Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Délai anormalement long d’immatriculation : Le ministère des Transports s’explique

Accueil > Actualités > Economie • Communiqué • mercredi 24 mars 2021 à 08h00min
Délai anormalement long d’immatriculation :  Le ministère des Transports s’explique

Le Ministre des Transports de la Mobilité Urbaine et de la Sécurité Routière communique :

Il me revient que certains usagers de la Direction Générale des Transports Terrestres et Maritimes (DGTTM) se plaignent de délais de traitement anormalement longs de leurs dossiers de demandes d’immatriculation.

Je voudrais par le présent, porter à la connaissance du public burkinabè et surtout des usagers de la DGTTM que des efforts ont été faits relativement au délai de traitement.

En effet, ces délais sont passés de 60 jours à 30 jours depuis plusieurs mois pour les cyclomoteurs, et à 14 jours pour les véhicules automobiles hors mis le délai de vérification auprès de l’administration douanière.

Les dossiers sans suite ou ceux dont les délais de traitement sont anormalement longs ont des raisons indépendantes de mes services. Il s’agit généralement des cas suivants :

-  introduction de faux documents de douane dont la situation est de mille cent trente (1.130) dossiers rejetés à la date du mars 2021 ;

-  non-dépôt réel des dossiers par les intermédiaires ou les vendeurs de cycles. A ce sujet, certains cyclomoteurs objets de fraude ou non encore dédouanés ne peuvent être immatriculés au profit de leurs acheteurs alors que le vendeur prétend vendre avec immatriculation incluse.

Il convient de souligner aussi que malgré l’utilisation par la DGTTM de tous les canaux de communication, à ce jour, vingt-deux mille sept cent quarante (22 740) cartes grises produites attendent d’être retirées par leurs propriétaires auprès de ses guichets de remise.

En conséquences, j’invite les usagers dont les délais sont plus longs que ceux annoncés ci-dessus, à bien vouloir passer soit aux « guichets récupération » avec le récépissé de dépôt de dossiers pour entrer en possession de leur carte grise, soit au « guichet des instances » afin de mieux se renseigner sur l’état ou l’existence de leurs dossiers aux services de délivrance de titres.

Le Secrétaire Général,

Bernard BEBA
Chevalier de l’Ordre de l’Etalon

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 19 mars à 09:26, par Djôlô En réponse à : Délai anormalement long d’immatriculation : Le ministère des Transports s’explique

    Vous pillez vos propres populations, quelle honte ! Vous obligez les gens à changer tous ces éléments. Honte à vous !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 10:31, par lewang En réponse à : Délai anormalement long d’immatriculation : Le ministère des Transports s’explique

    Ce que vous dites peut etre vrai. Mais n’oubliez pas de suivre et controler vos guichets de délivrance. Certains petits malins peuvent volontairement s’assoir sur les dossiers pour juste se faire corrompre pour le retrait. J’en sais quelque chose avec la carte grise de ma première voiture !

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 08:17, par Bala Wenceslas SANOU En réponse à : Délai anormalement long d’immatriculation : Le ministère des Transports s’explique

    Explication claire et utile ; mais SG, savez-vous ce qui se passe aussi comme pratiques non-burkinabè ?
    Merci au SG pour cette explication ; je partage avec vous une vérité de la palisse. Certains longs délais sont aussi un moyen pour des agents malhonnêtes pour rançonner le citoyen. Ici à Bobo, pour ’accélérer’ l’obtention de l’immatriculation d’une simple voiture en plus des frais normaux, il faut payer entre quarante et quarante-cinq milles FCFA de faux frais. Ca c’est pour entretenir une chaîne d’agents malhonnêtes qui émargent déjà au budget de l’Etat.
    Cette information sera toujours démentie ; mais c’est une pratique qui existe et je donne l’information pour que les structures compétentes engagent des investigations. Vous verrez ce qui sera découvert comme pratiques malsaines.
    Courage
    Bala Wenceslas SANOU
    78 82 89 41/65 71 21 70

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Commune de Yako, province du Passoré : Le ministre des Ressources animales inaugure le nouveau marché à bétail
Relance économique du Burkina : Le CISAG envisage une « grande » marche de soutien dans les jours à venir
E-commerce : Gagnez du temps avec Vishop
Ouagadougou : La nouvelle gare « Ouagarinter » inaugurée
Economie : Coris Bank International réalise un bénéfice de 34,4 milliards de francs CFA en 2020
UBA est bien lancée pour tirer parti de la relance économique en 2021, déclare M. Elumelu
Entrepreneuriat des jeunes : Le premier colloque de la Fédération des Jeunes Entrepreneurs du Faso se tient les 10 et 11 avril 2021 à Ouagadougou
Trading de cryptomonnaies : L’Organe de régulation du marché financier de l’UMOA invite à « la plus grande vigilance »
Nouveau cadre de gestion comptable : Le Trésor public du Burkina remet à niveau les acteurs des collectivités territoriales
Coopération : La Banque mondiale et le gouvernement burkinabè révisent le cadre de partenariat 2018-2023
Burkina Faso : Trois structures françaises apportent leur soutien à l’opérationnalisation de la Caisse de dépôt et de consignation
EcoMédias 2021 : La Chambre de commerce consacre 50 millions de F CFA aux dix meilleurs projets des médias burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés