Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tu ne changeras jamais ta vie sans changer quelque chose quotidiennement ; Le secret du succès se trouve dans la routine de chaque jour» John C. Maxwell

Majorité présidentielle : « Nous n’acceptons pas n’importe qui », précise le coordonnateur, Clément Sawadogo

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • jeudi 4 mars 2021 à 23h15min
Majorité présidentielle : « Nous n’acceptons pas n’importe qui », précise le coordonnateur, Clément Sawadogo

C’est autour du bilan des élections couplées de novembre 2020, de la nomination du Premier ministre suivie de la mise en place du gouvernement, que l’Alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP) a, ce jeudi 4 mars 2021 à Ouagadougou, animé une conférence de presse.

Au cours de cette sortie, les responsables de la faîtière ont aussi analysé la configuration du paysage politique national.

Sur ce point, l’APMP a présenté onze nouvelles adhésions, dont six ont été soumises avant les élections tandis que les autres l’ont été après les élections. Onze autres demandes sont en attente, informe le coordonnateur national de l’APMP, Clément Sawadogo, par ailleurs vice-président du MPP (parti au pouvoir).

Parmi les demandes en attente, celle du Mouvement patriotique pour le Salut (MPS) du professeur Augustin Loada et de l’ancien Premier ministre, Yacouba Isaac Zida. Signalons au passage que pendant que le premier cité, président du parti, est allé féliciter le président Roch Kaboré pour sa réélection, M. Zida (président d’honneur et candidat du parti à la présidentielle), lui, a clairement déclaré qu’il ne félicite pas quelqu’un qui n’a pas été honnêtement élu.

"C’est dans la journée d’hier, que j’ai été saisi de la demande d’adhésion du MPS", a informé Clément Sawadogo, principal animateur de la conférence.
De son avis, "a priori, il n’y a pas de motif de refuser la demande" du MPS. Cependant, une suite sera donnée après examen du dossier et un entretien avec le premier responsable du parti.

Les responsables de l’APMP pensent qu’il ne faut pas voir d’un mauvais oeil, cette "forte" demande d’adhésions. "Il ne faut pas voir en mal cette recomposition de la classe politique ; au contraire, cela permet de se concentrer sur la mise en œuvre du programme du président du Faso", estime Clément Sawadogo, ministre d’État, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation.

Aussi perçoit-il, également, comme nécessité, l’existence d’une opposition pour de temps en temps faire une piqûre de rappel à la majorité.

A ce jour, l’APMP compte 71 partis et formations politiques, comptabilise Clément Sawadogo. Tout en se félicitant que le programme du président Roch Kaboré mobilise autant de soutiens, il a cependant précisé que l’APMP "n’acceptera pas n’importe qui en son sein", car, selon ses explications, certains partis pêchent dans la crédibilité.

O. L
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 4 mars à 16:40, par DAMOCLES En réponse à : Majorité présidentielle : « Nous n’acceptons pas n’importe qui », précise le coordonnateur, Clément Sawadogo

    1re remarque : Juge et partie, voilà le problème de notre administration hyperpolitisée. En effet, comment le ministre des libertés publiques ordonne aux partis politiques de choisir leur appartenance le matin, et va s’asseoir à la table du parti au pouvoir le soir, pour commenter de maniéré totalement partisane le choix de ces mêmes partis politiques ?
    2e remarque vous demandez aux partis politiques de se déterminer et vous expliquez qu’on peut leur refuser le choix d’appartenir à tel ou tel camp ? Où est-ce que cela est écrit dans la loi monsieur SAWADOGO ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 22:56, par Passakziri En réponse à : Majorité présidentielle : « Nous n’acceptons pas n’importe qui », précise le coordonnateur, Clément Sawadogo

    Même le MPP pêche dans la crédibilité. Néanmoins, on constate un decantage de l’univers politique burkinabè. Les partisant de la modification de l’article 37 d’un côté, et les opposants d’une telle démarche de l’ autre. C’est peut-être l’ultime occasion de terminer l’insurrection par lecangement radical du mode de gouvernance et des vertus.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 09:30, par Lom-Lom En réponse à : Majorité présidentielle : « Nous n’acceptons pas n’importe qui », précise le coordonnateur, Clément Sawadogo

    Tout responsable qui se veut rassembleur doit accepter de recevoir tous membres de sa communaute de vie mais vous avez intérêt à refuser ceux qui veulent négocier avec des terroristes qui ont fait de victimes innocentes dans notre pays. Ces partisans de négociations tous azimuts peuvent aller négocier en leur propre nom et nous laisser continuer notre combat pour la liberte et la dignité ! Le sang des justes et des innocents reclament justice et il faut rendre justice. La patrie ou la mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 12:12, par Politicard En réponse à : Majorité présidentielle : « Nous n’acceptons pas n’importe qui », précise le coordonnateur, Clément Sawadogo

    "" l’APMP compte 71 partis et formations politiques, comptabilise Clément Sawadogo.""
    Mr Sawadogo, vous ne nous dites pas toute la vérité concernant les micro partis que vous avalez de gauche à droite en leur faisant miroiter des alouettes au gombo. Le MPP (majorité) semble avoir encouragé la création de "partillons" (micro partis de façade et de circonstance) qui aujourd’hui rejoignent la majorité. C’est calculé et prévu par le MPP sans compter les gros gosiers qui mangent désormais à votre table, UPC, UNIR-PS et bientôt MPS...
    Dans le paysage politique d’un petit pays pauvre comme le nôtre, ce pléthore de formations politiques qu’on exploite à des fins plus ou moins louables n’est pas souhaitable à mon sens. 71 formations politiques dans votre majorité et ce n’est pas fini tellement que tout le monde accoure. "L’opposition" en compte combien ? Il est temps en effet que la loi règlemente le nombre des partis au Burkina.

    "" Tout en se félicitant que le programme du président Roch Kaboré mobilise autant de soutiens, ""
    Arrêtez donc de rêver debout au MPP Mr Sawadogo. Vous savez très bien que ce n’est pas tant le programme de Roch qui mobilise autant de soutiens comme vous prétendez. C’est plutôt que comme dirait l’autre, la gamelle MPP alias APMP est très convoitée en ce moment car chacun y accoure avec son agenda caché et ses entourloupes bien camouflées en attendant le moment propice pour vous ramasser les pieds !

    "" ...il a cependant précisé que l’APMP "n’acceptera pas n’importe qui en son sein" ""
    Là, je vous donne raison, vous avez grand intérêt à bien regarder à qui vous ouvrez la porte. A bon entendeur, salut ! Ce qu’on voit venir aussi, la " réconciliation " deviendra si on n’y prend garde, un fourre-tout, un prétexte pour n’importe quoi et n’importe qui en quête de refuge d’absolution de délits et de crimes en tous genres. On ne comprend plus rien. Il faut voir !

    Ou alors vous avez aussi un agenda caché qui est que bientôt, vous nous annoncerez un parti unique au faso : l’APMP car le CDP et Cie, soit disant dans l’opposition ne résisteront pas bien longtemps à l’appel de la gamelle MPP à ce rythme-là je crois. Et même si c’était le cas, est-ce une bonne raison pour accepter tout et n’importe quoi ?

    Mr Sawadogo, je sais que politique oblige, cependant, au lieu de passer tout ce temps à composer, décomposer, recomposer le paysage politique du Faso avec les pseudo alliances et autres mésalliances à la burkinabè, merci à votre majorité au pouvoir de chercher et de trouver des solutions appropriées à nos préoccupations du quotidien : la sécurité, la nourriture, la santé, l’éducation, un environnement sain, l’égalité de traitement... pour tous les burkinabè.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Affaire Thomas Sankara : La France "a tenu parole", en déclassifiant les documents couverts par le secret national
Politique : Jérôme Bougouma et 92 autres militants quittent le CDP
Dossier Thomas Sankara : 34 ans après, enfin le procès ?
Burkina Faso : Cap sur l’autonomie énergétique à l’horizon 2025
Dossier Thomas Sankara : Une dizaine de personnes dont Blaise Compaoré poursuivies en jugement
Justice : La Cour d’appel de Bobo-Dioulasso se rapproche davantage des justiciables de la Boucle du Mouhoun
Burkina Faso : Le chef de file de l’opposition, Eddie Komboïgo, est-il mal parti avec son navire ?
Burkina Faso : 115 militants du MPP sanctionnés par le BPN
Présidence du Faso : Voici la nouvelle photo officielle du président
Dr Bachir Ismaël Ouédraogo : « Si ça va pour le jeune du Burkina Faso, ça va pour le jeune du MPP »
Mouvement pour le Changement et la Renaissance : Tahirou Barry prend les commandes du parti
Burkina : Le parti au pouvoir ( MPP) se penche sur des « cas d’inconduite »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés