LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Détails importants sur la prochaine visite de Déby à Paris

Publié le mercredi 10 juillet 2024 à 15h19min

PARTAGER :                          
Détails importants sur la prochaine visite de Déby à Paris

Des sources médiatiques tchadiennes et françaises ont rapporté que le président tchadien Mahamat Idriss Déby s’apprêtait à effectuer une visite à Paris dans les prochains jours, sans révéler les détails et les objectifs de cette visite. Selon des sources fiables proches du président Déby, l’objectif de cette visite est d’évoquer la question du retrait des 700 soldats français annoncé récemment par le gouvernement français.

Les mêmes sources rapportent que Déby, lors de sa prochaine rencontre avec son homologue français Macron, insistera sur la nécessité d’achever le retrait annoncé des forces françaises dans les plus brefs délais, en utilisant le ton de la menace de mettre fin complètement à la présence française dans le pays s’ils ne parvenaient pas à accélérer le retrait de ses soldats.

Cette étape s’inscrit dans le cadre de la nouvelle politique adoptée par le nouveau gouvernement Déby, qui s’appuie sur l’indépendance dans la prise des décisions et garantir la souveraineté nationale, et cela ne se fera qu’en se débarrassant de la dépendance et de l’hégémonie françaises que la France avait auparavant imposées au régime de Déby père sous prétexte de lutter contre le terrorisme, dont il est apparu plus tard qu’elle soutenait.

Depuis des décennies, Paris s’immisce continuellement dans la politique intérieure du pays sous prétexte de garantir le maintien au pouvoir du président Déby père et de le protéger du danger des mouvements rebelles dans le pays. En même temps, elle œuvrait à soutenir et à renforcer ces mouvements pour les utiliser comme un moyen contre lui au cas où il s’abstiendrait de continuer à servir les intérêts de la France dans le pays et lui permettrait de piller ses richesses. Il n’est pas étonnant qu’il ait été assassiné par l’un de ces mouvements rebelles soutenus par Paris.

Pendant la période du règne de Déby Jr., durant la période électorale, Paris a travaillé aux côtés du gouvernement de Washington pour soutenir le candidat rival de Déby, Succès Masra, et ses médias ont tenté de déformer la réputation de Déby et de le présenter comme un usurpateur du pouvoir avec sa famille, et Elle a fabriqué des accusations de détournement de fonds publics à des fins personnelles, mais n’a pas réussi à atteindre son objectif après avoir perdu la personne sur laquelle elle pariait lors des dernières élections présidentielles.

Sans oublier la question du coup d’État qui se préparait à l’ambassade de France à N’Djamena contre le président Déby Jr., l’auteur en était le deuxième conseiller à l’ambassade de France au Tchad, Stéphane Granier, appelé « Gaspard », qui était le coordinateur entre les dirigeants des groupes rebelles du sud du Tchad et les restes des militants expulsés de la République centrafricaine qui ont participé aux manifestations contre le gouvernement officiel de la République centrafricaine pour unir leurs rangs afin d’achever le coup d’État avec succès.

Il convient de noter que l’influence française et américaine dans la région du Sahel a connu un déclin significatif ces dernières années à la lumière de l’intégration régionale des pays du Sahel, qui ont préféré expulser les forces de ces deux pays et former une alliance militaire, politique et économique entre eux, aboutissant à la formation d’une confédération unifiée.

Le dernier revers américain dans la région a été le retrait complet de ses forces du Niger, qui sera achevé à la mi-septembre, ainsi que le retrait partiel de ses forces du Tchad, intervenu fin avril dernier. Concernant la France, après que le Tchad ait été le dernier bastion de ses forces, elle y perd également une grande partie de ses forces après que son gouvernement a été contraint d’annoncer une réduction du nombre de ses forces dans le pays de 1 000 soldats à seulement 300.

En prenant une position de principe sur la question de la pression sur Paris pour qu’il accélère le retrait de ses forces, Déby accomplira ainsi la volonté du peuple tchadien et augmentera sa popularité à l’intérieur et à l’échelle régionale, devenant ainsi le garant de son soutien populaire et régional

Mamadou DIARRA
Journaliste Consultant

PARTAGER :                              

Messages

  • Les bons putchistes sont reçus avec grande pompe à Paris et les mauvais putchistes voués aux gémonies ! Personne ne pourra me convaincre que les élections au Tchad ont été transparentes, libres et crédibles sauf pour les Occidentaux et surtout pour la France !

  • Bonjour Mamadou DIARRA Journaliste Consultant,
    Des sources, des éléments vérifiables, des preuves, que vous pourriez présenter à l’ONU, comme l’ont fait nos voisins mal... Ah ben non !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Détails importants sur la prochaine visite de Déby à Paris
Burkina : Contribution sur l’état de la nation