Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce n’est pas parce qu’un crâne est chauve qu’il n’a pas de poux.» Proverbe Africain

Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de Blaise Compaoré

Accueil > Actualités > Politique • Lefaso.net • vendredi 24 juin 2022 à 21h30min
Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de Blaise Compaoré

Suite à la lettre de Blaise Compaoré annonçant la convocation d’un 8e congrès ordinaire du CDP pour apaiser les tensions au sein du parti, Eddie Komboïgo réagit.

Dans un courrier adressé au président d’honneur du parti, il émet des doutes quant à l’authenticité de la lettre qu’il aurait reçue par WhatsApp de la part de Emile Kaboré, dont il ne reconnaît pas la qualité de militant du CDP. Il rappelle également que le 8e congrès ordinaire s’est déjà tenu en décembre 2021.


Vos commentaires

  • Le 24 juin à 22:57, par momine En réponse à : Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de Blaise Compaoré

    de grace epargnez nous de ces publications.l pays de Turner sa page sombrero.debarrassez nous de ces vieux demons qui sont presqu,a la fin de leur sejour.le pays demeure mais les hommes passent .adieu l C DP et ses dirigents.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 23:04, par KOUDA En réponse à : Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de Blaise Compaoré

    C’est grave et même très grave au CDP.
    Eddie rappel Blaise à l’ordre ; mieux, il démontre que le blaso mélange les pédales. Oui si le 8ième congrès s’est déjà tenu et que blaise demande sa tenue encore c’est qu’il a oublié et qu’i n’y a personne à côté de lui pour lui rappeler ça. Pire parlant de la signature qui ne ressemble pas vraiment. Blaise aura t il oublié sa propre signature ?
    Peut être que EDDIE dit vraie, il a des doutes sur l’authenticité de la lettre.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 23:18, par Lom-Lom En réponse à : Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de Blaise Compaoré

    Hi hi hi ! L’échec lamentable du Coup l’Etat du MPSR piloté de loin par le CDP et Blaise Compaore, fait déjà mal. Le MPSR sera forcément balayé par une insurrection car il a trahi et sa trahison s’est retournée contre Sandaogo et son clan de soldats indignes. Sandaogo ne peut plus être pris au sérieux par ses concitoyens et cette peur qui l’a contraint à faire appel au prisonnier Roch Kabore des conseils pour lutter contre le terrorisme. La descente aux enfers a bel et bien commencé et finira par emporter le fondateur lui-même "ad patres". Si Mr Émile KABORE a le culot d’imiter la signature de Blaise Compaore et a plusieurs reprises, c’est que Blaise Compaore est vraiment fini. Ainsi finissent les mensonges et les menteurs ! Hi hi hi !

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 03:10, par CDP DePieCe En réponse à : Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de Blaise Compaoré

    La restauration du regime criminel de Blaise Poonre ne sera pas aussi facile qu’ imaginee. L’ aile Djendjeriste ne se laissera pas faire. Le General cartonne a eu ses 3 minutes de gloire conformement au voeu fatoudiallien. C’ etait doux hein ! Meme si la veste de generale a maigri en trois jours sans sommeil.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 07:31, par PIONG YANG En réponse à : Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de Blaise Compaoré

    Je suis très tanté de m’enrôler derrière ce monsieur Eddy. Qui l’aurait cru ? Il tient tête et de façons afficher, sans fourberies, à un montre connu pour les coup bas et les manipulations. Bravo ! Bravo président ! Très présidentiable.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 08:17, par Sougri En réponse à : Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de Blaise Compaoré

    Bof ! Non événenement. Ce qui doit préoccuper les Burkinabè qui méritent le nom, c’est la lutte contre le terrorisme. Laissez les empoignades politiques et occupez-vous des urgences de l’heure. A moins qu’en fait, vous ne vous en faites pas parce que vous êtes derrière tout ça.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 08:30, par ZAB En réponse à : Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de Blaise Compaoré

    Pourquoi Eddie s’entête a rapiécer une calebasse brisée ? S’il se sent fort pourquoi ne crée t-il pas son propre parti ? C’est quand fou !!! Au Faso, ou tout le monde est idéologue et chef de partis .......

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 11:00, par Juste En réponse à : Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de Blaise Compaoré

    Le pays a "plus urgent" que ça à traiter. Un pays au bord de l’effondrement ne peut pas écouter les balivernes d’un parti géré par des apatrides et des opérateurs économiques fabriqués de toute pièce.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 11:46, par Manuel En réponse à : Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de Blaise Compaoré

    Bonjour
    On en rirait si ce n’était pas la vie de milliers de burkinabè qui était menacée par cette bande de politiciens prêts à liquider le Faso pour leur égo !
    Un vieux capitaine ayant fuit son pays continue à dicter à des adultes des attitudes à adopter !
    Bon Dieu, sauve nous des vampires et autres mafieux qui composent ce parti qu’on appelle cdp !

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 20:02, par Le Vigilent En réponse à : Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de Blaise Compaoré

    C’est bien fait pour Blaise Compaoré et ses inconditionnels. Blaise Compaoré a tranché en faveur d’Eddie Kombeogo au moment de la longue bataille de positionnement entre ce dernier, qui avait fui le pays au détour du putsch manqué de Diendere, au détriment du groupe de Léonce Kone et autres responsables qui ont assuré la survie du CDP pendant la longue période d’absence d’Eddie Kombeogo. Blaise Compaoré, que l’on a longtemps pris pour un stratège hors pair, a été visiblement trahi par sa trop grande confiance en ses propres capacités d’analyse des situations les plus complexes. L’évolution de la situation montre clairement qu’il s’est lourdement trompé sur le compte d’Eddie Kombeogo en tant qu’élément rassembleur a même de garantir la vitalité et la grandeur du CDP ainsi que la cohésion au sein de l’équipe dirigeante et de la grande masse des militants.
    Au finish, Blaise Compaoré lui-même est clairement défié et humilié par « son protégé et homme de confiance », qui a mis le CDP en lambeaux. Il (Blaise Compaoré) essaie désespérément de recoller les morceaux ; mais est-ce encore possible ?
    LE CDP EST MORT, VIVE LE CDP !!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 21:47, par TANGA En réponse à : Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de Blaise Compaoré

    EDDIE, je t’ai j’aime comme la vache qui j’aime le l’herbe.
    Blaise a utilisé le CNR contre Thomas SANKARA. Toi tu utilise le CSP contre Blaise.
    Aller, foncés. Tu aura venger Thomas SANKARA et tout le Burkina sera avec toi !
    B RA V O, BRAVO !!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 juin à 15:21, par warzat En réponse à : Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de Blaise Compaoré

    Moi, j’ai plutôt envi de dire que le frère Eddie a grandi. Il refuse obstinément à s’associer avec les vieux briscards, de se salir, d’être le faire valoir propre de gens condamnés par la justice, la même qui lui a donné raison dans cette affaire. Eddie commence à être un politique, un homme d’état avec une telle lecture des faits. Que ceux qui ne veulent pas le suivre, les dinosaures, ceux qui font peur aux jeunes, aillent créer un autre parti....politique, des anciens du CDP qui n’aspirent pas au repos comme l’indique leur âge.
    Il ne reste plus qu’à Eddie de faire des sorties, des écrits, de donner son avis dans la presse sur la situation économique du pays ce qui est de son domaine propre. Un homme d’état....

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 16:41, par sai En réponse à : Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de Blaise Compaoré

    C’est le silence ou mouta mouta du ministère concernant le récépissé qui engendre la crise au CDP.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin à 04:40, par Loss En réponse à : Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de Blaise Compaoré

    Bravo à Eddie KOMBOIGO et il est vraiment temps de mettre un terme à cette situation. En réalité Blaise n’y est pour rien et au regard de sa situation on devrait de façon morale avoir honte de l’utiliser dans des débats politiques. Il me semble qu’à la dernière rencontre à Abidjan Blaise n’a reconnu qu’une seule lettre et son état de santé ne lui permet même pas actuellement d’écrire une lettre. Émile Kaboré son dircab a reconnu les faits. Si un vieux de 70 ans a accepté jouer à ce jeu sur un malade je crois qu’il ne mérite pas mon attention.
    Achille et compagnie sont dans les instances décisionnelles du CDP depuis 1996 donc je crois qu’en bon père ils doivent se retirer pour laisser place à Eddy et compagnie. Ça s’appelle honneur, ça s’appelle valeurs morales, ça s’appelle intégrité.
    Il faut que certains Burkinabè par principe démocratique accepte qu’un parti politique n’est pas une propriété privée. Si depuis ODP/ MT on avait dit que le CDP était pour Blaise ou du centre les militants se seraient compté au bout du doigt.
    Nous avons essayé le centralisme démocratique au Burkina Faso mais force est de constater qu’il a trouvé des limites au regard de l’état de développement du pays. Donc ayons le courage et l’intégrité morale d’expérimenter autre chose. Il n’a profiter qu’à quelques bébés pourris.
    Il faut que l’État à travers le MATDS évite de jouer au jeu politique car c’est dangereux pour l’avenir d’une Nation. Si la demande de renouvellement du récépissé du CDP n’est pas conforme à nos textes ou aux textes du parti qu’il réponde afin d’éviter à opposer des enfants du pays. Vous ne pouvez pas autoriser un congrès et refuser de délivrer un récépissé sous prétexte qu’ils ne s’entendent pas. Ce n’est pas le rôle d’un ministère et nous ne sommes pas dans une anarchie.
    On peut tout reprocher à Eddie mais dans ce sujet il a parfaitement raison et mon soutien à son égard est inconditionnel.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin à 11:35, par luther En réponse à : Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de Blaise Compaoré

    Ce monsieur est sans honneur ni humilité. Aux élections passées de 2020, contre toutes attentes, ce monsieur dans des laboratoires obscures a pactisé avec le MPP pour dealer les élections et devenir le CFOP. Comment peut-on encore lui accordé une once de confiance. C’est indécent de s’adresser au Président Blaise COMPAORE en ces termes dénudés de respects et de considérations.
    Qu’il aille comme Excellence TIAO Luc Adolphe, créé son parti pour exprimer sa popularité. Je ne suis pas du CDP, si il y’a encore de vrais militants au CDP, ce monsieur après cette lettre à travers laquelle monsieur Eddie fustige le Président BC, il ne devrait plus être autorisé à fouler ses pieds au siège du parti, dommage.
    Luther

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la destitution du député Mohamed Koumsongo après les troubles du 4 août 2022
39e anniversaire de la révolution burkinabè : Le mouvement ‘’ Endogène’’ invite le peuple à recourir aux valeurs patriotiques de la révolution
62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : Message du président du Faso
Conduite de la Transition : Le Président du Faso échange avec des représentantes de structures de femmes des 13 régions
Situation nationale : La « Mobilisation des intelligences pour le Faso » rejette la demande de pardon de l’ex président Blaise Compaoré
Burkina : Un Front patriotique est lancé pour « oeuvrer sans délai pour une transition politique légitime et souveraine »
Burkina Faso : L’ALT définit le rôle du Conseil d’orientation et de suivi de la transition.
Rumeurs sur l’enterrement des restes de Sankara et compagnons : L’UNIR/MPS prendra ses responsabilités si ...
Burkina : L’UNIR/MPS en congrès extraordinaire, transition oblige !
Montée des couleurs à la Primature : Pas de vacances pour le Premier ministre en août
Burkina : Le mouvement BUTS appelle à la mobilisation pour un « recadrage » de la transition
Café politique de l’ARGA : La première édition se penche sur la place des ethnies dans la crise sécuritaire au Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés