Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • vendredi 22 juillet 2022 à 21h44min
Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste

Dans une correspondance en date du jeudi 21 juillet 2022, le ministère en charge des affaires étrangères a invité l’ambassadeur de France au Burkina Faso à plus d’objectivité. Cela suite aux propos qu’il a tenus lors de l’audition du groupe d’amitié France-Afrique de l’ouest sur la crise politico-sécuritaire du pays.

En effet, le diplomate Luc Hallade a non seulement qualifié la situation sécuritaire au Burkina Faso de guerre civile, mais aussi minimisé les efforts des forces de défense et de sécurité dans la lutte contre le terrorisme.

Pour le département en charge des affaires étrangères, ces propos qui sont de nature à saper la cohésion sociale, sont proférés au moment où les efforts du gouvernement de la transition et de l’ensemble du peuple convergent vers l’unité pour réconcilier les fils et les filles du pays.

C’est pourquoi, il a invité le chef de la mission diplomatique française à s’inscrire dans la dynamique de ces efforts, et à prendre des initiatives visant à raffermir les relations entre la France et le Burkina Faso au lieu de s’engager dans la voie de la controverse.

Lefaso.net


Vos commentaires

  • Le 22 juillet à 19:19, par Paul En réponse à : Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste

    Pourquoi cette réaction aussi tardive après plus de 2 semaines ? Après, vous vous étonnez des propos de l’ambassadeur lors du 14 juillet ! soit 9 jours après les 1ers propos. Si vous dormiez, et, bien, on vous invite à rendre le tablier. Ce n’est pas forcé ! Apparemment, dans ce pays, il faut écraser plus de 2 fois les testicules d’un aveugle pour une réaction...

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 19:25, par Bernard Luther King ou le Prophète Impie En réponse à : Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste

    J’aimerais bien croire à notre courage nationale. Mais je crains que ce soit une mise en scène pour impressionner l’opinion publique burkinabè. Vivement que la suite des nos "comportements nationaux" me contredisent et me rassurent. C’etait frequent dans la boxe ces simulacres de combat où on accepte de se laisser vaincre moyennant de quoi. C’est pas le 1er Africain Champion du Monde de Boxe qui a fini par battre farouchement le Champion en titre qui etait Francais dans les années 1920 qui dira le contraire.
    A bas Dieu et vive l’universalité intellectuelle !

    Répondre à ce message

    • Le 23 juillet à 06:10, par Dedegueba Sanon En réponse à : Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste

      Tout à fait, je demeure dubitatif vis-à-vis de cette réaction de notre diplomatie. De toute façon les diplomates français nous prennent rarement au sérieux. Ce Allade fera son mea culpa (en riant sous cape) pour juste amuser la galerie, donc ce sera sans conviction. Il n’y a pas longtemps que des officiels militaires français nous décrivaient comme étant le "ventre mou" du terrorisme au sahel. Damiba n’a pas les mains libres pour mener sa politique de ne "compter que sur nous mêmes" pour lutter contre ces HANI, toujours non identifiés. On ne peut pas "parler fort" comme au Mali, là bas eux ils ont un "tuteur" qui fait peur. Damiba a vite compris que s’il ose diversifier ses partenaires, il va se prendre une balle. Or il aime encore la vie (en tant que ex RSP, il n’était pas loin de la table d’honneur sous Blaise) et n’a pas encore l’âge de Idris Deby. Tout est une question de rapport de force. Biden a dû "manger son chapeau" devant le boucher de Djedah qu’on laisse complaisamment massacrer les yemennites, tandis que tout le monde occidental pousse l’idiot de Zelenski contre Poutine, qui tout compte fait, mène une guerre "légitime et plus propre" que celles que les occidentaux ont mené en Irak et en Libye (liste non exhaustive) et au Yémen où ils arment l’Arabie Saoudite contre le Yémen.

      Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 19:49, par TANGA En réponse à : Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste

    Merci monsieur le Ministre !
    Il va falloir qu’au moins une radio reprenne l’émission : C’EST PAS SERIEUX.
    Cela permettra aux populations de se décharger dans beaucoup de situations comme cette sortie Luc hallade.
    Aussi c’est un très bon Fasometre.
    Le Luc n’a pas su ce qui est arrivé à Senghor quand il a osé mal parler du nom BIRKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 19:51, par Yako En réponse à : Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste

    C’est quoi ce truc là ! Éclairez m’a lanterne.En français facile qui est ce qu’écrit, le MINISTERE des affaires étrangères Burkinabe à l’ambassadeur de France au Burkina Faso oubien c’est le MINISTRE qui écrit à l’ambassadeur ? En tout cas ni la forme ni le fond ne sont dignes d’un ministère des affaires étrangères d’un état qui se veut souverain.Un peu de cohérence, vous ne pouvez pas protester en même temps complimenter,il faut choisir.Rappeler à l’ambassadeur de France son devoir de réserve n’a rien d’inamical.Mr le SG des MAE s.v.p pas de courbettes. Yako

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 19:55, par Mninda En réponse à : Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste

    Après une telle lettre de protestation vigoureuse contre les propos d’un ambassadeur d’un pays et évènement qui parait être une première au BURKINA FASO ,je ne vois pas comment ce Monsieur peut continuer encore à représenter la FRANCE au BURKINA FASO ? Et si lui même a un minimum de dignité et d’honneur ,d’autant qu’il semble reconnaitre la bourde ou la maladresse c’est selon, donc qu’il reconnait sa faute ,alors il devrait accepter d’en subir les conséquences et démissionner lui même de son poste d’ambassadeur au BURKINA FASO

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 21:06, par Sidbala En réponse à : Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste

    La France saura de qu’elle point le Burkina Faso est-il déterminé. Le burkinabé n’est pas pressé, lentement mais sûrement. Le vrais combat ne fait que commencer. Armons nous idéologiquement

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 22:02, par Baba Kam En réponse à : Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste

    La chevre regarde celui qui garde la farine avant de venir mettre sa bouche. Si Luc Hallade est garcon il naka aller dire ces genre de bobards au Mali.

    SOyez des hommes de votre destins, La France n’est rien sans ses colonies. La peur doit renverser de camp.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 22:05, par Dedegueba Sanon En réponse à : Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste

    Bizarre qu’on mette en bas de page la destinataire de la lettre. Oubien cela procède de la diplomatie ?
    J’aurais aimé une réaction plus musclée, mais c’est déjà un progrès dans le sens de se faire respecter. Et je suis même surpris de la part de ce régime. J’espère que Damiba ne va pas sermonner son ministre ?
    J’aimerais bien dire au Général qui commandait Barkane, que lorsqu’on a produit un bilan aussi médiocre au Mali, on devrait avoir la décence de faire profil bas. Peut-être que lui aussi était un prédateur des richesses du Mali, c’est pour cela qu’il en soupçonne les russes. Ne dit-on pas chez nous, que deux mendiants ne s’apprécient guère ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 22:11, par Baba Kam En réponse à : Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste

    Cest proposs devant Sankara, ce Luc Hallade aurait 2h de temp pour quitter le terroire.

    Comme nous avont des incompetents douteux au pouvoir voila ce que xa donne.

    Je doute de cette transition. Financer et nouris peut etre par la France/.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 06:55, par Ahmed En réponse à : Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste

    Que les journalistes fassent une enquete pour nous confirmer ce qui se dit que DAMIBA dort chez les militaires français ? Si c’est vrai on comprend pourquoi cet ambassadeur est toujours à OUAGA

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 09:35, par Bessida En réponse à : Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste

    En accord parfait avec Mninda. Si M. l’ambassadeur de France n’a pas la décence ni le courage de démissionner de son poste d’ambassadeur, les autorités, au delà de cette littérature, devrait avoir l’obligation de le déclarer persona non grata au Burkina Faso.
    Quand des esprits bien avisés dénonce la duplicité de l’intervention de la France dans la lutte contre le terrorisme dans le Sahel, M. l’ambassadeur s’en offusque à tord en les qualifiants d’idiots utlies. Eh bien s’il y a bien d’idiots utlies, ce sont les chefs d’Etat qui depuis les indépendances nominales sont manipulés par la France des impérialistes et des néocolonialistes. C’est cette racaille politique qui assassiné les dignes fils d’Afrique en utilisant justement les vrais idiots utiles dans nos états qu’elle utilise à foison pour perpétuer la Françafrique.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 09:42, par KARAMA En réponse à : Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste

    C’est purement une mascarade ce communiqué. Les gens sont toujours dans le jupon du colon entrain de le caresser dans le sens du poil. Il va falloir que leur ambassade demenage de leur position. Il ne peuvent pas se poser entre notre primature la télé nationale et les impôts. Sa rime à l’espionnage et la fraude

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 10:37, par kwiliga En réponse à : Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste

    En tous cas, toute cette polémique, ça fait jaser sur les réseaux sociaux, ça détourne notre attention des vrais problèmes, en frappant la fibre sensible : notre patriotique fierté.
    Du coup, on en oublie que notre putschiste chef d’état, se montre tout aussi incompétent sur le plan politique (où on ne l’attendait pas forcément) que sur le plan militaire (sur lequel se fondait nos espoirs).
    Pour exemple, dans la réponse donnée par notre ministre des affaires étrangères, il est à plusieurs reprises évoqué "nos victoires sur l’ennemi".
    Hors, dans tout autre contexte, cette affirmation ferait hurler nombre d’entre nous.
    Mais comme ici, il s’agit de répondre aux propos jugés provocants de l’ennemi français, on est prêt à cautionner n’importe quoi.
    Luc Hallade serait-il (volontairement) en train de jouer l’idiot utile du pouvoir putschiste vacillant ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 11:17, par warzat En réponse à : Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste

    Il serait étonnant que l’ambassadeur prononce un tel discours sans tenir compte de données mises à sa disposition. C’est certainement ces données qui ont commandé le discours. Des informations dont ne disposent pas un citoyen lambda.
    Cependant quand on fait un recoupement des dires des uns et des autres et cela depuis le départ du CDP et de Blaise Compaoré à savoir :
    - dires de feu Salif Diallo ;
    - dires dans la presse et évènements constatés au moment du coup d’état de 2015 ;
    - les connexions de l’ancien régime avec les tenors du ’’djihadisme’’, des narcos et des trafiquants de tabac ;
    - analogies des attaques de commissariats et de gendarmeries ; des écoles, mairies et autres administrations publiques incarnant l’autorité de l’état et le contenu des coups de téléphone de ’’Anselmo bruit’’ alias Guillaume Soro sur les attaques à mener ;
    - l’abandon des postes de combat et ou peut être la répartition de l’armement ;
    - les pertes humaines à priori incompréhensible de Inata, de Solhan ;
    - l’avènement du MPSR, ses méthodes, son approche du sujet ;
    - l’analyse du coup d’état par la presse et en particulier les dires des chroniqueurs politiques sur France 24 ;
    Au regard de ces constats exhaustifs, et à mon humble avis, il y a une part de vérité dans le discours de l’ambassadeur.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 13:03, par Citoyen LAMBDA En réponse à : Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste

    Il faut au moins féliciter la KAM YELI Nationale qui a été la première à montrer le chemin de l’honneur à tous ces burkinabè couards qui sortent maintenant après la lettre du ministre des Affaires Etrangères pour condamner les propos de l’ambassadeur .
    Pourtant ,des internautes s’étaient violemment pris à elle pour rien .
    L’hymne du WASSOULOU proclame "si tu ne peux protéger le faible ,si tu ne peux dire la vérité en tous temps et tous lieux ,donne ton sabre aux femmes qui te montreront le chemin de l’honneur .

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 14:36, par Baoyam En réponse à : Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste

    Vous êtes entrain de faire la même erreur que Roch : composer avec la France la nuit et faire semblant de s’en démarquer le jour pour plaire à l’opinion. Tout comme lui, vous risquez de tomber. Et personne ne vous soutiendra : ni la France ni l’opinion car celle-ci sait vraiment de quel côté vous êtes.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 17:50, par Sougri En réponse à : Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste

    Il ne faut pas se contenter de protester. Il faut vraiment prendre au sérieux ce que ce français représentant son pays dit. C’est ce que la France prépare et organise qu’il annonce. Rappelez-vous que la France avait annoncé l’arrivée des terroristes dans les pays côtiers. Comment peuvent-ils les voir arriver sans les neutraliser ? Les choses sont claires non ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 21:03, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste

    Hum... Il faut que nos dirigeants actuels se rendent à l’évidence : On na gagne pas une guerre avec uniquement de la communication, comme ils semblent avoir opté de le faire.

    La multiplication des déclarations de "montée en puissance de l’armée", les communiqués "victorieux" et autres manœuvres militaires en pleine ville et conférences de presse optimistes ne sauraient suffire à masquer certaines réalités chiffrables.

    * Le nombre d’attaques par semaine ou par mois augmente ;
    * Le nombre de régions, de provinces et de départements concernées par les attaques augmente ;
    * Le nombre de villages vidés de leurs populations, de déplacés internes augmente ;
    * Le nombre d’axes routiers menacés ou carrément contrôlés par les "HANI" augmente ;
    * Le nombre de morts civiles et militaires augmente ;

    Menacer quiconque dit qu’il y a absence de résultats, c’est casser le thermomètre au lieu de gérer la température du malade. Cela ne discrédite en rien la valeur et le travail des FDS et VDP, mais indique que la stratégie générale est pour le moment en attente de résultats, ou même inadaptée.

    Que ce soit un ambassadeur étranger, un burkinabè lambda ou un acteur politique, ce n’est pas "attaquer le MPSR" que de dire la vérité. Et vouloir occulter cette vérité est même inquiétant pour la gouvernance que l’on voudrait nous imposer. Serait-ce la gouvernance du mensonge et de la tromperie ?

    Quand à la caractérisation des attaques que nous subissons, nous sommes plusieurs à avoir attiré l’attention des autorités sur la nécessité de faire jouer aux affaires étrangères leur rôle dans ce conflit. Les représentants "présentables" de ceux qui nous attaquent ont accès aux ONG et chancelleries occidentales. Ils y ont distillé, sans être contredits, leur narratif de la crise.

    Une communauté, la leur, serait stigmatisée, opprimée, spoliée et réprimée depuis des années par l’état central et les autres communautés. Ladite communauté serait entrée en insurrection contre l’état central pour revendiquer leur auto-détermination, leur territoire et le développement, armes à la main.

    Nous n’avons rien fait pour contredire leur discours, convaincus que "tout le monde sait" que c’est du terrorisme. Or, à partir du moment où nos partenaires croient à une guerre civile, une insurrection de libération ou même que les "HANI" sont des "freedom fighters", il n’y a aucune raison qu’ils nous soutiennent, nous aident à avoir des armes, ou empêchent les djihadistes d’en acquérir.

    Perdre donc la guerre de la communication extérieure, du narratif, c’est perdre la majorité du soutien extérieur dont nous avons pourtant cruellement besoin. Quand donc nos gens vont-ils se réveiller, et faire le travail diplomatique pays par pays au lieu d’écrire des lettres ridicules avec le destinataire à la fin, et qui proteste en complimentant ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 08:11, par En mouvement En réponse à : Propos à polémique de l’ambassadeur de France au Burkina : Le ministère en charge des affaires étrangères proteste

    Mr Luc Hallade a été nommé ambassadeur en septembre 2019.

    Un ambassadeur est avant tout un diplomate .Et l’art de la diplomatie c’est de mesurer l’impact de ses propos..
    La France est chahutée en ce moment et cet ambassadeur nommé
    il y a deux ans environ serait avisé de tenir compte du climat .
    La situation de l’armée du Burkina aurait pu faire l’objet d’une
    discussion avec les autorités du pays avant d’être balancée en public
    Les autorités du pays n’avaient peut-être pas besoin de Mr Luc
    Hallade pour faire le bilan et avancer les mesures nécessaires..
    Ce serait bien que la France fonctionne dans la discrétion surtout si elle affirme qu’elle agira en fonction des directives du pays ami

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération France-Burkina : Bientôt 15 millions d’euros pour venir en aide à l’Etat Burkinabè
Burkina/Coopération : Une organisation de la société civile envisage de travailler à l’éveil des consciences contre la présence française au Burkina
Agenda 2063 de l’UA, volet Burkina Faso : Une consultation nationale pour évaluer le 1er plan décennal 2014-2023
Coopération Burkina Faso – Russie : Le Chef de l’Etat échange avec le ministre des Affaires étrangères Sergei LAVROV
Sommet extraordinaire de la CEDEAO à New-York : Des sanctions progressives seront prises contre la junte guinéenne
Sécurité et développement : Les Etats-Unis réitèrent leur engagement à soutenir le Burkina
New York : Le Président du Faso reçu par le Président en exercice de la CEDEAO
77e session de l’AG des Nations unies : Le Premier ministre à la rencontre de concertation entre l’Allemagne et les dirigeants africains
Assemblée générale de l’ONU : Le Premier ministre à l’ouverture du débat général de la 77e session
77e AG des Nations unies : Le Président du Faso attendu à New York (Communiqué)
RDC-Burkina Faso : Les deux instituts nationaux de santé publique partagent leurs expériences à Ouagadougou
Sommet mondial sur la transformation de l’éducation : Le Premier ministre à New York
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés