Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Si quelqu’un fait un saut dans le feu, il lui reste encore un autre saut à faire. » Proverbe burkinabè

Dori : L’adresse à la nation du chef de l’Etat est à la hauteur des attentes de certains habitants

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • vendredi 28 janvier 2022 à 23h45min
Dori : L’adresse à la nation du chef de l’Etat est à la hauteur des attentes de certains habitants

Le président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), le lieutenant-colonel Pierre Henri Sandaogo Damiba s’est adressé le 27 janvier 2022 à la nation, quelques jours après le renversement de Roch Marc Christian Kaboré. A Dori, chef-lieu de la région du Sahel, ils sont nombreux les habitants qui apprécient positivement ce discours. Selon eux, il est à la hauteur de leurs attentes. Ce 28 janvier, nous avons baladé notre micro pour recueillir des réactions.

Pour Ali Yattara, un habitant de Titabé (commune située dans la province du Yagha), que nous avons rencontré à Dori, le discours du président est à apprécier à sa juste valeur. Il nous fait savoir que le peuple a trop souffert du fait de l’insécurité. Il se réjouit des promesses du président Damiba qui dit qu’il va s’attaquer à ce phénomène. « Que Dieu l’accompagne. Le peuple lui fait confiance », lance Ali Yattara.

Seydou Sérémé habitant de Dori et enseignant de profession

Seydou Sérémé, un habitant de Dori et instituteur de profession, explique pour sa part qu’il a accueilli le discours à la nation du chef de l’Etat « comme tout le monde ». De son avis, la priorité des Sahéliens est la sécurité. « La sécurité, c’est la priorité des priorités. Nous l’avons écouté avec beaucoup d’attention, surtout sur la question des déplacés internes. Que ces personnes déplacées arrivent à rentrer chez eux est notre souhait le plus absolu.

Et parlant de concertations avec toutes les couches sociales, il faut qu’il élargisse cette concertation jusqu’au cultivateur de Falagountou pour que chaque composante de la société trouve son compte », propose Seydou Sérémé.
Quant à Hamadou Traoré, le président du Mouvement sauvons le Burkina, section Dori, il affirme : « nous avons écouté le discours du président, nous en sommes fiers. Ce que nous voulons c’est qu’il respecte ce qu’il a dit, surtout pour ce qui concerne le retour des déplacés internes sur leurs terres ».

Hamadou Traoré /président du Mouvement sauvons le Burkina Faso

Hamadou Traoré ajoute qu’il y a des gens qui essaient de saboter le programme du président. « Nous hélons tout le monde de se donner la main pour la réussite du contenu de ce discours à la nation », conclut-il.
Nouhoun Hamadou Maïga abonde dans le même sens. Pour lui le président est un homme averti.

Nouhoun Hamadou Maïga / habitant de Dori

« Il a parlé de production, d’éleveurs dépossédés de leurs animaux. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Daoula Bangnon
Correspondant Dori
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Manifestation des orpailleurs à Houndé : Le gouverneur de la région des Hauts-Bassins prône le dialogue
Education : Les syndicats de l’éducation demandent aux autorités de prendre des dispositions afin de protéger leurs collègues dans les zones à forts défis sécuritaires
Burkina Faso : Le comité de revue du PN/GIRE se penche sur les activités menées en 2021 et celles à mettre en œuvre en 2022
Burkina : L’Organisation des personnes handicapées plaide pour la cause des élèves vivant avec un handicap
Burkina Faso : Les étudiants de "Aube nouvelle" à l’école de la protection des données à caractère personnel
Sécurité routière au Burkina : Billa TV offre le permis de conduire à 66 999 FCFA
Burkina : L’Unité d’Action Syndicale (UAS) s’exprime Sur la situation sécuritaire, la vie chère et la revalorisation des salaires des membres du gouvernement
Internet haut débit au Burkina : CANALBOX offre une connexion à grande vitesse au prix de 15 000 et 30 000 FCFA via la fibre
Burkina : Le Syndicat National des Travailleurs de l’Agriculture ( SYNATRAG) dénonce le pillage des terres agricoles par les promoteurs immobiliers et les politiciens reconvertis en agrobusinessmen
Les dirigeants africains et les partenaires de développement appelés à combiner l’intensification d’une réponse humanitaire avec la prévention, alors que la situation s’aggrave pour des millions d’enfants souffrant de malnutrition aigüe sévère - UNICEF
Houndé : Les manifestants bloquent encore l’axe Bobo-Ouaga
Augmentation du prix du pain : Une mesure diversement appliquée
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés