Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Dori : Elèves et enfants des déplacés sensibilisés sur le Covid-19 et le mariage forcé, par le biais du festival rendez-vous chez nous

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 3 novembre 2020 à 23h30min
Dori : Elèves et enfants des déplacés sensibilisés sur le Covid-19 et le mariage forcé, par le biais du festival rendez-vous chez nous

Le collectif ACMUR (Arts, Clown, Marionnette et Musiques dans nos Rues) en collaboration avec l’UNICEF et le ministère de l’Education nationale, dans le cadre de la 11e édition du Festival rendez-vous chez nous, a organisé du 27 au 29 octobre à Dori une caravane dans les écoles et sur le site des déplacés. L’objectif est de sensibiliser les tout petits sur le mariage forcé et du Covid-19.

27 octobre 2020, l’espace de l’école D de Dori a servi de cadre, pour le collectif Art, Clown, Marionnette et Musiques dans nos rues, pour sensibiliser les élèves sur la maladie à Covid-19, le mariage forcé et le droit de l’enfant. La transmission, les modes de contagion, l’adoption des mesures barrières, tous ces aspects ont été expliqués aux élèves. La sensibilisation a été faite par des sketches, ou à travers des marionnettes que le collectif a utilisées pour transmettre le message à ces tout petits. La région du Sahel, particulièrement le milieu scolaire, connaît des mariages forcés. Par un sketch, le collectif a aussi interpellé les parents d’élèves à se départir du mariage précoce et forcé et à laisser les filles faire le choix au moment voulu.

déplaces de wendou sortis pour la cérémonie

Sur le site des déplacés de Wendou, la sensibilisation sur le Covid-19, le mariage forcé et le droit de l’enfant a été faite par le même spectacle de théâtre appelé le colonel virus. Pour Marcel Ouédraogo, président du collectif ACMUR et coordonnateur du festival rendez-vous chez nous, ces moments ont permis de communier avec les enfants qui selon lui sont entre deux maux : le Covid-19 et l’insécurité. Marcel Ouédraogo indique que c’est l’apport des artistes qu’ils sont, de donner un sourire à ces enfants des déplacés qui n’ont pas eu la chance d’aller à l’école.

Marcel Ouedraogo président du collectif ACMUR

L’occasion était belle pour le collectif d’apprendre les arts plastiques aux enfants des déplacés. Une trentaine d’enfants a appris comment fabriquer un masque. Hamidou Maïga des sites de Wendou remercie le collectif, car, selon lui, il a appris que le mariage forcé est interdit, et le Covid-19 existe et il faut chaque fois laver les mains au savon. Aussi, il souhaite que les marionnettes viennent danser chaque jour sur leur site. Roukiatou Sow de la population hôte, trouve que le moment était agréable et les enfants se sont bien amusés. Elle souhaite que le collectif réitère ces moments pour donner le sourire à ces enfants déplacés.

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Assemblée législative de transition du Burkina : Le président Ousmane Bougouma sollicite l’accompagnement de la communauté musulmane
Burkina : « Le chantier de la réconciliation nationale requiert un engagement fort des fils et filles », Nandy Somé
Paix au Burkina : Un atelier national de sensibilisation pour renforcer la concertation inter et intra religieux
Assises criminelles : Le dossier Ousmane Guiro de nouveau renvoyé à la prochaine session
Extrémisme violent : Les familles en quête de stratégies de résilience
Burkina Faso : L’association Iqra sème la graine de la paix
Journée du fournisseur minier au Burkina : La 3e édition met l’accent sur l’efficacité du contenu local
Journée de l’excellence : L’Association Beoog neeré récompense les meilleurs producteurs du Ganzourgou
Agriculture au Burkina Faso : La CAIMA fait un bilan à mi-parcours
Prise en charge des PDI dans le Centre-nord : Le projet « Tileegré » pour contribuer à leur relèvement
IIIe Journée de pathologie et IVe journée du registre de cancer : Réfléchir sur la redynamisation du registre du cancer
Sécurité : Le commissariat de police de l’arrondissement 8 de Ouagadougou ouvre ses portes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés