Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «D’abord se prouver à soi-même qu’on est bien, aller au bout de ses forces, mais sans les dilapider ; ne jamais rêver.» Andrée Maillet

Procès du putsch : Le parquet militaire décharge le colonel Omer Bationo

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • • lundi 17 juin 2019 à 23h00min
Procès du putsch : Le parquet militaire décharge le colonel Omer Bationo

Poursuivi pour complicité d’attentat à la sûreté de l’État, meurtre et coups et blessures volontaires, le colonel Omer Bationo semble tiré d’affaire du procès du putsch de septembre 2015. Ce lundi 17 juin, début des réquisitions, le parquet militaire n’a retenu aucune charge contre celui qui assumait la fonction de directeur général de la sécurité intérieure au moment des événements.

Rappelons que le Colonel Bationo Omer, lors de son audition, le 26 septembre 2018, a déclaré avoir clairement dit au Général Gilbert Diendéré qu’il ne voulait pas être mêlé au coup d’Etat.

« Le lendemain matin, quand j’ai vu la déclaration du lieutenant-colonel Mamadou Bamba, tout de suite j’ai décidé de protéger ma famille. Je suis allé voir le général Gilbert Diendéré pour lui dire que je ne voulais pas être associé à ce projet car, en 2011, lors des mutineries, on a tiré sur mes enfants et ils sont traumatisés », avait relaté l’accusé.

Notons que le parquet militaire a également déchargé le Capitaine Gaston Ouédraogo sur l’infraction de complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat. Pendant le coup d’Etat, il a effectué une mission héliportée à la frontière ivoirienne d’où il est revenu avec une valise d’argent et des gaz lacrymogènes.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 17 juin à 14:55, par caca En réponse à : Procès du putsch : Le parquet militaire décharge le colonel Omer Bationo

    Oui, commencez à décharger vos amis du MPP et vos beaux-parents ou genre. Ceux que vous allez charger sont également des burkinabè et méritent la dignité. Le système militaire burkinabè est corrompu et politisé que quelque soit le régime le soldat burkinabè serait toujours un loup contre un autre confrère.
    Un procès de la honte ou le parquet a déjà une liste des prévenus à envoyer en prison et d’autres à libérer. J’espère que vous déchargerez tous les soldats pour garder que les deux généraux pour l’éternité.

    Répondre à ce message

    • Le 18 juin à 00:10, par oharouna30@gmail.com En réponse à : Procès du putsch : Le parquet militaire décharge le colonel Omer Bationo

      Si l armée est politisée et corrompu elle n a pas commencé aujourd’hui mais sous l ère de ceux que tu crois défendre.

      Répondre à ce message

      • Le 18 juin à 04:28, par Caca En réponse à : Procès du putsch : Le parquet militaire décharge le colonel Omer Bationo

        Je prétends pas défendre quelqu’un, mais je répète ce que le procureur du parquet a dit avant de décliner sa réquisition que Le Gal Diendéré est un militaire politisé.
        Même l’avocat de la partie civile Me Hervé s’étonne de la rapidité de a réquisition du parquet d’ailleurs de loterie attribuer aux accusés. Le parquet n’a voulut établi le degré implication des prévenus. Il est simplement venu dire qui peut être relâché et qui peut bénéficier de sursis et ceux qui doivent faire la prison à vie et 25 ans ou 15 ans . C’est ça un procès politique on sait déjà qui est coupable. Ils en voulaient tellement au Gal Diendéré pour lui régler ses comptes et le moment est venu comme de la main divine.
        Il nous reste à espérer que le tribunal dira dans son jugement final qui a quoi et qui est responsable de quoi.
        Mon ami, mon post a troublé bien votre sommeil qu’il fallait me répondre, merci à vous !

        Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 15:02, par Chpion En réponse à : Procès du putsch : Le parquet militaire décharge le colonel Omer Bationo

    Vivement que toute la vérité soit dite que ceux qui non rien avoir puissent être acquitte et les coupables punis a la hauteur de leur forfaiture

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 18:24, par Boro En réponse à : Procès du putsch : Le parquet militaire décharge le colonel Omer Bationo

    Cest injuste .. cest plutot le cdt korogo qui a conduit les pourparlers pour eviter ainsi l affrontement qu il fallait acquiter...

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 10:53, par Manuel En réponse à : Procès du putsch : Le parquet militaire décharge le colonel Omer Bationo

    Bonjour,
    Donc si quelqu’un est innocent il faut quand même le condamner ? Drôle de justice que certains semblent réclamer. Si Omer Bationo n’est pas coupable, on ne va pas le condamner parce qu’il est le beau de quelqu’un. Certains doivent réfléchir un peu avant de s’égosiller comme des poules mouillées .Mais je les comprends, ils ont perdu leurs privilèges en 2014 et ils sont devenus fous et malheureux, il faut apprendre à vivre avec car le retour de votre grand Sachem n’est pas pour demain, à moins qu’il accepte de passer par la case prison .
    Mais le connaissant, il a trop peur de la justice !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Procès du putsch du CND : Suspension d’une semaine suite à une requête de la défense du Général Diendéré
Procès du putsch : « Pourquoi tant de haine à mon égard ? », se demande le Sergent-chef Roger Koussoubé
Procès du putsch : « Je vous remets ma vie de jeunesse, faites-en ce que vous voulez ! », lance le soldat Soulama
Procès du putsch du CND : ‘’Rambo’’ plaide coupable et demande pardon
Procès du putsch du CND : La « Zerboïte », nouvelle trouvaille de Me Idrissa Badini
Procès du putsch du CND : Un accusé victime de la « Zerboïde », selon son conseil
Procès du putsch du CND : « Aller conduire quelqu’un et cela devient 25 ans de prison ferme ? », s’interroge le Soldat Samuel Coulibaly
Procès du putsch du CND : Me Paul Kéré stoppé dans ses envolées lyriques
Procès du putsch de 2015 : Une avocate invite le tribunal à la clairvoyance
Procès du putsch du CND : Me Orokia Ouattara demande au tribunal de ne pas juger selon des « vraisemblances »
Procès du putsch du CND : Le Caporal Soumaila Guessongo demande à ne plus être condamné « sur ordre »
Procès du putsch du CND : Fatoumata Diawara demande la clémence du tribunal militaire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés