autrui. Le calme retrouve hier est loin la paix source de stabilité d’un pays.

          Répondre à ce message

        • Le 3 octobre à 07:55, par caca En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

          Les gourous du forum lefaso.net se concertent parce qu’ils prétendent reçus leur chose par liesse populaire. Je me demande en quoi ça sert une doxologie de honte ? Faire la désinformation un argument de politique malsain à tromper les citoyen est une association diabolique que chacun paiera. Depuis ce vendredi la gloire de ce petit pays s’est envolée et l’image de Thomas Sankara écorcer. Car ce que nous avons vaincu est loin des luttes idéologiques des années 80 à 90. Caca demeure dans son idéal philosophique et ne recherche pas la doxologie d’autrui. Le calme retrouve hier est loin la paix source de stabilité d’un pays.

          Répondre à ce message

      • Le 3 octobre à 18:30, par Ka En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

        Merci mon jeune Trahison : Voilà toi et nous sommes depuis quelques moments sur la toile : Et comme Nabiiga l’a bien précisé, beaucoup nous taxent pour nos commentaires porteurs de la vérité qui dérange et blesse quelques-uns. Ce qui est certain, que ça soit mon ami SOME ou moi, on s’est jamais caché, ceux qui nous en veulent pour nos critiqués fondées savent où nous trouvé. Sur la toile nous transmettons nos vécus et ce que nous vivons.

        Transmettre aux gens comme à la jeunesse, est un coutume Dagara mossi et autres ethnies. Tu parles de ta rencontre avec SOME dans les années 1980, nous avons de nos jours un âge dont le devoir est de transmettre pour mieux faire avancer les choses. En dehors de mes commentaires sur la toile a chaque fois quand je rencontre des jeunes même dans la rue, le peu de temps que je passe avec eux, je transmets. Merci mon jeune Trahison de nous lire. Continuons avec nos contributions pour faire avancer le pays que nous aimons toutes et tous.

        Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 17:40, par Ye Ismaël En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Donc MR DAMIBA en posant ces conditions veut nous faire savoir qu’il était venu lui et ses proches pour s’enrichir au nom de peuple ?que toute personne qui se serait rendu coupable de détournement ou autre acte allant à l’encontre des intérêts du peuple soit poursuivi.Dieu bénisse le BF.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 17:41, par Ye Ismaël En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Donc MR DAMIBA en posant ces conditions veut nous faire savoir qu’il était venu lui et ses proches pour s’enrichir au nom de peuple ?que toute personne qui se serait rendu coupable de détournement ou autre acte allant à l’encontre des intérêts du peuple soit poursuivi.Dieu bénisse le BF.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 18:06, par Antoine Ily En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Le plus essentiel a l’heure actuelle c’est l’attente entre nos corps et la population. Il ne faudrait pas que des fils et filles du même pays se massacres. En tout nous avons une vision combattre l’insécurité dans notre chère patrie. prière d’un retour au calme .

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 18:06, par Yacouba SANOU En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Désolé mon LtCol ces soient disant conditions font rire et cela est une tentative pour amoindrir votre honte.
    Bon séjour à l’extérieur. Retenez cependant que personne ne vous a chassé du pays.
    Affaire à suivre...

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 18:13, par Amadoum En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    il a oublié 3 autres conditions ;
    8.Que ses chiens et chats soient restaurés apres lui.
    9.Que ses expressions risibles soient labelisees.
    10.Que sont porte menteur Bilgo le suive au Togo avec le meme salaire.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 18:14, par jan jan En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Vraiment, on dit ça pour sauver la face de ce Damiba ou quoi ?, Ses supposées conditions, est-ce que lui même le faisait ?? Pourtant quand il a pris le pouvoir, c’est ce qu’il promettait au peuple, mais est-ce qu’il le faisait ? Ce qui l’intéressait, c’est les salaires de 2000000 F, la belle vie, son dernier voyage au USA avec une délégation de 70 personnes et faut pas oublier faire revenir Blaiso pour laver sa honte de 2014, permettre que le procès Sank se poursuive et libérer ses assassins pour narguer le peuple, ...etc , avec tous ça, un tel individu peut donner des conditions ?? De qui on veut se moquer ??

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 18:51, par Thoutmosis En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    le premier idiot du village comprend de suite que c’est un aveux de culpabilité et que Damiba a beaucoup de comptes á rendre.
    Qu’un audit soit fait sur ces mois de dilapidations des ressources de l’Etat et détournement des fonds de l’armée.
    L’impunité ne doit être la règlè au Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 18:54, par Henriette kouassi En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Lesquelles des conditions ?Roch, a-t-il donné des conditions ? Tu ne mérite pas le Damiba. Merci Cne Président Traore pour avoir évité des affrontements. Damiba est allé apprendre indignité chez son oncle du FMI et est devenu un apatride.
    Vive le Burkina ,vive le Mali, vive la Guinée, vive la Côte d’Ivoire, vive la CEDEAO des Peuples, vive l’Afrique. A bas les syndicalistes de la CEDEAO.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 18:56, par jan jan En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Il faut dire que c’est les conditions de la CEDEAO, sinon ce Damiba ne cherche que sa vie en ce moment.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 19:12, par Mafoi En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Décidemment ce faussaire damiba est abonné au chiffre 7 car en faisant une analyse politique fine,il cumulait 7 péchés capitaux qui l’auraient entrainé dans sa chute vertigineuse sans gloire.En effet le premier d’entre eux serait sa malhonnêteté intellectuelle et morale.Ainsi il me semble que les 7 conditions de ce malhonnête pour sa reddition n’engage que lui-même surtout sur les points 2,4,5,7

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 19:19, par Pam le Grand En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Félicitations aux coutumiers et aux religieux pour leur contribution dans la résolution de la crise. Du courage au capitaine Traoré pour relever les défis du moment. La patrie ou la mort, nous vaincrons. Que Dieu bénisse le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 19:24, par Ne pas prostituer l’Etat En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Damiba président du Faso ? Je crois que ceux qui l’ont fait prêté serment sous cette qualification devraient se poursuivre eux-mêmes en justice. C’est la seule partie du film qui me ronge. Je crois qu’ils ont prostitué l’Etat et il faut corriger. Il est président de la transition.
    Il faut remercier le juge et le mettre en retraite d’office urgemment.

    Répondre à ce message

    • Le 2 octobre à 19:59, par Amadoum En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

      Où sont passés les wibga , Ouedraogo , caca et autres faux jetons.Quand on est dans le faux on ne peut que finir comme cela.
      J imagine aujourdhui votre douleur .Surtout caca ;
      lui qui a soutenu coup d etat de 2015 puis vaincu.Puis perdu les elections....et encore echec et mat.

      Répondre à ce message

      • Le 2 octobre à 22:54, par Nabiiga En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

        @ Amadoum : Question bien posée :

        Quant à Caca, surtout lui, c’est vraiment peine perdue pour lui car trois buts à zéro ( 3-0) et voici pourquoi :

        - Premier but marque par nous les patriotes contre les apatrides : l’insurrection contre son maître.

        2- Deuxième but que nous avons marqué : Le CDP a été forcé de mordre du sable car écarté des élections comme une vilaine indésirable.

        3-Troisième but : Le CDP a mordu du sable, cette fois-ci très volontiers car il a démeuré vomi par les populations si bien que son score aux élections fut piètre.

        4-Les apatrides ont lancé la contre attaque menée par Damiba qui a voulu utiliser la subterfuge pour marquer un but mais la défense des patriotes en mis en échec cette tentative menée par Traoré, le defenseur intraitable.

        Du coup, Caca et ses bassses figures ne savent plus sur quel pied danser surtout que le CDP ne peut plus gagner des élections si même CDP il y a, et avec la santé défaillante de Blaise chez sa belle famille, c’est la désolation dans le camp des apatrides.

        Voilà la situation actuelle dans le camps de ceux dont tu parles.

        Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 20:12, par Ka En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Pourquoi un responsable putschistes comme Traoré accepte les conditions d’un président menteur et illégitime ? Actuellement, le pouvoir est détenu (et de façon illégale au Burkina.) Il n’y a que celui que le peuple derrière les responsables civiles et militaires auront choisi comme président de la nouvelle transition, et qui puisse être l’élément déclencheur du processus de paix et la lutte contre le terrorisme, qui était habilité de recevoir les conditions de Damiba et juger ce qu’il a droit.

    Les conditions demandées par ce menteur sont de la foutaise : Car, un Burkina normalisé n’arrange pas Damiba et ses soutiens intérieurs et extérieurs. Se sentant humilié, il compte sur un Burkina en crise permanente pour se venger. Sa place pour l’instant est dans une cellule a la MACA. J’ajouterai sans langue de bois qu’avec Damiba, valet du maitre de la Lagune Ebrié, la puissance coloniale est déjà impliquée dans la situation de notre pays.

    Et Damiba en liberté le Burkina sera toujours en danger. Damiba est celui qui contribue au maintien de la crise dans notre pays en signant un deal avec Blaise Compaoré et son CDP. Et je dis stop à cette sorcellerie en plein jour où tout le monde fait semblant de ne pas voir où se trouve le problème et qui est le problème. Il doit être détenu et juger.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 21:13, par SIDWAYA En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Quand il obligeait le Président Rock a déposé sa démission, a t-il imposé des conditions au préalable ?
    Et puis, ce n’est au démissionnaire Damiba d’imposer ses conditions à la nouvelle de ce qu’elle doit faire vis à vis de la CEDEAO. Cela n’a pas de sens.
    Sinon, ce nouveau coup d’Etat n’a plus sa raison d’être.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 21:45, par Nafik En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Damiba aurait rendu sa démission et serait déjà au Togo a-t-on appris ce soir sur une chaine de la télévision française. J’imagine que c’est encore une manœuvre de ses mentors français avec la complicité des chefs coutumiers et religieux comme ce fut le cas pour Blaise Kouassi Compaoré que la France avait convoyé dans les jupes de sa belle-mère en RCI en 2014. Donc, si Damiba se sait désormais au frais et au beurre au Togo, pourquoi cette liste de 7 conditions puisqu’il semble être dans de bonnes mains ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 21:49, par Mechtilde Guirma En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Je propose ce texte (tiré des trois évangélistes) que constitue les sept dernières paroles de Jésus à la croix et qui résume la vie chrétienne : À tous les chrétiens de mon pays en dialogue avec les confessions religieuses et coutumières :

    1) LE PÉCHÉ NOUS SÉPARE DE DIEU
    Matthieu 27v46 : “Eli, Eli, lama sabachthani ? C’est-à-dire : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?”

    2) DIEU N’EST PAS RESPONSABLE DE NOS SOUFFRANCES
    Luc 23v46 : “Père, je remets mon esprit entre tes mains”

    3) LE PARDON
    Luc 23v34 : “Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font.”

    4) L’ESPÉRANCE DU SALUT
    Luc 23v43 : “Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis.

    5) L’AMOUR POUR LES HOMMES Jean 19v26-27 : “Femme, voilà ton fils. Puis il dit au disciple : Voilà ta mère. Et, dès ce moment, le disciple la prit chez lui.”

    6) L’OBÉISSANCE À DIEU
    Jean 19v28 : “J’ai soif.” (Afin que l’écriture fût accomplie)

    7) L’ACCOMPLISSEMENT DU PLAN DE SALUT
    Jean 19v30 : “Tout est accompli”

    L’Évangile ajoute qu’à ces cris il a remis son âme à son père. Mieux nous sommes informés également qu’il avait trente trois ans.

    Peut-être nous ne pouvons pas voir pour le moment l’intérêt de ce passage de l’évangile dans ce que nous traversons actuellement, pas plus que le Président Sandaogo ait pu réfléchir à quoique que ce soit avant son abdication, mais pour moi, le symbole est fort, trop fort même. C’est pourquoi je le publie pour partager tout en gardant au fin fond de moi particulièrement et pour le moment ce symbole qui interpelle.

    En tout cas je dirai ceci au Président Sandaogo Paul Henri Damiba. Partez en paix totale. Cependant dites-vous bien que quelque soit la suite après votre départ, c’est à dire la paix, la sécurité, le bonheur, vous auriez déjà posé les bases et les conditions de ces réussites. Dieu demande toujours aux gens de faire ce qu’ils peuvent dans la Mission qu’Il leur confie et le reste Il s’en charge. Il est comme cela notre Dieu. Il confie des Missions sans ôte cependant la croix. C’est pourquoi je voudrais également ajouter que nous ne sommes pas encore sortis de l’auberge. J’ai comme le sentiment que des tempêtes s’annoncent à l’horizon, comme le Président Jo-Weder m’avait confié ce jour 18 Septembre 1989 : « C’et fini pour notre pays. Plus rien à espérer. Tout est fini. À mon objection pour lui faire modérer ses propos, il insista de plus belle « Non je te dis que tout est parti, fini. Enfin si cela peut te consoler, pour longtemps très longtemps il n’y aura plus la paix dans ce pays ». Maintenant, je laisse chacun à son commentaire avec ce phare du passé.

    Merci Webmasters de me publier ce partage.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 22:02, par Zoeyande En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Merci aux faîtière qui ont joué un rôle de médiateur dabs la crise et qui a vu l’abdication de PzulnHebry Damiba. La page est tournée et l’espoir renait pour le faso. Toutefois les conditions posées ne sont pas pertinentes. Si sabs l’équipe chassée il y a des gens qui ont commis des manquements on.ne voit pas comment la justice ne pourra pas s’en saisir.
    La hute du mpsr version damiba était prévisible depuis un certain temps. Il s’est entouré de courtisans voraces, orgueilleux qui a longueur de journée insultant, terrorisent tous ceux qui osaient émettre des critiques constructives. Il s’est entouré d’amis et de promotionnelles incompétents qui avaient commencé à monter de faux projets pour se faire de l’argent.. Que deviennent les Marcel tankoano, les lookman sawadogo les konseibo les issaka ligani, les baguian lota les Luc Adolphe Tiao, les ablasse ouedraogo qui aveuglement soutenaient Sandaogo sans discernement. Issaka lingani à cautionné dur BF1 la bastonade de Guiro Massirou. Tous ceux qui n’étaient pas d’accord avrc le mpsr étaient considérés comme ennemis et même traités de terroristes. Face à la réalité du drame de notre peuple, ces gens n’aient les morts les expulsions et différents sévices que su issebt nos populations. Chaque jour les villages tombaient et ces gens criaient à qui veut les entendre que tout va bien. N ’est ce oas Luc Adolphe Tiao, ablasse ouedraogo lingani issaka etc. Le Burkina est une terre de oardon et il faut pardonner les agissements de ces gens et regarder vers l’avenir. Toutefois les nouvelles autorités devraient se méfier de ces hommes là. Que dire de Bilgo de Bassolma qui ont trahi ceux qui appréciaient leur intégrité. Ils ont tous trahi et Bilgo s’ est mué dans un mensonge insultant , devenant arrogant et voilà les choses ont changé le peuple à parlé et à défendu le pays face aux dérivés autoritaires, aux attentes à la justice aux restrictions de liberté, et à une volonté manifeste de réinstaller le cdp chassé par une insurrection.populaire. il faudra que les gens comprennent que l’histoire enregistré tout et qu’au temps marqué chacun va répondre de ses actes. Qui pouvait imaginer su’on rendrait justice à D’abord Boukary, au capitaine Thomad Sankara ? Voilà que l’histoire à rattrapée les commanditaires qui vont purger leurs peines. Le souhait edt que le Capiraine Ibrahim Traore capitalise tous ces échecs et succès pour remettre le pays dur les rails. Il a o tenu la confiance du peuple et s’il agit fidèlement, le succès est garanti et l’histoire retiendra qu’il est venu en redresseur des torts et en restaurateur du pays.
    .

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 23:18, par Sacksida En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Ecoutez, l’Autorite Superieure du Controle de l’Etat Burkinabe doit faire l’Audit de la Gestion de Damiba Sandogo et son Gouvernement allant de Fevrier 2022 au 30.septembre 2022 ; et cette procedure administrative est consacree pour tout les Gouvernement. Non aux conditions absurdes de garantir l’Impunite a Damiba et ses collaborateurs. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 06:18, par HUG En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Rectificatif : Moi HUG j etais furieux quand j ai appris que damiba avait poser des conditions.Moi quand j ai ecouté le capitaine Traoré ce matin sur RFi, mon coeur s est refroidi,.il a dit qu il s agit de souhait de damiba. Moi HUG, je dit que on pose des conditions quand on est fort, damiba etait affaibli car il a trahi.Quand on disait que damiba preparait une.contre offensive j avais dit que cela n arrivera pas.Donc damiba n a pas emis des conditions mais des souhaits .

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 09:10, par INTEGRE En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Eh mon DIEU , merci pour tout ce que tu fais pour mon pays. Merci à nos ancêtres , merci à THOMAS SANKARA pour sa prophétie "Tuez moi et mille SANKARA vont surgir ". On est en train d’arriver à bon port c’est à dire nous débarrasser du fantôme de blaise et de son rsp..Damiba était un envoyé de blaise et de son rsp dont lui-même il fait partie Il a tout simplement profiter de la faille du terrorisme sous ROCK KABORE . Faille que lui même il a créé puisque ROCK n’est pas militaire . DIEU voit et il est patient . Pendant qu’onest en train de tuer les enfants des gens , c’est réhabiliter blaise et guenguéré qui t’interresse . Allez vous chercher ensemble ; Les burkinabè sont en paix entre eux , pourquoi parler de réconciliation . Damiba, ses mators et ses alliés n’ont quà demander pardon au peuple pour le mal qu’ils lui ont fait pendant 27 ans et qu’ils voulaient relancer ces derniers temps . Ils n’ont qu’à cesser de nourrir leur vermine qu’ils nous ont lancé depuis près de 7 ans.NOUS ON VEUT LA PAIX . QUE DIEU BÉNISSE LE CAPITAINE TRAORE

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 09:55, par Sage En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Je ne vois que 2, qu’on peut à la limite prendre pour des conditions, si vraiment il pouvait poser des conditions (les 2 et 7 : pour dire ne nous faites pas de mal et garantissez nous des sous pour vivre) ; tout le reste n’est que de la cosmétique. Sinon, comment poursuivre la réconciliation (dont les contours sont d’ailleurs flous) peut être une condition ?
    Je me demande d’ailleurs dans ces conditions, pourquoi on a pas mis la poursuite de l’opération Mana Mana dans les soi-disant conditions.
    D’ailleurs TRAORE a dit qu’il s’agissait en fait de souhaits que de conditions.
    Et puis entre nous, Damiba a vu sur WhatSapp un Pasteur qui prévoyait sa mort violence ; il ne fallait pas prendre trop de risque. AaaaYa ! qui est fou.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 12:34, par pabebyam ouedraogo En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Je pense que Damiba devrait être radié de l’armée et poursuivit pour haute trahison.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 12:48, par YAMBRE F. F. En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    Bonjour !

    Mr le Président du MPSR , de mon avis même si vous rencontrez la CEDEAO, ne prenez pas la parole, n’avancez rien. Écoutez les seulement et dites que vous devez consulter d’abord les forces vives avant de les revenir.
    Pour le nouveau Président de la transition à venir, formez un gouvernement avec quelques anciens ministres du dernier gouvernement du Président KABORE, d’autres du gouvernement du Président DAMIBA et le reste avec quelques nouveaux Ministres. Les Conseillers municipaux ainsi que leur Maire ont été élus à la base ; pour plus d’inclusion, est ce qu’il ne sera pas judicieux de les rétablir ?

    Que l’ETERNEL , le TOUT-MISERICORDIEUX protège encore notre Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 20:33, par Ka En réponse à : Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre sa démission, selon les autorités religieuses et coutumières

    ’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’Au’’’’’’’’’’’’’’’’’ Jeune Amadoum : Bonne question surtout heureux de te lire comme d’habitude : Tu dis ’’ou sont passés les wibga , Ouédraogo, caca et autres faux jetons. Quand on est dans le faux on ne peut que finir comme cela.
    J’imagine aujourd’hui votre douleur .Surtout caca,
    lui qui a soutenu coup d’état de 2015 puis vaincu. Puis perdu les élections....et encore échec et mat. Tu oublies l’éternel ’’Yako’’ perdu dans la nature. Oui mon jeune internaute Amadoum, comme tu le dit : ’’Échec et MAT !’’ Voilà où mène l’aigreur et la convoitise des égoïstes et supporteurs de injustice et les destructeurs de la démocratie.
    Le 30 Septembre 2022 a prouvé que le peuple Burkinabé est uni, malgré les divergences de vue, et malgré aussi les efforts que ces caciques et nostalgies de l’ancien ordre déploient pour la diviser le peuple. Le Burkina est uni, il n’y a que ces internautes de mauvais foi dont leur pseudos ont été cités qui se prétendent prendre le dessus, et pourtant ne sont pas unis et ont échoué dans leurs ambitions de phagocyter l’ensemble des tendances des politiciens de petits pieds du pays a ne citer qu’un Ablassé et autres.

    Amadoum, si ces caciques se taisent de nos jours, c’est qu’ils se sentent coupables de n’avoir pas prié pour Damiba afin qu’il n’embrasse pas sa nouvelle carrière de putschiste menteur. Maintenant qu’il est dedans jusqu’au cou, qu’il assume ses actes posés. C’est aussi ça être un mauvais dirigeant menteur.
    L’erreur que ces caciques font, c’est qu’ils confondent le Burkina que eux ils veulent, et le Burkina que les Burkinabé veulent, en oubliant que ça soit Blaise Compaoré ou Damiba son valet qui voulait instauré l’ordre ancien, les deux ont défiguré le pays, ils l’ont lourdement endetté, et ils ont fait la promotion des bandes de copains-coquins, du détournement de fonds publics au profit de la propagande personnelle, du mensonge, de l’incompétence, de la malhonnêteté, de la délinquance, de la médiocrité et de la bêtise, ce qui a mené tout droit à la tragédie que nous vivons.

    Pourtant en lisant ces internautes qui veulent l’instauration de l’ordre ancien sur le forum, ils font partie de ces intellectuels Burkinabé peu courageux, qui n’initient rien, mais qui sont très alertes pour briser le rêve des autres qui osent. Pourtant ils doivent bien savoir que L’histoire de notre pays aimé de toutes et tous imposent un réveil à ses fils et à ses filles. Et cela dans tous les domaines d’activité. Ceux comme les internautes sont cités ne sont que des fossoyeurs. Si seulement ils savaient encourager ce réveil et cette prise de conscience comme ils savent manipuler les internautes de bonne foi faire les internautes de bonne foi on y gagnerait car après tout ils ne manquent pas de talents.

    Avec le jeune Traoré après la transition, ce qu’on veut c’est une gouvernance intelligente, transparente, honnête, inclusive, démocratique, respectueuse de l’environnement et des populations, qui considère tout un chacun comme égal de l’autre. Mon jeune internaute Amadoum, continuons avec nos contributions fondées pour faire avancer le pays que nous aimons toutes et tous.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Gouvernance au Burkina : « Les manquements de cette transition, c’est qu’il n’y a pas de contrôle sur les démarches du président et du MPSR 2 » (Kalifara Séré)
Processus électoraux en Afrique : Les organes de gestion des élections de l’Afrique sub-saharienne renforcent leurs compétences
Burkina : Le lieutenant-colonel Ismaël Diaouari nommé chef d’Etat major particulier de la présidence du Faso
Burkina : Le Collectif des leaders panafricains va rendre compte des échanges avec le président Traoré, le 9 décembre 2022
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un individu sans formation politique et civique est un sujet extrêmement dangereux pour la paix sociale »
Rumeurs de tentative de coup d’État au Burkina Faso : Le porte-parole du gouvernement apporte des précisions
Velléités de déstabilisation de la transition : « C’est bien de privilégier le dialogue, mais nous ne sommes pas rassurés », lance le CISAG au capitaine Ibrahim Traoré
Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de transition prend conseils auprès de personnes ressources
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré aurait effectivement échappé à un coup d’État
Soutien pour le renforcement de la démocratie au Burkina Faso : Le Premier ministre invite le NDI à sortir des sentiers battus
Accusation de déstabilisation de la transition : Le Mouvement burkinabè unis pour une transformation sociale porte plainte
Affaire 2000 soldats étrangers au Burkina Faso : Le gouvernement apporte un démenti
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés