Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne priez pas pour une vie facile, priez pour avoir la force d’endurer la difficulté.» Bruce Lee, Acteur, Artiste, Cinéaste, Pratiquant d’art martial, Sportif (1940 - 1973)

Session budgétaire exercice 2022 : Le groupe parlementaire UPC à l’heure du bilan

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • jeudi 13 janvier 2022 à 22h50min
Session budgétaire exercice 2022 : Le groupe parlementaire UPC à l’heure du bilan

Le groupe parlementaire Union pour le progrès et le changement (UPC) était face aux journalistes ce jeudi 13 janvier 2022, pour faire le bilan de sa participation à la session budgétaire qui s’est achevée le 23 décembre 2021. Cette session essentiellement consacrée aux travaux sur les lois de finances, a permis entre autres, d’adopter des projets de lois portant budget de l’Etat exercice 2022.

La deuxième session ordinaire de l’année 2021, essentiellement consacrée au budget, a permis l’adoption de 12 projets de loi, parmi lesquels celui portant sur le budget de l’Etat exercice 2022. Cette session a permis aux parlementaires, de discuter sur les grandes masses budgétaires et d’interpeller le gouvernement sur l’utilisation rationnelle des ressources.

Les députés du groupe parlementaire UPC, ont aussi au cours de cette session parlementaire interpellé le gouvernement par 18 questions orales et deux questions d’actualité liées aux mesures sociales, sanitaires et sécuritaires. Ils jugent leur participation aux différents travaux satisfaisante et estiment avoir joué leur partition à l’Assemblée nationale. Ils déplorent cependant le fait que la situation sécuritaire ne leur ait pas permis d’accomplir leur devoir de redevabilité dans certaines régions du pays en proie au terrorisme.

Amadou Diomdioda Dicko, président du groupe parlementaire UPC

Interpellé sur le quitus apporté au projet de loi relatif au cadre juridique et institutionnel du partenariat public-privé (PPP), alors que le parti avait décrié la loi lorsqu’il était encore membre de l’opposition politique, le président du groupe parlementaire, Amadou Diomdioda Dicko a laissé entendre que le contexte et les temps ont changé, depuis qu’ils ont rejoint la mouvance, où précise-t-il ils se sentent à l’aise. « Quand on ne se sent pas à l’aise, pour être cohérent avec soi-même dans certaines actions, on se retire ouvertement. On ne peut pas rester et mener ou poser des actions alambiquées que l’on ne peut même pas défendre. Il y a un minimum de cohérence à avoir », dit-il.

Le ralliement à la majorité présidentielle s’est fait selon le président du groupe parlementaire UPC, pour donner la priorité à la cohésion nationale, à la paix, à la réconciliation nationale et à la sécurité. Et un autre parlementaire d’ajouter que lorsque l’UPC s’était opposé au projet de loi à la législature passée, ce n’était pas contre le PPP dans son principe. Il précise qu’en tant que parti se réclamant libéral, l’UPC ne peut pas s’opposer aux mécanismes qui vont faciliter ou renforcer la capacité d’absorption des crédits alloués par le gouvernement burkinabè.

Cette conférence de presse a aussi servi de cadre pour le groupe parlementaire, pour faire le point sur ses premières journées parlementaires qui se sont tenues du 10 au 12 septembre 2021 à Bobo-Dioulasso sous les thèmes « consolidation de la cohésion sociale par le renforcement de la gouvernance : enjeux, défis et perspectives » et « la cohabitation et le jeu des alliances en politique : quels enjeux et défis pour la gouvernance démocratique ».

Armelle Ouédraogo/Yaméogo/ Compaoré Erwan
(Stagiaire)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina/Politique : « Nous ne sommes pas insensibles à ce qu’on entend dans l’opinion, que ce soit fondé ou pas », a confié Zéphirin Diabré au sortir d’une visite au MPP
Burkina : L’Assemblée législative de transition "cuisine" le gouvernement sur la sécurisation des régions
Burkina : « On doit tous revoir nos attitudes des temps de paix pour adopter une attitude de temps de guerre », propose Dissan Boureima Gnoumou du PPS
Gestion de la crise sécuritaire : L’ex-président Roch Kaboré n’a pas répondu à une lettre de Mélégué Traoré
Burkina : « Ce sont des fantassins qui sont aujourd’hui au pouvoir, s’ils ne réussissent pas, qui va réussir ? », s’interroge Eddie Komboïgo
Burkina/Situation sécuritaire : « Notre constat est celui de tous les Burkinabè » (Zéphirin Diabré)
Burkina/Politique : « Le CDP reste et demeure le seul et unique parti fort de ce pays », clame Eddie Komboïgo
Dialogue politique au Burkina : « En politique on ne gagne jamais le combat seul, il faut mutualiser les forces », Zéphirin Diabré lors d’une visite de courtoisie à l’AGIR
Burkina-UPC-NTD : « Il est question de voir la contribution que nous pouvons apporter pour sauver le pays » (Vincent Dabilgou)
Alliance “Ensemble pour le Faso” : « Notre objectif, c’est de proposer un nouveau projet politique alternatif », lance Me Guy Hervé Kam
Terrorisme au Burkina : « On ne peut pas négocier en état de faiblesse », prévient Ahmed Aziz Diallo
Alliance “Ensemble pour le Faso” : « Notre objectif c’est de proposer un nouveau projet politique alternatif », lance Me Guy Hervé Kam
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés