Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un homme doit être assez grand pour admettre ses erreurs, assez intelligent pour apprendre de celles-ci et assez fort pour les corriger.» John C. Maxwell

Lutte contre la méningite à Koupéla : Une campagne de vaccination au profit de plus de 10 800 enfants

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 6 avril 2021 à 23h05min
Lutte contre la méningite à Koupéla : Une campagne de vaccination au profit de plus de 10 800 enfants

Le haut-commissaire de la province du Kourittenga, Aïssata Angelina Traoré, a procédé au lancement officiel de la campagne de vaccination contre la méningite, au profit des enfants de zéro à 23 mois. Une campagne initiée par l’ONG Saida international, en partenariat avec l’association Awa. Le lancement officiel de cette campagne a été accompagné d’un don de matériel de lutte contre le Covid-19, destiné aux différentes structures de santé de Koupéla. C’était le mardi 6 avril 2021 dans les locaux du Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) urbain de Koupéla.

C’est sous des cris de joie qu’Abigaëlle Kienou et Elysée Tologo, tous deux âgés de 15 mois, ont reçu leur dose de vaccin contre la méningite, ce 6 avril. Comme eux, plus de 10 800 enfants âgés de zéro à 23 mois bénéficieront de cette campagne de vaccination contre la méningite, qui s’étalera jusqu’au 9 avril prochain dans les locaux du CSPS urbain de Koupéla.

Remise symbolique de matériel au CSPS urbain de Koupéla.

Cette campagne de vaccination est une initiative de l’ONG Saida international, en collaboration avec l’association Awa, afin de répondre aux besoins des structures sanitaires en matière de vaccination. L’initiative a été saluée par le haut-commissaire de la province du Kourittenga, Aïssata Angelina Traoré. Car selon elle, tout ce qui contribue à l’atteinte des objectifs du gouvernement en matière de protection des enfants est à saluer. « C’est pourquoi, nous ne pouvons que les encourager [les deux associations] pour que les secteurs dans lesquels elles évoluent puissent connaître un plein épanouissement pour le bien-être des populations », a dit le haut-commissaire.

Le haut-commissaire de la province de Kouritenga, Aïssata A. Traoré.

En plus des autorités locales, cette campagne de vaccination réjouit le médecin-chef du district de Koupéla, Dr Mohamed Guinko. Selon ses dires, grâce à l’accompagnement de l’ONG Saida et de son partenaire l’association Awa, ils vont non seulement pouvoir vacciner 10 800 enfants contre la méningite, mais aussi plus de 300 femmes enceintes contre le tétanos. Plus de 5 000 enfants bénéficieront également d’antigènes comme la rougeole, la rubéole, etc.

Le médecin-chef du district de Koupéla, Mohamed Guinko.

Du matériel de lutte contre le Covid-19

Le lancement officiel de cette campagne de vaccination a été également marqué par un don de matériel de lutte contre le Covid-19 qui est toujours d’actualité. Ainsi, environ 300 lave-mains, des cartons de savon et d’autres matériels de protection ont été offerts aux différentes structures de santé de Koupéla. Selon Dr Mohamed Guinko, « avec ce matériel, on va encore rappeler les mesures barrières afin de lutter efficacement contre cette maladie ».

Vue du matériel offert.

Répondre aux besoins du district

Il faut dire que toutes ces actions menées en faveur du district de Koupéla répondent à un besoin exprimé par ladite structure sanitaire. Car selon la coordinatrice de l’ONG Saida international, Élody Tiendrébéogo, « il y a toujours des besoins qui sont exprimés mais les moyens manquent pour les réaliser. Nous avons demandé leur besoin, et nous y avons répondu ». Elle a aussi précisé que le matériel de lutte contre le Covid-19 qui a été offert, sera disposé dans les structures de santé où le besoin se fera sentir.

La coordinatrice de l’ONG Saida international, Élody Tiendrébéogo.

Dix ans d’action sur le terrain

Rappelons que l’ONG Saida international intervient au Burkina Faso depuis dans plusieurs domaines. Il s’agit, entre autres, de la protection des jeunes filles contre les mutilations génitales, le mariage d’enfants, l’éducation sexuelle et l’accès aux opérations chirurgicales pour la réparation des fistules obstétricales. Pour cette année, en plus de la campagne de vaccination, il est prévu la distribution de carnets de santé et une subvention pour l’obtention des actes de naissance de 15 000 enfants.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Portfolio

  • Photo de famille.

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Ramadan : La commission lune se réunira ce lundi 12 avril 2021
Jeûne musulman/Burkina : Ramadan market, une opportunité pour faire ses provisions à moindre coût
Agriculture : Un projet d’aménagement de la plaine de la Léraba pour améliorer la sécurité alimentaire dans les Cascades
Enfants en situation de rue : Une exposition-photo pour dire qu’une autre vie est possible
Lutte contre le cancer : Le Burkina Faso inaugure son premier centre de radiothérapie
Ouagadougou : La Police municipale rase une construction hors lotissement aux abords du canal Mogho Naaba
Burkina : La commission épiscopale « Justice et paix » organise un forum national sur la problématique du foncier
Féminisme au Burkina : « Nous ne voulons pas d’un courant qui cautionne le fait que des femmes transforment leur physionomie pour devenir des hommes », clame Dr Nestorine Sangaré
Prévention et gestion des conflits : L’association IQRA outille les responsables de ses cadres de dialogue
Evénement : Un panel pour un soutien aux initiatives et pour un ajustement des stratégies et des pratiques éducatives parentales
Burkina Faso : Un colloque sur la vie et l’œuvre du Cardinal Paul Zoungrana
Utilisation du gaz butane dans les taxis : « L’essence est plus dangereuse que le gaz », se défend le président des jeunes taximen du Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés