Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • Déclaration • dimanche 20 septembre 2015 à 13h14min
Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

Chers fils et filles de l’Eglise-Famille de Dieu au Burkina Faso !
Et vous tous, hommes et femmes de bonne volonté !

Dans notre message du 6 Septembre dernier nous vous adressions un appel à une conversion personnelle et collective pour la recherche et la sauvegarde de la paix sociale. Nous vous invitions à une prière fervente pour que les élections prévues le 11 Octobre 2015 se déroulent de manière apaisée et crédible.

D’autres voix ont lancé des messages allant dans le même sens. Les partis politiques ont présenté des candidats pour les législatives et pour la présidentielle. Certains candidats ont été déclarés inéligibles et leurs partis ont accepté de procéder à des remplacements. Les candidats concernés eux-mêmes dans un élan patriotique, dans un fair-play louable ont accepté la décision du Conseil Constitutionnel. « Nous espérions la paix… » Mais hélas (cf. Jér 14, 19.)

Le Mercredi 16 Septembre, une prise d’otages concernant le Président du Faso et son gouvernement réunis en Conseil de Ministres est venu mettre brutalement fin au processus de la transition et aux attentes de tout un peuple. Nous déplorons les violences et leurs conséquences funestes : pertes en vies humaines, blessés et destruction de biens. Nous présentons nos sincères condoléances aux familles des victimes et souhaitons aux blessés un prompt rétablissement.

Les responsables du coup d’état justifient leur acte comme une lutte contre l’exclusion accusant la transition de déviance mais semblent vouloir se situer, comme ils le déclarent eux-mêmes, dans la ligne de « l’insurrection victorieuse du peuple des 30 et 31 Octobre 2014 ». Même dans la lutte contre l’exclusion, la violence ne peut pas être privilégiée par rapport au dialogue.

Pour le bien de notre peuple, nous en appelons à la conscience de chacun. Ce coup d’état nous attire des sanctions de l’Union Africaine et de nombre de partenaires de notre pays. Toutes ces sanctions frappent encore toujours plus durement nos populations qui vivent la précarité. Si ces sanctions doivent se prolonger, nous imaginons les catastrophes qu’elles engendreront. La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes. Nous en appelons donc à la sagesse de nos dirigeants et de la Communauté Internationale pour nous épargner de telles souffrances dont le peuple n’est aucunement responsable. Que toutes les parties prenantes entrent dans un dialogue vrai, clair, franc et respectueux des valeurs pour lesquelles le peuple s’est insurgé.

Fils et Filles de l’Eglise Famille de Dieu au Burkina, nous vous remercions pour les chaînes de prières déjà engagées. Nous vous invitons à redoubler d’ardeur et de confiance dans la prière pour notre pays car comme vous le savez, « si le Seigneur ne bâtit la maison, les bâtisseurs travaillent en vain ; si le Seigneur ne garde la ville, c’est en vain que la garde veille » (Ps 126, 1.)

Dieu bénisse le Burkina Faso et nous fasse don de la paix.

N.B.
Nous invitons les fils et filles de l’Eglise-Famille de Dieu au Burkina Faso à manifester leur compassion et leur solidarité avec les victimes en organisant une quête spéciale et dont les fruits seront collectés au niveau diocésain pour être acheminés à la Conférence Episcopale au profit de ces victimes.

Pour les Archevêques et Evêques du Burkina Faso
Le Conseil Permanent

Vos commentaires

  • Le 20 septembre 2015 à 13:31, par Sidbala En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Merci aux dirigeants de l’Eglise Catholique.
    Nous prions que Dieu nous donne une vraie paix.

    Ce serait bon que les responsables musulmans en fassent de même. La Fête de Tabaski ainsi que le pélerinage ont été sabotés par des égoistes. Que Allah les pinissent ces mécreants

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 13:38, par Noboul En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    La parole de Dieu, la voix de la sagesse qui démenti les arguments de Diendéré. Je pense qu’il ne soit habité par satan. Priez pour lui pour qu’il comprenne la voix du peuple.
    Le Burkina est béni et sortira toujours victorieux.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 13:57 En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Merci pour votre appel à la sagesse. Que dieu nous assiste. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 13:57, par Henri_Sebgo En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Messieurs les prêtres, tout ça , c’est bien. Mais vous oubliez que ces sanguinaires ne connaissent pas Dieu. Priez pour nous qui sommes dans la rue face à cette horde de zombies, qui nous montrent ce qu’ils ont fait en RCI, LIBERIA, SIERRA LEONE, et j’en passe.
    En attendant, nous ,on intensifie la résistance !
    Merci pour la franchise et pour vos prières !
    Vive les peuples qui luttent !
    Vive le Burkina libre !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 14:01, par brunson En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Vous avez toujours appeler à la morale divine mais ces hommes ont toujours préférer la leur . Heureusement que vos prières atténuent leur conduite honteuse et indigne.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 14:02 En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Tout le RSP a besoin d’une séance d’exorcisme profond. Ces soldats semblent d’être totalement engloutis par le mal qu’il n’existe plus en eux la moindre parcelle réceptive de votre
    Message de paix. Nous continuerons à prier pour eux. Que l’Esprit Saint les habite, au Nom de Jésus. Amen.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 14:09, par Alphonse En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Paroles pesantes, paroles vraies. Merci à l’Église pour ses positions justes et humaines.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 14:36, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    - Messieurs les Sages Evêques, vous avez trop fait !! Malheureusement il y a des assassins qui refusent de compendre !!! Je vais vous dire une chose :

    Les burkinabè manquent de mémoire !! Ils ne s’en foutent de rien sauf de la bière et du dolo, en plus les fesses dans les chambres de passe ! Sinon rappelez-vous de l’histoire et je vais vous raconter de petites choses :

    - Souvenez-vous que juste avant le coup d’état du même Gilbert DIENDERE contre Sankara, le mercredi 14 octobre 1985 la veille de ce coup, une décision avait été prise de créer la FIMATS (Force d’Intervention du Ministère de l’Administration Territoriale et de la Sécurité). Cette force devait être composée des policiers et gendarmes et c’était le redoutables SIGUE Askia Vincent qui devait les former et leur camp devait se baser à Saaba. Ce sont eux qui devaient désormais garder le Président et non plus le CNEC de Pô. A ce conseil des ministres, Blaise COMPAORÉ s’est opposé à la création du FIMATS, mais il était en minorité. Ce même jour après l’adoption du Décret créant la FIMATS, l’ex-Ministre de l’Administration, Ernest Nongma OUEDRAOGO a fait une plaisanterie en disant à ce conseil : ‘’Jusqu’à présent, on s’occupait de nos ennemis, maintenant on va pouvoir s’occuper de nos amis’’. Ce qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd de Blaise COMPAORÉ alors N°2. Ensuite il y eu l’affaire de Mme DIENDERE du Congo Brazzaville. Et SANKARA l’avait fait licencier de la Police en son temps. Son mari de DIENDERE le putschiste est venu demander à SANKARA de la reprendre. Devant le niet catégorique de SANKARA, il a tenu des propos sales ce jour en disant : ‘’Si la Révolution-là est venue en plein midi, on va voir !’’. Quelques temps après, il organisa le coup d’état, tuant SANKARA et 13 de ses compagnons !!!

    Cette fois encore, sa femme est écartée des élections par le CC ! Il organise un coup d’état !! N’oubliez pas aussi que Eddie KOMBOIGO est son cousin et qu’ils viennent tous de vers Yako !!! N’oubliez pas non plus qu’il est cité plusieurs fois dans le rapport sur l’autopsie de SANKARA, rapport que devait être déposé justement le jeudi, jour du coup d’état où le loup est apparu dans toute sa laideur devant les burkinabè et le monde !!

    Ce monsieur n’est pas un homme d’honneur !! Il a peur d’affronter son destin. Ce n’est simplement pas un homme. Il instrumentalise les enfants du RSP pour assouvir sa vengeance et son destin !!! Rappelez-vous encore que le Sergent NAON BABOU lui avait dit devant le juge au procès du faix complot que ce même DIENDERE avait inventé, qu’ils se connaissent et que DIENDERE le connait bien lui NAON de quoi il est capable !!! Il a toujours joué sur la fibre de la fourberie et de la traîtrise !!!! Ce n’est pas un courageux !!!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 14:41, par Karim En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Merci beaucoup mes chers Evêques. Union de prières.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 14:42, par mpm En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Foutez nous la paix Ave vos messages bidons.
    la publicité à assez durer.
    arreter maintenant de nous embrouiller avec vos messages nous sommes fatigués.

    Taiser vous comme les autres communautés.
    vous faites comme si vous étiez la seule communauté au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 14:47 En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Dieu bénisse le Burkina Faso et protège les millions d’innocents qui luttent pour leur liberté, pour la paix ! Seigneur vient à l’aide de ton peuple !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 14:50, par Zereson En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Merci aux évêques pour leur message.Le Burkina Faso est engagé justement dans une lutte pour se débarrasser du Mal dans toute sa laideur représenté par ces criminels qui, depuis 27 ans, se fichent éperdument de la douleur des autres.Ce Mal installé par Blaise Compaoré a fait de nombreux adeptes à tel enseigne que ceux qui méritent de s’appeler Burkinabè sont en réalité les Voltaïques parce qu’eux, au moins, ils craignaient l’éternel.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 15:01, par sidnooma moun En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Dieu bénisse l’église catholique et tous les croyants qui condamnent ce coup odieux et ont une marque de compassion pour les burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 15:02, par Sans rancune En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Merci à l’église catholique. Ceux qui attaquent le Burkina ne connaissent pas Dieu et le Dieu le miséricordieux ait pitié de leurs âmes.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 15:09, par Zak En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Vous dirigez une commission de reconciliation nationale qui debouche sur un coup d’etat. HONTE A VOUS !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 15:13, par Lavie En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Que la paix du Seigneur Jésus Christ soit avec vous. Votre sagesse vous honore. Mais éviter d’agir dans la précipitation. Ce message donne à croire que la consertation qui fait la force et la sagesse de l’Eglise famille n’a pas eu lieu. L’âme, l’esprit et le corps sont intimement liés. Nous consentons de prier pour le repos de l’âme de nos frères, sœurs et fils (dix morts à la pédiatrie de Bobo). Mais nous devons engager toute notre force et notre intelligence pour que les mêmes maux ne se reproduisent plus. Imaginer que nous cédons au CND et qu’a l’issue du premier tour des élections, il tue de nouveau 100 burkinabè pour nous amener à accepter que le candidat du CDP est ELU dès le premier tour avec plus de 90%.
    Que Dieu nous sauve de cette calamité. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 15:26, par ilboudo laure stephanie En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Merci,que Dieu vous bénis ! Amen

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 15:59, par Panca En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Diendéré et son comparse Blaise et leur Tontons Macoutes du RSP ont tué Sankara en l’accusant de dévier la Révolution et en prétendant rectifier celle-ci. On connaît la suite.

    Cette fois encore, incapables de renouveler leur sale rhétorique et leurs arguments fallacieux, ils veulent rectifier la Transition, accusée de déviance.
    Décidément, ils sont atteints de "rectificationisme" aigu.
    Ils nous prennent vraiment pour des cons, ces imbéciles assassins...

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 16:02, par Sauvy En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Bien chèrs frères et soeurs en Christ du Burkina,
    Ne nous cachons pas dernière les mots. Il faut que le conseil des évêques condamne clairement le coup de force du RSP pour y envoyer une message claire aux catholiques de notre pays et du continent. Il ne s’agit pas de déplorer "les violences et leurs conséquences funestes" ou de ne pas nommer les putschistes comme on le voit dans la lettre du conseil des évêques. Notre Seigneur Jésus est un homme de vérité et de justice. Dites clairement au général, à son RSP et à son CND, qu’ils n’ont rien de démocrate. Le vaillant peuple refuse d’être gouverner sous la baillonnette. Qu’ils remettent le pouvoir à ceux les Burkinabés ont donné l’autorité et la légitimité de conduire la transition. Le reste sera débattu dans le cadre républicain. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 16:06 En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Je vous respecte chers évêques. Oui, la sagesse doit prendre le pas sur les passions. Ce beau discours convenu, n’est pas toujours entendu depuis le temps que vous nous le servez et c’est votre rôle. Merci pour votre contribution. Force est de constater que les mêmes qui sèment le désordre et la mort dans ce pays, à savoir les politiques et les militaires, défilent chez les autorités religieuses toutes confessions confondues, défilent chez les autorités coutumières et notamment chez le mogho-naba. Toute la smala politico militaire défile pour soit disant être conseillés par les sages. Pour autant, les passions machiavéliques, égocentriques, ethnocentriques, régionalistes, divisionnistes...ne font que s’amplifier dans ce pays. Quels conseils donc tout ce beau monde reçoit dans vos entres respectifs ? Toujours les mêmes discours convenus et équilibristes auréolés de poses photographiques dans la presse ? De cela, le peuple en a assez. Toujours à ménager la chèvre et le choux ? Nous en avons assez. Toujours les discours forts diplomatiques pour caresser les uns et les autres dans le sens du poil et leur dire ce qu’ils aimeraient entendre au lieu de leur dire la vérité ? Nous en avons assez. Et même dans certains cas, être à utiliser les uns contre les autres quand ce n’est pas à cogner les uns contre les autres ? Nous en avons assez. Les sages qu’on sollicite et qu’on consulte à longueur de journées, doivent dire la vérité sans se laisser manipuler ni acheter par personne. Mais ça, aujourd’hui, vu tout ce qui se passe dans ce pays malgré leurs conseils, nous n’en sommes pas très sûrs. A ce jour, nous n’avons pas entendu beaucoup de sages condamner fermement le coup de force meurtrier de Diendéré et ses hommes de main du RSP/CDP.
    Des parents pleurent leurs enfants. Les gens sont massacrés. Tout cela pour l’égo d’un individu. Qu’en pensent les "sages" de notre pays, dans la mesure où la sagesse ne semble pas prendre le pas sur nos passions du moins dans la tête de l’élite de ce pays ?!
    Avec tout mon respect, je vous remercie encore pour votre contribution très appréciable en demandant à tous les "sages" du Burkina, de "tirer les oreilles" des brebis galeuses de ce pays qui foulent la sagesse et la vie humaine à leurs pieds au gré de leurs personnelles.
    Puisse le Seigneur Tout Puissant veiller sur notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 16:09, par tou puissant En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    prier tous enfin d n pa tombe a la tentation du diable de rsp que leur ame soi purifié e quil re naisse a nouveau.que dieu tou puissant nous acorde ça paix eternel ’’’amen’’’.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 16:15, par pasba En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    je suis musulman mais jai tjrs eu du respect pour l’église pour ses prises de position courageuses. diendéré ne vs écoute pas. seul compte sa soif de pouvoir et sa volonté à tout prix dètre incontournable dans ce pays. ns n’allons pas nous laisser faire. le peuple va souffrir mais c’est le prix à payer pour la’venement d’un burkina nouveau. soldats de rang, officiers et sous-officiers dignes héritiers de thomas sankara, l’heure n’est pas aux négociations.le pays vous appelle. rejoignez les jeunes sans armes pour mater ces chiens enragés, ceux la memes qui ont endeuillé les sierraléonais, les libériens et les ivoiriens .

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 16:55 En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Merci pour le message. Communiquez nous un numéro airtel ou autre afin de nous permettre d’envoyer des airtels moneys. Actuellement les réseaux sont bizarres ou bien c’est dû à la situation nationales ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 17:18, par Rodrigue En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Ce traître de rsp ne connaît pas dieu,ils sont des disciplines de Lucifer donc bon pour l enfer,qu ils soient tous maudits

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 17:50, par Le profileur En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Je suis musulman mais je vous tire mon chapeau pour chacune des phrases de ce message.
    Je voudrais dire aux internautes( 11 Mpm et 16 Zak )que vos interventions sont indécentes. Vous n’avez pas votre place ici. Basta

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 17:57 En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Tous ceux représentants d’une religion, d’un mouvement, d’une communauté doivent utiliser leur droit et liberté de parole : ce en quoi, communauté catholique, cela vous honore et déshonore les autres qui ne le font pas ; mais d’accord avec N°20 pour dire que les mots doivent être plus francs, clairs et directs = condamnez les putschistes terroristes fossoyeurs de démocratie avec qui on ne doit RIEN négocier ! Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 18:42, par Donsotchè En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Merci â vous internaute n°21. vous avez tout dit. Que les en toute âme et conscience aient le courage le devoir et la dilligence de dire la vérité à Diendéré et sa meute de loups enragés. Dieu nous recommande d’être juste de dire au méchant qu’il est méchant et qu’il doit expier ses fautes. C’est ça aussi le rôle des Sages en Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 18:49, par Jacob En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Montons des prières de combats spirituels pour briser les forces du mal dans le pays et chasser tous ces sorciers hors du pays. Que Dieu bénisse le Burkina et bénisse son vaillant peuple. Merci à vous Pères évêques.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:07, par vérité no1 En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    On rejette le projet d’accord de la CEDEAO !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:08, par HC En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Que DIEU vous bénisse. Je suis contre les propositions de la médiation. Pas d,amnistie contre les terroristes du RSP. Leur place c,est la radiation pure et simple et leur traduction devant une cour martiale. Sinon, cest très simple de tirer sur des populations civils non armées et recommencer.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:12, par HC En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes  »

    Que DIEU vous bénisse. Je suis contre les propositions de la médiation. Pas d,amnistie contre les terroristes du RSP. Leur place c,est la radiation pure et simple et leur traduction devant une cour martiale. Sinon, cest très simple de tirer sur des populations civils non armées et recommencer.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 20:52, par karti En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    COMMENCER PAR VOUS ADDRESSER A VOUS MEME CE MESSAGE. VOUS N’ETES PAS SAGES. ARRETER DE VOUS MELER A LA POLITIQUE SINON VOUS DEVENEZ DES CITOYENS COMME TOUT LE MONDE. CAPICHE ????

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 22:38, par kouadio En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    je ne suis pas d’accord avec vous car vous avez contribue a attiser la haine. Qu’avez vous dit qux OSC qui se sont enrichis et qui vehiculaient la haine ? Le code electoral a ete vote et vous n’aviez dit tout en sachant que c’etait pour favoriser le MPP qui semble etre votre choix. Votre commission reconciliation aurait du refuser de cautionner ce code electoral qui est source de tension, de haine et de frustration. Quand on a foutu des anciens ministres de Blaise Compaore en prison vous n’avez rien dit.. Ils sont toujours en prison ! Quand on seme ce genre d’injustice voici ce qu’on recolte

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre 2015 à 23:33, par djobala En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Je voulais tout simplement dire aux internautes 11 et 16 que ce n’est pas la bonne manière de s ’adresser ainsi à des hommes de foi. Je profite aussi leur dire que sans le pardon rien ne peut se construire. Nous sommes dans une situation où les points de vue sont divergents à tel point qu’il y a beaucoup d’intoxication et d’appel à la haine et à la violence.
    Pour ma part je félicite les Évêques et leur demande de continuer à prier pour notre pays car l’avenir de nos enfants innocents est en jeu.
    Puisse Dieu assister le Burkina Faso et le protège des esprits démoniaques
    Félicitations à vous et que le Seigneur soit toujours avec nous

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 00:26, par Pas de dialogue possible encore En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Merci aux Pères Evêques du Burkina pour la teneur de leur message appelant à la sagesse et à un dialogue clair et franc. Tout ça c’est bien, mais présentement le dialogue a montré ses limites et on doit passer à la vitesse supérieure. On ne peut pas dialoguer avec des terroristes ; il faut les mater. Si nous ne luttons pas, nous allons mourir. Si nous luttons nous mourons également. Autant lutter et mourir dignement comme l’a dit et fais Norbert ZONGO.
    Et comme Dieu est avec nous, il ne vas nous abandonner au regard du sang déjà versé.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 02:10 En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    La position de l’Eglise est toujours constante et guidee par la morale, le droit et la justice. nous pensons que tous ceux qui sont impliques dans cette boucherie humaine et qui sont enfants de l’Eglise famille doivent purement et simplement etre ex-communies. prendre une seconde femme est un peche mais tuer pour proteger ses interets l’est encore pire. je preconise que toutes les instutions religieuses prennent des mesures d’exclusion tous ces diables sans queue qui sont entrain de terroriser les enfants de Dieu. Avant la justice de Dieu qu’ils perissent sur terre avant de connaitre celle de Dieu

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 02:13, par le saint En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    La position de l’Eglise est toujours constante et guidee par la morale, le droit et la justice. nous pensons que tous ceux qui sont impliques dans cette boucherie humaine et qui sont enfants de l’Eglise famille doivent purement et simplement etre ex-communies. prendre une seconde femme est un peche mais tuer pour proteger ses interets l’est encore pire. je preconise que toutes les instutions religieuses prennent des mesures d’exclusion tous ces diables sans queue qui sont entrain de terroriser les enfants de Dieu. Avant la justice de Dieu qu’ils périssent sur terre. merci et continuer de prier pour que Dieu sauve le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 03:20 En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Si seulement les citoyens Burkinabè savaient ce que le MPP préparait pour déstabiliser tout le pays ?
    Et puis l’église, toute naïve suit pour ensuite crier à la compassion des victimes pour ensuite demander des quêtes supplémentaires en plus des quêtes du dimanche. L’argent, l’argent toujours l’argent, le mauvais maître......Taisez-vous maintenant que vous vous êtes tues face aux exclusions imposées par les autorités de la transition. Dieu reste et demeure le seul maître surtout devant les mauvaises personnes qui existent aussi au sein de l’église. La sagesse doit prendre le pas sur les ambitions personnelles et corporatistes...." Y a t-il plus corporatistes et plus privilégiés par rapport à la misère de nos populations que les hommes d’église dans notre pays ? Quand on refuse de voir la vérité dans les exclusions du CNT, on finit par se fourrer le doigt dans l’œil. L’église fait là, preuve d’un parti pris. Et c’est dommage pour l’institution......Un citoyen honnête.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 03:24, par Matou à Sikassossièra En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Messieurs les évêques êtes vous les seules communauté religieuses du Faso ? Non ! êtes vous des sages ? Non ! Je trouve que l’église est trop impliquée dans la politique au Burkina Faso. Trois erreurs fondamentales ont été commises par les dirigeants de notre église :
    1- Le 25 Novembre 1980 - le cardinal Paul Zougrana a l’avènement du CMPRN disait ceci :
    " ce coup d’état est une bénédiction divine car elle est arrivé jour pour jour un mois avant l’ arrivée du Christ c’est à dire le 25 Décembre " et moins de 2 ans après c’est a dire le 7 Novembre 1982 un coup d’état balaya l’envoyé du Christ .
    2- Le 4 Août 1983 lorsque que le Capitaine Sankara arriva au pouvoir malgré la forte mobilisation populaire a ce jeune capitaine l’église a fait tous les coups possible pour salir la révolution d’Aout . Aujourd’hui Sankara est cité en référence .
    3- La grande implication de l’église dans la transition. La commission de réconciliation notre évêque aurait du se montrer en un grand homme d’église et prôner le pardon dans tous les paragraphes de son document. Il aurait du prendre l’exemple de ce grand évêque du Bénin le regretté Monseigneur De Souza. Qui grâce à son intelligence a pu éviter le chaos au Bénin sous l’ère Kerekou. L’insurrection des 30 et 31 Octobre devrait servir à tous . Mais hélas nous avion l’impression que notre Papi évêque ne connaît pas bien la diversité culturelle de ce pays. Il fallait suivre la voix de St Jean Paul II. Quant ce jeune Turc a voulu avec un pistolet l’assassiné et il s’est rendu jusque dans sa prison pour lui offrir son pardon. Monseigneur dans un Pays il ya du tout des bons et des mauvais ! Des mauvais et de bons ! Il y en a qu’on peut repêcher pour la reconstruction de ce pays. Votre inspiration divine devrait consister à réconcilier et à se pardonner. Aujourd’hui je demande a toute l’église d’avoir du recul et d’accepter tous les fils de ce pays à vivre ensemble . Nous n’avons pas besoins de recenser les crimes de 1960 à nos jours . Sinon pourquoi pas les crimes depuis la colonisation à nos jours où l’église catholique était réellement impliqués avec les prêtres militaires et qui ont beaucoup martyrisé nos populations. ( il faut rouvrir les diaires pour le savoir) . La vraie justice viendrait lorsque nous aurons inculqué nos vraies valeurs culturelles à nos jeunes et cela l’église a un rôle important à jouer .
    Mes hommages au révérend évêque Anselme Sanon que Dieu le Bénisse .

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 04:34, par BÉNÉRÉ En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Chers compatriotes et chers amis du Burkina ;
    Comme vous le voyiez, les critique vos dans tous les sens et de toute part !
    Ne soyez pas confiné dans vos idées et stratégies qui ne vont pas permettre au Burkina de s’en sortir. Trop de malhonnêteté de part et d’autres ! où sont ceux qui poussent les gens à se livrer chaque fois pour qu’ils aient le pouvoir !!! des enfants meurent ; des jeunes meurent sans pour autant comprendre. Ces actes des différents belligérants ne sont pas pas loin de ceux de Boko Haram
    Depuis 2000, les crises que nous vivons dans la sous régions étaient prédites et bien connues par les systèmes internationaux.
    Après le Niger, Le Togo, la Cotte d’Ivoire, le Mali, le Burkina risque de payer le plus lourd de la sous région CEDEAO.
    Messieurs les président des puissances étrangères, l’avenir vous regarde au même titre que tous ceux qui d’une manière ou d’une autre, sont entrain de conduire le peuple dans le gouffre.
    Pour ma part, il faut libérer le peuple burkinabé de ces anciens frères d’armes, compagnons et alliés qui ont depuis 30 ans qui font tourner le peuple dans la faim, l’ignorance et l’obscurantisme pour leurs intérêts individuels bassement cachés.
    Je demande que la communauté des négociants aux chevet du peuple burkinabé (je l’espère) travaillent à faire exclure TOUS CEUX qui ont cogéré ce pays depuis le 15 octobre 1985, date de l’assassinat de Thomas Sankara, et avec eux , les parties majoritaireS et opposantS des 30 dernières années qui se sont constitués soient exclus des futures élections. S’il vous Pait, RENVOYEZ LES DOS À DOS ILS N’ONT QU’À ALLER RÉGLER LEUR PROBLÈMES EN CE, POUR LES CINQ PROCHAINES ANNÉES. Dans tous les cas, de rebondissements en rebondissements, tous les criminels depuis plus de 50 ans de ce pays finirons par répondre. L’histoire les attends et le peuple aussi !.
    Les candidatures indépendantes suscitées devraient être ainsi privilégiées.
    Cela permet d’exclure les belligérants actuels qui sont tous complices des malheurs du peuples burkinabé. Envoyer tous ceux parmi eux (dirigeants et leurs acolytes des 30 dernières années) qui sont indexés pour un meurtre sur la période à la cours internationale africaine pour être jugé pour rendre justice au peuple et faciliter ainsi l’acceptation et le pardon.
    La résolution de ces crises est incontournable pour la reconstruction des cœurs et la paix au BF.
    QUE LE TOUT PUISSANT VEILLE SUR LE BURKINA FASO !

    MAMAN !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 04:44, par vrai En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Le bras de fer n a jamais arranger je pense que chacun doit mettre l eau dans son vin.cherif sy et autres s ils veulent resister qu ils sortent eux meme on n est fatigue

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 04:53 En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    "Souvenez-vous que juste avant le coup d’état du même Gilbert DIENDERE contre Sankara, le mercredi 14 octobre 1985 la veille de ce coup, une décision avait été prise de créer la FIMATS (Force d’Intervention du Ministère de l’Administration Territoriale et de la Sécurité). Cette force devait être composée des policiers et gendarmes et c’était le redoutables SIGUE Askia Vincent qui devait les former et leur camp devait se baser à Saaba. Ce sont eux qui devaient désormais garder le Président et non plus le CNEC de Pô. A ce conseil des ministres, Blaise COMPAORÉ s’est opposé à la création du FIMATS, mais il était en minorité. Ce même jour après l’adoption du Décret créant la FIMATS, l’ex-Ministre de l’Administration, Ernest Nongma OUEDRAOGO a fait une plaisanterie en disant à ce conseil : ‘’Jusqu’à présent, on s’occupait de nos ennemis, maintenant on va pouvoir s’occuper de nos amis’’. Ce qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd de Blaise COMPAORÉ alors N°2. Ensuite il y eu l’affaire de Mme DIENDERE du Congo Brazzaville. Et SANKARA l’avait fait licencier de la Police en son temps. Son mari de DIENDERE le putschiste est venu demander à SANKARA de la reprendre. Devant le niet catégorique de SANKARA, il a tenu des propos sales ce jour en disant : ‘’Si la Révolution-là est venue en plein midi, on va voir !’’. Quelques temps après, il organisa le coup d’état, tuant SANKARA et 13 de ses compagnons !!!

    Cette fois encore, sa femme est écartée des élections par le CC ! Il organise un coup d’état !! N’oubliez pas aussi que Eddie KOMBOIGO est son cousin et qu’ils viennent tous de vers Yako !!! N’oubliez pas non plus qu’il est cité plusieurs fois dans le rapport sur l’autopsie de SANKARA, rapport que devait être déposé justement le jeudi, jour du coup d’état où le loup est apparu dans toute sa laideur devant les burkinabè et le monde !!

    Ce monsieur n’est pas un homme d’honneur !! Il a peur d’affronter son destin. Ce n’est simplement pas un homme. Il instrumentalise les enfants du RSP pour assouvir sa vengeance et son destin !!! Rappelez-vous encore que le Sergent NAON BABOU lui avait dit devant le juge au procès du faix complot que ce même DIENDERE avait inventé, qu’ils se connaissent et que DIENDERE le connait bien lui NAON de quoi il est capable !!! Il a toujours joué sur la fibre de la fourberie et de la traîtrise !!!! Ce n’est pas un courageux !!!!"

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 06:27, par tonde En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    internauten*11je ne pas qu’il y avait tjrs ds gens idiots comme toi sur cette terre. qui ne croit pas a la priere.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:28, par MOREBALLA En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Merci aux évêques même si vous remplissez les charges qui sont les vôtres. Nous avions attiré l’attention de la transition, qui, à notre avis était la traçabilité d’une société harmonieuse tirant sur les succès et les échecs de l’ère COMPAORE. Réorganiser et réajuster les échecs et les incongrus de la IV république et non une mission principale se traduisait par l’organisation maquillée au profit de X ou Y. La transition s’est focalisée sur le principe et la recherche de solutions à tourner définitivement la page COMPAORE par l’enterrement politique, militaire, économique de tous les partisans actuels du Président démissionné (forcé à la démission). Si tous les acteurs politiques, sociétés civiles, coutumières et religieuses et surtout militaires s’étaient efforcé de répondre comment asseoir une socio-économique, politique et militaire ; nous restons persuader que la recherche du BIEN aurait était trouvé. Nul Burkinabé ne souhaite point l’enlisement et le chaos dont des exemples passés et pendants sont multiples. La radicalisation des uns et des autres n’augurent rien de BON pour le Burkina. Chaque acteur doit se remettre en cause afin de mieux appréhender la recherche de la quiétude générale. A cette allure, ceux qui se sentent comme garant de la voix du peuple risquent d’être comptabilisé au rang des victimes. Il est à noter que ceux qui ont contribué à l’insurrection populaire furent déçus de la haine véhiculée au cours de la transition 1. La transition 2 qui en train de s’amorcer doit être garantie d’un climat de moins de haine et plus d’équité. Personne ne haie personne, et personne n’est pas pour personne, seul la perception profonde en tout un chacun par l’Amour de sa croyance BIEN doit nous guider. Que mes ancêtres et la terre nourricière et les mânes de tous les devanciers à tout instant afin que nous soyons la source d’inspiration de la solution et non le contraire !

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 07:43, par Somlare En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Pourquoi et Comment ce démon à-t-il pu duper l’église pour réussir à faire un mariage religieux et continuer à verser tant le sang des Burkinabe. Sait-il que c’est Dieu qui donne la vie et lui seul peut la reprendre.
    Il ne faut plus laisser entrer le Diable dans la maison.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 08:28 En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Somlare, plus diable que toi, on meurt. Dieu est miséricorde. Il pardonne même ceux qui, cachés derrière leurs claviers merdiques déblatèrent des insanités. Qu’est-ce que le sacrement du mariage a à voavec les convictions politiques des uns et des autres. Il fallait s’en prendre aux autorités de la transition qui n’étaient que diaboliques dans leurs exclusions arbitraires. Allons seulement aux élections le 22 novembre prochain. Foi de la Communauté internationale. Les bonnes personnes au Burkina Faso sont plus nombreuses que les mauvaises personnes. Foi d’un croyant chrétien.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 09:12, par SAWADOGO Z. Leon En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Merci beaucoup a nos peres de l’eglise qui comme a l’accoutumee ne menage aucun effort pour la sauvegarde de la paix et de la concorde dans un pays ou les interets egoistes de quelques individus veulent prendre le dessus sur l’integrite de tout un peuple. Nous vous reiterons nons sinceres remerciements prions Dieu qu’il vous donne toujours la force et la clairevoyance pour orienter la consccience collective et individuelle vers un monde de paix et de solidarite. Que l’esprit saint guide les pas de tous le peuple burkinabe qui a besoin d’un souffle d’espoir pour un lendemain meilleur. Que ce meme esprit touche les coeurs de tous ceux qui veulent baffouer la dignite et l’integrite de tout un peuple. Qu’il sonde et touche les coeurs de tous ceux qui menacent la paix, et sont devenus une barriere a la concorde et a l’unite nationale. Dieu benisse le Burkina Faso...

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 12:39, par SING En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    pour les internautes ici qui s’en prennent à certains déséquilibrés qui insultent nos prêtres sachez que même Satan a des partisans. Ne soyez pas étonnés qu’ils accusent et insultent les hommes de Dieu. Tous ceux qui veulent les dire la vérité ou les raisonner sont des pro-MPP comment voulez-vous amener des gens comme ça à entendre raison ? Ils sont déjà figés. Si Blaise avait écouté ces mêmes évêques en 2013 tout cela allait nous arriver ? Quand ils te déconseillent tu es libre de suivre ou de ne pas suivre mais tu verras.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 13:01, par dabiret Sophie En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Cette putaine de Fatou ne circulera plus a Ougadougou. Nous t’avons a l’oeil. Prostituee degagee pour le meme comportement. maintenant c’est dans les assassinats que tu t’es retrouve. Tu es mere non ; tu verras ce que deviendront tes garcons. Heureusement que Dieu ne t’a pas donne de fille.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre 2015 à 14:51, par la paix En réponse à : Message des évêques du Burkina : « La sagesse doit prendre le pas sur les passions et les ambitions personnelles ou corporatistes »

    Merci les évêques pour vos paroles réconfortantes. Vous êtes épris de paix et de justice pour notre pays. L’auteur du post 11 n’est pas un "homme de bonne volonté". Le message ne lui était pas adressé. Please ignore his post.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Putsch de septembre 2015 : Minata Guelwaré est décédée
Coup d’Etat de septembre 2015 : Dans l’attente des indemnisations...
AN 5 du putsch de 2015 : « Nos cœurs portent encore les souvenirs douloureux et indélébiles... »
Procès du putsch : Les accusés condamnés solidairement à payer 947 279 507 F CFA à titre de dommages et intérêts aux parties civiles
Procès du putsch du CND : L’audience sur les intérêts civils à nouveau renvoyée au 19 novembre 2019
Procès du putsch : L’audience sur les intérêts civils renvoyée au mardi 29 octobre 2019
Procès du putsch manqué de 2015 : Pour le journaliste Sita Tarbagdo, « les faits sont têtus »
An IV du putsch de septembre 2015 : Déclaration du balai citoyen en cette journée d’unité d’action patriotique
An IV du putsch manqué de septembre 2015 : Des Bobolais prônent la réconciliation nationale
Putsch de septembre 2015 : Quatre ans après, syndicalistes et citoyens se souviennent de la résistance opposée par le peuple
Procès du coup d’Etat : En fuite, Fatou Diendéré et 6 autres écopent de 30 ans de prison ferme
Procès du putsch de 2015 : Fatoumata Diallo, l’épouse du Général Diendéré condamnée à 30 ans de prison fermes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés