Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand secret pour le bonheur, c’est d’être biеn аvес sοi.» Bernard Le Bovier de Fontenelle

Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

Accueil > Actualités > Opinions • • samedi 16 novembre 2019 à 00h04min
Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

Puisqu’en cette période pré-électorale, beaucoup de gens s’activent déjà pour nous faire croire que M. Zida a encore des services à rendre à notre peuple, et, le temps me pressant, je vous propose en quelques brefs points, ma lecture de l’interview (1) que M. Yacouba Isaac Zida a accordée au journal « Le Pays ». Vous m’excuserez d’avance pour la forme inhabituelle.

Abordant le sujet de l’insurrection, M. Zida retient qu’il a dû agir pour circonscrire les dégâts au sein des populations. Il nous parle aussi de son rôle pendant la Transition, en signalant qu’il a accepté d’accompagner le processus avec la bénédiction de tous.

1) L’insurrection, la révolution, comme j’aime à la designer, n’a jamais été à propos de M. Zida ! Curieusement, c’est de lui-même, sinon seul, dont il se rappelle. De quoi se demander si M. Zida sait vraiment qui il est, lui qui est arrivé dans cette révolution comme un cheveu dans une soupe.

2) De quelles populations Zida parle-t-il ? Si tant il est vrai que l’insurrection est un mouvement populaire, alors lequel le peuple fait subir des dégâts à quel autre peuple ? De penser que le peuple était contre lui-même le 31 octobre 2014, c’est simplement passer à côté de la plaque ! Le peuple, dans sa colère, a brûlé ce que le peuple a construit. Vive le peuple ! Ni l’Assemblée nationale, ni Kosyam, aucun édifice ne vaut la vie d’un citoyen !

3) Les « Zida, dégage ! » résonnent encore dans mes oreilles alors que j’écris ces lignes. J’ai souvenance, ce n’était certainement pas le peuple qui suppliait M. Zida de l’accompagner ! Il faut faire attention aux tendances révisionnistes de l’histoire de notre peuple, surtout quand cette histoire est si récente.

S’agissant de la décision la plus difficile, c’est la dissolution du RSP qui retient son attention.

1) Quelle grosse déception pour tous ceux qui nous crient les louanges de Zida et qui nous disent à quel point par son engagement révolutionnaire il a sauvé notre insurrection ! Personnellement, je m’attendais à quelque chose dans le genre Thomas Sankara le 15 octobre 1987, lorsque la réaction est venue pour mettre fin à la révolution. Sans aucune hésitation, il a sorti son arme pour défendre la révolution, sa révolution, parce que « la patrie ou la mort, nous vaincrons ! ». Je m’attendais à un psychodrame de Zida devant le RSP : défendre la révolution des 30/31 octobre 2014 ou pas ? Telle était la question ce 16 septembre 2015. Elle l’était pour le peuple en tout cas, pas pour Zida !

2) Pourquoi n’en suis-je pas étonné ? Pour comprendre, je suggère une de mes réflexions en son temps : « Vers une transition avec des larbins » (2). Lorsque l’heure arriva de défendre la révolution des 30/31, ces larbins dont je parlais, qui avaient fait des pieds et des mains pour se mettre au-devant de la scène à la Primature, dans les ministères et à l’Assemblée, ces larbins disais-je sont resté tétanisés devant le CND.

3) On ne coupe pas la branche sur laquelle on est assis ! C’est ici la vraie question de bon sens ! La réponse de Zida nous édifie aussi quant aux intérêts qu’il avait à cœur. Après tout, combien d’officiers de l’armée ont un patrimoine de plus de 800 millions ?

S’exprimant sur le plan sécuritaire, l’ancien Premier ministre sous la Transition avoue regretter l’époque Compaoré, une époque où, selon lui, Blaise Compaoré protégeait les Burkinabè de l’intérieur comme de l’extérieur.

1) Dabo Boukary, Lingani, Clément Ouédraogo, David Ouédraogo, Norbert Zongo, Nébié, pour ne citer qu’eux ! N’étaient-ils pas des citoyens burkinabè ?

2) M. Zida oublie l’attentat du 15 janvier 2016 ! Si cet attentat a été perpétré pendant la présidence de RMCK, il n’y a pas de doute que c’est pendant que M. Zida gaspillait les ressources du contribuable burkinabè pour une vendetta personnelle contre G. Soro, que la germination, l’initiation, la préparation et la planification de ce projet macabre se sont faites : devant les yeux et sous la barbe de M. Zida !

3) Un des catalyseurs du terrorisme en Afrique de l’Ouest, est la prolifération des armes de guerre. Qui est responsable cette prolifération des armes de guerre dans la sous-région ouest-africaine ? Au Libéria ? En Sierra-Léone ? Au nord du Mali ? En Côte d’Ivoire ? Qui était indexé par les rapports de l’ONU pour les trafics d’armes ? Qui, M. Zida, qui ?

4) Enfin, se basant sur la mauvaise performance de RMCK et de son équipe dans les sondages, Zida conclut qu’il ne s’agit que d’une simple question de bon sens que de regretter l’époque Compaoré. Une interprétation plutôt binaire de la chose statistique : puisqu’on n’est pas satisfait de RMCK, alors on regrette Blaise Compaoré. Il n’y a pas plus fausse interprétation ! Il en existe, j’en suis certain, comme Zida, qui regrette leurs oignons d’Egypte. Pour nous le peuple, qui n’avons jamais eu ces oignons, nous ne sommes pas du tout près de les regretter, parce que nul ne peut regretter ce qu’il n’a jamais eu.

Concernant le dossier de l’insurrection, M. Zida trouve qu’il faut ou bien prononcer une amnistie générale ou alors, poursuivre les vrais coupables qu’il désigne comme « les auteurs du projet de modification de l’article 37 de la Constitution d’une part et d’autre part, ceux qui ont décidé, lors d’un bureau politique national, de monter à l’assaut des Forces de défense et de sécurité et d’incendier l’Assemblée nationale ».

1) Projeter de modifier la constitution en son article 37 n’était pas un crime.

2) Demander au peuple d’assister à une plénière de l’A.N. n’est pas un crime non plus.

Jusque-là aucune faute, d’aucun côté ! Les enfreintes à la loi commencent à partir du moment où :

3) On décide d’empêcher les citoyens d’accéder à leur propre assemblée, un droit que la loi du pays garantit.

4) On met des militaires dans les rues pour maintenir l’ordre. Ce n’est pas le rôle de l’armée.

5) On décide d’appliquer le « shoot to kill », autrement dit, tirer non seulement à balle réelle, mais aussi et surtout avec l’intention de tuer et non de handicaper ou désarmer !

6) Les institutions de la République sont empêchées de fonctionner, parce que dissoute par un coup d’État. Le Faso ne s’arrête pas au Président du Faso ! La démission de celui-ci ne saurait justifier qu’un officier de l’armée se bombarde Président du Faso. Ce n’est pas un poste pour un militaire, cela ne l’a jamais été et ne le sera jamais. En Bolivie, E. Morales a rendu sa démission et est allé en exile. Aucun officier ne s’est encore bombardé président de la République. Pourtant, l’armée bolivienne a 14 coups à son actif !

7) Le fruit ne tombant pas loin de l’arbre, cet argumentaire, nous l’avons déjà entendu pendant le procès du putsch, où des avocats se sont perdu en essayant de nous démontrer qu’il n’y avait pas coup d’autant que la Transition elle-même était un coup ! Un argument qui ignore la souveraineté du peuple ! C’est le peuple qui confie la gestion du pouvoir à des individus, et donc le peuple peut reprendre son pouvoir à tout moment ! Le peuple est souverain.

En guise de conclusion, M. Zida affirme sa disponibilité à servir son pays qu’il aime, mais à condition que cesse « cet acharnement inutile ».

1) Amusant ! Quelles expertises Zida possède-t-il, et qui ne sont pas à la disposition du Président du Faso déjà ! RMCK a nettement plus d’expérience en politique, et en tant que Président du Faso, dispose de l’expertise militaire d’une armée forte de 14 000 hommes, de l’expertise de l’Agence Nationale de Renseignement, et des appuis financiers et militaires de nos partenaires, sans parler d’un réservoir de talents de 16 millions (moins 1). Zida sait-il vraiment qui il est ?

2) Piètre façon, n’est-ce pas, d’aimer et de servir son pays en le saignant de ses maigres ressources pour aller le dépenser au profit d’un pays tiers ! Il faut remonter aux Paul Biya et d’autres despotes africains du même acabit pour observer ce niveau de vassalité ! Même Kwassi Kwamé est resté en Côte d’Ivoire à côté ! Voyez-vous, pour faire de la révolution, il faut d’abord se libérer de son esclavage mental ! Apparemment, ce n’est pas demain la veille avec YIZ qui regrette l’époque de son maître Compaoré !

Conclusion :

Rien ne colle à YIZ ! Aucune critique, aucune faute, aucun crime : trafic d’influence, corruption, incompétence, arrivisme, haute trahison, assassinat, coup et blessure ? Certains ont fait pire, nous dit-on. Dans le dossier de l’insurrection, le CDP est coupable, l’opposition burkinabè est coupable, le peuple du Faso dans son ensemble est coupable, tous, sauf le petit officier du RSP, Téflon Yacouba Isaac Zida, qui ne fît que son devoir ! Oui, YIZ est fait de téflon, comme ces poêles sur lesquelles aucune friture ne colle. Il le croit, ses supporters le croient, c’est donc « YES à Téflon YIZ » en 2020, puisque nous regrettons tant l’époque Compaoré, et, à défaut d’avoir Kwassi lui-même, c’est de ses anges dont nous nous contenterons.

Cependant, l’impunité étant une des causes de la révolution des 30/31 octobre 2014, l’on est en droit de se demander si le Faso a besoin de politiciens fait de téflon qui n’assument rien et ne sont responsables de rien, et qui se cachent derrière leurs crimes derrière des amnisties générales à la manière de B. Compaoré lui-même.

Koudraogo Ouédraogo
Blog : http://burkinafache2015.wordpress.com

Références :
(1) http://lepays.bf/yacouba-isaac-zida-ex-pm/
(2) https://lefaso.net/spip.php?article61721

Vos commentaires

  • Le 16 novembre à 00:19, par groovyboyYahoo.com En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

    Je suis ebloui par cet ecrit ; il me donne une autre facette des choses...

    Répondre à ce message

    • Le 16 novembre à 02:11, par Le burkinabè En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

      Je constate groovyboyYahoo.com que vous êtes véritablement ébloui par un discours indigeste. Tout ce qu’il faut exiger des gens dans l’espace public du débat : de la rationalité et de l’argumentation dans les propos aussi diffamatoires et partisans soient-ils.
      On constate que cet écrit intentionnellement diffamatoire n’a même pas les outils de son outrance et de sa rhétorique cynique.

      Même ceux qu’ils veulent sauver le MPP et ses défendeurs contre la coalition vengeresse apatride, liguée au terrorisme, se posent des questions sur cette peur bleue que provoque en eux - de RMCK au plus petit intellectuel à la petite semaine - Zida.

      Dommage que vous tombiez si bas.

      Moi, à votre place, j’affronterai, dans un duel loyal, en 2020, ce "téflon".

      Répondre à ce message

      • Le 18 novembre à 16:20, par Espoir 99 En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

        A vrai dire le Burkina Faso, tant aimé par Dieu qui, à, maintes reprises a voulu le mettre sur le droit chemin en lui envoyant un éclaireur (suivez mon regard), a encore du chemin et risque de rater définitivement le tournant de l’histoire si de tels propose sont encore possibles pour défendre l’indéfendable. En vérité, le malheur du pays des hommes intègres c’est d’avoir vu naître certaines personnalités qui ont malheureusement eu l’occasion d’occuper les premiers rôles ici. Il n’en fallait voir naître encore moins accepter hisser ces individus aux premiers rôles. Tout homme honnête aimant dans le vrai sens du mot son pays et ses compatriotes, doit cesser de nous endeuiller avec des propos qui nous endeuillent chaque fois que certains noms sont cités comme des références. On attaque les gens avec quoi, on tue avec quoi, avec des armes, qui a été le premier marchand des armes au Burkina Faso ? Sankara n’avait t il refusé l’utilisation du territoire burkinabé comme base arrière pour attaquer un pays frère. Combien de fois cela a été accepté par le rectificateur, si cela la rectification, ah là, l peuple s’est laissé vraiment avoir et peut-être n’avait plus de choix face à des dinosaures prêts à tout croquer à l’autel de leurs macabres intérêts.

        Répondre à ce message

    • Le 16 novembre à 09:55, par SOME En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

      non mon frere, ne te laisse pas eblouir par la phraseologie creuse sans aucune substance derriere. Relis bien cet ecrit !
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 06:34, par Jo Lapin En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

    C’est ça la vérité ! Que M. Zida soit un peu plus discret que ça. Le jeu des réseaux virtuels est qu’il nous jouent des tours nous faisant rêver de ce qui est irréel et irréalisable. Cet article loin d’être une invective contre un particulier, nous rappelle à tous notre devoir de “serviteurs inutiles”. On sert et on s’en va quand on ne veut plus de nous, surtout lorsqu’on a été gratifié de manière prématurée et à titre exceptionnel du plus haut grande militaire. M. Zida aura été l’un des instruments que la Providence a utilisé dans une situation donnée.au Burkina Faso. Qu’il ne s’en glorifie pas outre-mesure, ni non plus ses défenseurs. Nous lui souhaitons un exil apaisé s’il le veut bien. Le silence est aussi une manière de parler. Merci à celui qui a écrit cet article. C’est ça la vérité.

    Répondre à ce message

    • Le 18 novembre à 16:50, par Espoir 99 En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

      Et ce qui est regrettable c’est certains se permettent de regretter le modèle qui a tant endormi les consciences des burkinabé. Ce modèle qui leur faisait croire qu’ils étaient sur le bon chemin quand les tonnes de billets à blanchir coulaient au Faso, une bombance piégée puisque dans tous les cas ne reflétait rien en ce qui concerne nos capacités de d’inventer et de créer, encore moins nos capacités à produire pour nous même d’abord. Ce système là ne correspondait qu’à un feu de paille qui ne tarderait pas à s’estomper une fois que le pays aura été utilisé au service des intérêts obscurs et obscurantiste. Aucun pays au monde ne s’est véritablement développé à partir d’un modèle de facilité, de raccourci, de corruption, de blanchissement d’argent savamment organisé, de trafic d’armes, de prise d’otages, d’endeuillement des voisins pour servir les intérêts d’un clan. Les auteurs de ce qui ont bafoué les valeurs fondamentales de travailleur et d’intègre du burkinabé répondront devant Dieu, tôt au tard.

      Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 08:45, par politique pour les nuls En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

    de quoi parle le texte ? on sent la rage dans ton écrit. attention la tension fait rage aux pays à cause de l’aigreur.
    il faut relire l’interview.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 09:06, par Baye Babou En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

    Quel est l’intérêt d’un si long texte pour parler d’un sujet qui n’a aucune réalité ? Sauf catastrophe, cet homme là ne peut être candidat à rien. Monsieur Ouédraogo, manifestement, vos analyses nous éclairent. Il serait plus profitable que vous nous aidiez à comprendre des problèmes sérieux et réels. La matière ne manque pas.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 09:30, par Manuel En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

    Bonjour
    Les gens tomberont à bras raccourci sur vous, ils vous traiteront de tous les noms d’oiseaux car la vérité est difficile à accepter pour eux.
    Simplement limpide comme propos et riche en enseignement pour ceux qui ont un esprit sain.
    Juste deux questions aux admirateurs du général déserteur :
    1) Si le président Rock avait validé sa nomination comme ambassadeur aux USA, serait il à ce jour un pourfendeur du MPP ?
    2) Comment un employé de l’État, fut il lieutenant colonel peut il disposer d’un patrimoine aussi important ?
    Merci et allez aux injures , seul mode d’expression de certains !

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 10:07, par Koudou En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

    Beaucoup trop de confusions dans cet écrit, des amalgames et comparaisons qui ne tiennent absolument pas la route, sauf pour les ignorants. A vouloir coûte que coûte régler des comptes avec Zida l’auteur ne comprend pas lui-même ce qu’il écrit

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 11:37, par Mo’a En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

    Besoin de vos coordonnées pour un projet de livre. Je me sens un peu soulagé après lecture.vous transmettez fidèlement ce que je pense de zida

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 11:40, par SOME En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

    Monsieur kouraogo parle de quelque chose que visiblement il ne maitrise pas. Il faudrait tout un article pour te démonter tes inepties. Tu ne fais que surfer a la surface des événements, principalement ce qui s’est passé durant cette insurrection qui contrairement a ce qu’il prétend aimer appeler révolution ‘est pas une revolution.

    L’insurrection aurait pu conduire à une révolution même mineure ! Cela n’a pas été le cas. D’ou la situation actuelle. Et il était clair que cela n’arriverait pas, vu ce qui s’est passé a la mise en place de la Transition avec ces mêmes individus qui nous gouvernent aujourd’hui. Et pourtant la Transition malgré tout ce qu’on lui a mis comme embuches sur son chemin a été une reussite : oui la transition à beaucoup travaillé.

    Parlons du patrimoine des officiers de l’armée burkinabe toi qui prétends connaitre (ou tout simplement des civils burkinabe). Combien tu donnes à un bassolet, un djendjere ou salif etc. Je ne citerai pas d’autres noms, tu les connais mieux que moi. Pourquoi beaucoup de nos dirigeants ont fait des déclarations fictives de leurs biens (quand ils les ont faites). Alors commencons par etre honnete avec nous memes !

    Si zida est devenu l’ennemi mortel de soro et du camp compaore, c’est faire une analyse biaisée, ou insuffisante, ou de mauvaise foi que de dire que zida « regrette » l’ère compaoré (je signale les parentheses). Cette déclaration de zida vis-à-vis de la situation actuelle n’est qu’une pique contre les déceptions données par Roch. Lisez plus en profondeur les événements !

    « 1) Projeter de modifier la constitution en son article 37 n’était pas un crime.
    2) Demander au peuple d’assister à une plénière de l’A.N. n’est pas un crime non plus. Jusque-là aucune faute, d’aucun côté !
     »
    Eh ben tu viens de dévoiler ton vrai visage malgré tes gesticulations d’équilibrisme que tu tentes de garder depuis le début. Que si ! Modifier la constitution en son article 37 constitue bel et bien un crime. Donc c’est bel et bien non pas une faute, mais des crimes (je mets un S) d’un seul coté : modifier l’article 37 (de plus en prenant en otage les représentants du peuple pour dire que c’est le peuple qui l’a fait quand ce meme peuple n’en veut pas) et crime d’empêcher ce même peuple d’accéder a SA maison.

    Dans ton argument que zida a décide de prendre le pouvoir, (c’est donc un coup d’état) te poses tu la question pourquoi en a-t-il été ainsi ? Pourquoi des officiers plus gradés et mieux indiqués que zida (bassolet, djendjere, et ceux du CDP tapis dans l’ombre) ne l’avaient pas fait pour que ce soit zida qui le fasse ?

    Tu ne dis pas si l’acharnement dont parle zida existe ou non. Est-ce une imagination de sa part ou une réalité ? Mais tu choisis de lire les événements de facon sélective selon ton intentionnalité. C’est là ou je ne peux être d’accord avec toi car tu nous prends pour des idiots. Ce n’est pas parce que beaucoup de nos compatriotes ne savent pas lire que toi tu vas venir utiliser ton intellectualisme pour nous pervertir a tes objectifs. Le Burkina possède des intellectuels, disons des gens qui ont accumulé diplômes sur diplômes, mais les bons intellectuels, les vrais, ils ont été anéantis pour laisser la place aux griots qui n’en ont que pour leur ego, au mépris du vrai devenir des populations.

    Quand tu parles des capacités de l’armée burkinabe, certes il y en a. Mais qu’en faisons-nous ? Mais qu’a-t-on fait de cette armée ? Qui est responsable de la situation actuelle ? Et d’ailleurs comment peut-il se faire que dans une armée, ce qui s’est pas les 30 et 31 octobre 2014 se soit passé (dans le bon sens comme dans le mauvais sens) ?

    « l’expertise militaire d’une armée forte de 14 000 hommes, de l’expertise de l’Agence Nationale de Renseignement  » : nous les attendons toujours ! Le peuple attend toujours de voir qu’il y a une armée ! Et pourtant cette armée jouissait d’un soutien du peuple, mais pourquoi elle a tout fait pour le démériter ? Or l’efficacité, la force et l’efficience d’une armée, c’est le peuple.

    Quant a tes « appuis financiers et militaires de nos partenaires », je préfère compter sur moi-même, sur nos propres forces comme nous l’a montré un certain Thoas sankara. Aussi te poses tu la question de savoir pourquoi c’est le Burkina qui est attaqué quand ce pays n‘a rien de conflit dit « religieux ! Pourquoi ces attaques s’intensifient maintenant. Pourquoi l‘armée ne fait rien, sinon se contenter de communiqués lapidaires ? Pourquoi aucun gradé n’est au front avec ses éléments en vrai soldat ? Pourquoi on a enfermé un certain colonel Barry ? Pourquoi le conseil des ministres décide MAINTENANT SEULEMENT de créer un organe de stratégie et d’analyse (hallucinant !). Pourquoi et pourquoi ? etc. Non ! mais qu’un zida parle te donne des urticaires !

    Ces interrogations tu les mets de coté pour tirer sur M Zida en mercenaire en commandite. Mais j’eus souhaité que ce soit avec des arguments solides, mais hélas ! Et c’est là le pire ! Tu peux ne pas être d’accord avec zida, mais au moins j’attends une objectivité objective avec des arguments solides (solidement fondés dirait mon ami ka) au lieu de venir nous prendre pour des ignares en te plaçant derrière une intention non avouée car inavouable, à moins que ce ne soit une incompétence (ce dont je doute).

    Non ! monsieur kouraogo, zida n’est pas un saint, ni un thomas sankara (et n‘a jamais prétendu l’être). Oui nous disposons d’un réservoir de talents de 16 millions (moins 1 : toi kouraogo). "Un militaire est un civil en mission et un civil est un militaire en permission  » Thomas Sankara.

    Dans ta diatribe contre zida, je répondrais qu’à l’heure actuelle, zida est le premier patriote car il a eu le courage, la personnalité d’être un dirigeant patriote qui dirige. Le problème actuel du Burkina n’est pas l’armée, mais son chef suprême qui est sans personnalité : Roch. On comprend pourquoi Soro l’a mis là au pouvoir et s’est débarrassé de Salif qui avait sa personnalité.

    Malgré les apparences ton article se lit comme une commandite du CDP et autres nostalgiques de blaise qui en veulent a zida pour n’avoir pas rempli la mission qu’ils lui avaient confiée, car zida a choisi la voie de la patrie et du peuple contre leurs intérêts égoïstes et anti patrie. C’est ton droit de te poser en pourfendeur de zida, mais sache que le peuple burkinabe a evolué et possede une capacité de comprendre qui est qui et qui fait quoi et pourquoi
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS
    SOME

    Répondre à ce message

    • Le 16 novembre à 13:19, par Mo’a En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

      M.Some je vous demande de parcourir le livre de zida, faites une analyse critique et vous reviendrez confirmer l’écrit de M.Koudraogo

      Répondre à ce message

    • Le 16 novembre à 16:40, par Moi En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

      Smé, ta sortie est aussi insipide que celle de Kouraogo. Les burkinabè sont préoccupés aujourd’hui par leurs problèmes (les vrais) et Zida n’en fait pas partie. De grâce, ne nous divertissez pas.

      Répondre à ce message

    • Le 16 novembre à 17:51, par Ka En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

      Merci mon ami SOME : Tu as tout dis que je n’ai rien à ajouter : Sauf qu’on sent clairement que ce genre de discours est pondu par des gens qui prennent leurs désirs pour des réalités.
      Voilà des gens qui sont incapables de se remettre en question et qui trouvent toujours des causes externes pour occulter leurs propres faiblesses. Koudraogo Ouédraogo n’a pas vécu le soulèvement populaire ni n’a pas vécu les actions de la transition, ou n’a pas été à la place de la révolution le 31 Octobre 2014 ou toute la jeunesse Burkinabé autour de I. Zida a dit que ‘’Rien ne sera plus Comme avant.’’

      En lisant cette analyse farineuse, je dis que c’est extraordinaire comment la désinformation et le sens de la simplification outrancière propre à ceux qui veulent se montrer, surtout non-professionnels finit par dénaturer une vraie information pour en faire un mensonge, voire une absurdité.

      Conclusion mon ami SOME, il y a des griots payer pour désinformer la vérité.

      Répondre à ce message

      • Le 18 novembre à 18:51, par SOME En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

        Merci mon ami ka ! tu sais bien que certains confondent Forum et Panneaux publicitaires, quand bien meme ils n’ont meme pas le courage de le faire a visage ouvert.

        J’evite d’intervenir souvent sur les sujets. Mais ce qui est sur c’est que quand on se prétendra intellectuel pour mieux tromper le peuple, tant qu’on tentera de salir la revolution sous toutes formes possibles, là je ne laisserai jamais passer meme si Lefaso.net ne les publie pas.

        Aujourd’hui a l’ere de la fameuse communication, certains ignares megalo feront tout pour se montrer, dans un non-professionnalisme hallucinant et sombrent dans la désinformation et la simplification outrancière afin de dénaturer une vraie information pour en faire un mensonge, voire une absurdité.
        SOME

        Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 12:44, par jan jan En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

    Ah, kel bel et veridique ecrit , surtout pour ceux ki veulent falsifer l’hitoire

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 13:12, par j’aime mon pays En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

    Le seul officier que l’on puisse dire sans nul doute qu’il aimait son pays et son peuple etait THOMAS SANKARA. Thomas Sankara apres sa more n’a pas eu plus de 800 millions dans ses comptes malgres qu’il fut president pendant quelques annees.
    Mr. Zida a plus de 800 millions dans ses compte et c’est certain que au vivant de Sankara il aurai aussi fuit le pays.
    La petites bougeoisie affolee.a bas
    Les vomussure de la contre-evolution a bas

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 13:57, par Lepharaon En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

    M.Some, la rubrique est intitule "opinion", souffrez que M. Kouraogo donne la sienne. Les references intempestives a Sankara ne nous avance a rien et evitez de parler au nom du peuple car vous n’est en rien son mandataire.c’est seulrment vos positions propres et elles n’engagent que vous seul

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 15:29, par salou En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

    Mr K. Ouédraogo. Ton écrit dit certaines vérités mais est aussi plus telflon sur de nombreux points. Bref votre analyse manque aussi d’objectivité à partir des faits que nous connaissons tous. Malgré tout la transition a été une réussite, mais le gouvernement de ROCK moins (il ya des indicateurs qui le démontrent). Grave tu tente de mettre la responsabilité des attentats terroristes du 15 hanv (+ plus de 2 semaines de pouvoir) à la transition. Cela montre que tu n’as suivi les discours de Kafando et de Zida sur la sécurité avant la passation des charges. Réecoute leurs entretiens et discours.
    Il ya plein autres points qui montrent que votre écrit est MPP partisan.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 17:37, par LE PEUPLE DU BURKINA FASO En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

    Koudraogo Ouédraogo, vos écrits sont empreints d’une forte manoeuvre de manipulation. Le Burkina est dans une agonie extrême, des milliers de familles pleurent et souffrent. Et dans ce vacarme chaotique, vous savez très bien que nul homme dans le pays des hommes intègres n est plus qualifie que Yacouba Isaac ZIDA pour sauver la.nation. Vous le savez très bien Koudraogo Ouédraogo, mais vous avez sacrifié votre intellectualisme à l’autel des manipulateurs. L’agonie, la douleur du deuil, des pertes de vies humaines par centaines impriment dans la mémoire du Burkina une histoire chaotique dont la seule issue est de se réconcilier avec nos valeurs patriotiques. Koudraogo Ouédraogo, la gestion des hommes et d’une nation demande beaucoup plus de sagesse que de compétence. Vos écrits montrent que la sagesse est un besoin criard dans vos pratiques malsaines. Seul Zida peut, avec la grâce du Tout Puissant, triompher des ténèbres et reconquérir la victvictoire. A bas la perfidie, les fausses accusations, les manipulation et autres impertinence. Que Dieu aide les burkinabés et qu’il bénisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 19:25, par Moi même En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

    Yacouba isac Aida Je ne te veux pas comme président. Ceux qui ont des intérêt s caché peuvent rêver le peuplé n’,est pas dupe et ça vous verrez en 2020

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 10:37, par Ka En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

    Merci mon ami SOME : Tu as tout dis que je n’ai rien à ajouter : Sauf qu’on sent clairement que ce genre de discours est pondu par des gens qui prennent leurs désirs pour des réalités.
    Voilà des gens qui sont incapables de se remettre en question et qui trouvent toujours des causes externes pour occulter leurs propres faiblesses. Koudraogo Ouédraogo n’a pas vécu le soulèvement populaire ni n’a pas vécu les actions de la transition, ou n’a pas été à la place de la révolution le 31 Octobre 2014 ou toute la jeunesse Burkinabé autour de I. Zida a dit que ‘’Rien ne sera plus Comme avant.’’
    En lisant cette analyse farineuse, je dis que c’est extraordinaire comment la désinformation et le sens de la simplification outrancière propre à ceux qui veulent se montrer, surtout non-professionnels finit par dénaturer une vraie information pour en faire un mensonge, voire une absurdité.
    Conclusion mon ami SOME, il y a des griots payer pour désinformer la vérité.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 11:50, par la force révolutionnaire En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

    merci monsieur KOURAOGO.
    c’est très propre,
    le Burkina a eu des premiers ministres de très haute facture mais ils ne s’excitent pas comme ce parvenu.
    les gens ont cru à la transition et ont accompagné la transition grâce à la caution morale et la qualité de la personnalité de MICHEL KAFANDO ,
    FEU ISSOUF OUEDRAOGO
    KADRE DESIRE OUEDRAOGO
    LUC ADOLPHE TIAO
    voici des grands premiers ministres pour ne pas dire des excellents mais ils ne font pas de bruits.
    tout ceux qui crient forts généralement ce sont des gens qu’on a poussé et croient que tout est permis.
    il faut voir les recrutements dans tous les domaines armées fonction publique ce sont ceux qu’on a poussé en torpillant les textes qui font des vacarmes.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 20:14, par ELKABOR En réponse à : Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »

    Bravo Koudraogo Ouedraogo. Vous avez posé de nombreuses et bonnes questions de fond pour pousser à la réflexion ceux qui en sont capables.Comme des adeptes d’une secte, certains sont malheureusement incapable de sortir de leur torpeur. Que tous ceux qui voient en Zida le messie aillent le rejoindre dans son exile pour l’aider à dépenser son butin. Yacouba Isaac Zida est un "has been" Ce qui est sidérant c’est que lorsque vous pointez du doigt le fait qu’un officier burkinabè puisse disposer de 800 millions dans son compte, un des internautes répond qu’il n’est pas le seul: : Parce qu’il y en a d’autres (ceux cités sont d’ailleurs en prison) on doit occulter cet enrichissement anormal ? Sa place n’est nul part ailleurs qu’en prison. Invitez le à venir seulement, ce qui est sur c’est que malgré les avancées technologiques, nul ne saurait diriger le Burkina Faso à distance ou par procuration. Ce YIZ est entré par effraction dans l’histoire du Burkina Faso et a déserté l’armée en temps de paix, comme un poltron. Ces faits sont constants et suffisants pour le disqualifier comme chef supreme de notre armée. Pour rappel notre devise est : " la patrie ou la mort nous vaincrons !." Ce n’est pas "la fuite ou la mort nous vaincrons !° ;

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Invitation du président Macron à Pau : Réaction de Yacouba Isaac Zida
« Malheur à lui d’avoir choisi Pau », poème d’un citoyen sur la rencontre entre Macron et les chefs d’Etats du G5-Sahel
Sommet de Pau en France : « Chefs d’Etat du G5 Sahel, entendez le cri de la population consciente ! »
Invitation du président Macron à Pau : Ablassé Ouédraogo parie que nos gouvernants présenteront « de plates excuses »
Insécurité au Burkina : Les propositions de Salvador Yaméogo « avant qu’il ne soit trop tard »
Sentiment anti-français en Afrique : « Est-il encore possible d’aider la France ? » s’interroge Siaka Coulibaly
Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »
Christophe Dabiré : « Elargir la lutte contre le terrorisme aux pays africains non attaqués est une mauvaise idée »
Burkina Faso : Un « retraité malgré lui » en appelle au Président du Faso et au Premier ministre
Lutte contre le terrorisme : La communication politique actuelle n’est pas à la hauteur
Forum sur la paix et la sécurité en Afrique : « Halte au « Francocentrisme » !
Yacouba Isaac Zida : « Cet ex-officier fait de téflon ! »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés