Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Brigade de gendarmerie de Nongremaasom : Un réseau de braqueurs mis hors d’état de nuire

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 20 janvier 2021 à 23h00min
Brigade de gendarmerie de Nongremaasom : Un réseau de braqueurs mis hors d’état de nuire

La Gendarmerie de la brigade ville de Nongremaasom (Bendogo) de Ouagadougou a démantelé un réseau de présumés auteurs d’attaques à mains armées, le 13 janvier 2021 au secteur 42 de Ouagadougou. Au cours d’un point de presse animée, le mercredi 20 janvier, le commandement de cette brigade a présenté l’opération qui a permis de mettre la main sur lesdits présumés braqueurs. Un des quatre prévenus est en fuite.

Selon la brigade, le réseau opérait dans les villes de Ouagadougou, Saaba, Ziniaré, Laye, Nagreongo et Yako. Et c’est suite à des plaintes relatives aux attaques relevant de son ressort territorial que la brigade a ouvert l’enquête. Celle-ci a permis de mettre la main sur les délinquants, au nombre de quatre. "Malheureusement", souligne l’adjudant-chef major, Abdoulaye Savadogo, commandant de la Brigade, un d’entre eux a réussi à prendre la fuite. Il rassure cependant qu’ils ont les traces de ce dernier et qu’ils pourront lui mettre la main dessus incessamment.

Comme mode opératoire, lesdits délinquants prenaient le soin de choisir une localité, d’identifier ensuite la cible et de s’y rendre nuitamment pour spolier leurs victimes, explique le chef de brigade Abdoulaye Savadogo. Ils avaient élu domicile dans le site aurifère de Bouda à Yako dans le Passoré, afin de masquer l’origine de leurs butins à leurs proches, poursuit-il. Et c’est à partir de là-bas qu’ils reviennent dans les villes pour commettre leur forfait.

Les perquisitions ont permis la découverte de 2 plaques solaires, 3 postes téléviseurs, 3 postes radios, 3 batteries, 11 téléphones portables, 1 pistolet automatique et 4 cyclomoteurs.

Les forfaitures les plus récentes, selon le chef de brigade, remontent à trois semaines avec quatre attaques. Les 24 et 30 décembre 2020 à Yako, ce sont deux boutiques de vente d’articles divers et une pharmacie et ses clients qui ont été attaqués, une autre boutique à Nagreongo le 5 janvier 2021 et le 12 janvier 2021 toujours dans la commune de Nagreongo, une seconde boutique. C’est de retour à Ouagadougou, pour le partage du butin, que les trois ont été appréhendés.

Le réseau a à son actif une trentaine de victimes avec 14 millions de F CFA emportés

Le chef de brigade Abdoulaye Savadogo informe qu’une fouille de perquisition a permis la saisie de la somme de 1 300 000 Fcfa et d’un important lot de matériels. Il affirme également que les prévenus ont tous reconnu avoir commis de multiples agressions. Après avoir fait passer les prévenus aux aveux, les enquêteurs sont parvenus à identifier une vingtaine de leurs victimes dans la ville de Ouagadougou, trois à Yako, une à Laye, trois à Ziniaré et deux à Nagreongo’’ souligne le chef de la brigade. La brigade a ainsi répertorié, après son enquête, près d’une trentaine de victimes et environ 14 millions de F CFA emportés par la bande au cours des différents braquages.

Le chef de brigade Abdoulaye Savadogo présente le pistolet automatique et les téléphones

Trois victimes des récentes attaques ont été présentées à la presse. La première de Ziniaré était absente au moment de l’attaque. Ses enfants et quelques clients qui étaient là ont subi le courroux de la bande qui a emporté environ 3 millions de F CFA. C’était le 30 décembre 2020. Les deux autres sont de Nagreongo. La première, propriétaire de la plus grande boutique de la place a été dépouillée de ses 8 millions de F CFA, le 5 janvier 2021.

La seconde pour qui ils ont pris environ 1,5 millions de F CFA était sur place avec un de ses voisins. Les 8 millions de CFA pris à Nagreongo ont servi à l’achat de motos présentées à la presse (une Satria, deux scooter et une Sirius). Le propriétaire de la Satria est la personne en fuite. Sur l’argent de la dernière victime (1,5 million), seuls 280 000 F CFA n’ont pas été retrouvés car détenus par le fuyard. Le chef de la brigade informe en outre que le recéleur a été localisé mais pas encore interpellé.

La Brigade invite les populations à mettre l’accent sur l’éducation des jeunes

Le commandant de la compagnie de gendarmerie de Ouagadougou, le capitaine Rock Frank Fabien Sanon, a félicité le chef de la brigade et son équipe pour avoir pu mettre hors d’état de nuire ces bandits. Une chose a particulièrement retenu l’attention. Ce sont les âges des présumés braqueurs arrêtés. Ils sont âgés de 22 et 23 ans et celui qui est en fuite a 25 ans.

Toute chose qui a amené le commandement de la brigade à déplorer l’éducation de nos jours. Selon lui (le commandement) lorsqu’on observe comment les jeunes de moins de 20 ans tiennent tête aux personnes âgées, leur manquent de respect, cela ne peut qu’avoir pour corollaires, la délinquance juvénile.

La gendarmerie appelle les populations a plus de vigilance et de collaboration avec les force de sécurité. Elle les invite également à redoubler d’efforts dans l’éducation des enfants et à éviter de détenir par devers elles d’importantes sommes d’argent.

Étienne Lankoandé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Université libre du Burkina : Les étudiants en diplomatie et relations internationales s’exercent aux débats internationaux
Agence universitaire de la Francophonie : Le Recteur dévoile ses projets aux étudiants de l’Université Joseph Ki-Zerbo
Santé : « La dysfonction érectile est un signe de maladie cardiovasculaire », Dr Boukary Kabré, urologue-andrologue
Urbanisme au Burkina : « Aide-toi et le ciel t’aidera », enseigne Me Bénéwendé Sankara
Entrepreunariat : Les lauréats du « Prix Idrissa Nassa » pour l’innovation reçoivent leurs chèques
Frontière Côte d’Ivoire-Burkina : Des véhicules burkinabè interdits d’entrer sur le territoire ivoirien
Projet « Voix et leadership des femmes » : Equipe technique et bénéficiaires harmonisent leurs positions
Cité de la diaspora : Des souscripteurs reçoivent leurs clés à Ouagadougou
Cadre sectoriel de dialogue défense-sécurité : Fin d’une phase…, début d’une nouvelle ère !
Marchés agricoles : Les acteurs font le bilan du projet AMIAGRI
Ganzourgou : Le FONA-DR se dévoile aux travailleurs déflatés et retraités
Ouagadougou : Les demandes d’occupation de la voie publique suspendues
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés