Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ne peut supporter ou n’a pas réponse à la critique n’a pas la maîtrise de son pouvoir» Pierre Boisjoli

Coopération : Le Ghana apporte son soutien aux déplacés internes du Burkina

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | Par Mariam Ouédraogo • jeudi 17 octobre 2019 à 19h00min
Coopération : Le Ghana apporte son soutien aux déplacés internes du Burkina

Le peuple ghanéen a témoigné sa solidarité aux déplacés internes du Burkina. Par l’entremise de son ambassadeur au Burkina, Naa Bolina Saaka, un chèque de 117 161 116 FCFA a été remis au gouvernement burkinabè ce 17 octobre 2019 à Ouagadougou.

Un chèque de 117 161 116FCFA. L’aide vient du peuple ghanéen. Elle est destinée à apporter un appui matériel aux personnes déplacées du fait des violences des groupes armés et aux militaires en difficulté face au terrorisme, explique Naa Bolina Saaka, ambassadeur du Ghana au Burkina. Au nom du président et du gouvernement ghanéens, Naa Bolina Saaka, qui a remis le chèque, a également traduit la solidarité du Ghana au Burkina en proie à des attaques des groupes armés et terroristes.

Cette aide vient à point nommé, reconnait Alpha Barry, ministre en charge des Affaires étrangères du Burkina. « L’ampleur du drame est telle que le gouvernement du Burkina Faso ne peut à lui seul y faire face », a-t-il reconnu. Le chef de la diplomatie burkinabè a saisi l’occasion pour lancer un appel à la communauté internationale afin de venir en aide au pays face à la crise qui s’enlise.

Des relations fructueuses

Le geste du Ghana traduit l’excellence des relations entre les deux pays. Des relations de fraternité et d’entente entre les deux chefs d’Etat, les deux gouvernements. Ce geste montre que les relations sud-sud peuvent être fructueuses, a commenté Alpha Barry.

Et aux autorités burkinabè de témoigner leur reconnaissances au Ghana. Car il ne s’agit d’un premier acte de solidarité du pays de Kwamé Nkrumah au pays des hommes intègres. Une mission ghanéenne avait été dépêchée au Burkina lors de certaines attaques terroristes et d’autres évènements. De même, la tenue d’une conférence réunissant toutes les régions du pays pour attirer l’attention des autorités sur la situation qui prévaut dans le pays et dans le sahel, vient renforcer la satisfaction du Burkina dans cette coopération.

Mariam Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Xu Fei, chargé d’affaires de l’ambassade de Chine : « Notre objectif n’est pas de rester en Afrique comme la France ou les anciens colonisateurs »
Réglementation pharmaceutique dans l’espace UEMOA : Les ministres de la Santé dans une dynamique d’harmonisation du secteur
Coopération Burkina Faso-UNICEF : 90% de taux de réalisation en matière de communication
65e anniversaire de la révolution algérienne : « Le peuple algérien va s’inscrire dans l’histoire », foi de l’ambassadeur Mohamed Ainseur
Forum international francophone de l’évaluation : Quatre jours de partage de bonnes pratiques pour le rayonnement de l’évaluation
L’ambassade de France au Burkina n’a pas suspendu la délivrance des visas (Communiqué)
Intégration régionale : L’expression culturelle comme moyen d’action
Bio-sûreté : Des équipes du G5 Sahel et de la Tunisie s’exercent au diagnostic mobile des menaces
G5 Sahel : « L’heure n’est pas à la diversion, mais à l’union sacrée », déclare Maman Sambo Sidiko (Secrétaire permanent)
Intégration régionale : « Notre objectif, c’est qu’un jour, il n’y ait plus de Burkinabè, de Maliens, d’Ivoiriens…, mais simplement des Africains », prône le ministre Paul Robert Tiendrébéogo
Course-cycliste féminine de l’intégration : Les communautés vivant au Burkina pédalent en chœur à Tenkodogo
Promotion de l’intégration régionale : « Cette façon de faire au Burkina doit faire tache d’huile en Afrique », loue Toumey Kodjo, porte-parole des communautés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés