LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “« L’erreur n’annule pas la valeur de l’effort accompli. » Proverbe africain” 

Photos des responsables d’institutions sur les cartes de vœux : Stratagèmes du culte de la personne

Publié le mardi 16 avril 2024 à 11h35min

PARTAGER :                          
Photos des responsables d’institutions sur les cartes de vœux : Stratagèmes du culte de la personne

Les fêtes sont passées, j’espère qu’à présent l’on peut parler des choses de la communication institutionnelle dans l’optique de rattraper ce qui est possible de l’être. En tout cas, ceux qui s’intéressent à l’action gouvernementale et les institutions qui la sous-tendent ont pu le remarquer, la prolifération des cartes de vœux. Qu’il s’agisse d’une fête chrétienne ou musulmane, ces cartes affichent fièrement sinon allègrement les photos de certains ministres et responsables d’institutions. Je tiens à le préciser, je ne suis pas une spécialiste de la communication imagée, mais du peu que je connais, il y a un minimum de bon sens à toute chose, et c’est à ce minimum de bon sens que j’essaie de faire allusion.

L’idée des cartes de vœux, en soi, n’est pas mauvaise. Au contraire, cela témoigne de la grandeur d’âme, de la sociabilité et pourquoi pas de la maturité spirituelle de tous ces responsables d’institutions qui chaleureusement pensent à leurs collaborateurs et aux usagers de leurs institutions respectives pendant les périodes de fête. C’est une action de communication qui peut contribuer à renforcer la sympathie entre les dirigeants, leurs équipes et les usagers de leurs structures.

La question qui se pose à moi et je pense bien, qu’elle se pose aussi à plus d’un Burkinabè est : Est-il professionnel d’élaborer des cartes avec les photos des premiers responsables d’institutions étatiques ? Personnellement, je dis NON. Cette pratique a malheureusement ou maladroitement tendance à personnaliser l’administration publique, ce qui n’est aucunement professionnel.

Que le Président Idrissa NASSA de Coris Holding Group se fasse des cartes de vœux et qu’il affiche sereinement sa photo, cela ne peut que faire la fierté et la joie de tous. Mais qu’un président d’institution ou un ministre se livre à cette action de communication, il y a grabuge communicationnel. Le rôle d’un professionnel ou d’un chargé de communication ne devrait pas consister à cultiver le culte de la personne. Travailler à faire rayonner l’image de son institution à l’extérieur voilà à quoi doit s’atteler la communication publique de nos institutions. Pour cela, nos institutions ont des logos qui peuvent et doivent être utilisés. Le lot de maladresses communicationnelles observées ces derniers temps m’amène à poser des questions aux chargés de la communication de nos institutions.

Vous-êtes les chargés de com. de votre institution ou le communicateur attitré du dirigeant de votre institution ? Comment peut-on laisser le logo d’une institution ou d’un ministère de côté et afficher la photo du premier responsable sur une carte de vœux institutionnelle ? Quel est le message véhiculé ? Faites-vous la communication institutionnelle ou bien le marketing de votre patron ? Nous devons travailler à séparer les administrations des personnes qui les dirigent. L’institution en a probablement pour longtemps, alors que le dirigeant lui passe très vite et même plus facilement. Lorsque vous mettez des photos à tout vent sur des cartes, vous travaillez à personnaliser cette institution, ce qui n’est pas professionnel, mais surtout entretient les germes du culte de la personne.

Avec l’avènement des réseaux sociaux, de nombreux chargés de communication utilisent Meta, Twitter, etc. pour diffuser les activités professionnelles des entreprises où ils travaillent. Même là, on observe souvent une confusion. J’ai été surprise de voir la nécrologie d’un proche parent d’un responsable sur la page publique d’une administration. Bon sens…Même si vous voulez montrer à « vos Boss » que vous êtes prêts ou prêtes pour eux, essayez de faire la communication pour laquelle vous avez été embauchés. Restez focalisés sur l’institution, communiquez au mieux sur votre institution. Un poste de nomination ne dure jamais éternellement, évitez donc d’afficher votre patron en collant son image partout et de manière inappropriée. Cette mesure en va de même pour n’importe quelle responsabilité publique. Les posters à n’en pas finir à travers nos administrations ne rendent aucunement service ni à la personne affichée ni au peuple.

Il est important de maintenir l’objectif premier des cartes de vœux : transmettre des vœux sincères et chaleureux, sans associer l’institution à une personne aussi puissante, puisse-t-elle paraître. C’est ainsi que vous pourrez préserver l’intégrité morale, éthique et déontologique de nos institutions tout en célébrant les fêtes de manière appropriée et respectueuse.

Nicole Kandolo
kandonic@yahoo.fr

PARTAGER :                              

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Contribution sur l’état de la nation
Burkina Faso : Justice militaire et droits de l’homme