Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Action contre la faim (ACF) : Un atelier pour promouvoir la consommation du riz burkinabè

Accueil > ONG, Coopération décentralisée • Lefaso.net • jeudi 26 mai 2022 à 21h30min
Action contre la faim (ACF) : Un atelier pour promouvoir la consommation du riz burkinabè

L’ONG Action contre la faim (ACF) a clôturé, mercredi 25 mai 2022 à Bobo-Dioulasso, les travaux de l’atelier de concertation sur le riz du Burkina. Cette rencontre a aussi servi de cadre d’échanges « B2B » avec des acteurs de la filière riz du Burkina, afin de promouvoir la consommation du riz produit localement.

Débuté le mardi 24 mai 2022, l’atelier a été un cadre de partage de connaissances sur la filière riz. La rencontre avait également pour objectif de créer une synergie autour d’un plan d’action pour promouvoir une meilleure consommation interne et un meilleur accès du riz national au marché.

Selon Cheick Amed Ky, coordinateur ouest d’Action contre la faim (ACF), ce qu’il faut retenir à la sortie de cet atelier, c’est qu’il y a beaucoup d’efforts qui sont déjà faits dans la filière du riz au niveau de tous les maillons de la chaîne de valeurs, au niveau de la production, de la transformation et de la commercialisation. Cependant, ajoute-t-il, des actions peuvent encore être faites pour performer la filière.
Il a également fait savoir que la demande en riz du Burkina existe, au point qu’il est de plus en plus difficile d’en trouver à certaines périodes, surtout le riz paddy qui est de qualité.

Cheick Amed Ky, coordinateur ouest d’Action contre la faim (ACF).

La production aujourd’hui n’arrive pas à combler la demande nationale. Ce qui constitue en son sens une opportunité pour le riz du Burkina. Il faut donc, ensemble avec les acteurs, trouver des solutions durables pour produire du riz de qualité mais aussi permettre à la population du Burkina Faso de consommer du riz du Burkina, en qualité et en quantité.

Les participants.

Pour relever les défis à court terme, Cheick Amed Ky annonce que, dès le mois de juin, ils commenceront des plaidoyers pour déjà mener un certain nombre d’activités au programme et cibler ceux qui pourront permettre de faire la promotion du riz du Burkina, faire mieux connaître ce riz aux populations. En effet, une étude a été menée pour voir si le riz du Burkina est un riz nutritif au niveau de la qualité nutritionnelle par rapport au riz importé. Il s’est avéré que le riz du Burkina n’a rien à envier au riz importé, et que ce riz a beaucoup de qualités et beaucoup d’éléments nutritionnels.

Photo de famille.

Selon Alimatou Ouédraogo/Traoré, participante, cet atelier est le bienvenu. A l’en croire, la rencontre leur a permis, en tant qu’acteurs, de revenir sur la problématique au niveau des différents maillons de la production, de la transformation et de la commercialisation, et de proposer aussi des solutions concrètes pour qu’on puisse relever les défis.

Alimatou Ouédraogo/Traoré, une participante.

Donc pour les acteurs de la filière, dit-elle, « c’est une opportunité de travailler ensemble dans la synergie avec les acteurs pour relever les défis au niveau surtout de la commercialisation, pour que les acteurs et les consommateurs puissent aussi avoir un riz de qualité disponible et accessible. En tant qu’étuveuses, notre objectif est de toujours travailler pour mettre à la disposition des consommateurs un produit de qualité ». [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Haoua Touré
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération militaire Burkina–France : Le Sabre remis dans son fourreau
Koudougou : L’ONG AES/Burkina lance un projet de prise en charge des enfants vulnérables du fait de la migration
Entreprenariat : l’OIM facilite le rapprochement entre porteurs de micros projets et fonds de financement dans le Centre-Est
Transition au Burkina Faso : Le SPONG entend apporter sa contribution
Développement du Burkina Faso : Le Premier ministre partage sa vision avec le SPONG
Région du Centre-Nord : L’ONG Mwangaza Action fait de la prévention de la malnutrition son cheval de bataille
Nuit des ONG : Tree Aid reçoit son trophée
Fondation Konrad Adenauer Siftung : Une clinique juridique pour assister les victimes de violences basées sur le genre
Autonomisation économique des jeunes au Burkina : L’ONG « Sauve ma patrie » forme 120 PDI dans divers métiers
Violences basées sur le genre : Oxfam tient un panel de haut niveau et des activités communautaires pour marquer les 16 jours d’activisme
Crise humanitaire au Burkina : Ocha lève le voile sur les actions humanitaires menées sur le terrain
« Burkina Faso : la voie de la réussite démocratique » : Le nouveau programme du NDI pour renforcer la démocratie
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés