Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En fait d’imperfections, nous sommes des aigles pour voir celles d’аutrui, еt dеs tаuреs рοur vοir lеs nôtrеs. » Saint François de Sales

Lutte contre le terrorisme : 250 soldats britanniques attendus au Mali en 2020

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 22 juillet 2019 à 14h59min
Lutte contre le terrorisme : 250 soldats britanniques attendus au Mali en 2020

Selon Reuters, la Grande-Bretagne va mettre pied au Sahel en 2020. Elle compte déployer 250 militaires au Mali dans le cadre de la MINUSMA.

C’est qu’a annoncé ce lundi la ministre britannique de la Défense, Penny Mordaunt, qui s’en explique en ces termes : « Il est juste que, dans l’une des régions les plus défavorisées et les plus fragiles au monde, nous soutenions les personnes les plus vulnérables et donnions la priorité à nos efforts humanitaires et de sécurisation dans le Sahel ».

Selon elle, les soldats britanniques seront présents pour contribuer à la lutte contre l’extrémisme violent et à la protection des populations.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 22 juillet à 15:34, par TRIANDEKOU En réponse à : Lutte contre le terrorisme : 250 soldats britanniques attendus au Mali en 2020

    Bonjour,
    Les mêmes sans doute qui étaient en Lybie contre KADAFI ?
    Que dieu nous sauve pourvu qu’ils ne viennent pas au FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 15:38, par PIONG YANG En réponse à : Lutte contre le terrorisme : 250 soldats britanniques attendus au Mali en 2020

    Ainsi donc l’occident a son nouveau terrain d’entrainement ? C’est ce qu’on constate. Apprenez au Mali à pêcher du poisson au lieu de lui en livrer de l’avarié. Donnez les moyens et formez nos soldats sur place au lieu de nous narguer en envoyant vos armées.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 15:50, par Petit Minitaire En réponse à : Lutte contre le terrorisme : 250 soldats britanniques attendus au Mali en 2020

    Comment, on va faire ? On n’est pas capable de se défendre nous-mêmes. Alors les autres vont venir s’entraîner chez nous, dans un contexte de combat relatif et réel. Si les occidentaux généreux acceptaient seulement de nous transférer l’équivalent des fonds affectés à l’eau de boisson de leurs soldats (j’exclus les mangements et les per diems), ça serait une aide franche. Sinon, venir sur nos terres, combattre et mourir pour notre liberté, pendant que nous même on fait quoi ? On va devenir quoi après la victoire sur les terroristes ?Je suis triste.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 17:51, par Saplac En réponse à : Lutte contre le terrorisme : 250 soldats britanniques attendus au Mali en 2020

    Dieu soit loué eux au moins viendrons soutenir nos pauvres populations pas comme les français qui armes des petits esprits pour foutre la mer de en Afrique la chute de la France à commence lentement mais surement

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 13:46, par Dibi En réponse à : Lutte contre le terrorisme : 250 soldats britanniques attendus au Mali en 2020

    Pauvres de nous les Nègres !
    Quand serons-nous conscients des dangers qui nous menacent ?
    Du néocolonialisme, du colonialisme qui nous débilitent ?
    De l’esclavage qui a violé notre dignité d’être humain et qui a fait de nous du Bois d’Ebène ?
    A Berlin, nous étions absents et non lecteurs !
    Mais aujourd’hui sommes nous toujours absents à nous mêmes ?
    Quand le Mali, le Burkina-Faso, le Niger, le Congo, le Gabon, la Côte d’Ivoire...sont foulés au pied par tant d’occupants qui prétendre nous protéger de nous-mêmes ?
    Quand des Arabes, des Estoniens, des Pakistanais, des Allemands, et bien sûr des Anglais et des Français qui, depuis Gorée, Ouida, Fachoda, s’y connaissent en matière de viol de l’Afrique, notre mère !
    Un viol toujours en bandes, avec la participation d’élites criminelles maffieuses africaines de traite Négrière et de plantation coloniale.
    Et quand Barkhane communique sur ses hauts faits d’occupation et d’appui à la prédation néocoloniale, en détaillants ses bombardements indiscriminés de populations civiles sous le regard muet d’ONG des Droits de l’Homme et de l’OTAN, en narrant la comptabilité des sorties de ses drones, rafales, hélicoptères Tigre, Tornado..., en exhibant sa proximité avec les paysans de nos villages qu’ils prétendent aider, ne voyons-nous pas le foutage de gueule de toutes ces opérations de recolonisation et de destabilisation ? Et nous les Nègres débilités, applaudissons les armes de ceux-là mêmes qui viennent nous mettre en cages ; armes de fer et de feu ; mais aussi armes de l’Esprit qui semblent nous manquer terriblement !
    La liberté et l’esclavage, l’indépendance et la domination ne peuvent tenir ensemble ! A applaudir notre manque de courage et notre perte à nous-mêmes fera toujours de nous, non des hommes mais des moutons qu’ils égorgerons !
    Comment être libre et couvrir ses champs de bases militaires étrangères ?
    Dans ces conditions les billets de CFA nous serviront toujours à Faroter dans l’indignité ! Ce sont des billets du déshonneur pour nos ancêtres !
    Notre dignité nous exige de les honorer avec des Cauris et de chasser toutes ces armées d’occupation occidentale !
    Na an lara, an sara !
    La Patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Attaques du 11 septembre 2001 aux USA : 18 ans après, le terrorisme est toujours d’actualité
Tribune : Robert Mugabe, « héros national » controversé d’un Zimbabwe mal décolonisé
Zimbabwe : Robert Mugabe a tiré sa révérence ce vendredi 6 septembre 2019
Désarmement nucléaire et sécurité internationale : Le Prix Nazarbayev décerné au Dr Lassina Zerbo
Incendie de la forêt amazonienne : Jair Bolsonaro sous le feu des critiques
Présidentielle en Guinée Bissau : Le premier parti d’opposition réclame un fichier électoral fiable
Côte d’Ivoire : La réforme la Commission électorale divise la classe politique
Côte d’ivoire : Les conclusions de la rencontre entre Bédié et Gbagbo à Bruxelles
20 ans de règne de Mohammed VI au Maroc : Une vision royale pour une Afrique prospère et décomplexée
Lutte contre le terrorisme : 250 soldats britanniques attendus au Mali en 2020
Sénégal : La voiture de Macky Sall avec à son bord le président malien prend feu
CEDEAO : Alassane Ouattara espère que la monnaie unique sera mise en place "le plus tôt possible"
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés