Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes, bien plus que nos capacités.» Joanne K.Rowling

Slam : Le collectif « Qu’on sonne et voix-ailes » signe son retour sur scène avec « Black Vanila »

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • mercredi 2 décembre 2020 à 20h16min
Slam : Le collectif « Qu’on sonne et voix-ailes » signe son retour sur scène avec « Black Vanila »

Le collectif artistique « Qu’on sonne et voix-ailes » a signé son retour sur scène le mardi 1er décembre 2020 avec un nouvel album à l’espace Gambidi. Il est intitulé « Black Vanila ». C’est un opus de 12 titres. Il rend hommage à Hamidou Valian, un membre du groupe décédé.

L’univers du slam burkinabè vient de s’enrichir. Le collectif « Qu’on sonne et voix-ailes » a mis sur le marché une nouvelle production discographique. Il s’agit de « Black Vanila ». 12 titres composent le nouvel album. Avec « Dires à bout portant », les trois garçons qui composent le collectif dressent un tableau représentatif de la vie du poète et de son œuvre. « Monsieur le président » est aussi un titre phare de l’album.

Les artistes se sont produits sur scène pour le bonheur du public

Dans ce slam en collaboration avec Dabross, les jeunes demandent des comptes aux dirigeants. Ceux-ci en période de campagne électorale promettent mille et une belles choses. Malheureusement à l’ouvrage, ils manquent très souvent à leur obligation. Ce titre a d’ailleurs un clip.

Toni, membre du collectif

Le collectif a tenu à rendre un vibrant hommage au journaliste Norbert Zongo. C’est à travers le titre « Plume calcinée ». Cette chanson est réalisée en collaboration avec l’artiste Damo Diabaté. « Ouaga 2 roues » fait un clin d’œil à la circulation dans la capitale burkinabè. Dans cette ville, les citadins font face à plusieurs obstacles pour se déplacer. Les autres titres de l’album sont : Artistes, Douceur de visage, Indépendance bla bla, le briquet de ma cigarette, le minier, l’odeur du kérosène, mon art de vivre et repose en poésie.

Les amis, familles et connaissances n’ont pas marchandé leur présence

« Black Vanila » selon Anthony Ouédraogo dit Tony, un des membres du collectif, est l’autre pseudonyme de Hamidou Valian, un des membres du groupe décédé. Pour lui, l’œuvre est produite pour rendre hommage au camarade. Black Vanila est un cocktail de rythmes, de mots, greffé à la soif de dire, de participer à meubler les consciences pour une construction individuelle et collective. L’album est entièrement enregistré en live. Il est également déjà disponible dans les bacs à disques. Black Vanila est un opus qui se laisse aisément écouter.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Métiers des artisans : L’École Olilor internationale professionnalise les acteurs de cinq pays à Ouagadougou
Condition féminine des artistes : Des danseuses et comédiennes parlent des blocages qu’elles vivent
Festival Basga de Zorgho et organisateurs d’événement : Une convention pour mieux promouvoir la musique burkinabè
Musique : Toksa, le rappeur dont le flow va s’exporter en France
Poésie : L’enseignant Rassomane Savadogo dénonce l’exploitation minière avec des proses
Humour burkinabè : Il est temps d’arrêter la perversité et la mendicité
Watiti Watoma : L’artiste congolais qui veut conquérir le cœur des mélomanes burkinabè
Conte et éducation des enfants : « Le conte est incontournable pour la structuration de la vie de l’enfant », enseigne Kientéga P. Gérard dit KPG
Prix Goncourt des Lycéens et Prix Orange du Livre en Afrique : Critiques sur le sacre de Djaili Amadou Amal
Festival international de Danse de Ouagadougou (FIDO) : La 9e édition aura lieu du 23 au 30 janvier 2021
Culture du niébé au Burkina : Des chercheurs publient un livre sur sa progression des cinquante dernières années
Littérature : "Toute Chose est belle en son temps" une oeuvre de Ranipoma Bernard Zoungrana
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés