Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. » Michelle Obama

Lutte contre la corruption : L’ASCE-LC transmet ses rapports

Accueil > Actualités > Politique • Communiqué de presse • mardi 19 janvier 2021 à 05h42min
Lutte contre la corruption : L’ASCE-LC transmet ses rapports

(Ouagadougou, 18 janvier 2021). Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience ce matin, le Contrôleur général d’Etat, Dr Luc Marius Ibriga, venu remettre les rapports d’activités 2018 et 2019 de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de Lutte contre la Corruption (ASCE-LC).

A l’issue de cette entrevue avec le chef de l’Etat, le Contrôleur général d’Etat a déclaré que les citoyens font de plus en plus confiance à l’ASCE-LC, en témoignent « la montée en puissance des dénonciations ».

Il a indiqué que le président du Faso a félicité les organes de contrôle pour le travail abattu et souhaité la mise en œuvre des recommandations formulées par l’institution.

« Le président s’est beaucoup intéressé à nos actions de prévention parce que selon lui, c’est en amont que nous devons travailler à faire en sorte que nos jeunes générations et l’ensemble de la population aillent vers une culture du refus de la corruption », a déclaré Dr Luc Marius Ibriga.

Pour le Contrôleur général d’Etat, le rapport 2018 s’est focalisé sur le décret portant sur les procédures d’ententes directes, la dette intérieure et les baux administratifs pour lesquels de nombreux dysfonctionnements ont été relevés. Pour résoudre la question des baux administratifs, l’ASCE-LC, préconise la construction de cités administratives.

Selon Dr Luc Marius Ibriga, le rapport 2019 a mis en évidence le travail fait par les corps de contrôle administratif. Il a indiqué que l’ASCE-LC a reçu près 350 rapports venant des différentes inspections techniques de service et les inspections générales des finances. Ce rapport a souligné la nécessité de la mise en œuvre de la réforme des corps de contrôles.

Pour lui, « cette réforme a pour but de mettre en place des autorités ministérielles d’audit interne avec un personnel formé spécialement. Cela pour permettre aux ordonnateurs d’avoir une capacité d’anticipation pour une meilleure gestion des ressources du pays ».

Direction de la communication de la présidence du Faso

Vos commentaires

  • Le 19 janvier à 11:49, par Visionnaire En réponse à : Lutte contre la corruption : l’ASCE-LC transmet ses rapports

    Des rapports chaque année, mais rien n’avance dans l’atteinte des objectifs. Cela est lié sans doute au fait, que les gens ne sont pas imposés à des contrats d’objectifs comme c’est le cas dans le privé et les institutions. Conséquence, ça dors et ça dors ! A la fin de l’année, on colmate les paragraphes de rapports précédents et on court à la présidence pour présenter ’notre rapport de travail !’. Qui a même le temps de lire tout ça ? Faites un cadre de résultats et dites aux burkinabé en quoi vous avez atteint vos résultats. Si vous ne les avez pas atteint, dites pourquoi ? Enfin, la partie la plus importante d’un rapport comme celui-ci c’est de focaliser sur les effets ou impact des actions de l’institution. En quoi l’institution a-t-elle apporté un plus dans la vie des burkinabé ? Qu’est-ce qui a concrètement changé grâce à l’institution ? Qu’est-ce qui reste à changer ? Et comment comptez -vous le faire ? La remise de rapports de fin d’année apparait souvent dans notre pays comme étant la seule activité phare de certaines institutions. C’est ce jour de la remise du rapport qu’on sent qu’elles existent. Les choses devraient se passer autrement. La population doit sentir l’existence de ces institutions à travers le travail qu’elle abat pour elle et non attendre la remise de rapport de fin d’années pour se rendre compte que ces institutions existent.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 23:31, par Kouka En réponse à : Lutte contre la corruption : L’ASCE-LC transmet ses rapports

    Bonsoir ! J’espère que dans le rapport il y’a l’audit des 1 milliards que chaque ministre a pris pour le covid19.
    Sinon je trouve que ces structures sont inutiles.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 06:59, par Barry En réponse à : Lutte contre la corruption : L’ASCE-LC transmet ses rapports

    Finalement cet organe dirigé par le Pr Ibriga ne diffère en rien fondamentalement de celui qui existait du temps du régime précédent tant combattu par le Pr Ibriga et consorts..Des rapports et rien que des rapports..

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Eddie Komboïgo, nouveau Chef de file de l‘opposition : « Ce qui est important, c’est l’intérêt supérieur de la nation »
Réconciliation nationale : Zéphirin Diabré a échangé avec les anciens présidents Jean-Baptiste Ouédraogo et Michel Kafando
Adhésion du MPS à la majorité présidentielle : Le bonheur se trouve dans la manière de gravir la montagne, enseigne Yacouba Isaac Zida
Burkina : Le nouveau chef de file de l’opposition politique, Eddie Komboïgo, prend officiellement fonction
Burkina : La majorité présidentielle appelle à l’engagement de chacun pour accompagner le président Roch Kaboré
Réconciliation nationale : Zéphirin Diabré explique les schémas d’application de sa mission
Suspension du stade du 4-Août : "Nous n’avons pas de culture d’entretien, de maintenance", regrette l’ingénieur en génie civil, le ministre Vincent Dabilgou
Majorité présidentielle : « Nous n’acceptons pas n’importe qui », précise le coordonnateur, Clément Sawadogo
Burkina : Le MPS de Yacouba Isaac Zida et du Pr Augustin Loada rejoint la majorité présidentielle au nom de la réconciliation nationale
Vie politique : Les Forces nouvelles du Burkina ( FNB) adhère à l’opposition politique
Burkina : L’OPA-BF de Me Ambroise Farama déclare son appartenance à l’opposition politique
Politique : Le Parti indépendant du Burkina (PIB) déclare son appartenance à la majorité politique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés