Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les graines de gombo ne se cachent jamais dans la sauce.» Proverbe Africain

62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso

Accueil > Actualités > Politique • Publi-reportage • jeudi 4 août 2022 à 21h30min
62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso

"Au moment où notre pays s’apprête à commémorer le 62e anniversaire de son accession à l’indépendance, mes pensées les plus profondes vont vers ceux qui luttent nuit et jour pour préserver ce legs âprement conquis par nos devanciers. J’ai une pensée particulière pour ceux d’entre eux qui ont perdu la vie dans ce noble combat, ainsi que pour ceux qui, dans leur chair et dans leur être, sont marqués à vie.

A ceux qui ont dû quitter leurs terres et à ceux qui œuvrent inlassablement pour leur venir en aide, j’adresse mes encouragements.

Je formule le vœu que l’ensemble des Burkinabè puissent se retrouver autour de l’esprit qui a prévalu en 1960 pour faire de notre pays une Nation libre.
Bonne fête de l’indépendance et que Dieu bénisse notre Nation."

Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, Président du Faso

Vos commentaires

  • Le 4 août à 23:06, par Lom-Lom En réponse à : 62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso

    C’est bien concis et précis ! On sent que Mr le Président commence à se libérer des petits gribouillards, prêts à pondre de long textes confus et qui ne sont que des alignements de mots et de verbiage inutile. Je ne sais comment qualifier votre Direction de la Communication au regard de ce qui a été produit jusque là !

    Répondre à ce message

  • Le 5 août à 01:11, par Papa En réponse à : 62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso

    Franchement j’ai honte quand on colle le titre de président du Faso a ce type. Damiba est le pire cadeau que Dieu a offert au Burkina-Faso . il est temps quil parte et le plus vite serait le mieux.

    Répondre à ce message

  • Le 5 août à 01:35, par Nabiiga En réponse à : 62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso

    OCCASION DORÉE MANQUÉE :

    Quelle gâchis !!!! Voici l’occasion dorée pour Damiba qui n’est ni Président ni militiare, pour nous dire pourquoi, une fois à la Présidence, même sans avoir reconquis ou arraché violemment des mains des terroristes un seul centimètre de notre territoire, ( lieu de vous rappeler que c’est la raison pour laquelle il a fait le coup d’êtat), il a ordonné la hausse de son salaire et tout quidam autour de lui. Entretemps, les déplacés arrivent en masse, de manière discontinue aux grands centres urbains de notre pays.

    Cela interpelle les questions suivantes :

    1-A-t-il fait le coup d’état parce que non satisfait de son salaire de Lt. Colonel ?

    2-Terroriser les terroristes c’est en réalité terroriser et piller le trésor national en augmentant éhontement son salaire de pustchiste ?

    3-Les terroristes gagnent-ils inlassablement du terrain face à nos FDS parce que les soldats ne sont pas bien payés ?

    4-Si oui, pourquoi lui et son entourage restreint, ont augmenté leurs salaires sans les autres soldats ?

    5-Par dessus tout, nous les contribuables, pourquoi nos salaires non pas été revus à la hausse, puisque c’est nous qui contribuouns.

    6-Avons-nous été vaccinés contre la vie chère qui frappe le monde entier ?

    7-Combien coûte un litre d’essence à Ouaga ?

    8-Que peut-on acheter avec 10,000 francs aujourd’hui ?

    Les mamans qu’il a faites défiler à la Présidence tout de blanc vêtues aux frais de l’état pour leur demander la copie de leur stratégie de défence de notre territoire, auraient pu lui renseigner de leur galère lorsqu’elles font leurs cours au marché pour nourir leurs familles N’gaw.

    9-Pourquoi ne s’est-il pas vacciné contre la vie chère comme nous alors ?

    10-Pourquoi Sieur Bazié a été nommé ministre ? Est-c’était de faire en sorte qu’il ne mobilise pas des gens pour protester contre cette augmentation indûment octroyée ?

    11-Lui Bazié, syndicaliste de tout temps, a-t-il levé le petit doigt pour protester l’augementation de son propre salaire à lui ? Sinon, pourquoi ?

    12-N-a-t-il passé, lui Bazié, le claire de sa vie dans ce combat corporatif ?

    Curieux tout de même, n’est-ce pas, qu’il ait accepté ce salaire sans avoir la moindre pensée à l’endroit de ses anciens combattants mais, contre toute attente, a accepté éhontément ce salaire. Ahh, c’est vrai, la bouche pleine est à peine audible si on parle.

    DAMIBA, POURQUOI AS-TU AUGMENTÉ TON SALAIRE SANS NOUS AUTRES QUI CONTRIBUONS. JUSTIFIE-LE DEVANT NOUS LES CONTRIBUABLES, SI TU ES HOMME..

    DÉGAGE TOI ET VITE, ICI ET MAINTENANT.}

    Répondre à ce message

  • Le 5 août à 06:13, par Mafoi En réponse à : 62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso

    Alors là,je n’en reviens pas et mes bras m’en tombent dessus.En effet j’invite tous les archivistes de me trouver à travers le monde un discours aussi lapidaire prononcé par un responsable à l’occasion de la fête de l’indépendance de son pays.Vous n’en trouverez pas.Une fois de plus,damiba vient de rentrer dans le guinness des records car avant,il faisait partie des escrocs du siècle avec son putsch où il à réussi l’exploit à berner tout un peuple et même au delà de nos frontières à l’image d’un certain bernard madoff.Maintenant il s’arroge un autre exploit planétaire avec ce discours epsilonesque indigne d ’un responsable.C’est tout simplement ahurissant et maintenant s’il fallait donner un semblant d’explication,je dirai que ce damiba est au bord de la dépression nerveuse

    Répondre à ce message

  • Le 5 août à 06:15, par HUG En réponse à : 62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso

    Une nation libre commence d abord a faire tous les citoyens egaux devant la loi.En plus tous les citoyens doivent beneficier des retombées du pays et il n y a pas de" super fonctionnaires "grassement payés et des "sous fonctionnaires" mal payés comm l a fait le mpp ssous son regne.

    Répondre à ce message

  • Le 5 août à 08:03, par Timbila En réponse à : 62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso

    KATO. Comme aime le dire LADJI BAMA. Je me pose la question tout le temps de savoir où est que nous allons . Ma crainte est que ceux qui conduisent ne savent pas quelle direction prendre. Le soir ils nous disent que demain on ira à NIAMEY. Le matin ils prennent la direction de BOBO. Quand tu leurs pose la question pourquoi ils prennent cette direction, ils te jurent que nous allons à NIAMEY. Est-ce nous allons continuer de nous laisser conduire par un conducteur qui ne fait pas ce qu’ il dit et qui ne dit pas ce qu’ il va faire. Le MPSR est venu pour lutter contre l’insécurité et restaurer l’intégrité territoriale. Aujourd’hui le pays est entrain de disparaître et on trouve des individus et les colonels sont assis dans des bureaux climatisés à Ouaga pour lutter contre le terrorisme. Soyons sérieux. Depuis les premières déclarations, je n’ai plus écouté une déclaration du MPSR car je hais les imposteurs. Le voeu formulé est CREUX et difficile à réaliser dans la mesures où au moment des indépendances, c’étaient des voltaiques et non d3s burkinabés qui s’octroie des salaires exhorbitant, augmentent les taxes des contribuables et installent la précarité et sont incapables de faible boulot pour lequel ils ont été formés par l’argent du contribuable. On veut faire comme THOMAS SANKARA mais sans vivre comme lui.

    Répondre à ce message

  • Le 5 août à 09:16, par Yako En réponse à : 62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso

    " Je formule le vœu que l’ensemble des Burkinabè puissent se retrouver autour de l’esprit qui a prévalu en 1960 pour faire de notre pays une Nation libre" Merci Mr le président que le seigneur tout puissant puisse guider nos élites dans le sens de la sagesse.Nos parents nous ont légué un territoire, un peuple et une culture de compromis et de modération qu’à-t-on fait de cet héritage qui a permis de bâtir la nation Burkinabè ?Eux qui n’étaient que des instituteurs et anciens combattants d’horizons différents comment ont-il pu s’entendre sur l’essentiel pour renforcer la paix et le bonheur des populations ? Pourquoi leurs descendants pourtant bien éclairés par la raison du savoir tel est le philosophe, le médecin, l’ingénieur ou le banquier n’en sont pas capables de ce compromis minimaliste qui est l’humilité et la tolérance sans lesquelles il n’ya point de communauté de destin.Inspirons-nous de leur exemple pour bâtir ensemble une nation forte et prospère loin des émotions des verdicts des tribunaux.Les tribunal dit le droit mais rarement construit la paix sociale sous nos tropiques.Bonne fête à tous.Yako

    Répondre à ce message

    • Le 5 août à 19:05, par Julien En réponse à : 62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso

      Mr YAKO, du temps de nos pères, le vivre ensemble était sous tendu par des règles sociales strictes que quiconque violait était puni ou tout simplement bannis.
      Nos difficultés actuelles viennent du fait que des personnes ayant enfreint ces règles sacrées du vivre ensemble dont la sacralité de la vie humaine, persistes à se soustraire de toute sanction et mieux, se donnent pour mission d’imposer l’acceptation de compagnons de crimes bannis dans la société, n’en déplaise aux victimes dont les tombes de certains parents restent introuvables.
      Nos parents auraient -ils permis de telles infamies au nom de la cohésion sociales ?

      Répondre à ce message

  • Le 5 août à 09:57, par kenfo En réponse à : 62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso

    Nous nous attendions à ce que les peines de quelques détenus soient réduites ou annulées. ça aussi, ça rentre dans "l’histoire se faisant". Il est n’est pas encore trop tard. On peut toujours signer un décret dans ce sens au détour d’une conversation ; N’oubliez pas. Quelques unes des personnes qui vont éventuellement bénéficier de cette mesure vont se souvenir de vous ; D’autres seront ingrats envers vous. néanmoins, faites le bien ;

    Kenfo

    Répondre à ce message

  • Le 5 août à 11:12, par Indjaba En réponse à : 62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso

    Dans cette histoire d’indépendance en Afrique et au Burkina en particulier, nos ancêtres ont été plus cohérents, plus honnêtes et plus combatifs que nous. Aucun combat, aucune lutte et aucun développement ne peut se gagner si cela ne repose pas sur des valeurs, des convictions profondes et une obsession. Autour des indépendances et bien après, nos intellectuels et autres concepteurs de notre développement ont toujours esquivé une question cruciale. Cela pas par omissions mais par peur et ou par gène. C’est la question de la culture , de nos valeurs et des religions. Quand on fait un point rapide sur les pays qui s’en sortent, on se rend compte qu’ils ont une âme culturelle. Mais les penseurs comme les Ki Zerbo, les Chek Anta Diop etc ont dénoncé tout des blancs et des Arabes mais ils ont esquivé ces questions culturelles et de valeurs Africaines. Malheureusement c’est les déterminants du développement qu’ils ont esquivé par peur de l’enfer à l’au-delà. Les Blancs et les Arabes nous ont envahi avec leurs valeurs parce qu’ils ne veulent pas être dépaysé quand ils se baladeront en Afrique. Ils veulent bien retrouvé des prénoms chrétiens et musulmans qu’ils peuvent facilement prononcé. Ils veulent retrouver des mosquées et des églises qui sont leurs lieux de cultes qu’ils connaissent. Ils veulent retrouver l’homosexualité. Ils veulent retrouver les droits de l’homme tels que eux ils l’entendent, ils veulent retrouver les mets, leur langues etc. En fait on est programmé pour aller dans une direction que le programmeur informatique a prévu. Soit on modifie le programme, où on le change carrément, ou on change d’ordinateur sinon tant qu’on va utiliser la même machine et le même programme, on ne pourra pas y faire une application qui n’a pas été prévue par le programmeur. Les gens comme Sankara qui veulaient modifier le programme sont vite tués... ne jetons pas tout et tout de suite tout à la poubelle. Le christianisme, l’islam, la langue française, la langue arabe, nos mosquées et nos églises font partis de nos patrimoine. Désormais pratiquons ces religions et culture étrangères et les adaptant au peu qui nous reste de notre culture. Pas question d’accepter les nouveautés du genre homosexualité, mère porteuse, djihadisme, voile intégrale etc.

    Répondre à ce message

  • Le 5 août à 11:56, par LeFilsdeLautre En réponse à : 62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso

    Très bien Mon Président, pas le temps pour la rhétorique et les longs discours. En avant pour le combat !

    Répondre à ce message

  • Le 5 août à 12:46, par Éric de KOURIA En réponse à : 62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso

    L´homme est sans doute dans la tourmente. Le pouvoir malgré ses délices insoupçonnés est comparable á une braise ardente…difficile à tenir dans la main. La braise a donc commencé á faire son effet, et aura raison de lui. Il va sans douter jeter cette braise ardente. La question c´est seulement quand et comment !?
    Si ce que nous lisons est tout ce que le chef de l´état a comme message á livrer aux Burkinabè, alors nous avons et aurons encore plus des raisons de croire que nous sommes définitivement perdus ! À l´évidence, notre pays n´est pas dirigé. Notre présent est sombre. Notre futur est obscur. En plus nous ne savons plus où nous allons !
    Est-ce par paresse ou par mépris pour les Burkinabè, que le chef de l´état a choisi un discours aussi laconique !?

    Est-il vraiment bien entouré !? Mesure t-il l´importance de la fonction !? Tous ses adversaires vont saisir cette occasion pour lui rappeler qu´il n´est nullement apte à diriger le Burkina. Les Djihadistes quant à eux se frottent déjà les mains ! Le MPSR est bel et bien fini. Quand, son chef comprendra t-il enfin qu´il n´aurait été qu´un pion ou une marionnette aux mains des sbires du CDP et de la mafia politico-civilo-militaire qui a toujours entouré l´ex président Blaise COMPAORÉ.

    Répondre à ce message

  • Le 5 août à 14:09, par KingBaabu En réponse à : 62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso

    M. le Président de la Transition (honte aux thuriféraires qui vous ont donné le titre “Président du Faso” avec le dessein de mieux vous égarer), vous oubliez de nous dire comment vous comptez reprendre les 55 pour cent du pays qui ne sont pas sous votre plein contrôle ? Ou bien vous attendez de nous faire le bilan des 5 mois en fin Août ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 août à 16:29, par Danton En réponse à : 62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso

    J’ai un message pour le Lt-Col. Paul-Henri Sandaogo Damiba, Président de la Transition. Rendez plus facile l’acquisition des armes de guerre par les patriotes. Après réflexion on se rend compte que c’est la solution, beaucoup l’ont déjà suggéré. L’Etat doit inscrire cela comme une priorité. Il n’ y a qu’un peuple en armes pour se dresser contre le terrorisme et le défaire durablement. Plus jamais des Burkinabè ne doivent être massacrés parce que ne disposant pas d’armes pour se défendre. Les criminels obscurantistes qui tuent nos parents le font parce qu’ils ont des armes, lesquelles armes de provenance souvent très peu honorable pour nos forces de défense et de sécurité (selon certains experts 80 pour cent de l’armement moderne des groupes islamistes armés aurait été pris sur les armées nationales). Rappellons-nous que sous le CNR les mitraillettes Chinoises et autres kalachs étaient un peu partout…Il est temps de passer aux actions pérennes et “quitter dans” le clair-obscur politicien à la mode “ réconciliatoire”. Si nous aimons ce pays et voulons le voir debout, laissons tomber les calculs visant à nous accrocher encore et toujours à la dépouille du gibier BF ; c’est terrible, rien ne va rester pour nos descendants parce que le rythme auquel la dépouille elle-même se rapetisse de jour en jour sous les coups de boutoir conjugués de ses fils cupides et des djihadistes, est très très inquiétant.

    Répondre à ce message

    • Le 6 août à 07:59, par Mafoi En réponse à : 62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso

      @Danton,juste en lisant ton post,je peux déduire sans trop me tromper que tu vis aux USA.Qu’à cela ne tienne,la solution que tu proposes est la pire des solutions et implicitement tu sais pourquoi puisque dans le même temps,tu écris en citant des experts que 80% des armements des terroristes sont nos propres matériels retirés à nos FDS.Donc voilà des militaires qui sont entraînés des années et des années mais pèsent peu et pour parer à cela,ta solution simpliste toute trouvée serait de donner une arme à chaque Burkinabé.Je suppose que tu blagues ou alors tu es un criminel car à supposer qu’on arme chaque compatriote et qu’ensuite le terrorisme soit vaincu,que deviendront alors ces dizaines de millions d’armes qui se retrouveront dans la nature ?À coup sûr c’est un autre problème qui va s’installer,à savoir que le Burkina Faso deviendra un far west

      Répondre à ce message

  • Le 5 août à 16:31, par Ouedson En réponse à : 62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso

    Mr papa si vous êtes sur de vous même vous pouviez le chasser sans compter l’aide d’autrui.Le Burkina d’aujourd’hui n’a plus besoin de ceux qui sont assis dans n’importe où pour faire des commentaires unitules.il a besoin des hommes de terrain.si vous voulez je vous invite à Dablo et dans les autres localités attaquées.

    Répondre à ce message

  • Le 5 août à 18:52, par jan jan En réponse à : 62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso

    La plus belle femme ne peut donner que ce qu’elle a et le Damiba a donné ce qu’il a, rien d’étonnant.

    Répondre à ce message

    • Le 8 août à 19:03, par kenfo En réponse à : 62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso

      Oui. Le meilleur coup de pied que nous pouvons donner au nez des terroristes est de revoter le Président Rock Marc Chritian KABORE Comme Président de la République et du Faso, à la fin de la transition. En tous les cas, si celui-ci est en vie et en bonne santé, le peuple Burkinabè doit faire ça, pour montrer aux HANI que nous sommes là, debout ; et il faut que Roch accepte cela, quel que soit la durée de la transition. Nous n’avons d’armes, mais nous avons des âmes et des têtes bien faites. Peuple du Burkina, DEBOUT !!!!

      Kenfo

      Répondre à ce message

  • Le 9 août à 16:37, par Oiseau moqueur En réponse à : 62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso

    Cela n’engage que ceux qui reconnaisse ce monsieur et son MPSR comme leur president.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Roch Kaboré attendu ce jeudi aux Émirats Arabes Unis pour des soins
Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022
39e anniversaire de la révolution burkinabè : Le mouvement ‘’ Endogène’’ invite le peuple à recourir aux valeurs patriotiques de la révolution
62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso
Conduite de la Transition : Le Président du Faso échange avec des représentantes de structures de femmes des 13 régions
Situation nationale : La « Mobilisation des intelligences pour le Faso » rejette la demande de pardon de l’ex président Blaise Compaoré
Burkina : Un Front patriotique est lancé pour « oeuvrer sans délai pour une transition politique légitime et souveraine »
Burkina Faso : L’ALT définit le rôle du Conseil d’orientation et de suivi de la transition.
Rumeurs sur l’enterrement des restes de Sankara et compagnons : L’UNIR/MPS prendra ses responsabilités si ...
Burkina : L’UNIR/MPS en congrès extraordinaire, transition oblige !
Montée des couleurs à la Primature : Pas de vacances pour le Premier ministre en août
Burkina : Le mouvement BUTS appelle à la mobilisation pour un « recadrage » de la transition
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés