Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes, bien plus que nos capacités.» Joanne K.Rowling

Syndicalisme : Le Collectif syndical CGT-B appelle à la « vigilance, mobilisation et fermeté face aux menaces récurrentes de mort »

Accueil > Actualités > Société • Déclaration • mercredi 2 décembre 2020 à 15h10min
Syndicalisme : Le Collectif syndical CGT-B appelle à la « vigilance, mobilisation et fermeté face aux menaces récurrentes de mort »

Le Collectif syndical CGT-B a appris avec stupéfaction les menaces de mort à l’encontre de notre camarade Siriki DRAME, Secrétaire Général du Syndicat Autonome des Travailleurs de l’Information et de la Culture (SYNATIC). En effet, le samedi 28 novembre 2020, un individu, aux fins lugubres, s’est permis d’inscrire le message suivant sur le portail du domicile du camarade Siriki DRAME : « je viendra se soir pour vous tue ».

Pour le Collectif Syndical CGT-B, le message est suffisamment clair. Il s’agit d’intimider le camarade, son organisation ainsi que sa famille et au pire, d’attenter à sa vie. En effet, les menaces de mort et d’intimidations, qu’elles que soient leurs formes ou canaux d’expressions, ne doivent être prises à la légère ; d’autant que suite à des menaces voilées, les deux camarades de l’Organisation Démocratique de la Jeunesse (ODJ), Fahadou CISSE et Balima HAMA, ont été assassinés le 31 mai 2019 à Sebba. De même, il en a été ainsi des menaces et intimidations sur Norbert ZONGO relatées par lui-même à son temps dans son journal « L’Indépendant », que d’aucuns à l’époque ont banalisé et même traité sa personne « de petit enseignant ».

Le Collectif Syndical CGT-B :

-  condamne fermement ces genres de pratiques moyenâgeuses barbares et lâches ;

-  met en garde les individus qui s’adonnent, directement ou par personnes interposées, à ces menaces de mort contre des citoyens ;

-  invite instamment les autorités, notamment le Ministre chargé de la Sécurité, à prendre toutes les dispositions pour la sécurisation du camarade Siriki DRAME et sa famille ;

-  invite les forces de sécurité saisies (Police et Gendarmerie) ainsi que la Justice à diligenter les enquêtes afin de retrouver et punir les auteurs et commanditaires à la hauteur de leur forfait.

Le Collectif Syndical CGT-B exprime au camarade Secrétaire Général du SYNATIC et à sa famille sa solidarité et son soutien. Il suit de près cette énième menace de mort proférée contre des responsables syndicaux et citoyens burkinabè. En effet, cette affaire vient rappeler une série de meurtres, d’agressions et de menaces de mort non encore élucidée :

-  les menaces et intimidations sur Monsieur Lionel BILGO le 24 mai 2020 ;

-  l’incendie du domicile du camarade Pissyamba OUEDRAOGO, Secrétaire Général du Syndicat National des Travailleurs de la Santé Humaine et Animale (SYNTSHA), le 4 avril 2020 ;

-  l’appel à l’élimination physique par empoisonnement ou par accident du Secrétaire Général Confédéral de la CGT-B, Bassolma BAZIE, lancé le 22 mars 2020 par Madame Reine Christine SAVADOGO, déposée à la MACO et dont le dossier est pendant devant les Juridictions ;

-  les menaces de mort contre le Docteur Daouda DIALLO, Secrétaire Général du Collectif contre l’Impunité et la Stigmatisation des Communautés (CISC) en début janvier 2020 ;

-  l’attaque au cocktail Molotov du domicile de Monsieur Yacouba Ladji BAMA, Rédacteur en chef du bimensuel « Courier confidentiel », dans la nuit du 6 au 7 janvier 2020 ;

-  l’enlèvement de l’activiste, Monsieur Naïm TOURE, à son domicile dans la nuit du 12 novembre 2019 et sa séquestration dans une « institution policière » ;

-  le meurtre de Monsieur Wendbénédo René NIKIEMA de l’association des investisseurs en trading dans la nuit du 27 octobre 2019 ;

-  etc.

Face à la récurrence et à la recrudescence des agressions et menaces de mort, le Collectif Syndical CGT-B interpelle le gouvernement sur la responsabilité qui est la sienne dans la protection et la sécurisation des populations et des citoyens.
Il appelle les militants, les défenseurs des droits humains et des libertés, les démocrates et patriotes à redoubler de vigilance, se mobiliser et agir avec fermeté pour faire échec à toute velléité d’attentat contre les responsables d’organisations, la banalisation de toute vie humaine, ainsi que toute velléité de remise en cause des acquis démocratiques au Burkina Faso.

Ouagadougou, le 2 décembre 2020

Le Porte-Parole :
Bassolma BAZIE

Secrétaire Général Confédéral de la CGT-B

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : « La cohésion sociale ne pourra venir que si nous nous écoutons, si nous nous réconcilions », lance Pasteur Henri Yé de la FEME
L’ABHDESO et ses partenaires de Hüttlingen dotent la commune de Lèna d’un Centre d’Eveil et d’Education Préscolaire (CEEP) à Lèna
Dispensaire Saint Jean Malte de Ouagadougou : L’Association pour la Promotion de la Citoyenneté et le Développement offre des équipements
Cardinal Philippe Ouédraogo : "Au-delà des distinctions de religions, d’ethnies, des options politiques..., que nous soyons tous frères et sœurs !"
Dialogue inter-religieux : « Cette rencontre permet d’habiter nos existences, de nous rapprocher », Père Basile Paré
Assemblée générale de la F-SYNTER : L’exclusion des enseignants à temps plein et les ingénieurs de recherche du CAMES, le point qui fache
"Un salaire ne doit en aucun cas être un moyen de chantage", Bassolma Bazié à propos de sa démission de la fonction publique
55e journée mondiale des communications sociales : Le pape François invite les journalistes à aller sur le terrain
Santé bucco-dentaire : Les chirurgiens-dentistes appellent à en faire une priorité
Fonction publique burkinabè : La lettre de démission de Bassolma Bazié
Canal+ Burkina : Un portefeuille de plus de 50 000 nouveaux abonnés en 2020
Appui aux personnes vulnérables : Le diocèse de Ouagadougou lance son fonds de solidarité Alfred Diban
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés