Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont ces choses que vous apercevez lorsque vous détournez les yeux de vos objectifs.» Henry Ford

Football : Éduquer les enfants par le sport, l’AFOCSI en fait son cheval de bataille

Accueil > Actualités > Sport • LEFASO.NET • lundi 19 octobre 2020 à 18h30min
Football : Éduquer les enfants  par le sport, l’AFOCSI en fait son cheval de bataille

L’académie football club de Sigh-Noghin (secteur 15 de Ouagadougou) est une association apolitique. Elle a pour but de promouvoir l’épanouissement scolaire, socio professionnel de l’enfant scolarisé et non scolarisé. Pour encourager les élèves joueurs de cette académie, les responsables ont procédé à une remise de kit scolaire le samedi 17 octobre 2020 à Ouagadougou. Présent à cet évènement, Lefaso.net s’est entretenu avec Reyidara Boubié Nebié, promoteur de l’AFOCSI. Lisez

Lefaso.net : Comment est née l’idée de créer le club de football ?

R. B. Nébié : je suis assistant de police nationale depuis 2014 et membre fondateur l’académie football club de Sigh-Noghin (AFOCSI). J’évolue dans une structure des arts et cultures au niveau de la police nationale depuis 4 ans. Cette idée est un rêve d’enfant.

Depuis ma tendre jeunesse j’ai commencé à entrainer les enfants du quartier pour participer aux tournois de football. Une fois à la police, j’ai pensé que ce rêve était fini du fait de l’exigence du métier. Contrairement à ma vision, c’est là qu’une opportunité s’est offerte à moi et j’ai profité de cette occasion pour créer l’académie football club de Sigh-Noghin (AFOCSI).

Reyidara Boubié Nébié, membre fondateur du club

Lefaso.net : quels sont les objectifs de l’AFOCSI ?

R.B.Nébié : L’académie de football club de Sigh-Noghin a pour principal but la formation sportive, intellectuelle et promeut l’épanouissement scolaire, socio professionnel de l’enfant scolarisé ou déscolarisé. Aussi, l’AFOCSI a pour objectif de promouvoir la pratique du football par le plus grand nombre d’enfants et de jeunes adolescents dont l’âge est compris entre 9 à 23 ans. Enfin, créer un cadre de formation, d’apprentissage et d’insertion. Mon objectif est de réunir les jeunes scolarisés et non scolarisés pour une nouvelle destination c’est-à-dire leur ouvrir les portes de nouvel horizon à travers le football.

Lefaso.net : quelles sont les activités que vous avez mené depuis la création de ce centre ? Etes-vous satisfaits du bilan de ces réalisations ?

R. Boubié Nébié : Il ne faut pas perdre de vue les objectifs fondamentaux du club qui sont entre autres, l’insertion sociale, la formation sportive et intellectuelle. Nous existons, il y’a à peine trois années. Mais je puis vous dire que durant ce temps, sans flagornerie aucune que grâce à l’académie environs une dizaine d’enfants déscolarisés ont repris les routes de l’école.

En effet, en plus des enfants scolarisés, il faut retenir que nous travaillons avec ceux qui n’ont pas eu la chance d’aller à l’école ou qui ont été à l’école et à force de reprendre les classes, les parents refusent de payer leur scolarité. A ces derniers, nous avons pensé qu’on pouvait leur redonner une seconde chance en les scolarisant de nouveau. Dieu merci, ils ont pu saisir cette opportunité et aujourd’hui ils font et le foot et l’école. Nous avons pu les inscrire en cours du soir d’abord et nous leur avons promis que si toutefois ils nous produisent de bons résultats nous allons les inscrire pour les cours du jour.

l’équipe de l’AFOCSI

Qu’est-ce que nous pouvons et devons faire pour montrer aux parents des enfants afin qu’ils sachent qu’on peut associer le football et les études ? C’est là qu’il m’est venu l’idée de promesse pour galvaniser les enfants à bien rendre intellectuellement.
Nous avons dit aux jeunes joueurs ceci : « tous ceux qui feront partis des cinq premiers de la classe auront droit à une paire de madres (chaussures) de 10.000 FCFA et un maillot de leurs choix. » Je puis vous assurer que nos enfants nous ont produit de très bons résultats. Du coup, les enfants parviennent à jumeler et l’école et le sport. Et à mon avis cela est un plus et pour les parents et pour la société toute entière. Car en plus de l’école ces derniers savent manier la balle ronde.

Aussi il faut que l’enfant ait la moyenne en fin de saison pour pouvoir poursuivre la saison suivante. . Durant les trois ans je dirai qu’il y a cette satisfaction d’être entouré de la chaleur de ces enfants. Les résultats des enfants à l’école et sur le terrain de football sont satisfaisants. Nous avons participé à plus de quatre compétitions de football ou nous avons disputé deux finales. Malheureusement les enfants n’ont pas pu remporter de trophée. En tant que coach je me réjouis de leurs performances car les gens n’ont cessé de nous féliciter et nous encourager.

Lefaso.net : Comment fonctionne l’académie de football club de Sigh-Noghin ?

R. Boubié Nébié : Nous existons il y a trois ans de cela. Nous avons un bureau composé de sept membres de professions divergentes dont Cheick Mohamed Yaoliré est le président. Le bureau fonctionne par la poche de ses membres pour le moment en espérant que d’autres issues favorables se présentent à nous. Je profite remercier mes directeurs et tous mes supérieurs hiérarchiques qui ont cru à ce projet et n’ont ménagé aucun effort pour le rayonnement de ce club. Grâce à leur soutien, je peux participer à l’entrainement et à l’encadrement de ses jeunes enfants. Si je suis de service je fais mon devoir et si je ne suis pas de service je suis au terrain pour l’entrainement.

Omar Sawadogo : "mon rêve est de battre le record de Messi et Cristiano en 5 ans"

Lefaso.net : quelles sont les difficultés auxquelles vous faites face ?

R. Boubié Nébié : Les difficultés ne manquent point. En effet, l’approche des parents des élèves n’est pas toujours aisée. Certains parents sont toujours réticents à cette question. Ils n’acceptent toujours pas l’idée de jouer au ballon, ils ont peur que les enfants échouent à l’école. Certains parents parlent ainsi : « S’ils jouent au ballon, ils vont se fracturer les membres, ils vont échouer à l’école ». C’est tout ce mythe lié au football que je veux déconstruire. Je suis conscient que ce n’est pas chose aisée mais j’y mettrai toutes mes forces car ce projet peut et va changer la vie de ces enfants qui rêvent du foot.

J’ai fait une sensibilisation au niveau des parents. Je suis passé de porte en porte pour échanger avec eux sur les visions de l’académie afin qu’ils puissent comprendre que les enfants peuvent réussir en combinant le football et l’école. La non-participation des parents est un véritable handicap pour l’avenir de ces jeunes talentueux. Leur manque d’accompagnement tue le talent footballistique des enfants. Je pense que cela joue sur leur épanouissement et décourage parfois les promoteurs. Car vous pouvez voir un enfant qui joue bien au ballon mais ses parents refusent qu’il mette pied au terrain. C’est frustrant !

Pour la petite histoire j’ai présenté cette année deux enfants issus de mon club pour la sélection nationale. L’État a un centre de formation de football pour assurer la relève. Après présélection, Omar Sawadogo âgé de 11 ans et en classe de CM2 à l’école kilwin a été retenu pour les visites et contre visites.

Mon souhait est qu’il soit retenu définitivement car Omar est un petit génie du football. Il a vraiment de l’avenir en jouant au ballon. Car Omar a un rêve exceptionnel. Il veut jouer au football pour battre le record de Lionel Messi et de Cristiano Ronaldo en 5 ans. "Mon idole national c’est Alain Traoré et le sixième ballon d’or est mon rêve international que je compte battre en 5 ans. Ce n’est pas impossible parce que j’y crois" a confié Omar Sawadogo en off.

On n’aime dire aussi que l’argent est le nerf de la guerre. Le souci financier est un véritable frein pour la bonne marche de l’ AFOCSI. Actuellement, pour l’approvisionnement des équipements adéquats pour le sport, nous faisons des cotisations entre les membres du bureau. Malgré cet effort des uns et des autres, c’est difficile de couvrir toutes nos dépenses.

C’est pourquoi nous faisons recours aux personnes de bonne volonté, aux fans du ballon rond à assister l’AFOCSI pour faciliter l’insertion sociale, sportive et scolaire des futurs nationaux et internationaux. Je suis conscient et convaincu que « Si ces enfants sont assistés et suivis ils réaliseront des prouesses au plan footballistique et scolaire. Ils sont déterminés et engagés pour hisser les couleurs nationales. »

L’équipe féminine de l’AFOCSI

Lefaso.net : Comment se fait l’adhésion à l’AFOCSI ?

R. Boubié Nébié : L’adhésion est quasiment libre. Nous demandons une contribution de sept-mille franc l’an de la part des parents. Mais j’avoue que si nous devons tenir compte de cette contribution beaucoup d’enfants n’allaient plus venir au club. Le centre forme actuellement 24 joueurs minimes et 22 cadets sexes confondus puisqu’il y’a aussi une équipe de fille qui a vu le jour grâce à un journaliste américain Fréderic Eckhard qui nous a d’ailleurs promis de l’équipement de football.

Aujourd’hui c’est chose faite, les équipement sont arrivés et seront mise à la disposition des joueurs. C’est l’occasion pour nous de lui dire infiniment merci pour son accompagnement. L’âge de nos enfants varie entre 8 à 18 ans. Une de nos perspectives à long terme est de pouvoir agrandir ce centre, pouvoir augmenter le nombre des enfants et prendre entièrement en charge les déscolarisés.

Lefaso.net : un message à l’endroit des parents et du public ?

R. Boubié Nébié : Je dis merci à lefaso.net de me donner l’occasion de m’exprimer pour le monde entier. A travers vous, l’académie football club de Sigh-Noghin sera connue au-delà des frontières burkinabè. J’invite les parents à s’intéresser aux choix de leurs enfants. Aussi, doivent-ils apprendre à respecter et à encourager ces différents choix. Je les invite à accompagner les enfants dans leurs visions. Je remercie tous ceux qui ont cru en moi et m’ont soutenu moralement et financièrement pour que ce centre continue d’apporter de l’épanouissement aux enfants.

Bonaventure Paré
Dofinitta Augustin Khan(Stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés