Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Covid-19 au Burkina : Une plateforme numérique pour faciliter l’obtention du pass vaccinal

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • dimanche 12 septembre 2021 à 11h40min
Covid-19 au Burkina : Une plateforme numérique pour faciliter l’obtention du pass vaccinal

Le ministère de la Santé, à travers la Direction du système d’information en santé (DSIS), a organisé une rencontre avec la presse, afin de présenter sa plateforme numérique relative au coronavirus. C’était ce vendredi 10 septembre 2021, au sein de la DSIS.

Le ministère de la Santé a donné un cours aux journalistes sur l’utilisation de la plateforme numérique relative au Covid-19. Par le biais de ce lien hypertexte https://covidinfo.sante.gov.bf/rendezvous, ce sont cinq services qui sont disponibles. Le premier permet la prise de rendez-vous et le payement en ligne pour le test PCR du Covid-19. Cela concerne ceux qui souhaitent se rendre à l’extérieur du Burkina Faso. Le test coûte 25 000 francs CFA et est payable par mobile money. Le deuxième service est le téléchargement du reçu de paiement. Le troisième, le téléchargement du pass vaccinal. S’en suit le téléchargement du résultat du test PCR et la possibilité de voir les statistiques du Covid-19 au Burkina Faso. En dehors des statistiques, les autres services sont confidentiels.

Le présidium

Selon Boukary Ouédraogo, directeur des systèmes d’information en santé, cette séance vise à apporter de l’éclairage au public qui, jusqu’à présent, ne maîtrise pas tous les contours des services. « Il était important de pouvoir faire une communication sur ces outils qui sont devenus indispensables dans le contexte de cette pandémie à coronavirus. Nous avons remarqué, à partir du constat sur le terrain, que de nombreux voyageurs ne savent pas qu’on ne peut plus faire de payement en cash pour faire un test PCR. Le payement est devenu dématérialisé.

Boukary Ouédraogo, directeur des systèmes d’information en santé.

Les gens partaient au niveau de l’aéroport pour payer. Pourtant, la plateforme a été mise en place pour permettre à tout le monde d’anticiper sur le voyage et d’aller sur les sites pour faire son prélèvement. Le second constat est que dans beaucoup de pays, le pass sanitaire est devenu obligatoire. Ce n’est pas le cas pour le Burkina Faso. Mais dans certaines compagnies, pour prendre le vol, il faut forcement avoir son pass sanitaire. De nombreux voyageurs ne sont pas informés. Il était important de montrer comment avoir son pass sanitaire et comment le télécharger », a-t-il justifié.

Dr Issa Ouédraogo, directeur de la prévention par les vaccinations (gauche), et Boukary Ouédraogo, directeur des systèmes d’information en santé.

Le Burkina Faso, un cas d’école

Pour Boukary Ouédraogo, ces facilités s’inscrivent dans un processus d’incitation à la vaccination volontaire des Burkinabè. Il a stipulé que ces innovations faisaient du pays un exemple pour plusieurs Etats. « Cette innovation, surtout qu’elle est très facile d’utilisation, va contribuer à la sensibilisation. Déjà, dès lors que vous êtes vaccinés, vous avez la possibilité de télécharger votre pass sanitaire tout en étant tranquillement à la maison. Et ce qui est intéressant, c’est que le Burkina Faso fait partie des rares pays où le pass est dématérialisé. Nous avons reçu les encouragements de beaucoup de pays. Ils ont trouvé que cette initiative du ministère de la Santé, sous la houlette de notre premier responsable, a fait la différence. Nous pensons que ceux qui vont recevoir ce pass motiveront les vaccino-sceptiques à pouvoir rentrer dans les rangs », a-t-il renchéri.

Visite de la salle dédiée à l’impression et au retrait des cartes.

Pour les voyageurs désireux de se procurer le pass sanitaire, il y a la possibilité de se rendre à la Direction du système d’information en santé. Les journalistes ont pu visiter la salle consacrée à l’impression et au retrait de ces cartes. Les machines d’impression produisent 180 cartes par heure. Pour l’instant, seulement 500 personnes ont procédé au retrait physique de la carte. Dans les semaines à venir, la DSIS compte installer des imprimeurs de cartes sur d’autres sites afin d’être plus proche des citoyens.

Samirah Bationo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 11 septembre à 22:21, par TANGA En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une plateforme numérique pour faciliter l’obtention du pass vaccinal

    Vous vous organisez seulement Poir gaspiller le peu d’argent du pays pendant que de déplacés souffrent.
    Devez savoir que même le pays qui vous a montré le pass a de problèmes à cause de ce fichu document. Oui, en France les politiques se rentre dedans, les populations attaquent les forces de l’ordre et des populations se rentre dedans aussi même ce samedi 11 septembre.
    Alors, vous voyez que l’on n’en est pas là, donc gardez votre machin avec vous pour ceux qui voudraient voyager Poir aller là où il y a pass. Si non, vous cassez les couilles à la population. Oui.
    Un peuple en prise avec le palu, le terrorisme, la malnutrition qui a chacun seul fait des morts comme pas permis et vous venez s’embrouiller avec vos machins de covid et de pass.

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre à 16:30, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une plateforme numérique pour faciliter l’obtention du pass vaccinal

    Ah l’africain et son mimétisme aveugle !

    Le pass sanitaire tel qu’imaginé en occident est une aberration. Empêchés par les constitutions de rendre la vaccination obligatoire, les gouvernants ont voulu quand même l’imposer en donnant des "faveurs" aux vaccinés. Dans la foulée, ils ont été obligés d’ajouter ceux ayant déjà contracté le virus et ceux testés négatifs.

    On met donc ensemble, en oubliant les mesures barrières, des vaccinés, des gens guéris du Covid et ceux qui sont sains, les plus nombreux. Et c’est devenu le mode de propagation privilégié du virus !

    En effet, un individu guéri du Covid-19 peut quand même être à nouveau contaminé, et généralement de façon asymptomatique. De même, la vaccination n’empêche pas de contracter le virus et de le transmettre, même si le vacciné ne développe aucun symptôme. On permet donc aux guéris d’être contaminés à nouveau, souvent avec un autre variant, et surtout aux gens sains d’être contaminés par les guéris et les vaccinés porteurs du virus !

    Et comme leur système immunitaire ne connait pas le virus c’est eux qui se retrouvent à l’hôpital. Les dogmatiques ont alors beau jeu de dire que c’est la preuve qu’il faut se vacciner parce que 80% des hospitalisés sont non-vaccinés" ! Quitte à garder l’idée de pass sanitaire, Il faudrait juste privilégier le test négatif comme seule vraie preuve de sécurité, mais puisqu’il faut forcer la vaccination...

    C’est d’autant plus bizarre qu’ils ont toutes ces informations depuis longtemps, mais ils tenaient à obliger sournoisement les gens à se vacciner pour avoir le droit de mener une vie à peu près normale. La preuve, quand c’est un voyageur étranger, il doit subir le test même s’il est doublement vacciné. Ils savent donc qu’on peut être vacciné et porteur, donc positif au test.
    L’exemple d’Israël, pays le plus vacciné, et qui pratique le pass sanitaire, mais où la pandémie est quand même relancée à répétition, montre suffisamment que la fameuse "immunité collective" est un mythe, en tous cas avec ce virus et ses variants. On s’achemine vers la conclusion que 100% de vaccination n’empêchera pas qu’il y ait toujours des cas. Le coronavirus risque de devenir une maladie courante comme la grippe.

    A l’heure actuelle, seul l’entêtement aveugle empêche les gouvernants de renoncer à ce pass sanitaire tel que pratiqué, mais c’est inéluctable. Le Royaume Uni vient de sauter le pas et la plupart des pays de l’union européenne vont suivre dans les semaines ou mois à venir.

    Et c’est en ce moment que nous on laisse nos priorités sanitaires nationales pour se lancer dans ça ! Monsieur le ministre a même essayé de forcer ses agents à se vacciner pour avoir le droit d’assister à ses réunions. Motifs : Les non vaccinés "risquaient de contaminer les vaccinés". Le monde à l’envers !

    Et d’où ça vient ? La France venait d’obliger son personnel de santé à se vacciner, tout simplement, et comme nous sommes en France ici... Ça fait pitié...

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre à 18:24, par Vérité Indiscutable En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une plateforme numérique pour faciliter l’obtention du pass vaccinal

    On est riche au Burkina.
    Ca n’a pas commencé maintenant, ces structures créées pour dépenser l’argent emprunté ailleurs et que nous allons rembourser à grosses gouttes.
    Un autre gaspillage est la création d’une Plateforme pour centraliser, informatiser et délivrer les résultats des tests PCR avec des codes QR ; une chose que les laboratoires accrédités peuvent bien faire sans aucun problème. On gaspille, on gaspille et on gaspille seulement. On vous suit.
    Moi je pense que lorsqu’on est aussi pauvre comme le Burkina, il faut savoir faire les choses en tenant compte prioritairement de cette donne. Mais bref, allons seulement...

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre à 09:23, par Jean-Paul En réponse à : Covid-19 au Burkina : Une plateforme numérique pour faciliter l’obtention du pass vaccinal

    Il ne faut pas aller au site de l’aéroport si vous êtes cardiaque. J’avais tellement envie de vomir en regardant avec quelle nonchalance et dédain les agents travaillaient. Ils semblaient même ne pas savoir utiliser les tablettes pour les enregistrements.
    J’ai fait mon paiement en ligne avant de me rendre au site de l’aéroport pour me faire dire que les résultats sont attendus dans 48 heures. Je dois donc rater mon vol. Impossible de récupérer mon argent pour aller voir ailleurs.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Covid-19 au Burkina : 396 cas positifs et 16 décès enregistrés entre le 1er et le 14 octobre 2021
Covid-19 au Burkina : 17 nouveaux cas à la date du 13 octobre 2021
Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la Santé reçoit du matériel médical de la part du HCR
Impact du covid-19 au Burkina : Les établissements de crédit plaident pour une prorogation des mesures de soutien de la BCEAO
Covid-19 au Burkina : 54 nouveaux cas à la date du 12 octobre 2021
Covid-19 au Burkina : 40 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 octobre 2021
Covid-19 au Burkina : 21 nouveaux cas à la date du 9 octobre 2021
Covid-19 : Les effets sur le commerce burkinabè et les perspectives de relance économique au cœur d’une rencontre
Covid-19 au Burkina : Quinze nouveaux cas enregistrés à la date du 5 octobre 2021
Covid-19 au Burkina : 15 nouveaux cas, 6 guérisons et 4 décès enregistrés à la date du 3 octobre 2021
Lutte contre le Covid-19 : Les membres du réseau des tradipraticiens de santé du centre se font vacciner
Covid-19 au Burkina : Six nouveaux cas enrégistrés à la date du 02 octobre 2021
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés