Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Daniel Colomparé, bachelier à 15 ans

Accueil > Actualités > Portraits • • mercredi 27 août 2014 à 20h27min
Daniel Colomparé,  bachelier à 15 ans

Candidat au baccalauréat série D de la session 2014, COLOMPARE Ebenezer Daniel est le plus jeune candidat de l’histoire du baccalauréat au Burkina. A 15 ans, il a ainsi en mains le premier diplôme universitaire avec une moyenne de 11,75. Dans un entretien avec lui, le petit surdoué du complexe scolaire saint Dominique de Zongo, nous livre le secret de son succès.

A quel âge êtes-vous allé à l’école et quel a été votre parcours ?

Daniel COLOMPARE

Je suis allé à l’école à 5 ans au complexe saint Dominique. J’ai sauté la classe de CP2, CE2 et CM1 pour ce qui est de l’école primaire et j’ai fait le CEP à 8 ans. Arrivé au secondaire j’ai également sauté la 6ème, la 4ème et j’ai fait la 3ème deux fois. A partir de la seconde j’ai continué normalement jusqu’au bac.

Quelles sont vos matières préférées ?

Je n’ai pas de matière préférée, j’aime toutes les matières et je les étudie de la même façon.

Avez-vous un programme d’études ou comment vous bossez ?

Non, je n’ai pas de programme d’étude. C’est lorsque je finis de bosser par exemple aujourd’hui que je décide quelle matière je vais bosser lendemain.

Que faites-vous si vous ne comprenez pas le cours ?

Quand je ne comprends pas je lis à plusieurs reprises et si ça ne va toujours pas je demande à mon papa de m’expliquer.

Pouvez-vous nous partager votre secret de réussite.

Lire la suite sur Jeunesdufaso.net

Vos commentaires

  • Le 27 août 2014 à 21:31, par Serge_Zeda En réponse à : Daniel Colomparé, bachelier à 15 ans

    Felicitations jeune petit frère Benjamin. Votre success merite toute la reconnaissance qui se doit. Contacter moi immediatement a l’email suivant pour une jolie petite recompense :
    sergezeda@gmail.com

    Répondre à ce message

  • Le 28 août 2014 à 04:23 En réponse à : Daniel Colomparé, bachelier à 15 ans

    Félicitations Daniel . J’ai un ordinateur portable pour toi. Contact moi a hiengaspy@gmail.com ou appelles mois à 0016467125007. Tu es un bon exemple. Du courage dans tes etudes. Je suis fière de toi et Du burkina faso. Hien gaetan resident a new york.

    Répondre à ce message

  • Le 28 août 2014 à 05:24, par Somlare En réponse à : Daniel Colomparé, bachelier à 15 ans

    Felicitation et courage mon frere. C’est bien de soutenir des gens comme ci

    Répondre à ce message

  • Le 28 août 2014 à 07:26 En réponse à : Daniel Colomparé, bachelier à 15 ans

    J ai entendu dire que cet élève était intéressé par des études en pharmacie. Si cela est vrai ses parents peuvent prendre contact avec moi à travers mon email.

    Répondre à ce message

  • Le 28 août 2014 à 12:06, par Toutcourt En réponse à : Daniel Colomparé, bachelier à 15 ans

    Félicitation. C’est vraiment une preuve qu’on peut envoyer les enfants très tôt à l’école. Ma préoccupation est de savoir comment avec 13 ans (du CP1 en terminale sans doubler de classe) on peut être admis à 15 ans au BAC. Le système Burkinabè autorise t-il qu’on envoie les enfants à deux ans à l’école alors que l’enfant n’a pas encore 15 dents dans la bouche ou bien doit on comprendre qu’un enfant peut sauter les classes dans le système d’enseignement ; Informez moi pour que je commence à faire la guerre aux instituteurs et proviseurs de lycée qui empêcheraient mes enfants toujours brillants mais sont obligés de suivre le cursus normal.
    Si l’une de ces deux conditions sont possible, alors le MESS et le MENA doivent informer les parents et sensibiliser les acteurs du système.

    Sinon ça sera une injustice pour les autres enfants.

    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 28 août 2014 à 12:19 En réponse à : Daniel Colomparé, bachelier à 15 ans

    En quoi l’evolution de cet enfant est un exemple ? parcequ’il a fini à 15 ans ? Fini tot pour quoi ? Devons nous faire sauter de classes nos enfants pour qu’ils finissent tot le secondaire ?
    N’importe quoi !
    je suis de celles la qui pense à chaque chose son temps. A chaque apprentissage son age.
    Ce jeune élève a du merite, il a obtenu son bac, je l’en félicite. Mais de là à dire que c’est un exemple, je dis non. Qu’a t il abondonné pour finir si tot ? Croyez vous que cela sera sans répercussion ? peut etre que non. Mais je suis de cela qui pense qu’un système éducatif doit etre fonction du contexte et doit permettre à la majorité d’atteindre le sommet.
    La maturité du cerveau humain est fonction de l’age. Pourquoi demandé à un enfants de 8 ans de faire ce qui est prévu pour un age de 12 ans. Que gagne t on ? si ce n’est de le priver de certains jeux avec ses amis, de certaines distractions. Non, les parents doivent eviter de vivre leur vie dans celle de leurs enfants, toujours à la recherche d’explois. Laissons nos enfants vivre leur vie d’enfants, je préfère un enfant qui a le bac à 18ans a un qui l’a à 15 ans mais aura raté une vie sociale. a bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 28 août 2014 à 16:09, par La Cour En réponse à : Daniel Colomparé, bachelier à 15 ans

    " Que gagne t on ? si ce n’est de le priver de certains jeux avec ses amis, de certaines distractions. "
    Soit, Monsieur ou Madame la pédagogue ! Mais vous, qu’est que vous avez gagné en jouant et en vous distrayant ? Vous vous croyez plus averti (e) ou plus responsable que les enseignants qui ont encadré cet élève et qui l’ont vu évoluer ainsi ??? Vous êtes simplement aigri(e) et / ou jaloux (se) du succès de cet enfant mais vous feriez mieux d’aller ruminer votre peine ailleurs.

    Pour votre propre gouverne, sachez que le cas de cet enfant n’est pas le premier ni au Burkina, ni au monde.
    FÉLICITATIONS MON PETIT, LA VALEUR N’ATTEND POINT L’ÂGE !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 août 2014 à 16:24, par Ben En réponse à : 5. Daniel Colomparé, bachelier à 15 ans, 28 août, 12:19

    Bonjour,

    Oui, vous soulevez de bons points positifs et négatifs. Dans le modèle actuel de la société,
    15 ans à l’université pourrait être un risque pour la vie sociale.
    Mais cela reste tout de même un exemple.
    Et l’échec (je présume) au BEPC, montrerait qu’on peut se casser les dents en sautant des classes. Son parcours n’est pas sans fautes, cela pourrait servir d’exemple.

    Sans vouloir vous offenser, vous auriez dû vous relire ;-). Si cela a été le cas, probablement que votre état vous a fait oublier certains passages.
    Cordialement,

    Répondre à ce message

  • Le 28 août 2014 à 17:43, par Era En réponse à : Daniel Colomparé, bachelier à 15 ans

    Réponse au Commentaire 6 : Je ne suis pas d’accord avec vous quand vous parlez d’âge et de privations. La plupart des enfants passent par toutes les classes et plus de la moitié de ceux qui arrivent au Bac échouent. C’est une question de niveau de savoir : On a le niveau d’une classe ou on ne l’a pas ! Bien sûr le cas de Daniel Colomparé est une exception et je pense que ses parents ont eu raison de l’aider à avancer plus vite. Pourquoi vouloir forcément qu’un enfant fasse toutes les classes s’il est en avance sur ses camarades ? Il ne fera que s’ennuyer en classe et éventuellement entrer en conflit avec son instituteur. En général les enfants précoces n’ont pas besoin d’être forcés ou obligés parce qu’ils comprennent sans faire de grands efforts et c’est comme un jeu pour eux. A lire le jeune Daniel,je pense que c’est son cas, puisqu’il dit ne pas avoir de méthode particulière d’étudier. Donc si votre enfant est surdoué ou précoce, forcez-le quand même à faire toutes les classes et faites-lui perdre son temps parce que vous voulez forcément qu’il arrive au Bac à 18 ans.

    Répondre à ce message

  • Le 28 août 2014 à 18:44 En réponse à : Daniel Colomparé, bachelier à 15 ans

    Un surdoué, avec mention passable au bac ? Objectivement avec une telle moyenne on doit l’orienter où ? Je suis d’accord avec le forumiste qui pense que l’évolution de cet enfant n’est pas un exemple.

    Répondre à ce message

  • Le 28 août 2014 à 19:06, par compaore En réponse à : Daniel Colomparé, bachelier à 15 ans

    Félicitation petit frère continue bien comme ça tu ne regretteras pas ton avenir. encore toutes mes félicitations.je n’ai pas de cadeau mais seul Dieu te béniras et te garderas pour toujours.bon courage à toi pour tes études à venir.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2014 à 11:58 En réponse à : Daniel Colomparé, bachelier à 15 ans

    JE dirai qu’en realite ce enfant risque de rate sa vie sociale.
    et en lisant se reportage j’ai l’impression que les parents l’on force
    a sauter les classes.
    UN SURDOUE NE REDOUBLE JAMAIS,
    UN SURDOUE A TOUJOUR LA MENTION "EXCELLENT"

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2014 à 13:17, par JOHN En réponse à : Daniel Colomparé, bachelier à 15 ans

    Je pense qu’il ne sert à rien de sauter autant de classes même si l’on est surdoué. Cet enfant peut se bloquer quelque part et aura des difficultés à achever son cursus universitaire. S’il était aussi surdoué qu’on le pensait il allait avoir une mention très bien et pourquoi pas avoir une bourse d’études. Cette situation réjouirait beaucoup plus ses parents que la la mention passable. Cet exemple n’est pas à suivre par les parents car vous risquez de contribuer à l’échec de vos enfants. demandez conseils auprès des pédopsychologues ou des pédagogues ils vous en diront plus

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2014 à 14:17 En réponse à : Daniel Colomparé, bachelier à 15 ans

    Grand Bravo à toi. Il y a du très bon et aussi du mal dans cette expérience comme tout autre.

    Avoir le BAC à 15 ans est une excellente chose mais avec moins de 12 de moyenne reste passable pour son souhait d’orientation à l’université. la question est de savoir si l’on cherche des précoces ou des excellents ?
    Ce qu’on ne saura jamais s’il avait poursuivit normalement, quelle serait sa moyenne au BAC ?

    Pour des raisons économiques ou autres,à l’époque nos parents faisaient redoubler l’enfant à cause de " l’entrée en 6e ou 2nde"
    Fais ton chemin, soit humble et profite amplement des années d’avance.

    encore Bravo, Félicitation énorme.

    Répondre à ce message

  • Le 2 septembre 2014 à 08:54 En réponse à : Daniel Colomparé, bachelier à 15 ans

    je ne suis ni agrie ni jalouse. je suis juste une maman qui pense qu’on doit accompagner nos enfants le mieux qu’on peut plutot que de courir derriere des exploits. Titulaire d’un bac C, je suis présentement docteur et je travaille dans une institution internationale. Bref, mon parcours était sans faute. Avec toute la modestie qui me caractérise, j’étais un excellent élève et une très bonne étudiante. Faire sauter des classes à un enfant est prévu dans la plupart des systèmes éducatifs. Mais cela doit etre controlé et appuyé par des personnes qualifiés et non par le désir de parents.

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre 2014 à 17:56, par le taureau En réponse à : Daniel Colomparé, bachelier à 15 ans

    beaucoup de félicitations mais pas de l’admiration surtout à l’endroit de mes enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2014 à 00:58, par Jeunedame seret En réponse à : Daniel Colomparé, bachelier à 15 ans

    C’est au complexe scolaire saint dominique ; pas dans les lycées ouagalais de dépravation.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2014 à 02:29, par Arona En réponse à : Daniel Colomparé, bachelier à 15 ans

    If faut aider ce Jeune a devenir un entrepreneur.les francophone produisent peu .on export trop.on a une plume facile mais nous ne fabriquons rien.Il peu devenir le Proclaim Dangote.je suis optimist pour lui. En afrique du Sud if vont payer pour avoir un Jeune come Lui. IL est prepare ; IL faut le faire decoller.ses parents ne le poussent pas.il NE vas pas rater le social en afrique.la Société nest pas emmiettee come ici aux etats unies.il faut peu etre let sortir du pays pour l’exposer au pays anglophone en Afrique.il peu passer less 3 prochaines annees a devenir fluent en anglais a ainsi IL peu travail pour let continent AFRICAIN quite aura besoin de 1000000 entrepreneurs de calibre international pour soutenir note moteur economic Africain qui doit decoler grace au genie et la jeunessse africaine. Honorable Monsieur Daniel Colompare person ne peu te ralentir.tu es un lionceau sorti ta tanniere. Aidons le a conquerir le monde .et restons ouvert aux possibilitees africaines.excuzez le francais et mon clavier anglais.

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2014 à 11:17, par Kasshs En réponse à : Daniel Colomparé, bachelier à 15 ans

    Forumiste 12 : Il s’agit pas ici d’une question de surdoué. Il est nécessaire parfois d’envoyer un élève en classe supérieur, s’il comprend vite les choses et s’ennuie en classe.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2015 à 10:34, par Yamkaye En réponse à : Daniel Colomparé, bachelier à 15 ans

    Il y a certains enfants qui , une fois à l’école, ont besoin d’être tirés tandis que d’autres ont besoin d’être poussés. La constitution biologique de chacun de nous, les conditions de notre enfance, l’humeur qui règne dans notre cellule familiale ,voilà bien de facteurs qui déterminent qui nous sommes. Certains enfants ont une avance considérable sur leur classe d’âge, ils comprennent facilement en un temps record ce que les autres peinent longtemps à comprendre. Félicitation au petit Daniel Colomparé, tu es bien né, c’est ta chance c’est la nature qui t’a favorisé.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai 2015 à 04:50, par kev En réponse à : Daniel Colomparé, bachelier à 15 ans

    un surdoue ? juste parce kil a eu le bac a 15 ans avec une moyenne de 11. le cas de cet enfant nest pas ordinaire mais il n pas surdoue. regarder dabord le sens du mot surdoue et vous comprendrez. imagine si ses parents nont pas les moyens pour lui envoyer dans une ecole privee et il sera oblige de fair xa a UO. jimagine il sera recrute ds kel filiere. pour faire medecine ou pharmacie par exemple, il fo o moins 12 de moyenne, j n sai pas non plus si il p avoir une bourse. soyons serieux, il n pa surdoue. un bac a 15 ans n fai de kelkun un surdoue

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 22:12, par Kevin Diallo En réponse à : Daniel Colomparé, bachelier à 15 ans

    Bon je viendrais vous faire connaître ce que c’est un surdoué quand je serais un peu plus motivé. Néanmoins je vous donne un exemple du plus haut niveau de surdouance du siècle (James William Sidis, il lisait le New-York Times ( le journal) a 2 ans, et à 9 ans il est aller soutenir sur l’utilisation du temps comme une 4 ème dimension dans une conférence à Harvard (comme un vrai doctorant).Bref qui ne peux pas faire çà !!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Humour : Abdoul Aziz Kéré, un web comédien made in Burkina
Roger NIKIEMA, Directeur de la Radio Salankoloto : Le parcours d’un pionnier du journalisme au Burkina Faso
Salimata MANDE (Mandy’S) : « La mode représente un marché considérable en Afrique »
Mode : Le styliste Saint Laurent sur les traces de François 1er
Filière avicole : Moablaou, la poule aux œufs d’or d’Abou Simbel Ouattara
Entreprenariat : Fadilatou Kaboré, une femme qui « mange » dans la pomme de terre
Yacouba Sawadogo, prix Nobel alternatif 2018 : « Je suis disposé à transmettre mon savoir-faire »
Député Tini Bonzi : « Le serpent a mordu l’UPC au talon ; nous allons lui écraser la tête »
Bernadette Gansonré : Un modèle de réussite dans la haute couture
Politique : Lona Charles Ouattara, le « déconstructeur » du mythe Sankara
Assemblée nationale : Abdoulaye Ouédraogo, le premier député sous-officier subalterne
Artisanat : Malick Zoungrana, l’homme qui transforme les pneus en objets d’art
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés