Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Gestion durable des terres (GDT) au Burkina Faso : Le SPONG apporte sa contribution

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • lundi 27 septembre 2021 à 11h30min
Gestion durable des terres (GDT) au Burkina Faso : Le SPONG apporte sa contribution

Le Secrétariat permanent des organisations non gouvernementales (SPONG) a présenté ce jeudi 23 septembre 2021 à Ouagadougou le rapport provisoire de l’étude de base sur le niveau de la dégradation des terres dans sept régions du pays du programme "Benkadi".

Comme la plupart des pays sahéliens, le Burkina Faso est aussi l’un des pays qui subit de plein fouet les effets néfastes des changements climatiques. En effet, la dégradation des terres constitue l’un des facteurs qui augmente la vulnérabilité des populations face au changement climatique. Pour trouver la solution à cette situation, le Secrétariat permanent des organisations non gouvernementales (SPONG) a mis en place le programme ‘’ Benkadi’’.

Il s’agit selon les initiateurs du programme au SPONG, d’aider le Burkina Faso à renforcer la résilience des populations pour atténuer les effets du changement climatique sur les communautés vulnérables. C’est dans ce cadre, explique Pierre Omar Ouédraogo, chargé des programmes et de mobilisation des ressources au SPONG et chargé du projet Benkadi pays, que le SPONG et les organisations de la société civile membres du consortium Benkadi de quatre pays (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire et Mali) ont initié le programme « Benkadi » qui signifie en langue bambara « travailler ensemble dans la même direction ».

Les participants présents à l’atelier

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme Benkadi, le SPONG a commandité une étude pour établir le niveau de référence de la dégradation des terres dans les régions du Sahel, du Nord, du Centre-nord, du Centre-est, du Centre-ouest, du Plateau central et des Cascades. Cette étude a porté sur sept régions du Burkina sur les treize.

De ce rapport, il ressort que le niveau de dégradation des terres dans ces localités n’est pas reluisant. En vue de contribuer à une meilleure gestion des terres, le SPONG a proposé entre autres l’amélioration de la planification régionale et locale ; le transfert effectif des compétences et des ressources en matière de gestion des ressources naturelles ; la responsabilisation effective des communes pour la préservation des terres, des forêts et bien d’autres.

Au niveau national selon les résultats de l’étude, la dégradation des terres est estimée entre 105 000 à 360 000 ha par an.

Photo de famille

D’une durée de cinq ans, le programme Benkadi est mis en œuvre avec l’accompagnement des partenaires tels que Woord En Daad (WD), le ministère des Affaires étrangères (MoFA) des Pays-Bas et le gouvernement du Burkina Faso. L’objectif stratégique du programme Benkadi est que « les communautés affectées par l’érosion côtière, la dégradation des écosystèmes, la pollution par l’orpaillage et la déforestation, en particulier les femmes, les jeunes et les personnes vivant avec un handicap, au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Mali, réalisent leur droit au développement et soient résilientes aux effets du changement climatique » Il a été approuvé en octobre 2020 et lancé en mai 2021.

Patricia Coulibaly (stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Accord de Paris sur le climat : Lancement du projet de formulation de la stratégie de développement bas-carbone à long terme du Burkina Faso
Ministère de l’Eau et de l’assainissement : Les politiques de renforcement du secteur au cœur de la 2e session
Valorisation des déchets plastiques au Burkina : 100 tables-bancs écologiques offerts au collège des jeunes filles de Loumbila
Gestion durable des terres (GDT) au Burkina Faso : Le SPONG apporte sa contribution
Changement climatique : Un deuxième atelier national pour préserver le Bassin de la Volta
Adeline Ilboudo, amazone burkinabè de l’environnement : « Les jeunes sont des éléments incontournables dans la lutte contre le changement climatique »
Eau et assainissement au Burkina : Une étude pour améliorer l’accès à l’eau des populations
Reboisement au Burkina Faso : L’Agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique offre 100 plants à l’ENAM
Lutte contre l’insalubrité à Ouagadougou : La police municipale démantèle un abattoir clandestin
Burkina Faso : Les acteurs de la lutte contre les changements climatiques accordent leurs violons pour obtenir les financements du Fonds vert pour le climat
Promotion de l’hygiène et de l’assainissement au Burkina : Le ministère de l’Eau sollicite l’accompagnement des médias
Réhabilitation de la ceinture verte : 1200 plants mis en terre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés