LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “« L’erreur n’annule pas la valeur de l’effort accompli. » Proverbe africain” 

Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste politique Seydou Diakité pour plus d’autonomie du groupe russe Africa Corps

Publié le dimanche 14 avril 2024 à 21h45min

PARTAGER :                          
Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste politique Seydou Diakité pour plus d’autonomie du groupe russe Africa Corps

L’analyste politique, Seydou Diakité, a fait une comparaison des actions du contingent d’Africa Corps (nouveau label de la présence paramilitaire Russe au Sahel) au Mali et au Burkina Faso. Dans son analyse, il a indiqué que selon des analystes militaires, les opérations militaires sont plus intenses dans le Mali voisin, qu’au Burkina. « L’armée malienne coordonne les opérations anti-djihadistes conjointement avec les effectifs russes, ce qui donne le résultat plus remarquables. En outre, le personnel russe agit d’une manière plus autonome permettant de mener plus efficacement la lutte contre les emprises djihadistes », a-t-il analysé.

Présent depuis janvier 2024, cet établissement du Ministère de la Défense russe, Africa Corps, forme les militaires burkinabé, s’occupent du renforcement des forces armées du pays et de la protection du peuple.

Ainsi, le 24 janvier 2024, des avions de transport du ministère russe de la Défense sont arrivés à Ouagadougou, transportant 100 spécialistes militaires russes, ainsi que du matériel et des armes militaires. De plus, la Russie a établi sa première base militaire à Loumbila, à environ 20 kilomètres au nord-est de Ouagadougou dont la création constitue une étape importante dans les relations entre les deux pays.

Pour l’instant les opérations militaires contre les djihadistes se poursuivent avec l’engagement des militaires et des volontaires pour la défense de la Patrie alors que le pays achète de nouveaux équipements comme les drones turques de nouvelle génération et le contingent d’Africa Corps est déployé au Burkina.

Dans cette optique le peuple burkinabé, actif dans les réseaux sociaux, appelle à la concrétisation et l’autonomie concernant la présence de cet établissement russe. Il est claire que la lutte contre le terrorisme doit être renforcée pour atteindre les résultats plus tangibles.

La coordination des plans d’opération, ainsi que la planification stratégique, prennent beaucoup de temps, ce qui ne permet pas de répondre de manière adéquate aux menaces terroristes et de neutraliser un nombre beaucoup plus important d’éléments dangereux.

Les analystes militaires estiment que dans le Mali voisin, les opérations militaires sont plus intenses que au Burkina alors que les militaires russes sont présents dans les deux pays. L’armée malienne coordonne les opérations anti-djihadistes conjointement avec les effectifs russes, ce qui donne le résultat plus remarquables. En outre, le personnel russe agit d’une manière plus autonome permettant de mener plus efficacement la lutte contre les emprises djihadistes.

La solution au problème réside donc dans la mise en valeur du contingent présent et dans l’autonomie des opérations militaires.

Par Seydou Diakité, analyste politique

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 13 avril à 16:32, par West En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste politique Seydou Diakité pour plus d’autonomie du groupe russe Africa Corps

    Ne soyons pas naifs, combien cela coûte ? quelle est contrepartie financière et politique ? les mines cédées ? que le Burkina et les pauvres sahéliens versent aux russes pour que ``la Défense russe, Africa Corps, forme les militaires burkinabé`` ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 17:35, par Rodriguez En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste politique Seydou Diakité pour plus d’autonomie du groupe russe Africa Corps

    M. Diakité, ce que vous dites est juste ! Cette option n’est pas à écarter selon comment vont s’accentuer les attaques ou pas. Comme le président de la transition l’avait dit d’ailleurs dans son interview face à face avec le journaliste Alain Foka. Le problème du Burkina, c’est que tout le monde se croit spécialiste en stratégies militaires. Même des lanceurs de fausses alertes se croient plus informés que notre service de renseignements. IB a fait le choix de mener notre guerre nous-mêmes jusqu’à ce que nous soyons vraiment defaillants avant de demander l’appui du contingent russe sur les théâtres des operations. Curieusement c’est ce que beaucoup, tapis dans l’ombre souhaitent. Ainsi, ils sortiront encore vociferer que les militaires russes font la guerre à notre place ; qu’ils font des exactions, qu’ils massacrent des populations civiles, etc. Vraiment il faut être burkinabè pour souhaiter la defaite de ton propre pays face aux terroristes. Si nous n’y prennons garde, ce pays va disparaitre à cause du sadisme d’un groupe frustré qui veut coute que coute voir le régime tomber juste pour le plaisir de leurs yeux !

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 17:47, par Alpha2025 En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste politique Seydou Diakité pour plus d’autonomie du groupe russe Africa Corps

    Ou est notre souveraineté ? Nous avons fait partir les français. Nous avons proclamé à la face du monde que nous mènerons nous mêmes notre lutte. Aujourd’hui, au nom de quoi fait on venir des russes ? Comme instructeurs, je peut le comprendre. Mais en situation opérationnelle comme le suggère l’article ci dessus, il faut qu’on nous explique. En ce qui me concerne, j’étais bien content des décisions du début. (France out, on guerroie nous mêmes). La, je ne suis pas d’accord, surtout quand, de sources indépendantes, (ni Jeune Afrique, ni France 24), j’apprends que les résultats des russes au Mali ne sont pas si fameux que ça.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 18:25, par Nimembao En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste politique Seydou Diakité pour plus d’autonomie du groupe russe Africa Corps

    C’est tellement honteux et indécent que j’ose à peine commenter franchement. Pourquoi nous, les Africains, allons toujours quémander ? Bientôt, le monsieur Diakité, va nous dire de donner nos ressources minières aux russes. D’une honte qui fait mal à notre fierté nationale.

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 21:31, par Dr En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste politique Seydou Diakité pour plus d’autonomie du groupe russe Africa Corps

    Hummmmm hummmm ! Nous sommes vigilants, zéro zéro distraction et en bloc avec la transition dirigée par le capitaine Ibrahim Traoré. Les messages subliminaux glissés çà et là ont été vérouillés et traités avec efficacité ! La Patrie ou la Mort, nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 21:54, par Senator En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste politique Seydou Diakité pour plus d’autonomie du groupe russe Africa Corps

    😅😄🤣 on a eviter du caca pour tomber dans wc. Alliance des Etats en Souffrance. AES
    Bienvenue en Coree du Nord. Vive le marachel IB

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 23:43, par TANGA En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste politique Seydou Diakité pour plus d’autonomie du groupe russe Africa Corps

    La mise en valeur des Russes présents au Burkina est déjà faite dans ce sens qu’ils sont là pour la formation et c’est ce qu’ils font. N’allons pas chercher autre chose. C’est notre contrat comme cela. Le président IB a su bien dire : Nous pouvons combattre nous mêmes.
    Seriez vous capables d’envoyer des hommes en Ukraine pour aider la Russie ? Si Oui, eux aussi seront capables d’aller sur le terrain pour nous.
    Il faut donc que cela soit clair pour tous.
    Celui qui a écrit cet article devait aller aux informations avant d’écrire ; Nous ne prétendons pas avoir toutes les informations mais ça se sait que des militaires arrivent toujours par contrat entre les pays.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 02:07, par PUISSANCE 21 En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste politique Seydou Diakité pour plus d’autonomie du groupe russe Africa Corps

    Donc, on a simplement de maitres, des Francais à maintenant les Russes. Ah ! Les Africains ! Quelle honte !

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 03:10, par Danton En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste politique Seydou Diakité pour plus d’autonomie du groupe russe Africa Corps

    Recadrez-moi cet "analyste" de mes deux. D’où sort ce M. Diakité pour débiter de telles platitude ? Nous sommes souverains, nous ne voulons aucune troupe étrangère sur le sol du Burkina. Le Burkina Faso n’est pas à vendre.La patrie ou la mort, nous vaincrons sûrement.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 03:41, par Passakziri En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste politique Seydou Diakité pour plus d’autonomie du groupe russe Africa Corps

    Quelle honte !
    Pensez - vous que l armée burkinabé et lés dizaines de milliers de VDP est composée d incapables ? En plus, lisez la constitution pour comprendre qu elle est formelle quant aux interventions militaires dans un conflit interne.
    La seule chose à demander à ceux qui sont venus en fanfare promettre la sécurité qui n est su une question de petits réglages de libérer le plancher s ils se sont rendu compte de leur incapacité parce qu ils ont bien dit que c était pas pour le pouvoir. Le Burkina n est pas maudit pour quitter un impérialiste pour un autre.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 08:03, par Frankina En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste politique Seydou Diakité pour plus d’autonomie du groupe russe Africa Corps

    Pourquoi cet article ? Pour changer des chanteurs français à la gloire de IB ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 08:31, par Kem En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste politique Seydou Diakité pour plus d’autonomie du groupe russe Africa Corps

    Tant qu’il y a aura des réflexions montrant que tous les burkinabés ne partagent pas les choix de ceux qui assurent le pouvoir, on pourra espérer que la capacité de discernement va finir par triompher, surtout si on continue à pouvoir s’exprimer.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 09:35, par kwiliga En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste politique Seydou Diakité pour plus d’autonomie du groupe russe Africa Corps

    Quelques éléments :
    - "Le nom de Wagner disparaît mais la référence à l’Allemagne nazie demeure. La présence russe au Sahel s’est choisi un nouveau label : Africa Corps. Alors que le groupe paramilitaire devait son nom à l’admiration portée par son fondateur, Dmitri Outkine, au compositeur allemand qui a influencé l’esthétique du IIIe Reich, cette nouvelle appellation est directement inspirée par l’Afrika Korps, les bataillons allemands ayant combattu dans le nord de l’Afrique durant la seconde guerre mondiale." En terme de "dénazification", on est loin du compte.
    - "Africa Corps est le nouveau label de la présence paramilitaire russe au Sahel. Son objectif a été affiché clairement par l’ancien colonel et rédacteur en chef de la revue russe Natsionalnaïa oborona (« défense nationale »), Igor Korotchenko, dans un post d’un blog proche du ministère de la défense russe « Deux Majors ». « [Il] devra mener des opérations militaires à grande échelle sur le continent [africain] pour soutenir les pays cherchant à se débarrasser enfin de la dépendance néocoloniale, à nettoyer la présence occidentale et à acquérir la pleine souveraineté. » Donc ici, le terrorisme n’apparait pas, la priorité est de nettoyer la présence occidentale, pour la souveraineté... de qui ?
    - Le contingent de personnel militaire russe est arrivé avec des armes et des équipements dans la capitale de Ouagadougou le 24 janvier. Le déploiement a été annoncé sur la chaîne Africa Corps de l’appli de messagerie Telegram, qui déclare être affiliée au ministère de la Défense de Russie.
    « Un contingent russe de 100 personnes assurera la sécurité d’Ibrahim Traoré, le chef du pays, et du peuple burkinabé contre les attaques terroristes, déclare l’annonce. Dans un avenir proche, ces unités seront augmentées de 200 militaires additionnels provenant de la Russie. » Donc ici, la priorité est de protéger IB contre...? Son peuple qui l’aime tant ?
    - Au Mali : Dix jours après avoir épinglé les violences commises par les djihadistes au Mali, l’organisation de défense des droits humains Human Rights Watch pointe, dans un nouveau rapport, les exactions perpétrées, depuis décembre 2022, par l’armée malienne et ses supplétifs russes. Selon l’ONG, « les forces armées maliennes et des combattants étrangers appartenant apparemment au groupe Wagner lié à la Russie ont exécuté sommairement et fait disparaître de force plusieurs dizaines de civils dans la région centrale du Mali », estime le rapport publié lundi 24 juillet." Alors là, au Mali, ils sont bien actifs sur le terrain et aident activement les FAMa à massacrer... des civils. Il parait même que nos amis russes violent à tour de bras, comme quoi, ils ne sont pas aussi racistes que l’on pourrait le croire.
    - Et au Niger : "L’arrivée de l’Iliouchine Il-76 (à Niamey) a été révélée vingt-quatre heures plus tard par la télévision d’Etat nigérienne, qui précise qu’il avait à son bord « du matériel militaire de dernière génération et des instructeurs du ministère de la défense » chargés notamment d’installer un « système de défense antiaérien ». Hum, la défense antiaérienne, contre l’aviation djihadiste et leurs puissants vecteurs aériens...?
    Les Russes sont là pour soutenir les juntes affidées et nettoyer la présence occidentale. Ils le déclarent et l’assument.
    Et nous, peuples moutons, on essaie de nous cacher cette vérité.
    J’ai pris grand soin d’éviter les sources propagandistes de médias impérialistes occidentaux.

    Répondre à ce message

    • Le 15 avril à 10:38, par Rodriguez En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste politique Seydou Diakité pour plus d’autonomie du groupe russe Africa Corps

      @Kwiliga bonjour ! Ne pensez surtout Pas que je réagis systématiquement à vos posts juste pour vous emmerder. Si je le fais, c’est surtout parce que bien souvent, vous allignez des informations ramassées de part et d’autres pour selon vous, ettayer votre opinion. Parfois aussi, au lieu de donner votre avis sur un article, vous allignez des interrogations comme pour dire : "c’est bien, mais est ce que....est ce que..."
      Kwiliga, même si on parle souvent de l’AES en ce moment, sachez que chaque État pris individuellement a signé de façon souveraine ses accords spécifiques avec la Russie. Au Mali le contingent russe participe à la guerre sur les théatres des opérations ; c’est le choix du Mali. Au Niger nous n’avons pas encore connaissance si leur contingent Russe sera deployé sur le terrain. Mais si le Niger a vu la necessité de se doter d’un système de défense anti-aérien ; seules les autorités nigériennes sauront dire les motivations de ce besoin. Quant au Burkina, tout a été clair depuis le debut : nous achetons de l’armement avec la Russie ; nous ferons nous-mêmes notre guerre ; nous voulons que les instructeurs russes renforcent la capacité operationnelle de nos FDS dans le maniement des armes et autres stratégies de combat. Ne vous précipitez pas mon cher Kwiliga ; lorsque IB voudrait l’intervention des russes sur les différents fronts, le peuple sera avisé ; lorsque IB voudrait la protection rapprochée des soldats russes, tout le monde le verra. Le russe il n’a pas la peau noire ; il peut l’avoir rouge à cause du soleil de Loumbila

      Répondre à ce message

      • Le 16 avril à 09:13, par kwiliga En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste politique Seydou Diakité pour plus d’autonomie du groupe russe Africa Corps

        Bonjour Rodriguez,
        - Mais non, mais non, vous ne "m’emmerdez pas", toutefois, je souhaiterais que vous m’opposiez davantage d’arguments, d’éléments sourcés,... pour m’obliger à me remettre en question et infléchir l’opinion négative que je peux avoir du "partenariat" avec vos "amis" russes.
        - "vous allignez des informations ramassées de part et d’autres pour selon vous, ettayer votre opinion." Heu, peut-être fonctionnez-vous de cette façon, à l’heure des algorithmes dévoreurs de cerveau, on peut le comprendre. Pour ma part, je fonctionne dans le sens inverse : les "informations ramassées de part et d’autre", m’aident à me forger une opinion objective réduisent mes préjugés et me permettent une remise en perspective et une remise en question. Je suis donc extrêmement fier de ces "informations ramassées de part et d’autre" et j’invite chacun à faire de même,... s’il en a le temps et les moyens.
        - "Aligner des interrogations", plutôt que d’affirmer de manière péremptoire des assertions qui s’avèrent sans fondement me parait moins démagogique et incite, une fois de plus, chacun à s’interroger à son tour. Sauf, bien entendu lorsque l’on a affaire à des interlocuteurs totalement endoctrinés.
        - Bon, pour la suite, vous dites grosso modo la même chose que les médias que j’ai partagé... deux questions toutefois :
        - Quelles pourraient-être, selon vous, la motivation du besoin d’un système de défense anti-aérien au Niger et, en vous cassant la tête, pouvez vous tenter d’y faire lien avec le terrorisme djihadiste qui endeuille leur peuple... et le notre ?
        - Que pensez vous de l’installation à Ouaga du bureau d’African initiative, sous la direction de Viktor Lukovenko, un ancien agent du réseau de propagande tissé par Evgueni Prigojine ?
        Sur son site internet, African initiative se revendique comme une « agence de presse russe sur les événements du continent africain », avec un tropisme particulier pour « l’héritage néocolonial contre lequel les pays africains luttent depuis des décennies »
        Bref, l’idée qui se développe ici et tout au long de ma dernière intervention est que, la lutte contre le terrorisme n’est qu’un prétexte pour les russes. En réalité ils ne cherchent qu’à pousser dehors l’ancien colonisateur pour prendre sa place et faire mieux (ou pire). Du fait, le terrorisme qui nous endeuille est pour eux une belle opportunité et un formidable prétexte,... pour eux, comme pour certains burkinabè.

        Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 21:14, par Danton En réponse à : Burkina/Lutte contre le terrorisme : L’analyste politique Seydou Diakité pour plus d’autonomie du groupe russe Africa Corps

    Question : c est quoi l’agenda, Monsieur "Diakité Seydou" ? Je suis tellement énervé par votre article bidon. De penser que le peuple Burkinabè a besoin de trouo3s étrangères sur son sol pour assurer sa défense est une suprême insulte qui ne saurait être tolérée.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Contribution sur l’état de la nation
Burkina Faso : Justice militaire et droits de l’homme