Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La bouche de l’homme brûle davantage que le feu. » Proverbe Africain

Houndé Gold : Une enquête judiciaire ouverte pour situer les responsabilités

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • LEFASO.NET • mercredi 18 mai 2022 à 22h00min
Houndé Gold : Une enquête judiciaire ouverte pour situer les responsabilités

« La mine de Houndé est aujourd’hui sécurisée par les forces de l’ordre et les interpellations se poursuivent », informe le porte-parole du gouvernement, Lionel Bilgo. C’était à l’issue du Conseil des ministres de ce mercredi 18 mai 2022 à Ouagadougou.

Le bilan dressé par le gouvernement suite aux dommages causés dans la mine de Houndé par les orpailleurs fait état de sept blessés, trente véhicules, quarante motos du personnel, dix engins dont des bus, treize magasins et six conteneurs incendiés.

Une enquête judiciaire est ouverte pour situer les responsabilités et comprendre le fond du problème, a précisé le ministre Lionel Bilgo.

« Je pense qu’il est prématuré aujourd’hui d’indexer ceux qui l’ont fait. Toujours est-il que nous voulons tout simplement condamner ce genre d’acte afin de rappeler qu’il existe des voies de recours pour établir la justice », a-t-il indiqué.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 18 mai à 16:21, par lili En réponse à : Houndé Gold : Une enquête judiciaire ouverte pour situer les responsabilités

    Les Burkinabe se sont exerces a la colere et au saccage immediat de biens sans prealable. Ils se sont bien exerces et les annees d’impunite qui ont ete gratifiees a tous les groupes qui se sont fait vengeance eux-meme sans que la justice ne s’applique a eux n’ ont pas manque de renforcer l’idee et meme de l’instituer en norme sociale. Le bilan de "sept blessés, trente véhicules, quarante motos du personnel, dix engins dont des bus, treize magasins et six conteneurs incendiés" n’est pas proportionnel a l’ordre qui avait ete intime de quitter le site. si le Faso se definit par ces actions, qui rappellent le lynchage systematique des fonctionnaires routier a Gaoua, alors c’est tres mal parti pour "la nation."

    Répondre à ce message

    • Le 19 mai à 05:57, par Peuple insurgé En réponse à : Houndé Gold : Une enquête judiciaire ouverte pour situer les responsabilités

      Vous pouvez (devez) aussi ajouter le massacre de Yirgou où les victimes attendent toujours justice.

      Répondre à ce message

    • Le 19 mai à 07:55, par A qui la faute ? En réponse à : Houndé Gold : Une enquête judiciaire ouverte pour situer les responsabilités

      C’est ça les insurgés. Ils ont brulé l’assemblée nationale et des domiciles et tout le monde a applaudi parce que ça arrangeait certains leaders qui vous a embarqués comme des moutons. Le problème c’est tout le monde au Burkina pense maintenant qu’il faut passer par la violence pour obtenir gain de cause.
      Et bizarrement ça fonctionne : Lionel Bilgo ne serait pas là si le MPSR n’avait pas arraché le pouvoir au prix du sang de pauvres Burkinabé.
      Des gens sont partis de rien et devenus députés du CNT, d’autres députés de l’ALT d’autres ministres, quelle leçon cela a laissé dans les têtes ?

      Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 18:28, par Yako En réponse à : Houndé Gold : Une enquête judiciaire ouverte pour situer les responsabilités

    "ministre Lionel Bilgo.

    « Je pense qu’il est prématuré aujourd’hui d’indexer ceux qui l’ont fait" Qu’est ce que c’est ce type histoire là ! Rien absolument rien ne justifie ce déchaînement de violence il faut arrêter d’acheter la paix sociale par le laxisme au risque de démanteler l’état.Ceux qui ont commis ces actes sont des hors-la loi et doivent subir la rigueur de la loi comme telle.Regardez depuis l’incendie de l’assemblée nationale la culture du feu comme expression de la colère est entré dans les mœurs hélas !M P S R r e v e i l l e t o i. Merde

    Répondre à ce message

    • Le 19 mai à 07:00, par kwiliga En réponse à : Houndé Gold : Une enquête judiciaire ouverte pour situer les responsabilités

      La culture du feu a commencé bien avant l’Insurrection. Norbert Zongo a été brûlé en 1998. Avant lui David Ouédraogo a été grillé au feu. Après NZ les mutineries dont celle de soldats de l’ex-RSP ont vu des domiciles de chefs militaires ou de bâtiments administratifs être attaqués avec des armes à feu. Il faut arrêter de tout mettre sur le dos de l’Insurrection de 2014. C’est peut-être les précédents cas avant l’Insurrection qui ont inspiré ceux qui ont mis le feu à l’AN en Octobre 2014.

      Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 20:52, par Toto En réponse à : Houndé Gold : Une enquête judiciaire ouverte pour situer les responsabilités

    Nous comprend pas pays la même maintenant. Pour rien, on commence à tout bruller. Je demande si ce les gens normale qui font ça. Est ce pas les suite logique de terrorisme qui est dans notre pays. Comme l’armée les tué donc il cherche d’autre moyen pour agir sur territoire national. Il faut mettre couvre feu dans hounde.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 23:33, par zihindo En réponse à : Houndé Gold : Une enquête judiciaire ouverte pour situer les responsabilités

    Yako ????? la culture du feu a été un mode de terreur utilisé par les rectificateurs. Relisez les anales du rsp et des éléments du conseil de l’entente. Vous serez édifiés

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 03:53, par Alpha2025 En réponse à : Houndé Gold : Une enquête judiciaire ouverte pour situer les responsabilités

    Nous aimons bien cette expression : situer les responsabilités ! Il est survenu au Burkina Faso, une insurrection en 2014. Lors de cet événement, des édifices publics furent saccagés ou/et incendiés. On se souvient qu’un des responsables d’un parti politique-au fait, l’ancien parti au pouvoir !- s’est attribué la paternité de l’incendie de l’assemblée nationale. De nombreux immeubles particuliers furent saccagés et/ou incendiés. Ces faits qui n’ont pas encore été condamnés par une quelconque autorité n’ont elles pas contribué à normaliser le saccage et l’incendie comme mode d’expression de son mécontentement ? On ne peut pas condamner ce qui s’est passé à Houndé tout en continuant à occulter cette "jurisprudence" !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 05:42, par Wibga En réponse à : Houndé Gold : Une enquête judiciaire ouverte pour situer les responsabilités

    Il faut exorciser ce pays des démons de l’insurrection de 2014 qui continue de le hanter. Pour un oui ou un non on est près à brûler. Il faut qu’on quitte dans ça maintenant si on veut que le pays avance. Malheureusement certains pensent avancer seul sans le pays. La justice doit avoir une main lourde pour servir d’exemple

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 06:05, par Peuple insurgé En réponse à : Houndé Gold : Une enquête judiciaire ouverte pour situer les responsabilités

    Toutes ces violences sont en partie favorisées par la gouvernance de ce pays après l’assassinat de Sankara. Tout se tient. Sans gouvernance vertueuse c’est difficile. Terrorisme, vandalisme, ...

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 06:58, par Le Nomade En réponse à : Houndé Gold : Une enquête judiciaire ouverte pour situer les responsabilités

    Pays de l’incivisme et du désordre, de la démission des autorités. Depuis la fameuse insurection populaire, l’impunité a été garantie pour tous ceux qui sacage et brulent ! la seule chose qui intéresses nos dirigeants depuis lors c’est que leur pouvoir ne soit pas remis en cause. Donc si en faisant respecter la loi en imposant la justice cela pourait menacer le pouvoir en place, alors ce dernier préfère fermer les yeux et se mettre du côté des foules populaires !!!! Ceux qui font cela au nom des populations savent très bien que rien ne leur arrivera. Dans les jours à venir le gouvernement va envoyer une délégation pour aller calmer les foules demader pardon et une fois de plus comme à Yirgou se mettre à genoux devant des criminels ! AInsi est gouverné le Faso qui petit à petit se disloque !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 09:03, par numero1 En réponse à : Houndé Gold : Une enquête judiciaire ouverte pour situer les responsabilités

    il faut dans un pays toujours laisser "l’Espoir et Expérience" et le rêve. Actuellement, la jeunesse peu enseignée/éduquée aux valeurs de la vie et qui manque cruellement de travail avec des rêves vendus par les réseaux sociaux a très peu de repère. Les sites d’orpaillage appariaient comme l’un des rares opportunités pour de millier de jeunes avec tous les risques auxquels ils sont prêts. Alors, il serait raisonnable pour l’instant de leurs offrir/laisser cette activité avec des encadrements et des titres/permis exploitation au nom des collectivités (propriété publique).
    Enfin, il faut une éducation civique dans ce pays et l’instauration de la morale.
    Burkina Faso : Pays des Hommes intègres

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 10:25, par One punch burkinbilaman En réponse à : Houndé Gold : Une enquête judiciaire ouverte pour situer les responsabilités

    C’est un acte de terrorisme économique. Les impôts payées par les mines permettent de payer les salaires des fonctionnaires. Si on détruit toutes les mines l’état n’aura plus de quoi payer les enseignants et les infirmiers, et tout le monde repartira au champ. Il faut sécuriser les investissements dans nos pays, si non le développement ne viendra pas. l’exploitation anarchique de l’or ne fera que créer des pollutions graves de l’environnement. Beaucoup d’orpailleurs meurent prématurément dans des conditions très terribles. Les laisser multiplier ces faux espoirs de recherche d’or n’apportera rien au pays. Bien au contraire, c’est dans ce genre d’exploitation de minerais de façon très anarchique que les rébellions se financent dans les pays où ils y a la guerre civile. L’Etat devrait défendre ces mines avec la dernière énergie, comme si l’avenir du pays en dépendait.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 10:44, par Made En réponse à : Houndé Gold : Une enquête judiciaire ouverte pour situer les responsabilités

    Il faudrait surtout situer les responsabilités sur Perkoa, car laba il ya perte en vie humaine, mais non à Houndé ou ce n’est que du matériel. Si les villageois se rendent compte que les préoccupations sont surtout le matériel, c’est foutu pour les mines au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 14:27, par Alpha2025 En réponse à : Houndé Gold : Une enquête judiciaire ouverte pour situer les responsabilités

    Je me permet de réagir à l’écrit de Made qui suggère de situer les responsabilités à Perkoa, au détriment de Houndé, au motif qu’à Perkoa, il a perte en vie humaine. D’abord, à Perkoa, on cherche toujours les disparus et on espère toujours les retrouver vivants, même si les chances pour cela sont maintenant ténues. Ensuite, de mon point de vue il faut situer les responsabilités partout car ce qui s’est passé à Houndé est inacceptable. Il y a eu des blessés, ce qui veut dire qu’il y aurait pu y avoir perte en vies humaines. De plus, ce qui a été saccagé et incendié, c’est des matériels appartenant à des sous traitants de la mine, dont la plupart sont burkinabè. Certains ont pris des prêts en banque pour acheter ces matériels, et les saccages ne sont couverts par aucune assurance. Ça veut dire que certains pourraient faire faillite suite aux saccages. Comparaison pour comparaison, une faillite vaut bien une perte en vie humaine car on a vu des gens se suicider après cela. J’espère que ça ne sera pas le cas pour ceux qui ont subi des pertes à Houndé, mais je veux surtout dire que ce qui s’est passé à Houndé n’est pas excusable et que les responsabilités doivent être situées.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : L’otage d’origine polonaise libéré et remis aux autorités de son pays d’origine
Compte rendu du Conseil des Ministres du mercredi 29 juin 2022
Incident à la base aérienne de Ouagadougou : Les populations invitées au respect des « zones militaires à accès limité »
Compte rendu du Conseil des Ministres du mercredi 22 juin 2022
Mine de Perkoa : Un septième corps sans vie retrouvé, les recherches se poursuivent
Compte rendu du Conseil des Ministres du mercredi 08 juin 2022
Conseil des ministres : Des discussions en cours sur la hausse des prix des denrées alimentaires, plusieurs fonctionnaires sanctionnés
Examens scolaires 2022 au Burkina : Le ministre de l’Éducation nationale salue les efforts des FDS « pour assurer une sécurisation maximale »
Compte rendu du Conseil des Ministres du mercredi 1er juin 2022
Burkina : Les directeurs généraux de la CNSS et la BADF sont relevés avec effet immédiat (Conseil des ministres)
Compte rendu du Conseil des Ministres du mercredi 25 mai 2022
Rémunération des ministres au Burkina : « Aucun ministre n’a négocié son salaire », clarifie Lionel Bilgo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés