Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

Dori : Elèves et enfants des déplacés sensibilisés sur le Covid-19 et le mariage forcé, par le biais du festival rendez-vous chez nous

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 3 novembre 2020 à 23h30min
Dori : Elèves et enfants des déplacés sensibilisés sur le Covid-19 et le mariage forcé, par le biais du festival rendez-vous chez nous

Le collectif ACMUR (Arts, Clown, Marionnette et Musiques dans nos Rues) en collaboration avec l’UNICEF et le ministère de l’Education nationale, dans le cadre de la 11e édition du Festival rendez-vous chez nous, a organisé du 27 au 29 octobre à Dori une caravane dans les écoles et sur le site des déplacés. L’objectif est de sensibiliser les tout petits sur le mariage forcé et du Covid-19.

27 octobre 2020, l’espace de l’école D de Dori a servi de cadre, pour le collectif Art, Clown, Marionnette et Musiques dans nos rues, pour sensibiliser les élèves sur la maladie à Covid-19, le mariage forcé et le droit de l’enfant. La transmission, les modes de contagion, l’adoption des mesures barrières, tous ces aspects ont été expliqués aux élèves. La sensibilisation a été faite par des sketches, ou à travers des marionnettes que le collectif a utilisées pour transmettre le message à ces tout petits. La région du Sahel, particulièrement le milieu scolaire, connaît des mariages forcés. Par un sketch, le collectif a aussi interpellé les parents d’élèves à se départir du mariage précoce et forcé et à laisser les filles faire le choix au moment voulu.

déplaces de wendou sortis pour la cérémonie

Sur le site des déplacés de Wendou, la sensibilisation sur le Covid-19, le mariage forcé et le droit de l’enfant a été faite par le même spectacle de théâtre appelé le colonel virus. Pour Marcel Ouédraogo, président du collectif ACMUR et coordonnateur du festival rendez-vous chez nous, ces moments ont permis de communier avec les enfants qui selon lui sont entre deux maux : le Covid-19 et l’insécurité. Marcel Ouédraogo indique que c’est l’apport des artistes qu’ils sont, de donner un sourire à ces enfants des déplacés qui n’ont pas eu la chance d’aller à l’école.

Marcel Ouedraogo président du collectif ACMUR

L’occasion était belle pour le collectif d’apprendre les arts plastiques aux enfants des déplacés. Une trentaine d’enfants a appris comment fabriquer un masque. Hamidou Maïga des sites de Wendou remercie le collectif, car, selon lui, il a appris que le mariage forcé est interdit, et le Covid-19 existe et il faut chaque fois laver les mains au savon. Aussi, il souhaite que les marionnettes viennent danser chaque jour sur leur site. Roukiatou Sow de la population hôte, trouve que le moment était agréable et les enfants se sont bien amusés. Elle souhaite que le collectif réitère ces moments pour donner le sourire à ces enfants déplacés.

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Eau et assainissement : Le groupe thématique régional fait l’état de mise en œuvre des cinq programmes dans le Centre-ouest
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un enfant parce qu’il est handicapé, c’est fermer la porte de toutes les opportunités à cet enfant », selon Abdoulaye Traoré président de la CORAH/HBS
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « Cette année, un hymne chanté, sera dédié à Marie », précise Abbé Jules Pascal Zagré
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de Marcoussis, un ouf de soulagement pour les riverains
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des OSC sensibilisés sur la problématique
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à Ouagadougou les 13 et 14 juillet 2023
Programme de certification au métier de consultant et de conseiller d’entreprise : 38 auditeurs mis sur le marché
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a beaucoup d’argent à prendre dans la circulation !
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le Burkina a enregistré 238 nouveaux cas de lèpre en 2022 dont huit enfants », Dr Ilboudo, dermatologue-vénérologue
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% des boutiques sont parties en fumée, selon le ministre du commerce Serge Poda
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés suite à l’attribution d’une réserve administrative à un particulier
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat national des commerçants soutient les sinistrés et les encourage à se ressaisir
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés