Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On ne peut penser à être acceptable aux yeux des autres avant de l’être pour nous-mêmes.» MALCOLM X

Burkina Faso : Pôle de croissance de Bagré, vers une promotion des économies locales

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • jeudi 30 décembre 2021 à 22h01min
Burkina Faso : Pôle de croissance de Bagré, vers une promotion des économies locales

La cérémonie de lancement de la foire des produits du Pôle de croissance de Bagré (PCB) s’est déroulée le mardi 28 décembre 2021, à Bagré.

Placé sous le thème : « Contribution des foires à la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à la promotion des économies locales dans un contexte de résilience au Burkina Faso », cette foire a pour objectif de valoriser les produits locaux et de permettre aux producteurs d’écouler directement leurs produits et surtout de nouer des contacts avec des acheteurs internes et externes.

C’est en 2015 que la vitrine du Pôle de croissance de Bagré ou mini marché ou encore marché carrefour a été construite avec l’appui de la Banque mondiale à travers le Projet pôle de croissance de Bagré (PPCB) et réhabilitée en 2021 dans le cadre du Projet d’appui au pôle de croissance de Bagré (PAPCB). Il s’agit d’un complexe composé d’infrastructures diverses que sont : trente boutiques adaptées pour l’exposition et la vente des produits agricoles ; un forage équipé pour l’alimentation en eau potable ; un restaurant moderne avec un bar-comptoir ; une cuisine et une terrasse ; six bungalows avec trois blocs de latrines ; un garage équipé d’une fosse pour vidange et d’un magasin ; un bâtiment administratif ; deux blocs de latrines isolés.

La coupure du ruban par les officiels

Le directeur général de Bagrépôle, Joseph Martin Kaboré, a expliqué, dans son discours, que depuis plus de cinq ans, la plaine hydroagricole de Bagré a progressivement augmenté sa contribution à la sécurité alimentaire au plan national.

Aussi, il a indiqué que depuis 2019 en particulier, la mise en exploitation de nouvelles superficies aménagées, l’installation de nouveaux acteurs que sont notamment les agro-investisseurs, l’émergence de nouveaux secteurs (la pisciculture, l’élevage moderne...) et la densification progressive des unités industrielles de transformation sont autant de facteurs qui impulsent une dynamique, non seulement d’accroissement, mais aussi de diversification des produits du Pôle, toutes choses qui justifient la remise en selle d’une vitrine telle que celle dont la relance a réuni du monde à Bagré.

« La présente cérémonie marque le début d’une reprise progressive de la vitrine selon une nouvelle approche de gouvernance et d’exploitation qui reposera sur le principe de la responsabilisation de tous les acteurs impliqués pour assurer la viabilité de l’infrastructure, en ce sens que, force est de constater qu’en dépit des efforts déployés par Bagrépôle avec l’appui de ses partenaires, l’exploitation et la gestion dudit marché ont été jusque-là en deçà des attentes des acteurs du développement du pôle », a-t-il confié.

DG de Bagrepôle Joseph Martin Kaboré

Cependant, M. Kaboré a promis que Bagrépôle entendait jouer pleinement sa partition et invite tous les acteurs concernés à faire de ce joyau un bien commun pour la promotion des produits locaux et le développement des économies locales.
Selon le parrain de la cérémonie, Issaka Kargougou, c’est avec une immense joie et une grande fierté qu’il a pris la parole à l’occasion de la cérémonie de lancement. Il a, en cette solennelle circonstance, remercié les autorités burkinabé pour avoir facilité l’organisation de ce forum.

« Notre choix d’accepter le parrainage de cette cérémonie témoigne de notre détermination à appuyer davantage les producteurs et les autres professionnels du monde agricole dans la réalisation des actions de développement d’un secteur aussi vital pour notre pays », a-t-il laissé entendre.

L’agriculture, l’élevage, les produits ligneux, l’apiculture, la pêche et la pisciculture constituent, en effet, pour lui d’excellentes opportunités de développement : ils contribuent notamment à la réalisation de la sécurité alimentaire, donc, à la réduction de la pauvreté.

Quelques produits d’expositions

Pour rappel, le Pôle de croissance de Bagré (PCB) a été mis en place sur la base des potentialités existantes dans la Zone d’utilité publique (ZUP) et au regard des positions géographiques (proximité avec le Ghana, le Togo et le Benin), il s’agissait de contribuer à l’édification d’une économie à croissance forte, inclusive et durable à base territoriale pour le Burkina Faso.

Patricia Coulibaly (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Effets de la grippe aviaire au Burkina : Au bord de l’effondrement, Moablaou SA attend toujours la main tendue de l’Etat
Société Générale Burkina Faso et African Guarantee Fund facilitent l’accès au financement des PME burkinabè
Burkina : Le gouvernement attend du secteur privé une solidarité active dans la limitation de la hausse des prix
Contrôle des prix des produits de grande consommation : 111 tonnes de céréales et 22950 pagnes Faso Dan Fani saisis entre janvier et avril 2022
Lutte contre la concurrence déloyale au Burkina : Les journalistes à l’école de la facture normalisée
Embouteillage de boissons gazeuses : Coca Cola et Castel rompent leur partenariat
BCEAO : Le Burkinabè Norbert Toé nommé gouverneur par intérim
Direction générale des impôts : Daouda Kirakoya veut poursuivre l’œuvre de la digitalisation des services
Financement de la filière miel au Burkina : La Maison de l’entreprise met face à face banquiers et apiculteurs
Achat de véhicules neufs : Un bon investissement à long terme, selon Camille Ndessoko, directeur général de CFAO
Burkina : Le RENCOF délivre son rapport d’enquête relatif aux opérations de contrôle des commerces par le gouvernement à Ouagadougou
Ministère de l’Economie : Les nouveaux responsables du cabinet et du secrétariat général installés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés