Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’œil qui a connu le malheur et qui n’a pas crevé, connaitra certainement le bonheur.» Proverbe Africain

Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

Accueil > Actualités > Politique • Lefaso.net • dimanche 3 juillet 2022 à 22h15min
Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

Le gouvernement de la transition, dans un communiqué en date du samedi 2 juillet 2022, « réaffirme la liberté totale de l’ancien Chef d’État, Roch Marc Christian Kaboré ».

Ce communiqué est rendu public ce dimanche 3 juillet par le Service d’information du gouvernement (SIG). Le porte-parole du gouvernement précise à l’opinion nationale et internationale que ce rappel « s’inscrit dans la dynamique du renforcement de la cohésion sociale et de la réconciliation nationale ».

Signalons que ce dimanche 3 juillet, les Chefs d’État et gouvernement de la CEDEAO tiennent leur 61e conférence ordinaire à Accra, au Ghana. Des décisions sur les trois pays de la sous-région qui ont connu des coups d’États (Burkina Faso, Guinée et Mali) sont attendues.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 3 juillet à 17:00, par fgh En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

    Ce gouvernement ne peut pas "réaffirmer" la libération totale de Roch, puisqu’il ne l’a jamais fait ! Tout au plus il nous (l’opinion) informe maintenant qu’il jouit désormais de sa liberté d’aller et venir et de recevoir qui il veut, tout en bénéficiant de tous les droits que lui confèrent la constitution et les lois de la République en tant que citoyen et ancien chef d’Etat.
    C’est quelle escroquerie politique ça ? On verra dans les faits ce qu’il en est....

    Répondre à ce message

    • Le 3 juillet à 23:39, par Nabiiga En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

      @ FGH : de l’escroquerie et de l’arnaque :

      C’est de l’escroquerie et de l’arnaque : Un groupe de Lt. Colonels ont braqué le pays et s’amusent à nous raconter des bêtisses de jour en jour. Si ce n’est pas de l’arnaque, qu’on me pointe du doigt ce qui a changé depuis ce braquage. Je cherche à trouver le territoire qui a été restauré au pauvre Burkina. S’il n’y a pas, qu’on m’explique pourquoi ce braquage de l’état burkinabe.

      - Entretemps, les salaires des ministres, à commencer par celui de nul autre que Damiba lui-même, ont été revus à la hausse. La situation sécuritaire sous la gestion de Rock, fut-il ainsi parce que les ministres étaient mal payés ?

      - Pour cela,il fallait braquer le pays pour augmenter les salaires de soi et ceux des autres pilleurs qu’on appelle abusivement des ministres pour enfin que la situation sécuritaire s’améliore ?

      Que chacun ouvre sa paume et se met à compter le nombre des tueries survenues depuis que Damiba et son gang de malfaiteurs ont braqué notre pays. Vos doigts suffisent-ils ? Il vous faut bien de paumes pour dénombrer des attaques meurtriers sous Damiba et ses Lt Colonels. Alors ?

      Ce braquage a tout simplement trop durée. Qu’on y mette un terme. Point barre !!!!

      Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 17:24, par Mafoi En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

    Vous reconnaissez enfin que vous l’aviez séquestré mais le plus choquant dans cette histoire,c’est de l’avoir sorti de son cachot pour venir l’exhiber à Kosyam en compagnie de Jen Baptiste Ouédraogo.C’est sadique et vous allez le payer un jour

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 17:29, par AMADOU En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

    A quand la prochaine conférence de presse de ROCK ? Nous avons hâte de connaître le contenu des enquêtes qu’il avait initié.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 17:33, par West En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

    L’ex président Kaboré (qui na pas eu beaucoup de ``chances``) devra prendre quelques mois de vacances à l’extérieur du Burkina pour se faire une bonne santé, réfléchir et voir plus clair sur quelles contributions futures positives il peut apporter à son pays et à l’Afrique. Bonne chance à lui pour la suite.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 17:34, par Yako En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

    "Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré " Voyez mes amis la réconciliation tant souhaitée par nos compatriotes requiert une certaine politique audacieuse globale et définitive et ne saurait trouver réponse dans des libérations au compte-gouttes, ça un effet immédiat seulement, une fois l’émotion passée on revient à la case de départ. Pour ma part, je pense qu’il faut profiter de la transition ouvrir un grand débat national pour vider tous les dossiers pendants avec comme ultime objectif l’amnistie générale et définitive pour un nouveau départ. 60 ans après l’indépendance c’est un signe de maturité. En français facile,cette manière de procéder selon la tête du client ajoute la confusion à la confusion et n’est pas de nature à régler les problèmes dans le fond. Yako

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 17:43, par Le Vigilent En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

    Has vraiment !!!
    Ainsi donc vous décidez unilatéralement du retrait de la cueillette de soupe de la bouche de tous ces gens là qui, à travers conférences de presse, marches, meetings, messages audio et vidéos dans les réseaux sociaux, faisaient de la libération immédiate et sans conditions deRoch Marc Christian Kabore leur gagne pain ? Quels cynisme et méchanceté gratuite ?!

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 17:46, par Bigbale En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

    Arrêtez de prendre les gens pour des idiots ! "Le gouvernement réaffirme" ça veut dire quoi ? Qu’il était libre depuis le 6 Avril ou quoi ? Ce gouvernement compte rarement d’hommes honnêtes et courageux et ce jeu de mots ne changera rien en leur sort ! C’est de la malhonnêteté de vouloir faire un jeu de mots et en même temps vouloir charger la conscience du Président Roch. Si vous n’avez pas d’arguments devant la CEDAO et devant votre propre peuple, c’est votre problème ! La question de la cohésion sociale, vous connaissez bien le chemin pour y parvenir ! Merci BINGO, balle à terre ! C’est le bien moment de rendre compte à sa propre conscience avant de rendre compte à ses concitoyens. Mr Sandaogo n’a qu’à tirer toutes les conséquences de sa haute trahison ! Dieu protège le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 18:06, par Kiriki En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

    OK, cela va de soit. Ce debat est desormais clos. Et Rock ne peut plus être poursuivi. En fait c’est vous même qui l’avez lavé et blanchi. Mais certains ministres Oui ! On a déja du pain sur la planche avec l’invasion. Personne ne va s’arrêter pour juger un martyr. C’est comme ça. Mymy qu’en dites vous ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 18:26, par Le patriote "Le vrai" En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

    N’GAW !!! C’est pas mieux ainsi ? Vous n’êtes que des apprentis sorciers. Des pilleurs de ressources de notre peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 19:39, par Nabiiga En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

    QU’IL RETOURNE À LA PRÉSIDENCE : NUL A ÉLU DAMIBA : DU COUP, IMPOSTEUR

    Ils sont sufisamment culotés pour nous informer que le Président, élu par le peuple a été libéré par ces imposteurs que je ne resiste plus a qualifier de pilleurs des coffres de l’état.. Pourquoi Roch a-t-il été renversé ? À en croire la fanfaronnade à la radio, c’était pour nous restaurer le territoire de notre burkina sans aucun ménagement et que nous tous, nous vivrons en paix. Mensonge, Mensonge, et Mensonge, la situation sécuritaire s’est quadruplement aggravée sous les yeux de ceux qui ne cessent de nous agacer quotidiennement car ils prétendent sans honte ni gêne qu’ils sont en train de régler la situation alors que la dégradation incessante et grandissante qu’il faut soutenir. Libéré certes, qu’il reprenne ses fonctions de chef d’état. Ce cinéma a trop duré. Voilà

    Répondre à ce message

    • Le 4 juillet à 01:24, par Sedgo En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

      Tu allais avoir raison si les épaves d"avions achetées par ceux que tu te fais défenseurs n"étaient pas clouées au Tchad. Allons la fin des audits avant de crier victoire. Combien de marchés à coups de milliards ont étés passées par entente directe ou par gré à gré . À titre d"exemple on peut citer entre la rénovation du stade du 4 Août ( 14 milliards ), à chaque rentrée scolaire, on attend le mois de Septembre pour autre le Ministre de l"enseignement post primaire et primaire pour l"autoriser à commander les manuels scolaires par entente directe et cela à coups de milliards comme si chaque fois la rentrée scolaire surprenait les dirigeants d"une certaine époque. ’e défendons pas l’ indéfendable. Le budget de la Assemblée est passée de 8 milliards sous l"ère Compaoré à 14 à 16 milliards sous l"ère Kaboré au même moment des gendarmes cherchaient à boire et à manger au front. La mauvaise gouvernance n"était pas seulement sécuritaire . Elle était beaucoup économique. Dans peu de temps à l"issue des audits beaucoup quitteront les plateaux de télévisions et de radios pour rejoindre les juges justifier leur gestion financière.

      Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 20:26, par chasseur d’insurrescrocs En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

    Cher Nabiiga, il faut boire un peu d’eau, ça ira !!! Je t’informe qu’en dehors de la politique, il y a une vie. Notes-le bien.
    Tout ça est la faute des militaires qui auraient déposé RMCK depuis le moment où il nommé son ami Jean Claude Bouda au ministère de la défense. Ce fut un acte de désinvolture qui aurait dû trouver une réplique immédiate.
    Honte aux insurrescrocs vampirs qui se croient plus intelligents que tout le monde !!

    Répondre à ce message

    • Le 3 juillet à 23:21, par Nabiiga En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

      @ Chasseur : Deux Fautes ne font pas une raison

      Ce n’est pas parce qu’une faute à été commise par un tel ou une telle et recommise par quelqu’un d’autre, que la faute devient une raison. Du coup, ce n’est pas parce que tes tortionnaires sanguinaires Blaise et François Compaoré ont commis une telle faute et que Roch a commis la même faute que la faute devient une raison. Loin s’en faut ! Je ne cherche pas à dédouané Roch pour avoir commis la même faute. À titre personnel et ce n’est tous ceux qui me lisent sur Fasonet qui diront le contraire, ma position sur le détournement massif de Bouda et les histoires bidons qu’il racontait pour justifier le financement de son bâtisse dans son fief de Manga. Ma condemnation fut sans appel et nul ne l’ignore. Ah bon, c’est donc le détournement de Bouda dont je parle qui te cause des insomnies incessantes. Hé bien, si tu ne le sais pas il fait plaisir de partager avec toi.

      À cette époque triste et ensanglantée de notre histoire comtemporaine du règne de tes tortionnaires-sanguinaires à propulsion génocidaire, Blaise et François Compaoré, l’économie nationale, toute l’économie nationale fut entre les mains de François. Lui François gérait le gouvernement. C’est lui qui nommait, et pas n’importe qui, ces amis et ces derniers détournaient à volonté sans que personne ne dise un mot au risque de perdre sa vie. De surcroît, aucune business ne pouvait voir le jour au Burkina sans que François et sa belle famille soient actionnaires directs ou alors, y mettaient, devine qui, un de ses amis, je dis bien ses amis.

      François soit si gonflé de l’air chaude qu’il a fait assassiner Norbert Zongo par les éléments de l’ex RSP que cet imposteur de Damiba cherche à rétablir malgré nous. Qui est ce Burkinabè qui l’ignore ? Donc cher ami, si tu fais une faute et quelqu’un d’autre fait la même faute, toi la première personne qui a fait cette faute doit être la dernière à critiquer si même tu as le droit de critiquer. Du coup, deux fautes ne

      Répondre à ce message

    • Le 4 juillet à 01:36, par Sedgo En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

      Sans objet . De toutes les façons bien les résultats des audits sont pour bientôt. Venez à Banfora pour voir ce que la CNSS a entrepris depuis 2020 en zone non loti. Vous serez sidérés quel gâchis.

      Répondre à ce message

    • Le 4 juillet à 14:01, par Julien En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

      Pour ce coup, je suis totalement d’accord avec vous, pour cette seule fois. En effet, Rock a géré ce pays avec moins d’attention qu’un gérant de kiosque à café l’aurait fait pour son business.
      Sa conception du pouvoir est bassement matérialiste sans plus. D’où l’appel à des amis et parents incompétents et peu vertueux pour gérer les Affaires publiques, avec le résultat catastrophique qui en a découlé.

      Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 20:38, par Vérité Indiscutable En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

    Quand on vous dit d’être du côté du Peuple et que vous n’écoutez pas là, c’est comme ça que vous serez tous traités. DAMIBA inclus. Wallay !!!
    Si tu n’es pas pour le Peuple, ta propre turpitude aura raison de toi, tôt ou tard ; quelle que soit ta puissance économique ou militaire ! Ngawww !!!
    Continuez à ne pas faire la volonté du Peuple et vous payerez ça cash et très cher ! Ngawww !!!

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 22:00, par Ouedraogo En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

    Vraiment les gens faisaient de la libération de Ric un gagne pain et le gouvernement vient gâter tout ça. Le mpp a commis une grave erreur en disant qui ils ont fait le coup d état a cause des problèmes sécuritaire. Il fallait justifier le coup d état par la malgournance. qui a amené les burkinabé à prendre pour se faire justice. Le HCRUN en 6 ou 7 ans n a résolu aucun problème sur les 5500 dossiers Qui elle honte.il y a des travailleurs deflates de plus de 40 sociétés qui attendent leurs droits depuis des années. Vraiment l arrivée du mpsr est un soulagement pour le peuple et particulièrement moi qui peut rendre visite a mon oncle qui se trouve dans un des 6 m de Roc a la patte d oie. Vive le mpsr et honte aux politiciens véreux qui ne savent rien faire que des crimes économique

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 07:04, par Le musulman En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

    Malheureusement il y a en a qui confondent la politique à la série comique "Vis-à-vis" ! Dommage, ils n’ont pas pris soin de consulter leurs géniteurs avant de se jeter dans la boue du MPSR (ex-RSP) et voilà qu’on est obligé de pondre des communiqués d’une indignité inqualifiable ! Ce n’est que le debut de la désillusion et cela risque de coller à la peau de certains idiots à vie. L’intelligence humaine aurait voulu que certains fassent profil bas surtout qu’ils ont la bouche pleine de pain mal acquis (mon ami Basolma BAZIE en sait quelque chose) ! Mes amis, il n y que les idiots à penser que le soleil a connu son premier levé et son premier coucher seulement le jour de leur naissance ! Hi hhii !

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 09:10, par jean-gabriel taoko En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

    Bonjour à tous mes compatriotes du Burkina Faso « intra muros » et de la diaspora !
    Réjouissons-nous de la liberté recouvrée de Monsieur Rock Marc Christian Kaboré, ancien PRESIDENT de la REPUBLIQUE du Burkina ou si l’on est « post révolutionnaire, Président du Faso »
    Le communiqué de son excellence Monsieur camarde ministre Wendkouni Joël Lionel BILGO contient un probable "lapsus calami", à ne pas confondre avec confondre avec une erreur sémantique.
    Monsieur Rock Marc Christian Kaboré doit être qualifié en vertu de la constitution de la quatrième République-toujours en vigueur- d’ancien Président de la République, ancien chef d’état et non simplement ancien chef d’état !
    La « RES PUBLICA » est la valorisation du CONSENSUS burkinabé et Rock Marc Christian Kaboré est ,si ma mémoire est bonne, le troisième ou quatrième Président de la REPUBLIQUE du Burkina depuis 1960. Que les lecteurs me pardonnent , et que les constitutionnalistes me viennent en aide, car je ne sais ni lire ni écrire ;
    Jean-Gabriel Taoko

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 10:36, par kayalais En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

    Maintenant on pourra nous faire le point sur le rapport de INATA et bien d’autres situations

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 10:39, par yat En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

    Mais faisons attention. C’est une libération politique. L’enquête sur la gestion de MPP continue. Lui, ses ministres et ses DG sont à la disposition de la justice. Que ce soit claire pour tout le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 11:01, par Ka En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

    ‘’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’A’’’’’’’’’’’’’’’’’ Yako : Tu dis, pour ma part, je pense qu’il faut profiter de la transition ouvrir un grand débat national pour vider tous les dossiers pendants avec comme ultime objectif l’amnistie générale et définitive pour un nouveau départ. 60 ans après l’indépendance c’est un signe de maturité.

    Mon frère internaute Yako, je vois là où tu veux en venir en s’adressant par peau de caméléon au président illégitime et menteur du MPSR ‘’’d’amnistié les criminels y compris ton mentor et son complice Diendéré Gilbert.

    Non Yako, ça ne se fera pas : Car, ils doivent assumer et payer leurs crimes. Au Burkina si le peuple dit que ça ne se fait pas, ça ne se fait pas. Et si le président illégitime menteur et incapable dépasse la ligne rouge par arrogance en amnistiant un criminel comme Blaise Compaoré dont une cellule couette l’attend a la MACA, le pays sera à feu et à sang. Et toi yako doit savoir que la vérité la justice, le respect de l’autre induisent la paix dans un pays.

    Ici je dis a tous les internautes de bonne fois que le libéralisme conduit inexorablement à la dérive morale : L’homme, même Damiba avec des armes et qui tire sur tout ce qui bouge, ne peut pas être libre de faire tout ce qu’il veut, sinon, ça devient de l’anarchie totale.

    Qu’a fait Roch Kaboré pour mériter d’être détenu pendant des mois ? Par ce qu’il connait que ceux qui le retenaient sont coupables des atrocités d’INata et autres ? Pour une vraie démocratie, n’est-ce pas qu’on remettre au pouvoir sans discussion le président Roch Kaboré qui connait maintenant ceux qui l’on trompé pour qu’il termine son mandat ? ça sera une histoire mondialement historique.

    Ici j’en appelle à un sursaut national afin que tous les fils et filles du pays, dans une volonté commune, aillent à la réconciliation, animé chacun par la conscience d’une responsabilité partagée dans les drames et les travers qu’a connus le pays. Si nous ne sommes pas coupables, nous sommes pour le moins responsables de la situation où nous avons placé notre pays en hypothéquant son devenir.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 14:21, par Nabiiga En réponse à : Burkina : Le gouvernement « réaffirme la libération totale » de l’ancien président Roch Kaboré

    @ KA BRAVOOOOO

    Rien qu à continuer. Damiba se trouve aujourd hui coincé avec ses commanditaires. On attend voir par ou il va passer pour réaliser cette amnestie. N’gaw. je suis toujours content que nous trouvions dans le camp de la vérité. Pas comme les CaCa et autres basses figures, apologistes des tortionnaires-sanguinaires qui rodaient nuitamment pour traquer leurs proies.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : Une manifestation contre le néocolonialisme dispersée à coups de gaz lacrymogène
Bobo-Dioulasso : Le Mouvement M30 Naaba Wobgo exige la rupture des partenariats français avec le Burkina
Journée mondiale de la jeunesse : Abdoulaye Mossé croit au dynamisme de la jeunesse pour relever les défis du Burkina Faso
Burkina Faso : Roch Kaboré attendu ce jeudi aux Émirats Arabes Unis pour des soins
Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022
39e anniversaire de la révolution burkinabè : Le mouvement ‘’ Endogène’’ invite le peuple à recourir aux valeurs patriotiques de la révolution
62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso
Conduite de la Transition : Le Président du Faso échange avec des représentantes de structures de femmes des 13 régions
Situation nationale : La « Mobilisation des intelligences pour le Faso » rejette la demande de pardon de l’ex président Blaise Compaoré
Burkina : Un Front patriotique est lancé pour « oeuvrer sans délai pour une transition politique légitime et souveraine »
Burkina Faso : L’ALT définit le rôle du Conseil d’orientation et de suivi de la transition.
Rumeurs sur l’enterrement des restes de Sankara et compagnons : L’UNIR/MPS prendra ses responsabilités si ...
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés