LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Conseil supérieur de la communication : Louis Modeste Ouédraogo, spécialiste du droit des TIC, nommé vice-président

Publié le vendredi 9 février 2024 à 15h22min

PARTAGER :                          
Conseil supérieur de la communication : Louis Modeste Ouédraogo, spécialiste du droit des TIC, nommé vice-président

Wendingoudi Louis Modeste Ouédraogo a été nommé vice-président du Conseil supérieur de la communication au conseil des ministres du mercredi 7 février 2024. C’est le monsieur "technicien du droit" du collège des conseillers présidé par Idrissa Ouédraogo. Nous avons glané quelques infos sur lui.

Wendingoudi Louis Modeste Ouédraogo connaît bien le Conseil supérieur de la communication. Malgré sa grande taille, il ne vous regarde pas de haut. Connu pour son calme olympien, il est également bon technicien : juriste, expert-conseil, consultant en réformes juridiques et institutionnelles et en droit du numérique.

Titulaire d’un Master 2 droit des médias et de la communication de l’université de Toulouse 1 Capitole et diplômé en études internationales et développement, option techniques et politique de la coopération internationale, son mémoire de recherche a porté sur le thème : « Communications électroniques et développement économique : L’exemple du Burkina Faso ». Le document traite de la restructuration du secteur des télécommunications au Burkina Faso, en faisant le lien entre le marché des télécoms et le développement économique du pays.

Il a également un intérêt marqué pour la coopération technique internationale et son impact sur le développement des pays du Sud, le droit international public et la gestion des conflits. Le droit de l’informatique, le droit des télécoms, le droit des médias, la propriété intellectuelle en rapport avec les nouvelles technologies…tous ces domaines intéressent le juriste qui a passé toute sa carrière au sein du CSC.

Tenez ! Il rejoint le gendarme des médias où il occupe, sauf erreur ou omission, le poste de chef de service juridique de janvier 2008 à octobre 2009. En mai 2011, il est promu chef du département des affaires juridiques et du contentieux. Une fonction qu’il assume jusqu’en novembre 2014. Durant cette même période, il est pendant deux ans (novembre 2011 - novembre 2013), le président de la mutuelle des travailleurs.

Cinq mois après l’insurrection populaire, soit en mars 2015, sous la transition, il est nommé directeur général des affaires juridiques toujours au sein du CSC. Deux ans plus tard, il monte d’un grade et occupe le poste de secrétaire général de l’institution, de février 2017 à novembre 2018.

En septembre 2019, il passe un nouveau cap et devient chargé des missions du président du CSC, Mathias Tankoano, puis de AbdoulAzize Bamogo. C’est le dernier poste qu’il a occupé avant sa nomination, avec huit autres conseillers, au CSC, le 24 janvier dernier et sa prestation de serment devant le Conseil constitutionnel, le 29 janvier 2024.

Wendingoudi Louis Modeste Ouédraogo est Chevalier de l’Ordre du Mérite des Arts, des Lettres et de la Communication.

Fredo Bassolé
Lefaso.net

Crédit-Photo : Page Facebook du CSC

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique